Category Archive Couvreur

devenir_charpentier

Comment devenir charpentier ?

2020-11-20 Commentaires fermés sur Comment devenir charpentier ? By Yves Saint-Hilaire

Comme tous les métiers du bâtiment, celui de charpentier s’apprend. Des formations spécifiques sont à suivre. Vous devez également disposer de certaines qualités pour bien réussir dans le secteur. Connaître les différentes missions qui reviennent à ce genre d’artisan du bâtiment est aussi indispensable.

Les formations à suivre

Pour devenir charpentier, différentes formations peuvent vous être conseillées. Si vous avez hâte de vous insérer dans le milieu professionnel, optez pour un CAP que vous pouvez obtenir deux ans après la classe de troisième. Différentes options s’offrent à vous : CAP charpentier bois, CAP constructeur bois, CAP réalisation en chaudronnerie industrielle, CAP serrurier métallier ou CAP charpentier de marine.

Or, si vous avez envie de continuer vos études jusqu’au Bac, vous pouvez aspirer à l’un des qualifications suivantes : Bac pro intervention sur le patrimoine bâti, Bac pro technicien bois, Bac pro ouvrages du bâtiment (option métallerie) ou Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle. Il vous est aussi possible d’obtenir un Brevet Professionnel Charpentier ou un Brevet Charpentier de Marine.

Pour ceux qui envisagent d’approfondir encore plus leurs connaissances, vous pouvez préparer un BTS en charpente couverture, en systèmes constructifs bois et habitat, en construction métallique ou en conception et réalisation en chaudronnerie industrielle. Cependant, même si vous avez des diplômes en poche, certaines qualités sont indispensables.

Quel que soit votre niveau, il est possible pour vous de trouver du travail. Ce sont vos années d’expérience et votre savoir-faire qui vont vous différencier des autres. Si vous avez bien fait vos preuves, vous pouvez évoluer en chef d’atelier ou en chef d’équipe, voire en chef de chantier. Dans un futur proche, vous pouvez même monter votre propre business.

Les qualités requises pour être charpentier

La passion est la première qualité à avoir afin d’exercer le métier de charpentier. Il doit également être rigoureux, habile et précis du fait qu’il utilise ses mains pour exécuter différentes tâches. La patience et la curiosité sont aussi des qualités qu’un charpentier doit posséder. Pour réussir dans le domaine, un tel professionnel doit aussi aimer bricoler et avoir une bonne capacité d’analyse.

Par ailleurs, un charpentier doit être doté d’un bon esprit d’équipe et de la créativité du fait qu’il peut être amené à travailler avec d’autres corps du métier. Il doit également maîtriser les différentes techniques et les équipements relatifs aux travaux de charpente.

Un charpentier ne doit pas non plus avoir le vertige vu qu’il intervient souvent en hauteur. Cependant, il doit être prudent afin d’éviter des accidents. De temps en temps, il peut aussi être amené à lire et à réaliser des plans. La maîtrise de quelques logiciels tels que PAO et CAO est donc requise dans l’exécution des différentes tâches.

La définition des rôles du charpentier

Le charpentier s’occupe de l’assemblage des différents éléments en bois dans le cadre de la construction de l’ossature de toit. Il peut intervenir sur tout type de construction : immeuble, hangar, etc. Il peut aussi être amené à réaliser des lucarnes, des planchers, des lambris… Le charpentier peut également s’occuper de divers ouvrages métalliques.

En ce qui concerne le charpentier de marine, il prend en charge la construction du squelette du bateau, de la fabrication et l’assemblage des bordées, des différents travaux d’aménagement de bateaux, etc.

Alors, si le métier de charpentier vous intéresse, n’hésitez pas à vous lancer. Après quelques années de pratique, vous pouvez devenir un charpentier de renom tel que 1TOIT. Il s’agit d’une entreprise spécialisée dans les travaux de charpente qui intervient à la fois en neuf et en rénovation. Vous pouvez donc lui confier la conception et le montage de charpente industrielle ou traditionnelle. Par ailleurs, il s’occupe des travaux de zinguerie, de couverture, d’isolation, etc.

,

Quelle est la fonction du couvreur ?

2020-06-23 Commentaires fermés sur Quelle est la fonction du couvreur ? By Yves Saint-Hilaire

La toiture est un élément essentiel du bâtiment. Cette cinquième façade de la bâtisse doit être en parfait état. C’est ainsi qu’elle remplira ses fonctions : une protection contre les intempéries (soleil, vent, pluie, etc.), un atout de charme pour la maison. Tous les travaux relatifs à la toiture sont les affaires du couvreur.

Le spécialiste de la couverture et de la toiture

Entreprendre les travaux de toiture et couverture, quels qu’ils soient, ne relève pas des compétences d’une personne lambda. Ces deux domaines sont complexes. Sans mentionner que les travaux en hauteur ne sont pas faciles. Pour la mise en œuvre, il faut choisir les bons revêtements, les méthodes et les équipements de travail. En tout point, il faut l’expertise d’un spécialiste. Seul le couvreur saura intervenir efficacement. Il est le spécialiste des travaux de toiture à contacter.

