Category Archive Vannier

Fiche métier d'un vannier

Fiche métier d’un vannier

2022-04-28 Commentaires fermés sur Fiche métier d’un vannier By Yves Saint-Hilaire

Êtes-vous passionné par les vanneries et les techniques de tresses ? Faites de votre passion votre métier en devenant vannier. Pour vous aider à prendre la bonne décision, voici la fiche métier d’un vannier.

Les rôles d’un vannier

Le vannier travaille avec des matières premières souples et flexibles pour fabriquer ou pour réparer des objets pratiques au quotidien. En adoptant des techniques de tressage, il peut fabriquer des assises en osier, des paniers, des ornements intérieurs ou extérieurs. Pour cela, il utilise :

– l’osier ;

– le roseau ;

– le rotin ;

– le bambou ;

– le jonc ;

– le raphia ;

– la paille, etc.

Les qualités requises pour devenir vannier

Un vannier doit faire preuve d’une créativité débordante pour pouvoir proposer des objets originaux. Il doit être aussi patient et minutieux pour assurer la durabilité et la qualité de ses réalisations. D’ailleurs, comme il est en contact direct avec des clients, il doit être capable de vendre ses produits en adoptant les bonnes stratégies commerciales.

En outre, un vannier doit avoir des compétences techniques innées pour être à l’aise avec le tressage. Il doit aussi se familiariser avec les matières premières qu’il utilise, notamment s’il les cultive lui-même. Dans ce cas, il doit être en mesure de les planter, de les entretenir, de les faire sécher et de les travailler. De plus, il doit savoir manier correctement des objets tranchants en toute sécurité.

Les études pour devenir vannier

Un CAP vannerie suffit pour devenir vannier. Durant les deux années d’étude, les étudiants se mettent tout de suite à la pratique en utilisant des fibres végétales pour créer des objets décoratifs simples. De plus, on commence à les habituer à préparer les matières premières utilisées pour les réalisations. Les bonnes techniques sont également à perfectionner grâce aux cours d’arts appliqués. À ce niveau-là, les étudiants sont également formés à monter leur propre entreprise de vannerie. Pour approfondir ses connaissances, l’étudiant peut poursuivre ses études pour passer un bac +2 ou un bac +3 en arts appliqués.

Les formations pour devenir vannier

En complément des études de base, il est possible de se former à la culture des matières premières pour utiliser ses propres matériaux. Pour s’orienter vers un projet de grande envergure, il est indispensable de suivre une formation concernant la direction de projet artistique.

Par ailleurs, plusieurs formations continues peuvent être entreprises pour exercer rapidement le métier de vannier. Tout d’abord, il existe des formations brèves proposées par les organismes privés, qui peuvent être effectuées en alternance. Ainsi, l’étudiant va consacrer une partie de son temps au sein de l’atelier d’un vannier pour apprendre les techniques de la vannerie.

Une fois qu’il sera capable de manier les matières premières, il peut passer par la VAE ou la validation des acquis et de l’expérience. Cela permet d’allier savoir-faire et niveau d’étude pour augmenter ses chances à décrocher un premier contrat.

L’évolution de carrière d’un vannier

Un vannier débutant commence toujours sa carrière en tant que salarié au sein d’un atelier de vannerie. S’il poursuit son parcours au sein du même atelier, il peut devenir un chef d’équipe ou un chef d’atelier. Pour y arriver, une formation en management est acquise. En cumulant les expériences, il peut ensuite travailler à son propre compte en ouvrant sa propre entreprise.

Bon à savoir : un vannier peut collaborer avec un menuisier ou un ébéniste ou encore avec un directeur artistique.

Le salaire d’un vannier

Un vannier débutant reçoit généralement un salaire équivalent au SMIC au sein d’un atelier de vannerie. En fonction de la taille de ce dernier, la rémunération peut atteindre les 2 000 € par mois, et ce, après plusieurs années d’expérience. Pour un vannier indépendant, les prix des produits peuvent être fixés à sa propre guise pour un revenu plus attractif. Pour le déterminer, la maîtrise des techniques, la notoriété ainsi que l’originalité des produits sont à prendre en compte.

