Author Archive Yves Saint-Hilaire

aménagement petit appartement

4 astuces pour agencer un petit appartement 

2021-08-05 Commentaires fermés sur 4 astuces pour agencer un petit appartement  By Yves Saint-Hilaire

Tout le monde n’a pas le privilège d’avoir un appartement spacieux. Mais disposer d’un petit logement ne veut pas non plus dire que le confort sera négligé. Pour gagner un espace supplémentaire, il faut savoir optimiser l’aménagement et les rangements. Zoom sur le sujet.

Miser sur des meubles escamotables et modulables

Quand on a un petit espace, il faut choisir un mobilier qui peut se déplacer facilement. Depuis bien longtemps, les Asiatiques ont déjà conçu des meubles à usage multiple, encastrés ou enfouis dans le sol ou le plafond. Pour ne parler que des lits qui sortent du sol, qui se plaquent contre le mur ou bien qui descendent du plafond, des dessertes qui sont transformables en tables de grande dimension, des penderies extensibles ou encore des fours encastrables, il y a tant d’options pour équiper un petit espace.

Tous ces meubles sont dits « escamotables ». Le principe est très simple : accéder aux équipements au moment voulu et les ranger facilement quand ils ne sont pas utilisés. Le but est d’éviter au maximum un encombrement de l’espace. Avec ce mode d’aménagement, tout devient plus amusant. Vous ne serez plus énervé par le manque de fluidité de circulation dans votre lieu de vie. De plus, vous pouvez réunir dans une même pièce votre chambre, votre cuisine et votre salon sans avoir à la surcharger

Savoir exploiter les recoins de la maison

N’ayant que peu d’espace à disposition, vous ferez mieux de dénicher des astuces ingénieuses pour gagner quelques mètres carrés de plus. N’avez-vous jamais pensé à utiliser le couloir, l’entrée ou le renfoncement dans votre appartement ? Ce sont des endroits qui peuvent encore servir, alors que bon nombre de gens les négligent. Il vous suffit d’exploiter votre talent et votre créativité pour transformer ces recoins en des espaces fonctionnels. Ils peuvent également faire partie intégrante de la décoration intérieure si vous savez bien l’aménager. Un angle de pièce ou une alcôve peut par exemple servir pour faire installer un bureau d’appoint. Si le couloir est moins étroit, il est possible d’y aménager un dressing. Si longtemps vous avez négligé l’entrée, il est peut-être temps de lui dédier un usage. Vous pouvez par exemple y placer une console étroite pour mettre vos objets divers (clés, bloc-notes, etc), des étagères en bois ou en métal pour ranger vos livres, des patères pour suspendre vos vêtements, etc.

Faire usage de la hauteur sous plafond

Bien que votre appartement soit petit, il se peut qu’il présente quand même une hauteur sous plafond intéressante. Si tel est le cas, vous pouvez très bien en tirer profit !

Voici quelques exemples d’aménagements que vous pouvez entreprendre :

  • installer des rangements en hauteur pour garder plus de surface au sol. Pour obtenir un effet agréable à la vue, les meubles de rangement fermés sont les plus recommandés. N’hésitez pas à les peindre avec la peinture de votre choix ou à les décorer avec des stickers pour apporter une touche esthétique à l’appartement.
  • aménager une grande bibliothèque qui s’étend jusqu’au plafond et prévoir une échelle design avec. Petit conseil : évitez les rayonnages trop profonds pour conserver quand même l’espace au sol.
  • Si vous avez la chance de disposer d’une hauteur sous plafond de plus de 4 m, un meilleur moyen de gagner quelques surfaces de plus est de créer une mezzanine. Celle-ci peut recevoir un bureau, une chambre…

Remplacer l’escalier existant par un escalier plus réduit

Vous avez un escalier tout droit qui encombre le peu d’espace que vous disposez ? N’hésitez pas à apporter du changement à votre appartement en substituant cet escalier par un modèle qui occupe peu de place. Pour pallier le problème d’espace d’un petit appartement, les designers d’intérieur et les architectes préconisent fortement l’aménagement d’escalier tournant. Parmi les modèles entrant dans cette catégorie figure l’escalier à double quart tournant qui prend la forme U. Fabriqué en bois, en métal ou en pierre, ce type d’escalier s’intègre parfaitement dans tout style d’appartement.

