Category Archive Métiers

Travaux de maçonnerie de gros œuvres : De quoi s’agit-il?

2021-07-15 Commentaires fermés sur Travaux de maçonnerie de gros œuvres : De quoi s’agit-il? By Kenzo Boyer

Tout le monde devra recourir aux services d’un maçon à un moment ou à un autre de sa vie. En effet, construire sa propre maison est l’un des rêves les plus idéalisés à notre époque. Toutefois, en maçonnerie, les gros œuvres comportent assez de particularités. Qu’est-ce qu’on entend par travaux de gros œuvres? Quelles en sont les particularités? Pourquoi un architecte doit-il intervenir dans les travaux de gros œuvres?

Travaux de gros œuvres: Qu’est-ce que c‘est?

Lorsqu’on parle des travaux de gros œuvres, beaucoup pensent aux travaux publics d’intérêt général ou encore aux travaux des bâtiments officiels. La définition des travaux de gros œuvre est toute autre et n’est nullement le fait seulement des travaux publics ou encore des grands bâtiments.

Ainsi, les travaux de gros œuvres concernent tous ceux qui participent à la stabilité et à la solidité d‘un bâtiment. JEAN BAPTISTE MARCON est un expert des travaux de gros œuvre. Il dirige de ce fait une entreprise qui dispose d‘une réelle expérience dans le domaine. Son entreprise peut également se muer en expert conseiller afin d‘aider les uns et les autres à mieux réussir leurs différents projets.

Travaux de gros œuvres: Les particularités

Les travaux de gros œuvres comportent de multiples particularités qu’il importe de connaître afin d’éviter toutes sortes de confusion. À cet effet, il faut souligner qu’en ce qui concerne le volet relatif à la maçonnerie, les travaux de gros œuvres concernent entre autres, les fondations, les poutres, les murs porteurs ou encore les planchers entre les étages.

Pour des travaux de gros œuvres de grande qualité, les experts misent énormément sur les voûtes, les enveloppes en structure tendues ou encore sur les coques. Il est également important de faire la différence entre les différents types de travaux de gros œuvres qui existent. Chaque type étant en accord avec le niveau d’avancement des travaux.

Ainsi, on parle tout simplement de gros œuvre, au tout début du chantier lorsque l’artisan maçon se trouve encore à l’étape de la fondation ou autres structures du genre. Par contre, on parle de gros œuvre fermé, lorsque le bâtiment se trouve à un stade avancé. En d’autres termes, le gros œuvre fermé comprend les travaux relatifs aux murs, à l’étanchéité ou encore à la toiture.

Toutefois, il est essentiel de retenir que les travaux de finition d‘une part, et ceux relatifs aux systèmes de canalisation de gaz, d‘électricité ou encore d’eau n‘entrent pas en ligne de compte dans la définition de gros œuvres fermés. Enfin, on ne saurait finir avec les particularités des gros œuvres sans aborder l’aspect financier.

Son prix dépasse ainsi les 50% du budget à allouer à la construction. Parfois, en fonction des spécificités des bâtiments, cette proportion peut rapidement grimper à 60% voire 65%. Dans tous les cas, il faut confier cette évaluation aux experts et ainsi éviter de spéculer en l‘air.

Travaux de gros œuvres: Pourquoi solliciter les compétences d’un architecte?

Beaucoup pensent que les travaux de gros œuvres ne sont que l‘apanage des artisans maçons oubliant de ce fait le rôle primordial qu’est censé jouer un architecte dans ce type de projet. En effet, il faut garder à l’esprit que l’intervention de l’architecte doit nécessairement précéder celle du maçon. Pour faire simple, impossible de se passer des compétences d’un architecte en amont d’un projet de gros œuvres.

Par définition, l’architecte est ce professionnel du bâtiment censé concevoir les plans avant l‘intervention des maçons. Mieux, il s’occupe également de la maîtrise d’œuvres sans oublier le suivi. Le rôle d’un architecte étant primordial pour la réussite de n’importe quel projet de gros œuvres, il est important de bien faire ce choix.

Pour le réussir, il faut se rappeler que le métier d’architecte est régi par un ordre. Ainsi, se rapprocher de cet ordre aiderait les uns et les autres à réussir ce choix.

, , , ,

Quelles sont les prestations proposées par un serrurier professionnel ?

2021-07-15 Commentaires fermés sur Quelles sont les prestations proposées par un serrurier professionnel ? By Kenzo Boyer

La serrurerie est une profession qui inclut beaucoup de compétences. Ces compétences impliquent la proposition de prestations variées par un serrurier dans le cadre de l’exercice de son métier. Ces prestations s’affichent à travers les différents services du serrurier professionnel. Quelles sont alors les services qu’un serrurier professionnel propose à ses clients ?

Généralités sur les prestations d’un serrurier professionnel

Les prestations d’un serrurier professionnel sont généralement des tâches complexes qui nécessitent des compétences techniques. Ces tâches nécessitent l’utilisation de différents outils de travail. Elles participent activement à la sécurité de votre maison en garantissant un bon état des serrures des portes.