L’artisan aux missions variées

Le couvreur reste à l’écoute de ses clients, pour répondre au mieux à leurs besoins. Selon les préférences et la région, il recouvre le toit de chaume, de zinc, de tuiles, d’ardoises… Il se charge des travaux d’installation, de réfection et de réparation de tous types de toitures. Grâce à son expertise en la matière, il met en œuvre les techniques adéquates. Il s’assure de la réalisation des travaux en toute sécurité.

Il est là pour :

  • Accompagner ses clients tout au long du projet,

  • Étudier minutieusement les demandes, de A à Z,

  • Proposer des solutions appropriées,

  • Donner des conseils avisés et personnalisés,

  • Choisir des matériaux fiables et respectueux de l’environnement,

  • Bien préparer le chantier (neuf ou rénovation),

  • Mener à terme les projets de pose ou de rénovation de toitures,

  • Réaliser un travail soigné : de la pose du revêtement aux finitions,

  • Garantir la solidité, l’étanchéité, l’isolation et la pérennité de la couverture,

  • Poser les fenêtres de toit, les lucarnes, les pare-vapeurs,

  • Réparer et entretenir le toit,

  • Rénover les toitures usées, partiellement ou totalement.

Passionné par son métier, il fait de chaque projet une véritable réussite. Il donne du cachet au toit d’un chalet, d’un garage, d’une maison, d’un bâtiment. Il est à même d’assurer l’installation des systèmes d’évacuation d’eau de pluie (chéneaux, gouttières, etc.), de poser ou de réparer la charpente (s’il est aussi charpentier).

Comment bien le choisir ?

L’artisan couvreur est le partenaire qu’il vous faut pour tous travaux de toiture. Il doit disposer des qualités suivantes : l’expérience, le savoir-faire, la rigueur, le sérieux, la capacité d’adaptation à toutes les situations, l’amour du travail bien fait, la réactivité… Comme il travaille en extérieur et en hauteur, il doit faire preuve d’endurance, de résistance physique, d’agilité et de prudence. Il doit en outre exceller dans la connaissance ainsi que la maîtrise des matériaux de couverture et des techniques de traçage. Effectivement, il doit être qualifié et reconnu dans son métier (Qualibat, RGE).

Il est préférable de faire appel au couvreur qui remplit ces critères et qui est installé à proximité du chantier. Il faut aussi vérifier les assurances, comparer les devis, etc.

Un professionnel à votre service

V-M REVÊTEMENT & TOITURES S.E.N.C à Saint-Colomban met en avant son savoir-faire pour la pose de toiture. L’entreprise est membre d’un réseau d’entrepreneurs en toiture, donc une référence dans la région. Depuis 1982, elle a réalisé plus de 6 000 travaux de toiture. Elle a axé son expertise sur les toitures résidentielles et commerciales, plates ou en pente. Son savoir-faire n’est donc plus à démontrer. Avec plus de 35 ans d’expérience, elle se positionne en tant que prestataire de confiance des particuliers, des professionnels du commerce, des compagnies d’assurances, etc. D’autres services sont aussi proposés : la fermeture de pontage, le déneigement… Son équipe se déplace à Saint-Jérôme, Saint-Sauveur, Mirabel, et leurs environs. Elle garantit un travail bien fait, un résultat fonctionnel, efficace et esthétique, ainsi qu’un chantier propre à la fin des travaux. Toutes ses réalisations sont couvertes par la garantie de 10 ans.

, ,

Couvreur

Tour d’horizon sur le métier de couvreur

2020-04-25 Commentaires fermés sur Tour d’horizon sur le métier de couvreur By Yves Saint-Hilaire

De nombreux artisans interviennent sur un ancien ou un bâtiment neuf, parmi lesquels le couvreur. Voici quelques points à découvrir sur le métier de cet artisan avant d’avoir recours à ses services.

Les missions du couvreur

La pose de toits en tuiles, en zinc, en ardoise et de tout autre revêtement représente la principale fonction du couvreur. Cependant, cela ne l’empêche pas d’effectuer l’entretien de votre toiture, tel que le démoussage et d’en assurer la réparation. En effet, en cas de fuite, il revient à un couvreur de remédier à ce problème. Assurer l’étanchéité et l’isolation d’un toit fait également partie de ses tâches.

Un couvreur peut être amené à rénover les toits de sorte à le protéger contre les intempéries. Dans certains cas, vous pouvez lui demander de mettre en place des dispositifs d’économie d’énergie tels que les panneaux photovoltaïques. L’installation de toitures végétales et de fenêtres de toit revient aussi à un couvreur.

Les diplômes requis pour être couvreur

Pour devenir couvreur, les aspirants à ce métier doivent au moins obtenir un CAP couvreur, un CAP étancheur du BTP et des TP, un Brevet professionnel étanchéité du bâtiment, un Brevet professionnel de couvreur, un Brevet de maîtrise de couvreur et la mention complémentaire en zinguerie.

Pour en savoir davantage sur ce métier, vous devez être titulaire du BTS charpente-couverture ou du BTS enveloppe du bâtiment (façade et étanchéité). Ces deux premières formations sont généralement dispensées au niveau des lycées professionnels.

