Category Archive Travaux

aménagement petit appartement

4 astuces pour agencer un petit appartement 

2021-08-05 Commentaires fermés sur 4 astuces pour agencer un petit appartement  By Yves Saint-Hilaire

Tout le monde n’a pas le privilège d’avoir un appartement spacieux. Mais disposer d’un petit logement ne veut pas non plus dire que le confort sera négligé. Pour gagner un espace supplémentaire, il faut savoir optimiser l’aménagement et les rangements. Zoom sur le sujet.

Miser sur des meubles escamotables et modulables

Quand on a un petit espace, il faut choisir un mobilier qui peut se déplacer facilement. Depuis bien longtemps, les Asiatiques ont déjà conçu des meubles à usage multiple, encastrés ou enfouis dans le sol ou le plafond. Pour ne parler que des lits qui sortent du sol, qui se plaquent contre le mur ou bien qui descendent du plafond, des dessertes qui sont transformables en tables de grande dimension, des penderies extensibles ou encore des fours encastrables, il y a tant d’options pour équiper un petit espace.

Tous ces meubles sont dits « escamotables ». Le principe est très simple : accéder aux équipements au moment voulu et les ranger facilement quand ils ne sont pas utilisés. Le but est d’éviter au maximum un encombrement de l’espace. Avec ce mode d’aménagement, tout devient plus amusant. Vous ne serez plus énervé par le manque de fluidité de circulation dans votre lieu de vie. De plus, vous pouvez réunir dans une même pièce votre chambre, votre cuisine et votre salon sans avoir à la surcharger

Savoir exploiter les recoins de la maison

N’ayant que peu d’espace à disposition, vous ferez mieux de dénicher des astuces ingénieuses pour gagner quelques mètres carrés de plus. N’avez-vous jamais pensé à utiliser le couloir, l’entrée ou le renfoncement dans votre appartement ? Ce sont des endroits qui peuvent encore servir, alors que bon nombre de gens les négligent. Il vous suffit d’exploiter votre talent et votre créativité pour transformer ces recoins en des espaces fonctionnels. Ils peuvent également faire partie intégrante de la décoration intérieure si vous savez bien l’aménager. Un angle de pièce ou une alcôve peut par exemple servir pour faire installer un bureau d’appoint. Si le couloir est moins étroit, il est possible d’y aménager un dressing. Si longtemps vous avez négligé l’entrée, il est peut-être temps de lui dédier un usage. Vous pouvez par exemple y placer une console étroite pour mettre vos objets divers (clés, bloc-notes, etc), des étagères en bois ou en métal pour ranger vos livres, des patères pour suspendre vos vêtements, etc.

Faire usage de la hauteur sous plafond

Bien que votre appartement soit petit, il se peut qu’il présente quand même une hauteur sous plafond intéressante. Si tel est le cas, vous pouvez très bien en tirer profit !

Voici quelques exemples d’aménagements que vous pouvez entreprendre :

  • installer des rangements en hauteur pour garder plus de surface au sol. Pour obtenir un effet agréable à la vue, les meubles de rangement fermés sont les plus recommandés. N’hésitez pas à les peindre avec la peinture de votre choix ou à les décorer avec des stickers pour apporter une touche esthétique à l’appartement.
  • aménager une grande bibliothèque qui s’étend jusqu’au plafond et prévoir une échelle design avec. Petit conseil : évitez les rayonnages trop profonds pour conserver quand même l’espace au sol.
  • Si vous avez la chance de disposer d’une hauteur sous plafond de plus de 4 m, un meilleur moyen de gagner quelques surfaces de plus est de créer une mezzanine. Celle-ci peut recevoir un bureau, une chambre…

Remplacer l’escalier existant par un escalier plus réduit

Vous avez un escalier tout droit qui encombre le peu d’espace que vous disposez ? N’hésitez pas à apporter du changement à votre appartement en substituant cet escalier par un modèle qui occupe peu de place. Pour pallier le problème d’espace d’un petit appartement, les designers d’intérieur et les architectes préconisent fortement l’aménagement d’escalier tournant. Parmi les modèles entrant dans cette catégorie figure l’escalier à double quart tournant qui prend la forme U. Fabriqué en bois, en métal ou en pierre, ce type d’escalier s’intègre parfaitement dans tout style d’appartement.

 

 

 

 

 

 

, ,

Travaux de maçonnerie de gros œuvres : De quoi s’agit-il?

2021-07-15 Commentaires fermés sur Travaux de maçonnerie de gros œuvres : De quoi s’agit-il? By Kenzo Boyer

Tout le monde devra recourir aux services d’un maçon à un moment ou à un autre de sa vie. En effet, construire sa propre maison est l’un des rêves les plus idéalisés à notre époque. Toutefois, en maçonnerie, les gros œuvres comportent assez de particularités. Qu’est-ce qu’on entend par travaux de gros œuvres? Quelles en sont les particularités? Pourquoi un architecte doit-il intervenir dans les travaux de gros œuvres?

Travaux de gros œuvres: Qu’est-ce que c‘est?

Lorsqu’on parle des travaux de gros œuvres, beaucoup pensent aux travaux publics d’intérêt général ou encore aux travaux des bâtiments officiels. La définition des travaux de gros œuvre est toute autre et n’est nullement le fait seulement des travaux publics ou encore des grands bâtiments.