Par ailleurs, certaines tâches auxquelles doivent répondre les serruriers professionnels demandent l’intervention d’un professionnel expérimenté comme SOS OUVERTURE DE PORTE. Ainsi, la qualité des prestations est assurée à travers les différents services que le professionnel fournit.

Les services de réparation d’un serrurier professionnel

Les services de réparation représentent une catégorie des prestations que fournit un serrurier professionnel. Ces services sont liés aux travaux de réparation des serrures. Il y a principalement la réparation d’une serrure et la réparation d’un dysfonctionnement au niveau de la serrure.

Réparation d’une serrure

La réparation d’une serrure implique la connaissance de certains aspects techniques du domaine de la serrurerie. En effet, elle est due au claquage de porte et aux tentatives d’intrusion. Généralement, le barillet se trouve endommagé. Il devient donc nécessaire de contacter un professionnel à l’image de serrurier Rouen pour réparer la serrure cassée.

Réparation d’une panne de dysfonctionnement d’une serrure

Un serrurier professionnel intervient à deux niveaux pour réparer les dysfonctionnements d’une serrure. Il s’agit de la serrure et du système de sécurité qui lui est intégrée. Ce système nécessite beaucoup de compétences techniques.

Par ailleurs, un spécialiste de la serrurerie propose aussi des prestations liées à la réparation au niveau de la fenêtre et des volets. Il s’occupe généralement des systèmes de verrouillage à ces deux niveaux.

Les services d’installation que propose un serrurier professionnel

En dehors des services de réparation, un professionnel de la serrurerie propose aussi des prestations liées à l’installation de serrure.

Pose de serrure

La pose d’une serrure est le premier service d’installation que propose un serrurier. Il se charge de tout type de serrure, qu’il soit à appliquer ou à encastrer. Les tâches du serrurier professionnel ne sont pas les mêmes dans les deux cas. Ceci peut apporter une légère différence au niveau du tarif.

D’un autre côté, un professionnel de la serrurerie propose aussi le démontage de serrure. Cela consiste à sortir la serrure de son emplacement. L’objectif visé peut être de changer la serrure ou de réparer un problème qui nécessite qu’elle soit enlevée.

Changement de serrure

Changer une serrure est l’une des tâches pour lesquelles le serrurier professionnel est connu. Elle consiste à poser une serrure à la place d’une autre. Cette dernière peut être gâtée à la suite d’une infraction, de la nécessité de faire un blindage de porte, ou même du choix de sécuriser l’entrée de sa maison.

Autres prestations de services que vous propose un bon serrurier

Les professionnels de la serrurerie proposent plusieurs d’autres prestations qui ne sont pas forcément liées à la réparation ou à l’installation de serrures. En effet, ils sont connus pour faire la copie et la conception des clés. Il se charge aussi des tâches liées au remplacement de clé et à l’installation de porte blindée.

Par ailleurs, un serrurier professionnel a l’obligation de proposer les meilleures solutions pour régler les problèmes de ses clients comme le fait un bon artisan. Il se met également à disposition des clients pour des services d’urgence. Il peut s’agir d’un service lié à la réparation ou à l’installation.

Les prestations d’un serrurier professionnel tournent autour de l’installation et de la réparation de serrurerie. Elles prennent aussi en compte d’autres services liés à la serrurerie.

, ,

En quoi consiste la chaudronnerie agroalimentaire ?

2021-07-12 Commentaires fermés sur En quoi consiste la chaudronnerie agroalimentaire ? By Kenzo Boyer

La chaudronnerie s’avère une activité peu ou pas connue du public. Pourtant ses œuvres se trouvent partout autour de nous, des appareils électroménagers aux ascenseurs en passant par la carrosserie de voiture. Certaines entreprises artisanales métallurgiques font appel à la chaudronnerie, mais surtout de nombreuses structures industrielles telles que l’agroalimentaire. Que pouvons-nous retenir de la chaudronnerie agroalimentaire ?

C’est quoi la chaudronnerie?

La chaudronnerie couvre un ensemble d’activités liées à la fabrication de biens d’équipement et de consommation. Cette fabrication s’effectue à partir de métaux en feuilles tels que l’acier, inox, cuivre, etc., mais également à partir de tubes et de profilés.

Dans la chaudronnerie agroalimentaire, domaine d’activité du groupe Hordot, le chaudronnier réalise de nombreux appareils, cuves ou réservoirs. Ces derniers sont destinés au traitement et au stockage en grande quantité des denrées alimentaires.

Peuvent se classer dans ce domaine, les outils tels que les silos, les cuves de stockage, les fours, les mélangeurs, les autoclaves, les tapis roulants, les machines à sectionner, les calibreurs, les emballeurs, etc.

Missions du chaudronnier

Le chaudronnier est un spécialiste des travaux des métaux à savoir l’acier, l’inox, le cuivre… Il est également spécialiste des tubes et profilés. Dans l’exécution de son travail, ce professionnel des métaux et des tubes en agroalimentaire assume trois grandes fonctions :

La conception

C’est l’étape de l’analyse du patron (dessin) qui va lui servir de référence pour fabriquer l’objet. Puis il passe à la préparation des surfaces devant accueillir le modèle. Il transpose en suivant les indications du client ou de la consigne, les dimensions du dessin en grandeur nature sur la tôle. Cette action constitue le traçage des côtes. Il passe ensuite à la découpe des pièces grâce à une cisaille ou un chalumeau.