 

 

 

 

 

 

, ,

Clôture en grillage rigide : indémodable, abordable et pratique

2021-08-05 Commentaires fermés sur Clôture en grillage rigide : indémodable, abordable et pratique By Yves Saint-Hilaire

Êtes-vous à la recherche d’un type de clôture pour délimiter votre propriété ? Il existe plusieurs solutions mais la clôture en grillage rigide figure parmi les types de clôtures les plus prisés et qui présentent divers avantages. Elle s’adapte aux propriétés agricoles, industrielles ou encore aux fermes, parkings, espaces verts, etc. Dans cet article, faisons un tour d’horizon sur les particularités d’une clôture grillagée rigide. .

Les caractéristiques

La clôture en grillage rigide est composée de fils métalliques formant des panneaux rigides, de poteaux ou piquets à encoche ou ronds à collier, de capuchons et d’une plaque de soubassement.

Les panneaux rigides sont vendus en lots de plusieurs unités de 1 à 1,5 m de hauteur et 2 m de longueur. Ils existent en plusieurs couleurs, comme le noir, le vert, le rouge, etc.

D’une part, ils peuvent être à mailles rectangulaires ou carrées qui sont soit soudées, (ce qui rend grillage plus résistant ) soit nouées. Dans ce cas, le grillage est moins résistant mais plus souple. D’autre part, les panneaux peuvent se présenter sous forme de rouleaux.

Notez que vous pouvez fixer directement le grillage rigide au sol ou sur votre muret, si vous en avez.

Les avantages de la clôture en grillage rigide

Un prix intéressant

Étant à la fois solide et économique, la clôture en grillage rigide représente un bon rapport qualité/prix, par rapport aux autres clôtures. Une clôture en béton est plus résistante mais plus coûteuse (80 à 250 euros le mètre linéaire), et d’une clôture en bois moins résistante, et plus onéreuse (30 à 200 euros le mètre linéaire).

Alors que le prix du mètre linéaire d’un grillage rigide varie entre 20 et 60 euros, en fonction de sa gamme.

Une grande robustesse

En général, les grillages sont constitués de fils de fer en acier galvanisé et peints en peinture plastifiée, ce qui leur permet de lutter contre la corrosion et leur assure une bonne longévité (au moins 10 ans) face aux intempéries.

Une clôture tendance

La clôture en grillage rigide est une clôture moderne. Vous pouvez y apporter une touche d’élégance, en la peignant avec une couleur de votre choix, en ajoutant un brise-vue pour garantir votre intimité contre les regards indiscrets des passants et de vos voisins, ou en faisant pousser des plantes grimpantes et rampantes.

De plus, elle constitue une clôture passe-partout, car elle s’adapte facilement à votre terrain, peu importe ses caractéristiques : contours sinueux, contours droits, plan, accidenté, en pente, etc.

Une clôture très commode

La clôture en grillage rigide est facile à installer. En effet, elle n’exige pas de grands travaux qui chambouleront votre extérieur, vous pouvez l’installer vous-même.

Si vous ne disposez pas assez de temps ou d’énergie pour cela, vous pouvez faire appel à un spécialiste dans la vente et la fabrication de grillage, tel que Clôtures Guillaumie et Gaut à Brive-la-Gaillarde.

Elle est facile à entretenir. Vous n’avez qu’à la nettoyer avec un chiffon ou une éponge imbibée d’eau tiède et de savon, suivi d’un rinçage. Ce nettoyage peut être réalisé une ou deux fois par an. Vous pouvez également repeindre votre clôture en grillage rigide après quelques années, pour garder sa fraîcheur.

Les différentes étapes de son installation

L’installation de clôture en grillage rigide se fait en 3 grandes étapes :

Le traçage de l’emplacement de la clôture

Avant de commencer l’installation, tracez l’emplacement de votre clôture et prévoyez celui de votre portillon. Puis, tendez un cordeau de maçon entre le début et la fin de la clôture, en l’attachant à un support de ruban de signalisation. Réalisez des trous pour installer des poteaux ou des piquets. Ces derniers doivent avoir au moins un intervalle de 2,5 m.