Ainsi, les travaux de gros œuvres concernent tous ceux qui participent à la stabilité et à la solidité d‘un bâtiment. JEAN BAPTISTE MARCON est un expert des travaux de gros œuvre. Il dirige de ce fait une entreprise qui dispose d‘une réelle expérience dans le domaine. Son entreprise peut également se muer en expert conseiller afin d‘aider les uns et les autres à mieux réussir leurs différents projets.

Travaux de gros œuvres: Les particularités

Les travaux de gros œuvres comportent de multiples particularités qu’il importe de connaître afin d’éviter toutes sortes de confusion. À cet effet, il faut souligner qu’en ce qui concerne le volet relatif à la maçonnerie, les travaux de gros œuvres concernent entre autres, les fondations, les poutres, les murs porteurs ou encore les planchers entre les étages.

Pour des travaux de gros œuvres de grande qualité, les experts misent énormément sur les voûtes, les enveloppes en structure tendues ou encore sur les coques. Il est également important de faire la différence entre les différents types de travaux de gros œuvres qui existent. Chaque type étant en accord avec le niveau d’avancement des travaux.

Ainsi, on parle tout simplement de gros œuvre, au tout début du chantier lorsque l’artisan maçon se trouve encore à l’étape de la fondation ou autres structures du genre. Par contre, on parle de gros œuvre fermé, lorsque le bâtiment se trouve à un stade avancé. En d’autres termes, le gros œuvre fermé comprend les travaux relatifs aux murs, à l’étanchéité ou encore à la toiture.

Toutefois, il est essentiel de retenir que les travaux de finition d‘une part, et ceux relatifs aux systèmes de canalisation de gaz, d‘électricité ou encore d’eau n‘entrent pas en ligne de compte dans la définition de gros œuvres fermés. Enfin, on ne saurait finir avec les particularités des gros œuvres sans aborder l’aspect financier.

Son prix dépasse ainsi les 50% du budget à allouer à la construction. Parfois, en fonction des spécificités des bâtiments, cette proportion peut rapidement grimper à 60% voire 65%. Dans tous les cas, il faut confier cette évaluation aux experts et ainsi éviter de spéculer en l‘air.

Travaux de gros œuvres: Pourquoi solliciter les compétences d’un architecte?

Beaucoup pensent que les travaux de gros œuvres ne sont que l‘apanage des artisans maçons oubliant de ce fait le rôle primordial qu’est censé jouer un architecte dans ce type de projet. En effet, il faut garder à l’esprit que l’intervention de l’architecte doit nécessairement précéder celle du maçon. Pour faire simple, impossible de se passer des compétences d’un architecte en amont d’un projet de gros œuvres.

Par définition, l’architecte est ce professionnel du bâtiment censé concevoir les plans avant l‘intervention des maçons. Mieux, il s’occupe également de la maîtrise d’œuvres sans oublier le suivi. Le rôle d’un architecte étant primordial pour la réussite de n’importe quel projet de gros œuvres, il est important de bien faire ce choix.

Pour le réussir, il faut se rappeler que le métier d’architecte est régi par un ordre. Ainsi, se rapprocher de cet ordre aiderait les uns et les autres à réussir ce choix.

, , , ,

En quoi consiste la chaudronnerie agroalimentaire ?

2021-07-12 Commentaires fermés sur En quoi consiste la chaudronnerie agroalimentaire ? By Kenzo Boyer

La chaudronnerie s’avère une activité peu ou pas connue du public. Pourtant ses œuvres se trouvent partout autour de nous, des appareils électroménagers aux ascenseurs en passant par la carrosserie de voiture. Certaines entreprises artisanales métallurgiques font appel à la chaudronnerie, mais surtout de nombreuses structures industrielles telles que l’agroalimentaire. Que pouvons-nous retenir de la chaudronnerie agroalimentaire ?

C’est quoi la chaudronnerie?

La chaudronnerie couvre un ensemble d’activités liées à la fabrication de biens d’équipement et de consommation. Cette fabrication s’effectue à partir de métaux en feuilles tels que l’acier, inox, cuivre, etc., mais également à partir de tubes et de profilés.

Dans la chaudronnerie agroalimentaire, domaine d’activité du groupe Hordot, le chaudronnier réalise de nombreux appareils, cuves ou réservoirs. Ces derniers sont destinés au traitement et au stockage en grande quantité des denrées alimentaires.

Peuvent se classer dans ce domaine, les outils tels que les silos, les cuves de stockage, les fours, les mélangeurs, les autoclaves, les tapis roulants, les machines à sectionner, les calibreurs, les emballeurs, etc.

Missions du chaudronnier

Le chaudronnier est un spécialiste des travaux des métaux à savoir l’acier, l’inox, le cuivre… Il est également spécialiste des tubes et profilés. Dans l’exécution de son travail, ce professionnel des métaux et des tubes en agroalimentaire assume trois grandes fonctions :

La conception

C’est l’étape de l’analyse du patron (dessin) qui va lui servir de référence pour fabriquer l’objet. Puis il passe à la préparation des surfaces devant accueillir le modèle. Il transpose en suivant les indications du client ou de la consigne, les dimensions du dessin en grandeur nature sur la tôle. Cette action constitue le traçage des côtes. Il passe ensuite à la découpe des pièces grâce à une cisaille ou un chalumeau.