Pour maîtriser encore en plus le secteur de la couverture, vous pouvez suivre une formation professionnelle DEUST en bâtiment et construction. Cet apprentissage est plutôt dédié aux aspirants chef de chantier.

Pour ceux qui préfèrent se spécialiser dans un revêtement spécifique ou être polyvalents, ils peuvent suivre la formation adaptée.

Les qualités requises pour être couvreur

Un couvreur à Abbeville ne doit pas avoir peur du vide. En effet, la première qualité requise pour être un bon artisan couvreur est de ne pas avoir le vertige. Par ailleurs, il doit être méticuleux, attentif et minutieux.

La patience et la précision sont d’autres qualités que vous devez disposer pour exercer le métier de couvreur. Intervenant souvent dans des conditions inconfortables et soumis aux intempéries ou aux températures, le couvreur doit avoir une bonne condition physique.

Les labels exigés pour être couvreur

Un couvreur doit, dans un premier temps, obtenir le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) afin qu’il puisse intervenir sur un bâtiment en rénovation. Afin d’assurer une bonne qualité de pose de gouttières, d’étanchéité de conduits des cheminées, cet artisan doit aussi disposer du label de couvreur zingueur. Le label d’isolation de toiture est également indispensable pour les travaux de toiture et d’étanchéité.

Ces deux types de labels permettent aux clients de reconnaître un couvreur professionnel et compétent dans ce domaine d’un amateur. En outre, ils permettent aux consommateurs de bénéficier des différentes aides de financement possibles.

Le coût de l’intervention d’un couvreur

Il est évident que le salaire d’un couvreur débutant est différent de celui expérimenté. Cependant, cet artisan perçoit en moyenne 1 500 . S’il assure le rôle de chef de chantier ou d’entrepreneur, il peut toucher en moyenne 5 000 €.

Si vous recherchez un couvreur qualifié à Abbeville, prenez contact avec l’entreprise ART ET TRAVAUX G. DAMETTE. Elle est spécialisée dans les travaux de construction et de rénovation. Elle peut tout prendre en et vous accompagne depuis l’étude jusqu’à la livraison du chantier.

Vous pouvez aussi lui confier la pose de salle de bains, la pose de cuisine, l’aménagement des combles, la pose de portails, l’extension d’une terrasse en bois et les travaux de ravalement de façade.

L’établissement s’occupe également des travaux d’isolation, de charpente et de menuiserie.

 

,

Focus sur la charpente

2020-04-16 Commentaires fermés sur Focus sur la charpente By Yves Saint-Hilaire

Vous voyez votre toiture tous les jours. Mais beaucoup oublient que celle-ci ne peut pas tenir en place et assurer son rôle de protecteur sans la charpente. En effet, c’est un élément primordial d’une maison traditionnelle. C’est même l’un des principaux constituants d’une maison. Qu’est-ce qu’une charpente ? Quels sont les points forts et les points faibles de ce type d’ossature ? Quels sont les différents types de charpentes ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la charpente dans cet article.

Qu’est-ce que la charpente ?

La charpente est un assemblage de pièces préfabriquées qui constitue l’élément essentiel d’une maison. Selon les cas de figure, elle peut être fabriquée avec différents matériaux tels que le bois (charpente traditionnelle), le métal ou encore le béton. Installée au-dessus du mur porteur, c’est l’ossature principale d’une maison traditionnelle. Son rôle principal est de soutenir la couverture. Mais elle joue aussi un rôle important dans la protection et l’isolation d’une maison. On distingue différents types de charpentes.

-La charpente traditionnelle en bois
Ce type de charpente est issu d’un savoir-faire ancestral. Généralement fabriquée avec du bois massif, elle reste le choix privilégié des propriétaires pour constituer l’ossature d’une maison traditionnelle. D’un esthétisme remarquable, elle est souvent laissée apparente dans les combles pour mettre la maison en valeur. Ce qui est remarquable avec ce type de charpente, c’est qu’il s’adapte à tous les types de toitures traditionnelles. En effet, la charpente traditionnelle est conçue d’une manière très souple et modulable, ce qui lui permet de s’adapter à toutes les configurations de maison. Et n’oublions pas qu’elle est fabriquée avec du bois massif, ce qui lui permet de supporter une charge très importante.

-La charpente à fermette
Constituant une alternative de choix à la charpente traditionnelle, ce type d’ossature peut également être utilisé lors de la construction d’une maison. D’autant plus qu’elle a l’avantage d’être peu onéreuse. La charpente à fermette est constituée de planches en bois fixées sous presse. En général, elle pèse environ 150 kg par mètre carré.
D’un côté, sachez que ce type de charpente est très apprécié du fait qu’il permet une isolation facile de la toiture. Mais par contre, il ne permet pas d’aménager les combles. Donc, ce type de charpente est essentiellement utilisé lorsque le propriétaire ne prévoit pas d’aménager ses combles à l’avenir.