L’installation du portillon

Passez ensuite à l’installation du portillon. Pour cela, creusez 2 trous ayant une profondeur est de 80 cm et dont la distance dépend de la taille de votre portillon, pour l’insertion des poteaux. Versez une couche de graviers de grainage d’environ 10 cm d’épaisseur, dans chaque trou. Mettez en place un à un chaque poteau de votre portillon en plaçant des cales en bois en dessous. Une fois que votre portillon est bien en place, vous pouvez fixer le vantail et le tasseau, et bétonner la fondation.

Le montage de la clôture

Par la suite, insérez les poteaux ou les piquets, en faisant d’abord des trous de fondation, comme ceux du portillon. Posez les colliers sur les barres de tensions, et fixez-y les tendeurs de fils à l’aide des vis à crochet. Vous pouvez maintenant tendre le grillage.

Pour terminer, raccordez les fils de tension (supérieurs et inférieurs) au grillage.

, , ,

Offrir un T-shirt : comment le choisir ?

2021-08-05 Commentaires fermés sur Offrir un T-shirt : comment le choisir ? By Yves Saint-Hilaire

Tant s’en faut que le choix d’un T-shirt est tout simple, au contraire, c’est un véritable casse-tête pour les non habitués. Un T-shirt constitue, pour certains, un des meilleurs moyens d’invitation à soutenir une cause ou de transmettre un message. Vous devriez ainsi être vigilant lors de la sélection d’un T-shirt que vous comptez offrir à un proche. À tous ceux qui ont du mal à trouver le bon T-shirt, suivez ce guide.

Read More

Ébénisterie : un art à part entière

2021-07-29 Commentaires fermés sur Ébénisterie : un art à part entière By Yves Saint-Hilaire

L’ébénisterie est l’un des secteurs les plus anciens au monde mais qui tient toujours une place importante de nos jours. En effet, il constitue un art à part entière si l’on considère les différents chefs-d’œuvre réalisés. Découvrez tout ce que vous devez savoir dans l’article qui suit.

En quoi consiste le métier d’ébéniste ?

L’ébéniste est un artisan qui manipule le bois précieux pour en faire des meubles ou d’autres accessoires selon les recommandations d’un client.
D’après son histoire, le métier d’ébéniste a été pratiqué depuis l’Israël Antique. Les artisans utilisaient des restes de bois de cèdre retrouvés dans le grand Temple de Salomon pour fabriquer des meubles. Par la suite, les romains de l’époque de César en faisaient également usage pour décorer leurs maisons, fabriquer des meubles en bois précieux et sculpter des boiseries. Actuellement, ce métier d’art ne se limite plus aux créations mais il concerne également la restauration de meubles d’époque. Effectivement, le style de chaque ébéniste est unique et s’inspire principalement d’une période. Par exemple les placages de bois du XIVème siècles sont un peu plus orientés sur l’aspect décoratif que les modèles actuels qui se basent sur le côté fonctionnel. La marqueterie fait aussi partie du travail d’un ébéniste, puisqu’il s’agit de la conception d’un ou de plusieurs décors en bois ou d’autres matériaux (ivoire, pierre, os, métaux, etc.). Ce travail n’est pas accessible à tout le monde puisqu’il requiert de la minutie, un esprit créatif et bien sûr une connaissance parfaite des différentes essences de bois (acajou, merisier, chêne, etc.). Néanmoins, il est quand même possible de suivre une formation continue ou CAP (Certificat d’Aptitude Professionnel), ou être titulaire du BMA (Brevet des Métiers d’Art) en ébénisterie.