Enfin l’artiste métallurgique donne forme en assemblant l’ensemble des pièces métallique par des techniques appropriées : pliage, cintrage, roulage, planage, emboutissage, etc. après cette étape, s’en suit celle consolidation de l’ouvrage par soudure-pointage, rivet, agrafe, colle, etc.

Le suivi sur le chantier

S’il travaille sur un ouvrage de très grande taille, comme une cuverie ou une tuyauterie industrielle, il sera amené à se rendre sur le chantier avec son équipe pour assembler la structure sur place.

La maintenance

Après avoir fabriqué et posé le produit final, certains chaudronniers ont pour rôle d’assurer l’entretien et la réparation des équipements ou appareils industriels.

Les méthodes de travail utilisées en chaudronnerie

En dehors des évolutions mécaniques et techniques apportées au métier, certaines techniques ancestrales ont persisté et sont indispensables à la réalisation des outils agroalimentaires.

Le traçage

Il consiste à dessiner le patron des pièces à plat sur la matière à travailler (le métal) avant de passer à la phase de découpage des pièces. Cette se fait à l’aide de machines automatisées en 2D ou 3D.

La retreinte

Elle consiste à limiter les plis obtenus par le traitement du métal, d’où le terme « restreinte ». Une fois la forme désirée obtenue, le chaudronnier passe au planage.

L’emboutissage

Quant à l’emboutissage, il consiste à travailler le métal de l’extérieur vers le centre, pour former un creux à l’aide d’un maillet ou d’un marteau.

Le planage

Cette action consiste à durcir le métal par écrouissage après la retreinte ou l’emboutissage. L’objet est de le solidifier et le polir.

La mise en forme

C’est la dernière étape. À ce niveau les éléments travaillés préalablement sont assemblés de façon mécanique ou par soudage.

Les différentes méthodes d’assemblage en chaudronnerie

Le chaudronnier peut utiliser parmi trois méthodes d’assemblage.

 Les assemblages démontables

Il consiste à réaliser le boulonnage ainsi que les systèmes de fermeture mécanique (ressort, vérins). Il consiste également en des systèmes de fermeture rapide tels que les autoclaves.

Les assemblages mécaniques permanents

À ce niveau, distinguons l’agrafage, pour les tôles de faible épaisseur (jusqu’à 1,5 mm) : on replie les extrémités de la tôle pour les emboîter et les sertir. Le rivetage constitue également une technique d’assemblage des pièces de toutes épaisseurs à l’aide de rivets.

Les assemblages permanents

Ils sont principalement basés sur les techniques de soudage ou de brasage.

En définitive, la chaudronnerie agroalimentaire s’avère donc un domaine crucial pour l’épanouissement des PME ou des industries du secteur. Elle tient ainsi une place importante dans notre quotidien. Pour tout besoin en chaudronnerie agroalimentaire, contactez Hordot, des professionnels du domaine.

, , ,

Différent peinture

Quels sont les différents types de peintures industrielles ?

2021-07-06 Commentaires fermés sur Quels sont les différents types de peintures industrielles ? By Kenzo Boyer

La peinture industrielle est utilisée dans de nombreux secteurs industriels pour divers buts. Qu’est-ce qu’une peinture industrielle ? À quoi sert-elle et quels sont les différents types de peintures industrielles ?

Qu’est-ce qu’une peinture industrielle ?

La peinture industrielle est un produit sous forme de liquides, de poudre ou de pâte qui sert à décorer et à protéger divers supports. Son application selon un procédé bien défini sur une surface précise se transforme après durcissement en un film solide, plastique et adhésif.

Elle est utilisée dans le milieu industriel pour protéger et décorer les machines et autres des attaques mécaniques et chimiques auxquelles elles font face au quotidien. La peinture industrielle est utilisée dans de nombreux secteurs tels que le secteur maritime, l’aéronautique, l’automobile, les BTP (Bâtiments et travaux publics ou Génie civil).

Généralement, une peinture industrielle est composée des éléments chimiques qui lui confèrent ses propriétés chimiques et mécaniques. Ces différents produits sont :

  • Les pigments : ce sont des substances chimiques qui donnent de la couleur et de l’opacité à la peinture. On distingue plusieurs types de pigments;
  • Les Liants : ils permettent à la peinture industrielle de vite durcir et de se transformer en film solide une fois séchée. Il existe plusieurs types de liants à savoir : les liants de polymère alkyde, époxyde, acrylique, vinylique et uréthane.
  • Les solvants : ils donnent de la consistance à la peinture et la rendent facile à appliquer. Les solvants sont des composants très importants dans le processus de fabrication d’une peinture industrielle;
  • Les adjuvants ou additifs : ce sont des composants qui confèrent de la qualité à la peinture. Les adjuvants favorisent non seulement le séchage rapide de la peinture, mais permettent également de réaliser des effets spéciaux. Ils sont ajoutés en portions aux autres composants. Pour tous travaux de peinture, contactez l’entreprise PONCELET SAS.