-La charpente en lamellé collé
Comme les deux premières, la charpente en lamellé collé est également fabriquée avec du bois. Ce type d’ossature est moins connu du fait qu’il est moins couramment utilisé. Sinon, la charpente en lamellé collé est constituée de lamelles de bois collées entre elles, d’où son nom. Selon les cas de figure, elle peut être soutenue par des pièces en bois massif ou des pièces métalliques.

-La charpente en béton
Illustration parfaite de l’évolution des techniques de construction, la charpente en béton est de plus en plus appréciée pour la construction d’une maison. Cela vient notamment du fait qu’elle offre de nombreux avantages. D’une robustesse remarquable, elle est très facile à monter. Mais son principal atout comparé aux trois autres précédentes, c’est qu’elle ne nécessite aucun entretien.

-La charpente métallique
Vous l’aurez sans doute compris, le bois et le béton ne sont pas les seuls matériaux pouvant être utilisés pour la construction de charpente. La preuve est qu’il existe aussi des charpentes métalliques. Les pièces de ce type d’ossature sont assemblées de la même manière que les charpentes en bois. La charpente métallique est particulièrement appréciée pour la construction de maisons de style moderne.

LEROY : votre spécialiste des travaux de charpente à Bernay

Pour la réalisation de vos travaux de charpente à Bernay et ses environs (Évreux, Lisieux, etc.), contactez l’entreprise LEROYÉtablie au Hameau De Camfleur 27470 à Fontaine-L’Abbé, cette entreprise excelle dans la rénovation de charpentes.

, ,

Le déneigement de toiture

2020-03-28 Commentaires fermés sur Le déneigement de toiture By Yves Saint-Hilaire

L’accumulation de la neige est un problème auquel nous devons faire face pendant les périodes d’hiver. Nous devons l’enlever afin de pouvoir circuler devant notre maison. En plus, il faut la déloger de nos toits.

Pourquoi est-ce que le déneigement de toiture est important ?

Il est indispensable de déneiger la toiture en hiver pour protéger la maison de nombreux dégâts. Effectivement, lorsque la neige s’accumule, le drainage est bloqué. Il y a de fort risque d’infiltration d’eau dans la toiture. Cela peut causer des dommages aux murs, au plafond, à l’isolation et aux planchers. En outre, lorsque le poids devient trop lourd, la toiture risque de s’effondrer. Dans ce cas, le coût de la réparation sera très cher.

Par ailleurs, il y a des risques d’accident. La neige peut tomber sur les personnes et les animaux qui passent au-dessous du toit. Cela peut causer des blessures graves.

Comment déneiger sa toiture ?

Afin d’éviter tout risque d’accident, utilisez des outils adaptés et organisez votre intervention.

Les outils nécessaires

Ci-dessous une liste des outils dont vous devez vous munir pour effectuer le déneigement de votre toiture :

– Pelle à neige

La pelle à neige a une extrémité plate et un poignet court. Pour l’utiliser, vous devez être sur le toit. Vous devez donc faire très attention au risque de glissade.

– Gratte à toiture

La gratte à toiture est un outil à lame large et manche long. Avec cet outil, vous pouvez enlever la neige depuis le sol. Cette opération requiert beaucoup d’effort physique. Utilisez des pelles auxquelles on peut rajouter des rallonges.

– Râteau

Le râteau est à utiliser depuis le sol. Vous devez y fixer un tobogan de nylon. Il décolle la neige, qui glissera facilement sur le tobogan.

Conseils de sécurité

Il est préférable de réaliser le déneigement depuis le sol. Toutefois, dans le cas où la maison a un étage, c’est impossible. Il faudra alors utiliser des échafaudages ou intervenir sur le toit.

Ci-dessous quelques conseils pour intervenir en toute sécurité dans chaque cas :

– Intervention depuis le sol

Si vous travaillez depuis le sol, commencez par faire tomber les stalactites de glace. Lorsque vous enlevez la neige, veillez à laisser une couche afin de ne pas abîmer la toiture. Étudiez bien l’axe sur lequel la neige va tomber, ne vous placez pas dans cet axe.

– Intervention depuis une échelle ou une plateforme élévatrice

Veillez à ce que le sol sur lequel l’échelle est posée soit bien stable. La hauteur de l’échelle doit aussi dépasser au minimum 35 cm de la bordure du toit. Fixez également l’échelle si possible. En outre, il est plus sûr d’utiliser des plateformes élévatrices avec garde-corps.

– Intervention sur le toit

Réaliser un déneigement sur un toit est une opération délicate. Il faut commencer par vérifier les signes de surpoids du toit pour éviter un effondrement du toit en pleine intervention. Munissez-vous aussi d’équipements de protection individuelle contre les chutes comme du casque, du harnais, des gants, des bottes de neige, etc. Placez aussi des gardes du corps sur les bordures du toit si possible. Mettez également une zone de déversement.

Dans quel cas faire appel à un professionnel ?

Si vous avez une petite maison, vous pouvez réaliser vous-même le déneigement de votre toiture. Par contre, si vous avez une grande maison, il est préférable de faire appel à des professionnels. Ils disposent de matériel performant et complet. Si vous résidez à Saint-Lazare, Montréal ou alentour, faites appel à l’entreprise BROGO INSTALLATION & RENOVATION. Elle réalise des prestations efficaces et rapides.