Différences entre ébénisterie et menuiserie

De prime abord, il est assez difficile de différencier le secteur de l’ébénisterie et de la menuiserie. En effet, ces deux artisans utilisent les mêmes matériaux et outils. Mais la principale différence réside dans la manière de travailler le bois et les services proposés. L’ébéniste traite le bois avec une extrême finesse et fabrique des meubles qui se caractérisent par des finitions extrêmement méticuleuses et qui témoignent d’un savoir-faire avéré. Ce professionnel est surtout sollicité pour fabriquer des meubles ou d’autres objets en bois précieux. Le travail de ce type de matériau requiert de la précision et la maîtrise de techniques telles que le placage de bois. Cette méthode consiste en un collage de feuilles en bois en guise de revêtement. Elle est souvent utilisée dans la fabrication et la conception de plan de travail, d’étagères ou de tables entre autres. Par ailleurs, l’ébéniste fabrique, conçoit et restaure des meubles qui ont plutôt un aspect décoratif et qui sont destinés à embellir une pièce. Le menuisier quant à lui est un artisan qui s’occupe de la fabrication et de la pose de portes, de fenêtres, d’escaliers. Il prend également en charge l’agencement. Le menuisier propose souvent une gamme de prestations telles que la création et la conception de dressing, de charpentes, etc. Ce professionnel utilise des machines et des outils assez sophistiquées pour faciliter ses tâches. Il s’occupe du montage et de l’assemblage et applique différents types de finitions (vernis, lasure, peinture…). A la différence d’un ébéniste, un menuisier a des compétences plutôt techniques telles que la maîtrise de la géométrie. Mais il doit également faire preuve d’une habileté manuelle et un certain sens artistique. De plus, le menuisier doit savoir d’autres matériaux tels que le PVC, l’aluminium, le stratifié, les panneaux agglomérés… En somme, il est plutôt un artisan spécialisé dans les travaux de second-œuvre comme les gros travaux qui touchent les constructions (création de bardage en bois par exemple).

, , , , , , ,

serrurier

Quel est le tarif d’un serrurier ?

2021-06-20 Commentaires fermés sur Quel est le tarif d’un serrurier ? By Yves Saint-Hilaire

Pour de nombreuses raisons, vous pouvez avoir recours aux services d’un serrurier : blindage de porte, ouverture ou remplacement de serrure, choix du système de sécurité de votre bâtiment, etc. Mais, à combien peut revenir son intervention ? La réponse ci-après.

Le prix du serrurier pour un changement de verrou

Pour changer un verrou, le serrurier peut vous le facturer aux environs 25 et 250 €. Cela se répartit comme suit :

    • Les frais de déplacements coûteront entre 30 et 130 pour une intervention en jour ouvrable.
    • S’il s’agit d’une urgence ou d’une intervention durant les week-end et les jours fériés, cela revient entre 130 et 220 €. N’oubliez pas d’ajouter à cela les frais de création d’une double des clés. Pour une simple clé, prévoyez entre 4 et 10 €. Si vous préférez utiliser une clé spéciale, il faut prévoir entre 15 et 60 €.
    • Dans le cas d’une réparation de serrure, cela vous coûte entre 35 et 85 €, sans oublier le coût de réparation de cylindre : aux environs de 15 à 120 par pièce.
    • Pour ce qui est de l’installation de nouveaux verrous, elle s’élève en moyenne entre 35 et 85 €. Il ne faut pas oublier le coût de la main d’œuvre qui oscille entre 20 et 25 €.

Le prix du serrurier en situation d’urgence

Qu’est-ce qu’on entend par situation d’urgence ? Cela peut s’agir de la copie immédiate de clés, de la réparation du système de verrouillage de fenêtres, de clés ou de serrures de portails. Le crochetage de serrure et la réparation du système de sécurité font aussi partie d’une intervention d’urgence. Pour ce genre d’opération, comptez entre 40 à 500 €. Dans les régions métropolitaines, ce barème peut augmenter.

Le tarif horaire du serrurier

Le mode de facturation du serrurier peut être aussi à l’heure. Il est différent selon le type et le lieu d’intervention. Il est aussi susceptible d’évoluer selon le jour de réalisation des travaux : jours fériés, week-end ou nuit. En moyenne, le tarif horaire du serrurier oscille entre 50 et 60 €. Il peut aller jusqu’à 100 selon les circonstances.

Le taux de TVA appliqué par le serrurier

En plus des frais mentionnés ci-dessus, vous devez également vous acquitter d’une TVA de 20 % en faisant appel à un serrurier. Cependant, si vous prenez contact avec un auto-entrepreneur, vous n’avez pas à payer cette taxe.