Les différents types de peintures industrielles

Il existe plusieurs types de peintures industrielles sur le marché. Ces peintures possèdent des caractéristiques spécifiques choisies en fonction de la surface à peindre. On distingue les peintures industrielles suivantes :

Les enduits ou peintures de premières couches

La peinture de première couche contient une forte dose de pigment et une petite quantité de liant. Elle convient parfaitement à toutes les surfaces industrielles notamment les surfaces en métal (l’acier, l’inox,  l’acier galvanisé ou de la fonte). Elle sert à prévenir l’oxydation et à protéger contre la corrosion. C’est une peinture qui sèche très vite. Elle peut être utilisée pour peindre une voiture à condition de décontaminer la peinture précédente.

La couche intermédiaire

Cette peinture industrielle est appliquée sur l’enduit ou la première couche. Elle sert à augmenter l’opacité de la peinture. Contrairement à la couche primaire, elle ne contient pas une forte dose de pigment et de liants.

La couche de finition

Elle est appliquée comme dernière couche soit sur l’enduit, soit sur la couche intermédiaire. Elle permet d’avoir un rendu brillant, mat ou satiné.

Le Vernis

C’est une peinture industrielle composée notamment de liants et de diluants. Elle sert à embellir l’objet peint. Elle convient parfaitement pour le bois, le plastique et pour le traitement de surface des métaux. Il existe plusieurs types de vernis à savoir : le vernis synthétique, le vernis acrylique, le vernis polyuréthane, l’effet brillant, l’effet mat, etc.

À quoi sert une peinture industrielle ?

De façon générale, la peinture industrielle sert non seulement à embellir et à protéger l’objet peint, mais aussi à le protéger contre la rouille, l’humidité et autres substances alcalines. Dans le milieu industriel la corrosion constitue un véritable casse-tête et la peinture industrielle est une des meilleures solutions pour faire face à cela. Pour lutter contre la corrosion, il faut bien choisir la peinture, mais aussi bien choisir sa sableuse et tout autre matériel de manière professionnelle.

,

Stockage de matériaux : Hangar en dur ou tente souple (comparatif)

Pour le stockage de vos matériaux, vous ne savez pas quel abri choisir entre un hangar en dur ou une tente souple ? Eh bien, nous avons ici de quelques orientations à porter à votre connaissance. En tenir compte vous aidera sans doute à faire le choix le plus adapté, et surtout celui là qui se prêtera à la nature de vos besoins véritables. 

Comment choisir son abri de stockage ?

Qu’il s’agisse de hangar dur ou de tente souple, tous deux sont considérés comme des abris de stockage. Alors bien évidemment, chacun est caractérisé par une série d’avantages et inconvénients. Au-delà des considérations techniques et autres, il importe avant d’opérer tout choix d’étudier de façon profonde la question du besoin, par conséquent de l’utilisation à faire de l’installation. 

Utilisé dans une pluralité de secteurs et domaines, l’abri 

de stockage ne sert pas qu’à stocker des matériaux. Il peut selon son volume abriter de gros aéronefs par exemple, des bateaux, des engins de chantiers, des machines lourdes et bien d’autres. C’est donc en raison de toutes ces éventualités que nous vous recommandons de procéder à l’étude des critères que voici en prélude de tout choix. 

La nature de l’utilisation

En fonction de l’usage à faire de l’abri de stockage, vous devez veiller à un certains nombre de variables. Si vous compter y stocker des produits intolérants au gel ou à la chaleur, l’idéal serait donc de miser sur un modèle avec une excellente capacité d’isolation thermique.

Le type d’activité

Pour des besoins de stockage indéfinis, il existe sur le marché des abris de stockage dits modulaires. Pratiques, ils sont relativement simples d’utilisation. Leurs plus gros atout est qu’ils permettent d’élargir au besoin la capacité de stockage. C’est assurément l’idéal pour les entreprises dont les besoins en termes de stockage affluent très fréquemment. 

La forme

La forme de l’abri est un détail important qui renseigne non seulement sur sa solidité, mais également sur sa capacité de stockage. Certains sont disponibles sous la forme d’un demi-cercle, d’autres similaires à des tentes et chapiteaux de stockage. Une fois de plus, votre choix se doit d’être motivé par la nature des besoins à satisfaire. 

Hangar en dur ou tente souple : Que choisir ?

Quant à la question de savoir que choisir entre hangar dur et tente souple, il importe de procéder à une analyse séparée des deux installations. Conformément aux détails suscités, les caractéristiques et domaines d’utilisation de chaque type d’abri devront être étudiés. 

Hangar en dur

Les hangars en dur comme le stipule leurs appellations sont en effet des installations ultra solides et particulièrement imposantes. Ils sont pour la plupart utilisé pour le stockage de gros engins. On les retrouve assez souvent dans les aéroports, les ports et également sur les grands chantiers de construction mais également dans le monde agricole avec les hangars agricoles.

Pratiques, ils sont adaptés à une pluralité de situations. Accompagné d’équipements ainsi que d’une multiplicité d’options, ils représentent une option de stockage intéressante. Mais attention, l’incidence financière inhérence à leur utilisation est également énorme.

