Quelques détails à savoir sur la ferronnerie

Quelques détails à savoir sur la ferronnerie

Lorsque l’on parle de ferronnerie, la croyance populaire nous montre un homme vêtue d’une blouse et tenant un marteau, une forge ou une étampe. Cette image a nettement évolué au fil du temps. À présent, le ferronnier porte une combinaison de sécurité et utilise un matériel moderne lui permettant de réaliser toutes sortes d’ouvrages architecturaux et d’objets comme les luminaires, les chaises, les tables, les escaliers, les portes, les grillages et les portails. Il n’est donc pas étonnant que la ferronnerie se divise aujourd’hui en de nombreuses variantes dont les plus connues sont la ferronnerie du bâtiment, la ferronnerie domestique et la ferronnerie du travail. Quelles sont les différences et les caractéristiques de ces 3 types de ferronneries et en quoi consiste concrètement le travail d’un ferronnier ? Rendez-vous dans les paragraphes ci-dessous pour avoir les réponses à ces questions.

La ferronnerie du bâtiment

Cette première branche fait allusion à la conception d’objets ornementaux et architecturaux en fer forgé ou en acier comme :

  • Les garde-corps ;
  • Les balustrades ;
  • Les rampes ;
  • Les marquises ;
  • Les pergolas ;
  • Les loquets ;
  • Les verrous…

Ce type de ferronnerie englobe toutes les créations en fer destinées à agencer et à aménager une maison ou un bâtiment.

La ferronnerie domestique

La ferronnerie domestique regroupe les travaux visant à modeler, à modifier et à restaurer des ustensiles de cuisine en fer (passoires, louches, fers à gigot, écumoires, hachoirs à viande, tournebroches, chenets…). Cette branche inclut aussi la création de monuments funéraires.

La ferronnerie du travail

Cette dernière variante réuni toutes les techniques visant à créer des outillages liés à la production agricole et artisanale (charrues, herses, bêches…).

Tout d’horizon sur le savoir-faire et les compétences d’un ferronnier

L’artisan ferronnier est le spécialiste du métal. Il peux utiliser différents matériaux (acier, laiton, fer forgé, cuivre, acier, plomb, inox, fonte, etc.). Possédant des connaissances poussées en histoire de l’art, il identifie les matériaux et les styles les plus adaptés pour créer des pièces originales ou pour façonner des copies d’un ouvrage ancien. Son travail se résume à façonner le métal pour qu’il puisse prendre forme et être utilisable. Il peut être sollicité par les particuliers, les entreprises et les collectivités publiques. Son tact naturel et son aisance relationnelle lui permettent de dialoguer facilement avec différents professionnels comme les architectes, les ingénieurs en BTP ou encore les maîtres-verriers.

Comment fabrique t-il les ouvrages en métal ?

Pour fabriquer ou ouvrage ou une pièce métallique, le ferronnier prépare un croquis ou dessine une maquette de l’objet à fabriquer. Il n’entreprend ses travaux qu’après que son client ait donné son accord. Possédant un atelier bien équipé, il réalise des travaux de soudage, de rivetage, martelage, de planage et de forgeage. Pour ce faire, il utilise des outils et un matériel spécifique. En voici quelques-uns :

  • La forge ;
  • Le chalumeau ;
  • Le marteau ;
  • L’enclume ;
  • Les pinces ;
  • Le ciseau ;
  • La scie sauteuse ;
  • Le burin ;
  • La poinçonneuse ;
  • La coudeuse ;
  • La cintreuse ;
  • La presse plieuse ;
  • La cisaille guillotine ;
  • La rouleuse ;
  • Le sableur…

Son travail consiste à chauffer les pièces de métal jusqu’à incandescence afin de pouvoir les courber, les modeler et les façonner. À la fin de son travail, il procède aux finitions et réalise des travaux d’ébarbage, de polissage et de ciselage. Le montage de l’ouvrage sur site est aussi inclus dans ses activités.

Vous projetez de créer ou de restaurer un ouvrage architectural métallique ? Faites appel à un ferronnier compétent. Sans plus tarder, contactez un artisan de confiance ou à une société expérimentée comme l’entreprise Ferronnerie Rogation, située à Savignac-les-Églises.

Comments are closed