Si vous avez recours aux services d’un serrurier dans le cadre de travaux de rénovation, bénéficiez d’un taux de TVA réduit à 5,5 %. Cela à condition que votre bâtiment possède une ancienneté d’au moins deux ans. Dans le cas de travaux d’entretien ou d’aménagement, un taux intermédiaire de 10 % est appliqué. Toutefois, pour donner lieu à cette réduction, vous devez fournir au serrurier une attestation d’achèvement des travaux.

Ce professionnel peut aussi vous facturer son intervention selon le type de travaux à réaliser. Pour ouvrir une porte blindée, prévoyez en moyenne entre 100 et 160 €. S’il s’agit des travaux de dépannage de serrurerie, cela coûte entre 80 à 100 €. Pour ce qui est de la pose de butée de porte, elle oscille entre 30 et 50 €.

Pour avoir une vision globale sur les différentes prestations proposées et le coût réel des travaux à effectuer, le mieux est de demander un ou plusieurs devis. Pour une intervention de serrurier à Deauville et ses environs, adressez-vous directement à l’entreprise AB SERVICE. Elle dispose de 10 ans d’expérience dans le domaine et peut vous apporter une solution fiable.

Vous pouvez également prendre contact avec la société pour des travaux de plomberie, de chauffage, d’installation électrique et de vitrerie. Pour demander un rendez-vous avec son équipe ou pour obtenir plus d’informations, appelez au 09 74 56 93 84.

,

Terrasse avec garde corps en inox : pour allier design et sécurité

2021-06-18 Commentaires fermés sur Terrasse avec garde corps en inox : pour allier design et sécurité By Yves Saint-Hilaire

Vous possédez un balcon ou une terrasse ? Vous avez de la chance, parce que vous pouvez l’équiper de garde-corps. Cela vous permet d’allier à la fois sécurité et design. Vous pouvez, par exemple, utiliser des poteaux en inox avec des plaques de verre retenues par des câbles, des tubes en inox, des pinces à verre ou des tôles perforées. Quels sont les avantages du garde-corps en inox et comment faire le bon choix ?

, , Read More

Tout savoir sur la ferronnerie

2021-06-02 Commentaires fermés sur Tout savoir sur la ferronnerie By Yves Saint-Hilaire

La ferronnerie existe depuis des milliers d’années. Elle est définie comme un art de transformer un fer ou un métal ferreux pour fabriquer un objet décoratif ou artistique. Dans cet article, vous trouverez ce qui est essentiel à savoir dans le domaine de la ferronnerie.

Le ferronnier

Le ferronnier est un professionnel du travail du fer. Dès qu’il s’agit de métal ( acier, aluminium, bronze, etc), il entre en action. Il est l’ouvrier qui travaille le fer forgé afin de réaliser des ouvrages de décoration intérieure et extérieure. Il restaure également les pièces endommagées.

Un ferronnier d’art est également un artiste dessinateur. Il participe dans des projets de création de pièce en métal. En effet, son métier est de transformer le métal en tôles ou en barres à l’aide de divers outils. Généralement, il travaille à l’aide de moules, de pinces, de fours, de marteaux et de burins. Il est capable de composer des alliages. Il existe cinq techniques qu’un ferronnier peut appliquer : le forgeage, l’estampage, la fusion, le martelage ainsi que l’emboutissage. Le choix de la technique utilisée dépend de la nature des métaux utilisés : ferreux ou non ferreux.

Un ferronnier est doté d’un savoir-faire unique, d’une très bonne imagination et d’un excellent sens artistique. Puisqu’il est une personne qui fait attention aux moindres détails, vous pouvez être certain que ses ouvrages sont bien faits, durable et de bonne qualité.

Les domaines d’application de la ferronnerie

La ferronnerie est un domaine qui englobe de nombreuses expertises. Le ferronnier intervient dans le domaine de la rénovation (remise en état des objets métalliques), de la construction (intervient dans les gros œuvres du chantier), de la sculpture et de l’art métallique.

Généralement, celle-ci a pour but principal la fabrication des objets pour une fin artistique et décorative. Cependant, on fait appel à un ferronnier pour d’autres travaux comme la soudure. Il peut également créer des grilles, des portes, des cheminées, etc. D’ailleurs, si vous êtes à la recherche d’un ferronnier, nous vous conseillons de faire confiance à : FERRONNERIE D’ART STRIEGEL.