, ,

Focus sur le métier de ferblantier-couvreur

2020-03-16 Commentaires fermés sur Focus sur le métier de ferblantier-couvreur By Yves Saint-Hilaire

La ferblanterie figure sans doute parmi les métiers du bâtiment les plus méconnus du grand public. En effet, même le nom de ce métier un peu fourre-tout parce que le mot ferblanterie est un dérivé de « fer-blanc ». C’est un acier recouvert d’une fine couche d’étain à partir duquel se fabriquait jadis divers outils et ustensiles. De nos jours, la ferblanterie figure parmi les spécialités du bâtiment très demandées dans le domaine de la construction. D’ailleurs, ce métier connaît une pénurie de main-d’œuvre dans de nombreux pays. Pour découvrir toutes les facettes de ce métier, suivez la suite de l’article.

C’est quoi le travail d’un ferblantier ?

Les feuilles d’acier (inox, zinc, cuivre…) sont les matières premières utilisées par les ferblantiers. Leur travail consiste à découper et à assembler de feuilles en tôle afin de créer divers ouvrages : revêtements extérieurs, toitures métalliques, gouttières, conduits de ventilation, systèmes de chauffage, etc. Le rôle du ferblantier ne se limite pas à la création de divers éléments en fer-blanc, mais s’étend dans les travaux d’installation et de mise en service des dispositifs ainsi créés.

Le métier de ferblantier demande une grande dextérité manuelle et un sens inné de la précision. L’artisan doit aussi faire preuve d’agilité dans la réalisation de différentes opérations sur les tôles d’acier : pliage, soudage, agrafage… Le champ d’action traditionnel du ferblantier concerne les travaux de couverture de bâtiment. C’est le meilleur spécialiste de la restauration des toitures en panneaux d’acier.

De nos jours, les ferblantiers sont présents dans tous les secteurs de la construction : résidentiel, commercial, institutionnel, industriel, voirie, génie civil… Ce métier est surtout connu pour ses dimensions artistiques. C’est pour cette raison d’ailleurs que les ferblantiers sont plus sollicités dans la confection ou la reproduction d’œuvres d’art. Les exigences du métier sont en constante évolution. Ainsi, les ferblantiers sont contraints de développer leurs compétences afin de satisfaire les demandes actuelles du marché.

Évolution du métier de ferblantier

Les ferblantiers qui travaillent encore aujourd’hui dans la fabrication d’outils et d’ustensiles comme les casseroles, les boîtes et les autres récipients en fer-blanc sont rares. Le métier a évolué, ce qui a amené de nombreux artisans ferblantiers à étendre leurs domaines de compétences. Ainsi, un ferblantier de nos jours est un spécialiste incontestable de tous travaux de couverture et de revêtement de bâtiment. L’installation de toitures fait partie de ses spécialités tandis que la fabrication de divers ouvrages en acier galvanisé ou inoxydable n’a aucun secret pour lui. Il n’est pas ainsi étonnant de ne plus attendre l’appellation « ferblantier » parce que l’artisan exerce plutôt le métier de couvreur ou de zingueur. Un vrai spécialiste polyvalent et multidisciplinaire, le ferblantier intervient dans différents travaux de bâtiment : pose d’une toiture, étanchéité, isolation, ventilation, climatisation, chauffage, etc. Le façonnage des tôles en acier reste la base de son métier, mais il peut aussi être appelé à travailler avec d’autres matériaux comme la fibre de verre, l’ardoise, et même les toits en terre cuite.

La plupart des couvreurs et zingueurs qui occupent les chantiers de construction modernes maîtrisent l’art de la ferblanterie. En effet, les études professionnelles qui préparent au métier de ferblantier passent par des cours théoriques et pratiques en couverture de bâtiment et en zinguerie. Pour pouvoir travailler en tant qu’entrepreneur ferblantier au Québec, il faut avoir une licence valide auprès de la Régie du Bâtiment du Québec ou RBQ. L’obtention d’une catégorie de licence est soumise au passage à des examens. Pour réaliser vos travaux de couverture de bâtiment et de ferblanterie à Montréal, à Laval et alentour, faites appel au savoir-faire de l’entreprise Toitures Bertrand Inc. située à Terrebonne. Spécialisé dans l’installation, la réparation et la réfection des toitures en tôle, ce professionnel propose un large éventail de services. Quels que soient vos besoins, ce couvreur-ferblantier professionnel saura vous trouver les solutions appropriées.

, ,

L’importance du métier de couvreur

2020-02-28 Commentaires fermés sur L’importance du métier de couvreur By Yves Saint-Hilaire

La toiture est un élément important d’une maison. Elle a pour rôle de protéger l’ensemble de la structure, et par la même occasion ses occupants. Une bonne couverture vous garantit confort et sécurité au quotidien. De ce fait, les travaux de toiture ne doivent pas être pris à la légère lors de la construction ou de la rénovation d’une maison. En général, une couverture solide a une longévité de 15 ans. Au-delà de cette période, vous devez envisager d’effectuer des travaux de rénovation.
Par ailleurs, sachez qu’il existe différentes formes de toitures. Chacune a ses caractéristiques, ses avantages et ses inconvénients. Afin de vous aider à y voir plus clair, voici un petit comparatif.