, , , ,

Le raphia

Que peut-on faire avec du raphia ?

2020-11-24 Commentaires fermés sur Que peut-on faire avec du raphia ? By Yves Saint-Hilaire

Le raphia désigne à la fois une plante et la fibre extraite de l’enveloppe de ses folioles. C’est un arbre originaire de Madagascar et qui ne fleurit qu’une seule fois dans le cycle de la plante. Une fois que les fruits sont mûrs, la plante meurt et ce sont les nouvelles graines qui prennent le relais. Le raphia pousse dans les zones marécageuses ou dans les marécages périodiquement asséchés. Le cœur des jeunes pousses du raphia peut être mangé en plats cuisinés, tandis que ses fruits servent dans la fabrication de médicaments et d’huile alimentaire. Les autres parties de la plante sont également utilisées dans différents domaines. Alors, que peut-on faire avec du raphia ?

Les diverses utilisations du raphia

Le raphia est une plante floristique très utile, notamment à Madagascar. En effet, toutes les parties de la plante de raphia peuvent être exploitées de différentes manières.

Pour fabriquer des maisons

Le raphia est une plante solide et gigantesque. D’ailleurs, quand elle est à l’âge adulte (15 ans), sa hauteur peut atteindre jusqu’à 20 m. Ses tiges, notamment les pétioles et ses feuilles sont employées dans la fabrication de maisons traditionnelles à Madagascar. On s’en sert pour les murs, la toiture et les planchers. D’ailleurs, les feuilles mûres disposent d’une épaisseur assez importante qui leur confère leur performance en matière d’isolation et d’étanchéité. Quant aux grandes nervures, elles sont utilisées comme des éléments de charpente de maison ou pour fabriquer des échelles.

Pour confectionner des objets de décoration et des accessoires

Les fibres issues des feuilles du raphia sont surtout utilisées pour confectionner des tissus d’ameublement, des paniers, des sets de table, des objets de décoration, etc. En effet, qu’il soit conservé à l’état naturel ou coloré, le raphia fait le bonheur des bricoleurs et des artisans. D’autant plus qu’il est tellement agréable à tricoter qu’il peut se prêter à n’importe quelles techniques créatives. Voici quelques idées très faciles à réaliser sur comment vous pouvez utiliser le raphia :

Vous fabriquer des coussins originaux

Le coussin est un accessoire toujours présent dans la maison. Que ce soit pour mettre sur le canapé, sur le lit ou sur la banquette, il complète parfaitement la décoration. Quand il sert d’accessoires pour le canapé, sa couleur se choisit en fonction de celle des meubles ou des rideaux. Toutefois, opter pour des coussins confectionnés avec du raphia va apporter une touche d’originalité et un petit air de vacances à votre décoration. D’autant plus qu’il est possible de mélanger les couleurs et les motifs pour avoir un rendu plus personnalisé.

Vous confectionner un joli sac pour aller à la plage

Que ce soit pour aller à la plage ou pour une autre occasion, un joli sac en raphia complétera parfaitement votre tenue. En effet, il peut se prêter à tous les looks. Choisissez tout simplement la forme et le modèle qui vous plaisent. De cette façon, vous en ferez un modèle unique que vous pouvez customiser selon vos goûts. Vous pouvez y ajouter de la broderie, des couleurs, des teintures, des patchs autocollants, etc.

Vous fabriquer des sets de table

Quand on reçoit des amis ou des invités à la maison pendant les fêtes ou pour une occasion particulière, le choix des linges de table figure aussi parmi les préparatifs. Bien que cela repose sur une question de goût, le choix de ces accessoires apportera également une touche à votre décoration. Ils permettront de personnaliser cet espace si vous savez miser sur la bonne couleur et le bon style. Opter pour des sets de table en raphia offrira une ambiance exotique, mais tout à fait originale à votre intérieure. Par ailleurs, pour donner plus d’effets, vous pouvez y écrire un message comme « Bon appétit ! » ou choisir des motifs ethniques ou graphiques.