Tente souple

Contrairement aux hangars durs, les tentes de stockage souples sont particulièrement accessibles et disponibles à peu de frais. Pratique, ils se prêtent à leur tour à plusieurs formes d’utilisations. L’avantage ici est que tout le monde peut s’en servir. 

Que ce soit pour le stockage des matières premières voire des engins de chantier, l’abri est modulaire. Pour les entreprises en quête d’aménagement flexible, c’est sans doute la meilleure option. De plus, il est facile à installer. 

Toutefois, il importe de rappeler que ce type d’abri n’est pas apte à toutes les éventualités. En termes de résistance thermique, les hangars durs sont plus recommandés lorsqu’il s’agira de stocker par exemple des produits intolérants au gel ou à la chaleur. 

Que retenir ?

En définitive, il importe de retenir que les deux formes d’abri (hangar dur et tente souple) sont des installations pratiques et surtout intéressantes. Chacune étant caractérisée par son lot d’avantages et d’inconvénients, seul l’usage à en faire saurait être considéré comme un facteur dissident. 

Toutefois, s’il est possible de substituer une tente souple par un hangar dur, le contraire s’avère difficile voire impossible eu égard aux limites de la tente souple.

Top 5 des avantages d’installer une gouttière au sein de votre habitation

2021-06-16 Commentaires fermés sur Top 5 des avantages d’installer une gouttière au sein de votre habitation By Kenzo Boyer

Les gouttières sont utilisées sur la toiture de plusieurs habitations de nos jours. Mais à quoi servent-elles en réalité ? Quel est le top 5 des avantages d’installer une gouttière au sein de votre habitation ?

Elle protège la fondation et la façade de votre habitation

Il est très important d’éviter le contact de l’eau avec la fondation ou la façade. En effet, une fondation au contact permanent de l’eau devient vulnérable et finit par avoir des fissures si aucune mesure de protection n’est prise.

Il est alors primordial d’installer une gouttière au niveau de votre toiture. La gouttière recueille l’eau quand il pleut, et l’empêche ainsi de mettre votre fondation en péril. Aussi lorsque la façade de votre maison est exposée à la pluie, elle est en proie à des traces de coulures qui ne sont pas du tout agréables.

Installer une gouttière permet donc de protéger la façade contre ces traces de coulures. Elle permet aussi de préserver les cadres des portes et fenêtres en bon état, car exposés à la pluie,ces derniers finissent par être endommagés et perdent leur éclat.

Quand les cadres des portes et fenêtres ne sont pas en bon état, l’étanchéité et l’isolation thermique de la maison vont prendre un coup. Pour vos besoins d’installation de gouttière faites appel aux professionnels de SAS ALLO GOUTTIERES.

Elle protège la toiture

Une gouttière est d’une présence capitale pour une toiture. En effet, quand il pleut, la toiture de la maison est la partie la plus exposée. Elle peut être endommagée lorsque l’eau s’y accumule.

Installer une gouttière permet ainsi donc de faire évacuer l’eau de la toiture. Elle permet ainsi de préserver la toiture en état, car une toiture mal protégée va engendrer des problèmes d’humidité sur le long terme.

Cependant s’il est bien d’installer une gouttière au sein de votre toiture, il faut aussi savoir qu’elle mérite d’être entretenue. Entretenir régulièrement la gouttière permet de la débarrasser des feuilles mortes et autres déchets qui peuvent empêcher son bon fonctionnement.

Vous pouvez faire appel à un couvreur pour vous aider dans l’entretien et l’assainissement de la gouttière de votre maison.

Elle permet de garder la maison saine

Installer une gouttière dans votre toiture n’a pas que des avantages externes. Mais elle procure également davantage à l’intérieur de la maison. En effet, si votre toiture n’est pas bien protégée ou si votre système d’évacuation d’eau est défaillant, l’humidité peut rapidement s’installer à l’intérieur de votre maison.

Et cette humidité peut très vite occasionner une contamination de moisissures. Or les moisissures sont très néfastes pour la santé notamment les voies respiratoires. Lorsque l’installation de la gouttière est réalisée par ferblantier-couvreur votre maison sera épargnée de l’invasion des moisissures et champignons.

Elle donne de l’esthétique à une maison.

Installer une gouttière permet non seulement de protéger la façade de la maison, mais elle joue également un grand rôle d’esthétique. En effet, il existe plusieurs types de gouttières qui s’adaptent pratiquement à toutes les maisons.

Pour plus d’esthétique, faites appel aux spécialistes pour la pose de gouttière et optez pour les gouttières faites en zinc. La gouttière en zinc permet de mettre en place la beauté de votre façade.

Les gouttières en zinc sont les plus utilisées. Une gouttière peut être faite aussi en cuivre, en aluminium ou en PVC. Il existe non seulement plusieurs types de gouttières, mais aussi une multitude de formes.

Elle est économique et écologique

Installer une gouttière au sein de votre habitation vous procure également des avantages économiques. En effet, grâce à une gouttière, vous pouvez facilement récupérer les eaux de pluie dans un récupérateur d’eau de pluie et l’utiliser plus tard pour arroser les plantes par exemple. C’est pratique, économique et écologique.

, , ,

Comment protéger vos équipements électriques contre la foudre ?