-La toiture en pente
Malgré les différentes possibilités, la toiture en pente reste le modèle le plus apprécié des propriétaires de maison. En effet, elle reste la plus plébiscitée, car elle convient parfaitement aux régions pluvieuses et neigeuses. Grâce à la pente, l’évacuation d’eau se fait assez facilement et la neige a du mal à s’y entasser. Mais au moment de sa réalisation, attention tout de même au degré de la pente. Pour le déterminer, de nombreux paramètres doivent être pris en compte : la hauteur du pignon, le nombre de versants, la largeur du toit, la surface habitable, l’environnement, le type de matériau utilisé, etc. Vous l’aurez compris, le calcul de la pente minimale d’une toiture est une opération assez complexe. C’est pourquoi il convient de confier les travaux à un professionnel. Seul un couvreur qualifié pourra vous garantir une réalisation solide, durable et esthétique.
En ce qui concerne ses points forts, la toiture en pente est moins chère à réaliser que les autres formes de toiture.
Le seul point négatif qu’on peut attribuer à ce type de toiture, c’est la complexité de sa réalisation.

-La toiture arrondie
De son côté, la toiture arrondie est considérée par les spécialistes comme étant le type de toiture le plus écologique. Nous allons voir pourquoi.
Selon les spécialistes en matière de couverture, la toiture en pente possède une surface extérieure moins importante que la toiture arrondie. Ce qui lui permet de limiter les déperditions de chaleur. Par ailleurs, si vous envisagez d’aménager vos combles, ce type de toiture permet de profiter d’un plus grand espace. De plus, la toiture arrondie peut s’adapter à tous types de constructions, même les maisons de style contemporain.
Cependant, la réalisation de ce type de toiture est assez onéreuse par rapport à la toiture en pente.

-La toiture-terrasse
Habituellement de forme aplatie, la toiture-terrasse était auparavant réservée aux immeubles collectifs. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. En effet, de nos jours, de nombreux propriétaires choisissent la toiture-terrasse comme couverture de leurs maisons individuelles. Selon vos préférences, vous avez le choix entre une toiture-terrasse accessible ou non-accessible. Ce type de toiture offre de nombreux avantages puisqu’on peut y installer des panneaux solaires dans le cas où elle est non-accessible. Et pourquoi ne pas opter pour une toiture-terrasse végétalisée ? Les végétaux assurent une bonne isolation thermique de la toiture en hiver comme en été.
Le seul petit bémol avec ce type de couverture, c’est sa réalisation qui est un peu onéreuse. Cependant, l’investissement en vaut la peine.

La nécessité de faire appel à un couvreur
Comme nous l’avons déjà souligné un peu plus tôt, la toiture est un élément important d’une maison. Que ce soit dans le cadre d’une construction en neuf ou en rénovation, de nombreux calculs doivent être effectué lors de sa mise en place. Seul un couvreur professionnel possède les compétences nécessaires à la bonne réalisation des travaux. C’est pourquoi il est indispensable de faire appel à ce type spécialiste.

, ,

Le charpentier : ses missions, ses qualités

2020-02-20 Commentaires fermés sur Le charpentier : ses missions, ses qualités By Yves Saint-Hilaire

Le charpentier ou la charpentière, c’est le spécialiste de la charpente. Il serait difficile de trouver toute autre définition plus explicite.

Ce métier existe depuis bien des années. Il fait partie des plus anciens métiers du bâtiment.

Un artisan responsable

D’une manière générale, le charpentier réalise tous les travaux relatifs à la charpente. Il se charge de :

– la conception de l’ossature sur mesure au bureau (réaliser les plans, faire un dessin industriel…)

– le façonnage des différentes pièces (en atelier)

– l’assemblage des différents éléments

– le transport des pièces de la charpente

– le levage (sur le chantier)

– le montage (sur le chantier)

– la fixation de la charpente

– l’installation des liteaux

– la pose de la couverture (s’il est également un couvreur)

– les réparations et la rénovation de la charpente et de la toiture

Cet ouvrier est tenu de :

– utiliser uniquement des matériaux de qualité (le bois principalement, mais il peut manier d’autres matériaux tels que le métal, le béton, le plastique, les matériaux composites, etc.)

– disposer de tout le matériel nécessaire pour chaque intervention

– maîtriser toutes les techniques pour une excellente mise en œuvre

– garantir la solidité et la pérennité de la structure

– réaliser les travaux dans les normes, les réglementations en vigueur, les règles de sécurité, et surtout le cahier des charges

– respecter les délais d’intervention convenus

– assurer la propreté du chantier à la fin des travaux

Par sa connaissance et sa maîtrise du métier, il est amené à travailler sur différents chantiers. Il réalise la charpente des maisons individuelles, des villas, des bâtiments industriels, des usines, des hangars, des chalets, des abris de jardin, etc.