Enfin l’artiste métallurgique donne forme en assemblant l’ensemble des pièces métallique par des techniques appropriées : pliage, cintrage, roulage, planage, emboutissage, etc. après cette étape, s’en suit celle consolidation de l’ouvrage par soudure-pointage, rivet, agrafe, colle, etc.

Le suivi sur le chantier

S’il travaille sur un ouvrage de très grande taille, comme une cuverie ou une tuyauterie industrielle, il sera amené à se rendre sur le chantier avec son équipe pour assembler la structure sur place.

La maintenance

Après avoir fabriqué et posé le produit final, certains chaudronniers ont pour rôle d’assurer l’entretien et la réparation des équipements ou appareils industriels.

Les méthodes de travail utilisées en chaudronnerie

En dehors des évolutions mécaniques et techniques apportées au métier, certaines techniques ancestrales ont persisté et sont indispensables à la réalisation des outils agroalimentaires.

Le traçage

Il consiste à dessiner le patron des pièces à plat sur la matière à travailler (le métal) avant de passer à la phase de découpage des pièces. Cette se fait à l’aide de machines automatisées en 2D ou 3D.

La retreinte

Elle consiste à limiter les plis obtenus par le traitement du métal, d’où le terme « restreinte ». Une fois la forme désirée obtenue, le chaudronnier passe au planage.

L’emboutissage

Quant à l’emboutissage, il consiste à travailler le métal de l’extérieur vers le centre, pour former un creux à l’aide d’un maillet ou d’un marteau.

Le planage

Cette action consiste à durcir le métal par écrouissage après la retreinte ou l’emboutissage. L’objet est de le solidifier et le polir.

La mise en forme

C’est la dernière étape. À ce niveau les éléments travaillés préalablement sont assemblés de façon mécanique ou par soudage.

Les différentes méthodes d’assemblage en chaudronnerie

Le chaudronnier peut utiliser parmi trois méthodes d’assemblage.

 Les assemblages démontables

Il consiste à réaliser le boulonnage ainsi que les systèmes de fermeture mécanique (ressort, vérins). Il consiste également en des systèmes de fermeture rapide tels que les autoclaves.

Les assemblages mécaniques permanents

À ce niveau, distinguons l’agrafage, pour les tôles de faible épaisseur (jusqu’à 1,5 mm) : on replie les extrémités de la tôle pour les emboîter et les sertir. Le rivetage constitue également une technique d’assemblage des pièces de toutes épaisseurs à l’aide de rivets.

Les assemblages permanents

Ils sont principalement basés sur les techniques de soudage ou de brasage.

En définitive, la chaudronnerie agroalimentaire s’avère donc un domaine crucial pour l’épanouissement des PME ou des industries du secteur. Elle tient ainsi une place importante dans notre quotidien. Pour tout besoin en chaudronnerie agroalimentaire, contactez Hordot, des professionnels du domaine.

, , ,

Tout savoir sur la ferronnerie d’art

2021-07-12 Commentaires fermés sur Tout savoir sur la ferronnerie d’art By Kenzo Boyer

La ferronnerie est une discipline qui est longtemps restée dans l’ombre. Toutefois, elle mérite d’être connue dans la mesure où elle fait des merveilles à partir du fer. Qu’est-ce qu’alors la ferronnerie? Quelles sont ses différentes branches? Quelles sont les particularités de la ferronnerie d’art? Et quels sont les impacts de la ferronnerie sur l’environnement?

La ferronnerie: Qu’est-ce que c’est?

La ferronnerie peut se définir comme étant l’art de travailler les métaux en général et le fer en particulier. Tout comme le forgeron, l’artisan ferronnier réalise la plupart de ses œuvres à la forge. Toutefois, il existe de nombreuses situations qui l’amènent à effectuer son travail à l’aide d’une étampe ou d’un marteau. Il faut également souligner le fait que certains forgerons possèdent des compétences de ferronnier.

MONTEPINO FABRICE est un ferronnier de référence dans la région de Versailles où il dirige une entreprise spécialisée dans les travaux de ferronnerie d’art. Il s’agit d’une entreprise qui garantit à sa clientèle, des créations originales, un travail soigné et une écoute attentive de tous les instants.

Ferronnerie d’art: Les Différentes branches

La ferronnerie comporte de multiples branches. Si la ferronnerie d‘art est la plus connue de toutes, il est important de souligner que la ferronnerie du bâtiment n’est pas en reste. Elle constitue en effet, une excellente option pour tous ceux qui souhaitent construire des rampes d’escaliers ou encore des gardes corps en fer forgé et ceci que ce soit dans le cadre d’une rénovation ou lors des travaux de construction.

Il y a également la ferronnerie populaire qu‘on peut assimiler à la forge à notre époque. En dehors de ces 02 branches, il faut également souligner la place importante de la ferronnerie industrielle qui intervenait autrefois à ses débuts dans la construction des bâtiments officiels ainsi que ceux des individus de la haute bourgeoisie.