, ,

Conseils pour fabriquer soi-même ses paniers et ses sacs en raphia

2020-03-17 Commentaires fermés sur Conseils pour fabriquer soi-même ses paniers et ses sacs en raphia By Yves Saint-Hilaire

Les paniers en raphia sont aujourd’hui très en vogue. Ils peuvent servir de sac de courses ou d’accessoire pour accompagner les plus belles tenues. Est-il possible d’en fabriquer soi-même ? La réponse est oui. Voici quelques conseils sur la conception d’un panier en raphia, les matières-premières nécessaires et les techniques de fabrication.

Les matières-premières

Pour fabriquer un panier en raphia, vous aurez besoin :

  • De plusieurs plaques de liège de 10 mm d’épaisseur,

  • De cure-dents,

  • D’une colle à bois,

  • De perles en bois,

  • De raphia (coloré ou naturel).

L’endroit idéal pour trouver du raphia

Vous trouverez du raphia dans différents endroits et magasins conçus à cet effet. Par ailleurs, vous pourrez passer commande en ligne et vous faire livrer directement chez vous. Cette dernière solution est la plus pratique.

Les fibres se vendent en pelote ou au kilo dans certains cas. Elles proviennent de pays tels que l’Algérie, Madagascar, etc.

Le design

Le deuxième élément à considérer dans la fabrication d’un panier en raphia est le design. Pour un début, optez pour un modèle de panier simple, sans trop de détails. Vous pouvez vous inspirer sur internet ou à travers les photos de stars.

Le choix des couleurs

Si vous avez une préférence pour le raphia coloré, ce guide vous sera utile. En effet, vous pourrez choisir entre une multitude de couleurs. Toutefois, pour vous aider, ci-dessous une sélection des couleurs les plus tendances.

Pour un modèle de sac en raphia, optez pour une couleur unie. Les couleurs en vogue sont le bleu, le jaune moutarde, le vert émeraude, le grenat et le marron.

Vous pouvez aussi combiner deux ou plusieurs couleurs. Pour un sac deux tons, les coloris à la mode sont le bleu et le naturel, le rose et le grenat, le jaune et le grenat…

Le mode de fabrication pour les débutants

Si c’est votre première fois, suivez ces directives à la lettre. Elles sont simples, précises et faciles à réaliser.

D’abord, découpez les plaques de liège en fonction de la forme et du design de votre panier. Vous aurez le choix entre la forme ovale, ronde, carrée ou rectangle, pourquoi pas.

La deuxième étape est de placer les cure-dents sur les bords du socle en liège. Durant l’opération, assurez-vous de conserver le même espace entre les cure-dents pour uniformiser le résultat. Pensez également à avoir un nombre impair pour faciliter le tressage. Une fois cette étape terminée, réalisez une boucle avec le raphia et passez-la sur les cure-dents. Tressez en procédant comme suit : une fois devant, une fois derrière le cure-dent, une fois devant, une fois derrière le cure-dent et ainsi de suite. Gardez ce rythme jusqu’à ce que vous arrivez au bout des cure-dents.

La dernière étape est de mettre de la colle sur le bout du cure-dent avant de placer une perle de bois au-dessus. Remettez de la colle par-dessus pour fixer la perle.

Il vous est aussi possible d’utiliser des tissus Rabane pour personnaliser votre sac ou votre panier en raphia. Ce type de tissu est réalisé à partir d’un tissage de raphia et est disponible en grande surface. Il se vend par mètre et se décline en plusieurs couleurs.

Des artisans à votre service

Vous pouvez solliciter les services d’un artisan professionnel pour vous enseigner les bases de la fabrication d’un panier ou d’un sac en raphia. Le spécialiste pourra aussi vous conseiller pour améliorer le rendu et vous apprendre les techniques visant à obtenir un résultat rapide.

N’hésitez pas à faire des échanges avec les passionnés de raphia sur les forums qui peuvent être très enrichissants.

, , , ,