Il intervient aussi bien dans la construction neuve que dans la rénovation.

Un artisan aux multiples qualités

Le charpentier peut être titulaire d’un CAP Charpentier bois / Constructeur bois, d’un Brevet professionnel Charpentier, d’un Bac professionnel Technicien de fabrication bois et matériaux associés, d’un Bac professionnel interventions sur le patrimoine bâti : charpente, d’un BTS Systèmes constructifs bois et habitat, d’un BTS Charpente couverture, d’une Licence pro Bois et ameublement… Il peut être un monteur en construction bois, un Technicien métreur en charpente bois et couverture, etc. Tout cela dépend des formations suivies et du niveau d’études.

Être charpentier, c’est disposer des qualités et des aptitudes requises. Il faut avoir le sens de l’espace, l’aptitude à travailler en hauteur, l’aptitude à travailler en équipe, les connaissances mathématiques et géométriques,

Il doit faire preuve de sérieux, d’habileté, de précision, de réactivité.

Le métier du charpentier demande, aussi, de la polyvalence. En effet, l’artisan peut réaliser d’autres ouvrages tels que les coffrages, les étaiements, les colombages, les couvertures, les lucarnes, les planchers, les escaliers, etc.

Comme tout évolue au fil du temps, il est nécessaire de mettre à jour les connaissances, de suivre des formations adaptées. La maîtrise de l’informatique est également nécessaire pour réaliser les plans, les modélisations et l’usinage en mode numérique.

Vous recherchez un charpentier digne de confiance pour intervenir à Muret, Balma et leurs environs ?

BM TOITURE à Toulouse est au service des particuliers et des professionnels, depuis maintenant trois générations. L’entreprise est spécialisée dans les travaux de toiture (pose, nettoyage, rénovation), de zinguerie, de montage de charpente en bois, de création de terrasse

Au fil des années, l’équipe a su développer et perfectionner ses compétences et son savoir-faire. Ainsi, elle est en mesure de répondre à toutes les demandes et de travailler tous types de projet. Elle opère avec professionnalisme, expertise, habileté, dynamisme et réactivité.

Vous bénéficierez d’un service personnalisé, d’un travail soigné garantit 10 ans, des travaux adaptés à vos besoins.

,

Les avantages et les inconvénients des toits en métal

La toiture d’une maison ne peut pas être choisie à la va-vite.C’est la cinquième façade d’une maison, à la fois, uneprotection, un atout esthétique et un élément pouvant réduire laconsommation d’énergie grâce à l’isolation. Ainsi, plusieursquestions devront être posées avant de choisir le matériau d’unetoiture. Le choix peut être opéré conformément à une obligationréglementaire imposée par la municipalité. Celui-ci peut également être dicté par un impératif lié à la situation géographique d’uneconstruction. Si vous envisagez d’opter pour une toiture en métal,sachez que ce matériau ne manque pas d’atouts, mais comporteégalement quelques inconvénients.

Les avantages de la toiture métallique

Depuis quelques années, le toit en métal ou en tôle a retrouvé sa cote auprès des consommateurs. Grâce à des techniques de fabrication de plus en plus élaborées, les nouvelles générations de toits en métal ont tout ce qu’il faut pour séduire les propriétaires de maisons individuelles. Ce type de couverture toiture détrône les autres matériaux sur plusieurs points :

– La longévité

Une toiture métallique est faite pour durer. Disponible en plusieurs épaisseurs, le toit en métal pourrait durer aussi longtemps que le bâtiment sur lequel il est installé. C’est pourquoi certains fabricants de tôles métalliques peuvent se permettre de proposer aux clients une garantie allant jusqu’à 20 ans sur leurs produits. Sachez qu’avec un bon entretien un toit en métal atteint facilement la cinquantaine.

– L’entretien facile

Les toits en zinc ou en bac acier sont plébiscités, car ils sont résistants et faciles d’entretien. La mousse aura du mal à proliférer là-dessus et l’entretien périodique se résume à quelques tâches qu’on peut faire soi-même. Mieux encore, par rapport aux autres matériaux, la rénovation d’une toiture métallique coûte moins cher. Quelques travaux de peinture suffisent pour donner un coup de jeune à un toit en métal.

– L’installation rapide

En neuf comme en rénovation, l’installation d’une toiture en métal ne demande pas beaucoup de temps. En effet, la plupart des toits en métal se présentent sous forme de panneaux ou de bardeaux, ce qui facilite largement la pose. C’est pour cette raison d’ailleurs que la toiture métallique est recommandée par les professionnels pour couvrir une surface importante.

– La résistance

Connue pour être étanche, la toiture métallique doit aussi son succès à sa grande résistance. Lorsque la pose est effectuée dans le respect des normes de construction, un toit en métal peut résister au vent allant jusqu’à 240 km/h. La toiture en métal s’impose également comme l’un des plus résistants à diverses contraintes, pour ne citer que les intempéries.