La foudre et les installations électriques ne font pas bon ménage. Elle peut les endommager très rapidement. Pour éviter que cela ne se produise, il est impératif de protéger vos installations électriques. Découvrez dans ce dossier comment protéger vos équipements électriques contre la foudre ?

Les équipements électriques et la foudre : Que faut-il savoir ?

La foudre représente un grand danger pour vos équipements électriques. En effet quand le tonnerre gronde et que votre installation électrique n’est pas protégée, elle est exposée aux risques de surtension et cette dernière peut être la cause de la détérioration de vos matériels électriques.

En plus de couper l’électricité et porter atteinte à vos équipements, un éclair dirigé contre votre maison peut provoquer un court-circuit, voire un incendie. La foudre est également capable d’endommager votre toiture ou de détruire vos murs. Il est alors très important de prendre des mesures qui s’imposent afin d’éviter d’éventuels dégâts. Quand il y a un orage ou que le tonnerre gronde il faut également savoir quel comportement adopter ou quel réflexe il faut avoir. 

Aussi protéger ses appareils contre la foudre, c’est de se rassurer que votre installation électrique est bien faite et conforme aux normes en vigueur. Il faut tenir également compte de la qualité en matière d’appareils électriques. Les appareils de bonne qualité sont moins exposés aux risques de surtensions. 

Comment protéger des équipements électriques contre la foudre ? 

Vu les dangers que peut représenter la foudre pour votre installation électrique et vos appareils électriques et électroménagers, il faut nécessairement prendre des mesures idoines pour les mettre à l’abri. 

Protéger vos appareils par un parafoudre

Un parafoudre est un dispositif capable de protéger vos appareils contre les effets néfastes de la foudre. Il réduit en quelque sorte la grande décharge envoyée par la foudre afin de ne pas mettre vos appareils en danger. 

Pour une meilleure protection, il est recommandé d’installer plusieurs parafoudres. C’est ce qui est recommandé par les professionnels. Notons que pour l’installation d’un parafoudre, votre maison doit disposer de prises de terre. 

Utiliser des prises et des multiprises parafoudres

En plus des parafoudres, équipez-vous des prises et multiprises parafoudres. Ils empêchent la surtension au niveau de vos appareils électriques. Aussi un onduleur est très utile pour protéger les appareils sensibles comme votre ordinateur en cas de coupure d’électricité durant un orage. 

Protéger votre bâtiment par un paratonnerre. 

Outre les appareils électroménagers et les installations électriques, la foudre représente également un danger pour l’ensemble du bâtiment. Les plus grands bâtiments sont plus exposés. Pour empêcher alors la foudre de s’abattre directement sur votre bâtiment, il faut faire installer un paratonnerre.

C’est un dispositif qui a pour rôle de récupérer la décharge envoyée par la foudre sur votre bâtiment. Le paratonnerre est généralement placé en haut du bâtiment. Pour en savoir plus sur ce qu’est qu’un paratonnerre et son utilité, cliquez sur ce lien

Quelques comportements à adopter pour protéger vos équipements de la foudre. 

À défaut de vous équiper comme il faut, certains réflexes peuvent vous mettre à l’abri des dégâts que pourrait causer la foudre. Si un orage s’annonce, il est indispensable d’adopter les gestes suivants :

  • Débranchez tous vos appareils électroniques ;
  • Éloigner les fiches des prises ;
  • Couper le courant si possible ;
  • Éviter de prendre de douche pendant l’orage ;
  • Ne pas utiliser pas votre téléphone fixe ;
  • Éviter de toucher les pièces métalliques ;

Lors d’un orage, ces quelques gestes sus-cités vous seront très utiles. La foudre représente certes un danger, mais des solutions existent pour se mettre à l’abri des dégâts. Il s’agit entre autre de l’installation d’un parafoudre et d’un paratonnerre. 

2021-06-01 Commentaires fermés sur By Yves Saint-Hilaire

Le service de nettoyage est instauré afin d’entretenir les parties communes d’une copropriété. Il est généralement confié à une entreprise, mais cela est variable en fonction des dispositions prises par le syndicat de copropriété.

Pourquoi prévoir un programme de nettoyage d’une copropriété ?

En sachant qu’une copropriété fait référence à une résidence répartie en plusieurs habitations, la question du nettoyage est un sujet à discuter au cours d’une réunion du syndic de copropriété. En effet, si le nettoyage des espaces privés est une obligation de chaque propriétaire, le nettoyage des parties communes, quant à lui, est une obligation de la copropriété. Cela a pour objectif de garantir le bien-être et la santé de tous, en sachant que la poussière et les microbes s’y retrouvent principalement. Il contribue également à l’entretien du logement. D’ailleurs, les parties communes reflètent l’image de l’immeuble.

À quelle fréquence effectuer le nettoyage des immeubles d’habitation ?

La fréquence de nettoyage se base sur plusieurs critères, notamment sur la taille de la copropriété, les charges maximales que tout le monde est disposé à payer, l’affluence des passages dans les parties communes, etc. Dans le cas d’une copropriété de moins de 10 lots d’habitation, un nettoyage hebdomadaire peut être suffisant. Pour les plus grandes résidences, comptant plus d’habitations, un nettoyage quotidien peut être programmé. Toutefois, vous devez savoir qu’un immeuble avec un local commercial ou avec des habitants exerçant une profession libérale nécessite plus d’entretien qu’un local uniquement destinée à usage d’habitation. Dans ce cas, d’autres dispositions peuvent être prises.