Enfin, on ne saurait finir sans parler de la ferronnerie domestique qu’il ne faut surtout pas confondre avec la ferronnerie du bâtiment. La ferronnerie domestique est spécialisée dans la fabrication des ustensiles de cuisine. Cette branche utilise surtout des pièces en aluminium comme matière première.

Ferronnerie d’art: Les particularités

La ferronnerie d’art représente la branche de la ferronnerie qui s’occupe de la fabrication des objets d’art. À ses débuts, la ferronnerie d’art était surtout sollicitée pour la décoration des édifices publics, des bâtiments de la haute bourgeoisie ou encore des églises.

La ferronnerie d‘art en plus de décorer ces sites officiels, permettait également le renforcement des différentes structures en bois de ces bâtiments à commencer par les portes. En France, et plus précisément à Paris, on retrouve des œuvres exceptionnelles de la ferronnerie d’art au niveau de certaines portes de la célèbre cathédrale Notre Dame de Paris.

Il en est de même à saint Petersbourg au niveau du palais d’hiver où la décoration faite en grille de fer moulée ne laisse personne indifférent. Il est important de souligner que la ferronnerie d’art fait énormément appel à la chaudronnerie. Toutefois, elle ne constitue pas la seule branche de la ferronnerie qui fait appel à cette dernière.

Ferronnerie et protection de l’environnement

À notre époque où les questions relatives à la sauvegarde de l’environnement sont sur toutes les lèvres, il est important que chaque secteur d‘activité fasse le nécessaire pour réduire ses émissions de CO2 d’une part, et fasse la promotion du recyclage d’autre part. Ainsi, en ce qui concerne le recyclage des matériaux, la ferronnerie constitue un des secteurs d’activité qui en fait énormément.

Qu’il s’agisse des métaux ferreux comme le fer, l’acier ou la fonte; des métaux non ferreux tels que l’aluminium, le zinc ou le laiton; ou encore des métaux précieux tels que le titane ou la platine, les artisans ferronniers recyclent à peu près tout.

, ,

serrurier

Quel est le tarif d’un serrurier ?

2021-06-20 Commentaires fermés sur Quel est le tarif d’un serrurier ? By Yves Saint-Hilaire

Pour de nombreuses raisons, vous pouvez avoir recours aux services d’un serrurier : blindage de porte, ouverture ou remplacement de serrure, choix du système de sécurité de votre bâtiment, etc. Mais, à combien peut revenir son intervention ? La réponse ci-après.

Le prix du serrurier pour un changement de verrou

Pour changer un verrou, le serrurier peut vous le facturer aux environs 25 et 250 €. Cela se répartit comme suit :

    • Les frais de déplacements coûteront entre 30 et 130 pour une intervention en jour ouvrable.
    • S’il s’agit d’une urgence ou d’une intervention durant les week-end et les jours fériés, cela revient entre 130 et 220 €. N’oubliez pas d’ajouter à cela les frais de création d’une double des clés. Pour une simple clé, prévoyez entre 4 et 10 €. Si vous préférez utiliser une clé spéciale, il faut prévoir entre 15 et 60 €.
    • Dans le cas d’une réparation de serrure, cela vous coûte entre 35 et 85 €, sans oublier le coût de réparation de cylindre : aux environs de 15 à 120 par pièce.
    • Pour ce qui est de l’installation de nouveaux verrous, elle s’élève en moyenne entre 35 et 85 €. Il ne faut pas oublier le coût de la main d’œuvre qui oscille entre 20 et 25 €.

Le prix du serrurier en situation d’urgence

Qu’est-ce qu’on entend par situation d’urgence ? Cela peut s’agir de la copie immédiate de clés, de la réparation du système de verrouillage de fenêtres, de clés ou de serrures de portails. Le crochetage de serrure et la réparation du système de sécurité font aussi partie d’une intervention d’urgence. Pour ce genre d’opération, comptez entre 40 à 500 €. Dans les régions métropolitaines, ce barème peut augmenter.

Le tarif horaire du serrurier

Le mode de facturation du serrurier peut être aussi à l’heure. Il est différent selon le type et le lieu d’intervention. Il est aussi susceptible d’évoluer selon le jour de réalisation des travaux : jours fériés, week-end ou nuit. En moyenne, le tarif horaire du serrurier oscille entre 50 et 60 €. Il peut aller jusqu’à 100 selon les circonstances.

Le taux de TVA appliqué par le serrurier

En plus des frais mentionnés ci-dessus, vous devez également vous acquitter d’une TVA de 20 % en faisant appel à un serrurier. Cependant, si vous prenez contact avec un auto-entrepreneur, vous n’avez pas à payer cette taxe.

Si vous avez recours aux services d’un serrurier dans le cadre de travaux de rénovation, bénéficiez d’un taux de TVA réduit à 5,5 %. Cela à condition que votre bâtiment possède une ancienneté d’au moins deux ans. Dans le cas de travaux d’entretien ou d’aménagement, un taux intermédiaire de 10 % est appliqué. Toutefois, pour donner lieu à cette réduction, vous devez fournir au serrurier une attestation d’achèvement des travaux.