Les inconvénients du toit en métal

Malgré les avancées techniques dans la fabrication, les toits en métal ne comportent que des avantages. On reproche surtout à ce type de toiture d’être moins respectueux de l’environnement à cause de son procédé de fabrication qui nécessite beaucoup d’énergie. L’autre inconvénient de la toiture métallique est le bruit généré lors d’un orage ou d’une tempête de grêle. Pour contourner ce problème, il faut investir dans l’installation d’un dispositif d’isolation acoustique, ce qui veut dire un coût supplémentaire. D’ailleurs, en termes de coût d’installation, la toiture métallique est déjà assez cher par rapport aux autres matériaux.

En résumé

Les toitures en métal (acier, cuivre, zinc, aluminium, etc.) offrent plus d’avantages que d’inconvénients. La durabilité et la longévité de ce type de revêtement à toute épreuve valent largement. Plus coûteux par rapport à certains types de toitures, le toit en métal reste un choix avantageux à cause de grande résistance. Toutefois, pour installer ce type de toit, il est recommandé de s’adresser à un professionnel. La compagnie Toit Direct inc. à Mirabel fournit à ses clients des services complets. Sachez que cette entreprise est également spécialisée dans l’installation de toitures en bardeau d’asphalte.

, ,

Les critères de choix d’un bon charpentier

Le charpentier figure parmi les professionnels du bâtiment à qui vous devez confier l’un des travaux de construction les plus complexes. La conception, la fabrication et le montage d’une charpente ne sont pas à la portée de tous les artisans menuisiers. La charpenterie nécessite une spécialisation avec une longue formation et plusieurs années de pratique. Vous recherchez le meilleur charpentier pour construire votre ouvrage dans les meilleures conditions ? Apprenez davantage sur ce métier, ainsi que sur les différentes techniques de charpenterie. Cela vous permettra d’avoir un regard averti sur les aspects des travaux que vous souhaitez soumettre à un charpentier. Vous n’aurez pas ainsi du mal à sélectionner l’artisan chargé de réaliser l’intégralité de vos travaux de charpenterie.

Le rôle de l’artisan charpentier

Le charpentier est un artisan spécialisé dans l’élaboration, la fabrication et l’installation d’une charpente ou la structure du toit chargée de soutenir la couverture d’une maison. Lorsque le charpentier intervient sur votre chantier, il doit collaborer avec les autres corps de métier afin de mener à bien toutes les étapes des travaux. Qu’il s’agisse d’une construction neuve, d’une rénovation, d’une extension ou d’une modification, les conseils d’un charpentier sont précieux. En effet, la solidité, la fiabilité et la longévité de la couverture d’un bâtiment dépendent, en grande partie, de la qualité des travaux de charpenterie.

Les différents types de charpentes

La charpenterie est tout un art et sa mise en œuvre dépend énormément du talent de l’artisan. Il existe quatre grands types de charpentes :

– La charpente en bois qui est également connue par l’appellation « charpente traditionnelle ». Il s’agit d’un travail entièrement fait à la main dans un atelier de menuiserie. La charpente traditionnelle utilise des essences de bois durs comme le chêne, l’orme, le bouleau, etc

-La charpente métallique est, comme son nom l’indique, fabriquée avec du métal. On l’appelle également « la modulable » à cause de sa facilité d’installation incomparable. L’artisan charpentier spécialisé dans l’installation de ce type de charpente maîtrise l’art de fabrication de tous types de poutrelles.

-La charpente industrielle ou la fermette est la version usinée de la charpente traditionnelle. Il s’agit d’un assemblage de plusieurs pièces de bois préfabriquées en usine. Pour réussir l’installation de ce type de charpente, le charpentier doit suivre un plan de montage bien précis.

-La charpente en béton est la seule structure de toiture qui ne relève pas des compétences d’un charpentier. En effet, pour fabriquer ce type de charpente, vous devez vous adresser à un maçon spécialisé dans le coulage de béton.

Les points à retenir dans le choix d’un charpentier

Confiez vos travaux de charpenterie à un professionnel ayant toutes les qualifications requises. L’entreprise MAURAND PHILIPPE CHARPENTE, située à Lanton, est un interlocuteur de choix pour concrétiser vos projets. Ce professionnel remplit quelques critères de choix, à savoir :

-L’âge de l’entreprise avec plus de dix ans dans le métier

-Le haut niveau de qualification de l’artisan charpentier

-Le professionnalisme qui se reflète à travers le site internet

-Les engagements qualité proposés aux clients

D’autres astuces pratiques pourraient également vous aider à choisir le meilleur charpentier. Vous pouvez, par exemple, aller directement sur un chantier de construction en cours et entamer une discussion avec l’artisan charpentier. Ainsi, à travers de simples conversations vous aurez des idées sur les capacités de l’artisan à vous fournir des prestations fiables. Rien ne vous empêche d’ailleurs d’étendre vos enquêtes en demandant les avis de ses anciens clients sur ses réalisations. Dans tous les cas, ne maquez pas de comparer plusieurs devis. Le professionnalisme d’une entreprise se reflète souvent dans le mode d’établissement et dans la précision d’un devis. Méfiez-vous des devis peu clairs qui pourraient cacher des surprises en termes de coûts et de qualité des travaux.

, ,