Les conditions de travail

Un artisan ferronnier peut travailler en atelier, ainsi qu’à l’extérieur. Il est considéré comme un professionnel indépendant. Il peut travailler pour son propre compte. Mais il peut aussi être un salarié dans un atelier.

Concernant les qualités physiques, un ferronnier a une bonne condition physique. En effet, il est amené à déplacer et à poser des objets lourds. Souvent, il travaille dans des endroits bruyants. Ainsi, il doit être patient, calme et minutieux.

Les risques liés à la ferronnerie

Comme tout autre métier, la ferronnerie présente des risques. Ici, les risques sont mutuels. Proprement dit, ils ne concernent pas uniquement le ferronnier. Le client aussi peut être exposé au danger de la ferronnerie si le travail n’est pas fait correctement. À titre d’exemple, une porte métallique mal réalisée peut causer des dommages corporels comme des coupures ; un dispositif mal installé peut se déraper à tout moment.

Ainsi, tout professionnel dans le métier est dans l’obligation de rester vigilant pendant la réalisation des travaux. Pour éviter les désagréments, le travail demandé doit être bien soigné et les finitions bien faites.

Les études et formations

Il existe plusieurs diplômes professionnels permettant de devenir ferronnier.

Après la 3ème, il faut 2 ans pour préparer le Cap ferronnier d’art. Après le CAP, il y a le BMA ferronnier d’art.

Après le bac, il y a 2 diplômes : le Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle et le BP métallier. Pour finir, si vous désirez poursuivre les études jusqu’à la fin, il y a le diplôme DMA Décor architectural option métal ( formation de deux ans), ainsi que le diplôme national des métiers d’art et du design ( formation de 3 ans).

Il existe encore de nombreux détails à savoir sur la ferronnerie d’art.

2021-06-01 Commentaires fermés sur By Yves Saint-Hilaire

Le service de nettoyage est instauré afin d’entretenir les parties communes d’une copropriété. Il est généralement confié à une entreprise, mais cela est variable en fonction des dispositions prises par le syndicat de copropriété.

Pourquoi prévoir un programme de nettoyage d’une copropriété ?

En sachant qu’une copropriété fait référence à une résidence répartie en plusieurs habitations, la question du nettoyage est un sujet à discuter au cours d’une réunion du syndic de copropriété. En effet, si le nettoyage des espaces privés est une obligation de chaque propriétaire, le nettoyage des parties communes, quant à lui, est une obligation de la copropriété. Cela a pour objectif de garantir le bien-être et la santé de tous, en sachant que la poussière et les microbes s’y retrouvent principalement. Il contribue également à l’entretien du logement. D’ailleurs, les parties communes reflètent l’image de l’immeuble.

À quelle fréquence effectuer le nettoyage des immeubles d’habitation ?

La fréquence de nettoyage se base sur plusieurs critères, notamment sur la taille de la copropriété, les charges maximales que tout le monde est disposé à payer, l’affluence des passages dans les parties communes, etc. Dans le cas d’une copropriété de moins de 10 lots d’habitation, un nettoyage hebdomadaire peut être suffisant. Pour les plus grandes résidences, comptant plus d’habitations, un nettoyage quotidien peut être programmé. Toutefois, vous devez savoir qu’un immeuble avec un local commercial ou avec des habitants exerçant une profession libérale nécessite plus d’entretien qu’un local uniquement destinée à usage d’habitation. Dans ce cas, d’autres dispositions peuvent être prises.

Pour entretenir votre résidence, vous pourrez soit opter pour les services d’une entreprise de nettoyage, soit engager un personnel affecté à la tâche.

Quelles prestations sont incluses dans le nettoyage de copropriété ?

Normalement, les services de nettoyage doivent inclure l’entretien des parties communes de l’immeuble. Sur la base d’un cahier de charge, il peut s’agir des opérations les plus basiques jusqu’aux traitements un peu plus poussés, à savoir :

– Le balayage de toutes les parties communes dont les couloirs, les escaliers ou les ascenseurs, la cour, le palier, etc.