Ce professionnel peut aussi vous facturer son intervention selon le type de travaux à réaliser. Pour ouvrir une porte blindée, prévoyez en moyenne entre 100 et 160 €. S’il s’agit des travaux de dépannage de serrurerie, cela coûte entre 80 à 100 €. Pour ce qui est de la pose de butée de porte, elle oscille entre 30 et 50 €.

Pour avoir une vision globale sur les différentes prestations proposées et le coût réel des travaux à effectuer, le mieux est de demander un ou plusieurs devis. Pour une intervention de serrurier à Deauville et ses environs, adressez-vous directement à l’entreprise AB SERVICE. Elle dispose de 10 ans d’expérience dans le domaine et peut vous apporter une solution fiable.

Vous pouvez également prendre contact avec la société pour des travaux de plomberie, de chauffage, d’installation électrique et de vitrerie. Pour demander un rendez-vous avec son équipe ou pour obtenir plus d’informations, appelez au 09 74 56 93 84.

,

Tout savoir sur le métier de maître d’œuvre

2021-06-17 Commentaires fermés sur Tout savoir sur le métier de maître d’œuvre By Contributor

Le maître d’œuvre (MOE) a pour principale mission de réaliser un ouvrage dans le secteur de la construction et de la rénovation. Il réalise ses missions sous certaines conditions (délais, coûts, etc.), en tant que coordinateur de chantier.

Toutefois, malgré ses principales missions, il est sous les ordres du porteur de projet, qui est le propriétaire de l’ouvrage.

Pour en savoir un peu plus sur ce métier, découvrez à travers cet article tous les aspects de cette profession : qualités requises, inconvénients, salaire….

Être maître d’œuvre, c’est faire quoi exactement ?

Le maître d’œuvre est un professionnel choisi par le maître d’ouvrage, afin de superviser les différentes phases de la conception de tout projet immobilier. Il est en charge d’organiser les travaux, de coordonner les équipes et de veiller à la bonne exécution du chantier jusqu’à sa livraison finale.

Étant amené à intervenir de la planification d’un projet jusqu’à la clôture des travaux, le maître d’œuvre a principalement pour missions :

  • L’étude du projet en réalisant les devis y afférent
  • La conception des plans de constructions
  • La rédaction et le dépôt des divers documents administratifs
  • Le choix et la gestion des différents prestataires pour le chantier
  • La coordination de tous les intervenants sur le chantier
  • Le suivi des travaux
  • Le respect du deadline
  • Le contrôle de la qualité finale avant la livraison au commanditaire.

Quelles sont les qualités requises pour être maître d’œuvre ?

La profession de maître d’œuvre en bâtiment requiert :

  • une organisation méthodique, pour mieux gérer son équipe et le chantier ;
  • de la rigueur et de la ponctualité, afin d’assurer un chantier de qualité, tout en respectant les délais et le budget du client ;
  • une capacité de gestion et de pilotage de toute une équipe, afin de pouvoir bien coordonner les différentes activités du chantier ;
  • de la polyvalence, tout en sachant les différents corps de métier en relation avec le bâtiment, ainsi que leurs rôles respectifs ;
  • un sens de la responsabilité, pour pouvoir prendre des décisions tout en sachant très bien gérer son stress et assumer ses actes. Ainsi, il se doit de résoudre les éventuels conflits sur le chantier, afin que celui-ci se déroule dans les meilleures conditions possibles ;
  • d’être créatif et réactif, en proposant des solutions innovantes aux clients ;

Quelles sont les études et formations pour pouvoir exercer ce métier ?

Il n’existe pas de formation obligatoire pour devenir maître d’œuvre. Toutefois, il est conseillé de suivre une formation dans le domaine du BTP ou de l’architecture.

Il existe d’ailleurs des formations dans le bâtiment accessible aux titulaires du baccalauréat, variant en fonction des établissements.

Par ailleurs, pour un niveau d’étude à partir d’un bac + 2, il est possible d’acquérir un diplôme DUT en Génie Civil. Mais également un BTS en études et économie de la construction, ou encore un BTS en bâtiment. Des diplômes qui peuvent tout à fait mener l’apprenant à d’autres métiers dans le secteur du bâtiment, dont : conducteur de travaux ou chef de chantier.

En outre, en poursuivant vos études, vous pourrez vous spécialiser à partir du bac +3, avec un diplôme de Licence Pro Bâtiment et Construction.

Toutefois, en suivant une année d’études supplémentaire avec votre diplôme d’Etat d’architecte (bac +5), vous pouvez devenir architecte HMNOP. Vous serez donc habilité à exercer la maîtrise d’œuvre en votre propre nom.

Quel salaire perçoit en moyenne un maître d’œuvre ?

Le maître d’œuvre peut tout à fait exercer le métier d’architecte, tout comme le métier de technicien du secteur public ou privé.

En exerçant le métier d’architecte, son salaire brut initial en début de carrière, sera aux environs de 26 000 € par an, puis évoluera en fonction de ses années d’expérience.

Par contre, lorsqu’il exerce le rôle de technicien, il débutera sa carrière avec un salaire moyen de 22 000 € par an.

En bénéficiant d’un poste d’ingénieur, il peut espérer gagner aux environs de 35 000 € par an moyennant son expérience dans le secteur du BTP.