Pour entretenir votre résidence, vous pourrez soit opter pour les services d’une entreprise de nettoyage, soit engager un personnel affecté à la tâche.

Quelles prestations sont incluses dans le nettoyage de copropriété ?

Normalement, les services de nettoyage doivent inclure l’entretien des parties communes de l’immeuble. Sur la base d’un cahier de charge, il peut s’agir des opérations les plus basiques jusqu’aux traitements un peu plus poussés, à savoir :

– Le balayage de toutes les parties communes dont les couloirs, les escaliers ou les ascenseurs, la cour, le palier, etc.

– Le nettoyage du carrelage et/ou de la moquette

– L’enlèvement des résidus de poussière et les éventuelles toiles d’araignées

– Le nettoyage des vitres, des lustres et des autres lampes

– Le nettoyage des traces de doigts, que ce soit sur l’interphone ou dans les ascenseurs

– La collecte des poubelles et le nettoyage du local poubelle

– L’entretien des espaces verts

La désinfection des parties qui sont en contact avec des gens, à savoir la rampe d’escalier, les interrupteurs, etc.

Dans certains cas, la prestation peut inclure le nettoyage de la façade, mais cela fait généralement partie d’un contrat à part. En effet, celle-ci peut nécessiter un traitement spécifique pour lui redonner son éclat.

Comment choisir une entreprise de nettoyage ?

Le choix d’une entreprise de nettoyage dépend de plusieurs critères. Dans le cas d’une copropriété, le prix est un critère essentiel, vu que les charges sont partagées. Sachez que celui-ci varie en fonction du cahier de charge à respecter, du nombre de lot présent dans la copropriété et des tarifs de base exercés par l’entreprise. Pour vous donner un idée, sachez que les services d’un professionnel valent autour de 20 /heure.

Outre le prix, vous pourrez vous référer aux techniques de nettoyage et produits utilisés par l’entreprise, surtout si vous imposez des critères au sein de votre logement. En effet, certaines proposent des solutions de nettoyage écologique, tandis que d’autres utilisent des techniques plus agressives.

La proximité peut également faire partie de vos critères, surtout si vous prévoyez un nettoyage fréquent. Cela vous permettra, ainsi qu’à l’entreprise de gagner un temps considérable.

,

Des points essentiels à retenir sur la chaudronnerie

2021-05-28 Commentaires fermés sur Des points essentiels à retenir sur la chaudronnerie By Yves Saint-Hilaire

Actuellement, le monde s’avance dans l’utilisation de la technologie moderne et simplifiée, y compris la chaudronnerie, qui occupe une grande place dans différents domaines d’activités. Elle a pour rôle de confectionner des équipements industriels modernes, de fabriquer ou adapter des outillages en métaux, en fonction de type d’activité.

Les matériels de base de la chaudronnerie

La chaudronnerie est destinée pour l’assemblage, le montage, la création et la confection des outils en métaux ou en plastique, pour donner une forme souhaitée. Il s’agit de plier, de découper et d’assembler des parties pour réaliser vos imaginations et vos choix en dimension et en apparence.

Pour ce faire, les chaudronniers utilisent comme matériaux de base : l’inox, l’aluminium, l’acier ou le bronze. Ainsi, les ornements peuvent être effectués à l’aide de ce procédé. Et comme matériels et outillages, on recense : un poste de soudage professionnel pour l’assemblage, une forge pour la brasure accompagnée d’un découpe, des perceuses, des cintreuses, des plieuses, des meules et des bacs à acide chlorhydrique, etc. Sans oublier que la ferronnerie et la chaudronnerie nécessitent obligatoirement un atelier avec des tréteaux ou tables adaptées au matériaux à travailler.

Les produits fournis par la chaudronnerie

A part les produits ancestrales à usage quotidien, comme les vaisselles, les bouilloires, les vases, les pichets, les seaux ou marmites en métaux et les lampes à huiles ; l’art de chaudronnerie occupe un grand rôle dans le domaine industriel de nos jours, pour former les équipements sous pression dans des grandes usines, les appareils de fabrication de meubles, les outils mécaniques et les équipements en plomberie.

Ces exemples ne sont pas exhaustifs, ils restent encore d’autres équipements chaudronnés.

L’ importance de la chaudronnerie

Il existe nombreuses façons d’ appréhender l’art de chaudronnerie, qui répond généralement à vos demandes suivant vos secteurs d’activités :

a) L’utilisation des équipements chaudronnés facilite nos activités habituelles

Opter pour des outillages confectionnés en chaudronnerie est un bon choix qui facilite la vie au quotidien. Cela vous aide à avancer plus vite en termes de production, et de trouver sans cesse de nouvelles idées de création pour obtenir de meilleurs résultats dans la réalisation des activités habituelles des entreprises.

b) Les outillages chaudronnés sont très pratiques dans divers domaines

L’art de chaudronnerie est généralement utilisé dans une multitude de solutions, et applicable dans plusieurs domaines tels que :

  • la menuiserie en métal comme les chaises, les tables, les tabourets, les meubles de rangement…
  • le transport, pour la confection ou le revêtement des carrosseries des trains ou TGV et les châssis ;
  • l’industrie automobile, pour la création ou montage des pièces mécaniques sur plans
  • l’industrie navale, pour la construction des bateaux de petite et grande tailles, et les navires destinés à la guerre
  • l’agroalimentaire, pour la fabrication des équipements de stockage, des mélangeurs, des tapis roulants, des machines à emballage, les récipients de stockages…

Il existe plusieurs autres domaines mais les points cités ci-dessus sont les plus pertinents.