, , ,

Des points essentiels à retenir sur la chaudronnerie

2021-05-28 Commentaires fermés sur Des points essentiels à retenir sur la chaudronnerie By Yves Saint-Hilaire

Actuellement, le monde s’avance dans l’utilisation de la technologie moderne et simplifiée, y compris la chaudronnerie, qui occupe une grande place dans différents domaines d’activités. Elle a pour rôle de confectionner des équipements industriels modernes, de fabriquer ou adapter des outillages en métaux, en fonction de type d’activité.

Les matériels de base de la chaudronnerie

La chaudronnerie est destinée pour l’assemblage, le montage, la création et la confection des outils en métaux ou en plastique, pour donner une forme souhaitée. Il s’agit de plier, de découper et d’assembler des parties pour réaliser vos imaginations et vos choix en dimension et en apparence.

Pour ce faire, les chaudronniers utilisent comme matériaux de base : l’inox, l’aluminium, l’acier ou le bronze. Ainsi, les ornements peuvent être effectués à l’aide de ce procédé. Et comme matériels et outillages, on recense : un poste de soudage professionnel pour l’assemblage, une forge pour la brasure accompagnée d’un découpe, des perceuses, des cintreuses, des plieuses, des meules et des bacs à acide chlorhydrique, etc. Sans oublier que la ferronnerie et la chaudronnerie nécessitent obligatoirement un atelier avec des tréteaux ou tables adaptées au matériaux à travailler.

Les produits fournis par la chaudronnerie

A part les produits ancestrales à usage quotidien, comme les vaisselles, les bouilloires, les vases, les pichets, les seaux ou marmites en métaux et les lampes à huiles ; l’art de chaudronnerie occupe un grand rôle dans le domaine industriel de nos jours, pour former les équipements sous pression dans des grandes usines, les appareils de fabrication de meubles, les outils mécaniques et les équipements en plomberie.

Ces exemples ne sont pas exhaustifs, ils restent encore d’autres équipements chaudronnés.

L’ importance de la chaudronnerie

Il existe nombreuses façons d’ appréhender l’art de chaudronnerie, qui répond généralement à vos demandes suivant vos secteurs d’activités :

a) L’utilisation des équipements chaudronnés facilite nos activités habituelles

Opter pour des outillages confectionnés en chaudronnerie est un bon choix qui facilite la vie au quotidien. Cela vous aide à avancer plus vite en termes de production, et de trouver sans cesse de nouvelles idées de création pour obtenir de meilleurs résultats dans la réalisation des activités habituelles des entreprises.

b) Les outillages chaudronnés sont très pratiques dans divers domaines

L’art de chaudronnerie est généralement utilisé dans une multitude de solutions, et applicable dans plusieurs domaines tels que :

  • la menuiserie en métal comme les chaises, les tables, les tabourets, les meubles de rangement…
  • le transport, pour la confection ou le revêtement des carrosseries des trains ou TGV et les châssis ;
  • l’industrie automobile, pour la création ou montage des pièces mécaniques sur plans
  • l’industrie navale, pour la construction des bateaux de petite et grande tailles, et les navires destinés à la guerre
  • l’agroalimentaire, pour la fabrication des équipements de stockage, des mélangeurs, des tapis roulants, des machines à emballage, les récipients de stockages…

Il existe plusieurs autres domaines mais les points cités ci-dessus sont les plus pertinents.

En effet, la chaudronnerie est généralement adaptée aux différents secteurs d’activités, comme l’artisanat en sidérurgie, les secteurs industriels divers et les entreprises prestataires de services. Et comme atout, l’adoption de cet art dans votre domaine d’activité donne une bonne image de votre entreprise. Ainsi, votre système de travail est modernisé avec des résultats appréciables.

Cela s’impose de confier votre projet à des spécialistes en chaudronnerie et tôlerie qui pourront réaliser toutes vos imaginations en décoration ou à usage professionnel.

, , , , , ,

Le sac à main, un accessoire indispensable

2021-05-27 Commentaires fermés sur Le sac à main, un accessoire indispensable By Contributor

N’importe où, du moment que vous êtes hors de chez vous, vous devez emporter des objets qui vous sont indispensables. La solution habituelle est le sac à main. Cet article vous aide à choisir le sac qui vous convient pour tout avoir sous la main sans pour autant perdre en élégance.

Pourquoi un sac à main ?

Au quotidien, pour aller au travail, vous avez besoin d’un espace de rangement pour vos dossiers, votre carnet de notes ainsi que les outils de travail comme stylos ou crayons.

Vous devez amener également votre bouteille d’eau, indispensable pour votre santé. Le cas échéant, le médicament que vous devez prendre à midi doit être avec vous.

Sans oublier votre bâton de rouge à lèvres et votre crayon à cil pour vous maintenir en beauté toute la journée, et l’indispensable portefeuille ou porte- monnaie pour vos courses après le travail.

Le sac à main est ainsi une nécessité absolue.

Mais si vous devez porter un sac à main, il faut que celui-ci soit en accord avec votre style et votre personnalité.

Vous adorez le style décontracté ? Le modèle de sac à main que vous choisirez doit être adapté à ce style.

Par contre, si vous aimez le style classe et élégant, vous devrez trouver un sac à main assorti à votre tenue.

Ce n’est pas uniquement un accessoire de mode. Il met en valeur votre personnalité et vous sert dans vos habitudes de vie.

Vous devez avoir votre sac à main en toutes circonstances, c’est pourquoi vous devez bien choisir le modèle convenable.

Quel sac à main pour quelle circonstance ?

Pour un voyage, par exemple, le nombre et la quantité d’objets à emporter peuvent être augmentés. Par conséquent, votre sac à main doit être en mesure de contenir un volume important. Mais il doit être aussi en accord avec votre tenue de voyage.

Au quotidien, vous portez bien sûr des tenues de ville. Mais vous pouvez choisir la forme, la matière et la couleur en fonction de vos vêtements du jour.

En vacances et à la plage, votre tenue décontractée exige un sac qui vous mettra à l’aise dans l’ambiance de vacances.

Les tenues de soirée ne vont pas avec des sacs à main de tous les jours. Il vous faut une pochette adaptée à la circonstance.

De même, pour une cérémonie, le sac doit être assorti à votre tenue.

Ainsi, pour être élégante où que vous rendiez, choisissez le sac à main adapté à la circonstance.

Comment trouver le sac à main adéquat?

Un conseil, quand vous achetez des vêtements, pensez toujours aux accessoires que vous allez porter avec. Le sac est l’un des plus importants.

Il existe des magasins où vous pouvez trouver des habits avec les accessoires assortis.

Cependant, le choix des accessoires de mode est assez délicat. Vous préférez peut-être avoir un sac qui peut être porté en toutes circonstances ?

La solution pour vous est de commander directement chez des artisans en maroquinerie. Ils peuvent vous conseiller et vous réaliser le sac dont vous avez besoin. Seulement, la confection prend beaucoup de temps. Et vous risquez de ne pas avoir votre sac à main au moment voulu. Par ailleurs, cela peut coûter cher.

Une autre alternative est de visiter des magasins de maroquinerie. Ces magasins vous proposent des articles de qualité, adaptés à vos besoins et faits pour durer. Vous disposez d’une large gamme de choix. Les articles sont confectionnés en cuir ou en toile garnie de cuir.

Vous pourrez y trouver des accessoires de grandes marques pour femmes et pour hommes ainsi que des sacs qui conviennent à tous vos besoins.

, , ,

Quelles sont les missions d’un artisan maçon ?

2021-05-27 Commentaires fermés sur Quelles sont les missions d’un artisan maçon ? By Kenzo Boyer

L’artisan maçon est un expert de la maçonnerie. Il a en effet les compétences qu’il faut pour apporter son grain de sel dans la réhabilitation des bâtiments, la restructuration ainsi que dans la construction de nouveaux logements. Lors de l’exercice de sa fonction, une multitude de missions interviennent. Malgré le fait que ces dernières semblent simples, elles nécessitent bien souvent que cet ouvrier ait de la force physique. Si vous avez l’intention de vous tourner vers cette profession, il vous sera utile de prendre connaissance desdites fonctions.

Délimiter la zone du chantier de construction, une mission de l’artisan maçon

L’artisan maçon se charge d’une multitude de tâches au nombre desquelles se trouve la délimitation de la partie ou se réalisera le chantier de construction. Il fait cela en se servant des panneaux de protection ainsi que des barrières. Tout juste après cela, il met en place sur le chantier les machines et les équipements dont il aura besoin pour la construction.

Au nombre de ces derniers se trouvent les grues, les bétonnières, le monte-charge. Dans le même temps, il transporte aussi sur cette zone délimitée le matériel de construction tout en préparant le terrain. Il effectue par la même occasion des opérations de remblayage en se servant des machines qui sont fabriquées pour ce fait. Parmi ces dernières, il y a l’excavatrice, les pelleteuses, le bulldozer, les tractopelles et les pelles.

La pose de la fondation, une mission de l’artisan maçon

L’artisan maçon se charge aussi de la pose de la fondation qui constitue en réalité le début de la construction proprement dite. Il pose également les différents piliers qui permettront de soutenir la construction ou la fondation.

Par la même occasion, cet artisan s’occupe de tracer les différentes lignes de position pour les structures verticales, la réalisation des divers murs du périmètre de construction. Ces lignes qu’il aura à tracer permettront aussi de poser correctement les structures horizontales. Elles favoriseront de la même manière la mise en place de la couverture comme le toit du bâtiment en construction.

Les différents types de structures qui interviennent lors de la construction peuvent nécessiter une multitude de travaux en fonction du matériel de construction. L’artisan maçon peut dans ce cas être indispensable pour préparer entre autres les armatures ainsi que les caissons essentiels pour faire le béton armé. Ce professionnel de la maçonnerie peut aussi être incontournable pour la réalisation des structures de charpenterie en métal ou en bois.

Réalisation des murs et des ouvrages de maçonnerie, une mission de l’artisan maçon

L’artisan maçon a pour mission de réaliser tous les autres ouvrages qui se rapportent à la maçonnerie. Il fait cela en suivant les différentes lignes qu’il a eues préalablement à tracer lors de la délimitation de la zone où se trouvera le chantier.