En effet, la chaudronnerie est généralement adaptée aux différents secteurs d’activités, comme l’artisanat en sidérurgie, les secteurs industriels divers et les entreprises prestataires de services. Et comme atout, l’adoption de cet art dans votre domaine d’activité donne une bonne image de votre entreprise. Ainsi, votre système de travail est modernisé avec des résultats appréciables.

Cela s’impose de confier votre projet à des spécialistes en chaudronnerie et tôlerie qui pourront réaliser toutes vos imaginations en décoration ou à usage professionnel.

, , , , , ,

Bien choisir un escalier pour l’intérieur de sa maison

2021-05-12 Commentaires fermés sur Bien choisir un escalier pour l’intérieur de sa maison By Colombe Sourd

Pour une maison à étages, l’escalier est un élément primordial. Non seulement, il permet de circuler, il donne aussi une touche d’esthétique à votre maison. Fabriqué en bois, peut donner du cachet à votre intérieur. Vous pouvez aussi le choisir en alu pour plus de modernité. Si vous désirez installer un escalier chez vous, mais vous ne savez pas quoi choisir, cet article est fait pour vous. Comment donc choisir le bon escalier pour bien embellir votre intérieur ?Sur le marché, vous avez le choix entre plusieurs modèles et il devient difficile de trouver celui qui vous correspond. Pour vous aider, voici les divers critères que vous devez examiner avant de fixer votre choix sur un modèle donné.

Le style de l’escalier

Le premier point à examiner lors de la sélection de l’escalier idéal est son style. En général, vous avez le choix entre un escalier hélicoïdal, un escalier suspendu et un escalier à crémaillère centrée. Le style de l’escalier doit dépendre de l’espace dont vous disposez et du style que vous souhaitez donner à votre espace intérieur.

Escalier hélicoïdal

Vous pouvez opter pour l’escalier hélicoïdal si vous avez un petit espace. En forme d’hélice, cet escalier ne prend pas beaucoup de place. Vous pouvez le placer dans un coin de votre maison. Pour une touche chaleureuse, vous pouvez opter pour l’escalier en bois. Vous pouvez aussi associer ce matériau avec de l’acier pour un style plus contemporain.

Toutefois, ce style d’escalier n’est pas très adapté aux familles avec des enfants en bas âge. Il est aussi peu pratique si 2 personnes vont dans deux directions opposées.

Escalier suspendu

L’escalier suspendu est un excellent choix pour ajouter une touche de science-fiction dans votre maison. Très prisé, il donne une allure futuriste à l’ensemble du décor. Il est également très élégant et bien adapté pour une ambiance épurée.

Ce type d’escalier n’est pas encombrant. Vous n’avez pas besoin d’un grand espace pour en profiter. Toutefois, il peut être dangereux pour les enfants en bas âge car il ne dispose ni de limones ni de colonnes.

Escalier à crémaillère centrée

Pour votre intérieur, vous pouvez vous orienter vers l’escalier à crémaillère centrée. Son côté aérien donne du cachet à votre maison. En effet, les marches de cet escalier peuvent se poser sur une crémaillère centrale ou une double crémaillère. Sans garde-corps, cet escalier s’apparente à un modèle suspendu. Il est très élégant. En revanche, il est conseillé d’opter pour un escalier à double crémaillère excentrée si c’est pour donner un peu de dynamisme à votre intérieur. Pour garantir la durabilité de ce type d’escalier, vous pouvez opter pour le bois ou l’acier.

Les matériaux et les couleurs de l’escalier

Afin de trouver le meilleur escalier pour votre espace intérieur, il est recommandé de vérifier son matériau de fabrication.

Parmi les plus prisés, il y a les escaliers en bois. Rustiques, ils sont très esthétiques avec de belles finitions. Ils sont aussi robustes et durables. Pour plus de modernité, vous pouvez opter pour un escalier avec un bord en verre. Non seulement lumineux, il est très original. L’escalier en métal est tout aussi robuste. Il peut prendre plusieurs formes pour satisfaire tous les goûts.

Aussi, les escaliers sont aujourd’hui disponibles en plusieurs coloris. Tout dépend de vos goûts et du style de votre espace intérieur. Pour donner un cachet unique à votre maison, vous pouvez opter pour le jaune soleil. Cette couleur offre aussi plus de dynamisme à votre intérieur. Par ailleurs, pour avoir un aspect élégant et moderne, vous pouvez choisir un escalier en noir ou en blanc. La couleur naturelle du bois est tout aussi raffinée.

 

 

, ,