Une fois que les briques sont mises en place, cet ouvrier veille à mettre sur l’ensemble des points de contact qu’il y a entre ces briques et la rangée construite du mortier. Il se charge par la même occasion de ranger lesdites briques afin de permettre au mur d’être droit et parfaitement stable. C’est une mission que le maçon devra minutieusement faire pour que le bâtiment en construction ne soit pas penché ou ne s’effondre pas.

Raccorder les installations, une mission de l’artisan maçon

Après que les structures soient achevées, l’artisan maçon a pour mission de faire le raccordement des différentes installations d’eau, de gaz et d’électricité en collaboration avec le plombier et l’électricien. C’est tout juste après cela qu’il entame la finition de la construction en plâtrant les parois, en posant les portes et les fenêtres puis en revêtant le sol. Dans le cas où le projet de construction nécessite l’isolation sonore et thermique, le maçon peut l’effectuer au niveau des murs.

, , , ,

Comment devient-on menuisier ?

2021-05-27 Commentaires fermés sur Comment devient-on menuisier ? By Kenzo Boyer

Le menuisier est ce professionnel qui conçoit des variétés de meubles sur mesure et est spécialisé dans l’habitat et le bâtiment. Pour sa profession, il se sert d’une multitude de techniques de réalisation et travail avec le bois, les matériaux composites (PVC, aluminium, plastique, plâtre). Devenir menuisier exige cependant que vous vous renseigniez sur les études et formations, les qualités à avoir et même la possible évolution professionnelle.

Étude et formation pour devenir menuisier

Une fois que vous atteignez la classe de troisième, vous avez la possibilité de préparer le certificat d’aptitude professionnelle (CAP) en deux années. Ceci vous permet de décrocher un CAP menuisier fabricant de menuiserie et agencement, un CAP menuisier installateur.

Vous pouvez aussi avoir un CAP option menuisier en sièges, CAP arts du bois option marqueteur, tourneur, sculpteur ornemaniste. Il est aussi possible d’avoir un CAP constructeur d’ouvrages en aluminium, en matériaux de synthèse, en verre et en bâtiment. Dans le cas où, vous désirez poursuivre les études vers le BAC, plusieurs options s’offrent à vous comme le BAC professionnel.

Cela vous permettra de devenir technicien menuisier agenceur, technicien constructeur de bois ou technicien de fabrication matériaux associés et bois. En vous dirigeant vers le BAC STI, vous pouvez choisir une spécialité de génie mécanique en option bois et matériaux associés.

Après l’obtention du BAC, vous pouvez vous préparer pour décrocher en 2 ans un BTS système constructifs bois et habitat ou un BTS technico-commercial avec option bois et dérivés. Le brevet professionnel de menuisier est possible à avoir si vous avez au moins le CAP, car c’est ce diplôme que la plupart des écoles exigent.

Les qualités à avoir pour devenir un menuisier

Pour devenir un menuisier, il est essentiel que vous disposiez d’un certain nombre de qualités ou de compétences. Vous devrez en effet faire preuve de rigueur en toute circonstance, car la menuiserie exige énormément de connaissance géométrique et n’admet pas l’approximative.

C’est un métier qui nécessite aussi d’avoir une connaissance en mathématique pour que le travail soit à la fois soigneux, précis et esthétique. C’est une profession qui nécessite également que vous vous intéressiez à l’isolation, à l’étanchéité et à l’insonorisation des logements.

Le menuisier se doit donc d’être à jour sur les nouvelles tendances et normes du secteur des bâtiments. Malgré le fait que le sur-mesure domine le secteur de la menuiserie, il est aussi important que le menuisier soit performant dans la fabrication des articles préfabriqués comme les portes, les fenêtres, pour ne citer que ces articles.

Le savoir-faire en termes de dessin technique est aussi une qualité que vous devez avoir pour devenir menuisier. Ceci vous permettra de mieux visualiser le travail à effectuer. La menuiserie est aussi un métier qui nécessite que vous ayez une parfaite résistance physique et que vous soyez manuellement habile. Malgré l’utilisation quotidienne des machines, l’habileté manuelle est aussi primordiale.

Le menuisier est souvent appelé à travailler dans les sociétés artisanales ou dans les entreprises de menuiserie et se doit donc d’avoir les aptitudes d’un très bon gestionnaire. Il doit par la même occasion savoir trouver ses clients en travaillant sa notoriété et sa visibilité.

Les possibilités d’évolution en devenant menuisier

Devenir menuisier fait apparaître une diversité de niveau de formation. Le CAP en menuiserie, le BAC pro ou le BTS vous permettent d’être recruté au sein d’une société industrielle, d’une société de construction ou par un artisan menuisier.

Après que vous ayez des années d’expérience dans le domaine et au sein d’une très grande entreprise, vous avez la possibilité de passer au rang de chef d’équipe, de contremaître, de technico-commercial ou de chef de chantier. Vous avez aussi la possibilité de vous spécialiser et de devenir votre propre patron en mettant en place votre société de menuiserie. Avec le BAC pro, vous pouvez également devenir restaurateur de mobilier ancien ou ébéniste.

, ,