– Le nettoyage du carrelage et/ou de la moquette

– L’enlèvement des résidus de poussière et les éventuelles toiles d’araignées

– Le nettoyage des vitres, des lustres et des autres lampes

– Le nettoyage des traces de doigts, que ce soit sur l’interphone ou dans les ascenseurs

– La collecte des poubelles et le nettoyage du local poubelle

– L’entretien des espaces verts

La désinfection des parties qui sont en contact avec des gens, à savoir la rampe d’escalier, les interrupteurs, etc.

Dans certains cas, la prestation peut inclure le nettoyage de la façade, mais cela fait généralement partie d’un contrat à part. En effet, celle-ci peut nécessiter un traitement spécifique pour lui redonner son éclat.

Comment choisir une entreprise de nettoyage ?

Le choix d’une entreprise de nettoyage dépend de plusieurs critères. Dans le cas d’une copropriété, le prix est un critère essentiel, vu que les charges sont partagées. Sachez que celui-ci varie en fonction du cahier de charge à respecter, du nombre de lot présent dans la copropriété et des tarifs de base exercés par l’entreprise. Pour vous donner un idée, sachez que les services d’un professionnel valent autour de 20 /heure.

Outre le prix, vous pourrez vous référer aux techniques de nettoyage et produits utilisés par l’entreprise, surtout si vous imposez des critères au sein de votre logement. En effet, certaines proposent des solutions de nettoyage écologique, tandis que d’autres utilisent des techniques plus agressives.

La proximité peut également faire partie de vos critères, surtout si vous prévoyez un nettoyage fréquent. Cela vous permettra, ainsi qu’à l’entreprise de gagner un temps considérable.

,

Des points essentiels à retenir sur la chaudronnerie

2021-05-28 Commentaires fermés sur Des points essentiels à retenir sur la chaudronnerie By Yves Saint-Hilaire

Actuellement, le monde s’avance dans l’utilisation de la technologie moderne et simplifiée, y compris la chaudronnerie, qui occupe une grande place dans différents domaines d’activités. Elle a pour rôle de confectionner des équipements industriels modernes, de fabriquer ou adapter des outillages en métaux, en fonction de type d’activité.

Les matériels de base de la chaudronnerie

La chaudronnerie est destinée pour l’assemblage, le montage, la création et la confection des outils en métaux ou en plastique, pour donner une forme souhaitée. Il s’agit de plier, de découper et d’assembler des parties pour réaliser vos imaginations et vos choix en dimension et en apparence.

Pour ce faire, les chaudronniers utilisent comme matériaux de base : l’inox, l’aluminium, l’acier ou le bronze. Ainsi, les ornements peuvent être effectués à l’aide de ce procédé. Et comme matériels et outillages, on recense : un poste de soudage professionnel pour l’assemblage, une forge pour la brasure accompagnée d’un découpe, des perceuses, des cintreuses, des plieuses, des meules et des bacs à acide chlorhydrique, etc. Sans oublier que la ferronnerie et la chaudronnerie nécessitent obligatoirement un atelier avec des tréteaux ou tables adaptées au matériaux à travailler.

Les produits fournis par la chaudronnerie

A part les produits ancestrales à usage quotidien, comme les vaisselles, les bouilloires, les vases, les pichets, les seaux ou marmites en métaux et les lampes à huiles ; l’art de chaudronnerie occupe un grand rôle dans le domaine industriel de nos jours, pour former les équipements sous pression dans des grandes usines, les appareils de fabrication de meubles, les outils mécaniques et les équipements en plomberie.

Ces exemples ne sont pas exhaustifs, ils restent encore d’autres équipements chaudronnés.

L’ importance de la chaudronnerie

Il existe nombreuses façons d’ appréhender l’art de chaudronnerie, qui répond généralement à vos demandes suivant vos secteurs d’activités :

a) L’utilisation des équipements chaudronnés facilite nos activités habituelles

Opter pour des outillages confectionnés en chaudronnerie est un bon choix qui facilite la vie au quotidien. Cela vous aide à avancer plus vite en termes de production, et de trouver sans cesse de nouvelles idées de création pour obtenir de meilleurs résultats dans la réalisation des activités habituelles des entreprises.

b) Les outillages chaudronnés sont très pratiques dans divers domaines

L’art de chaudronnerie est généralement utilisé dans une multitude de solutions, et applicable dans plusieurs domaines tels que :

  • la menuiserie en métal comme les chaises, les tables, les tabourets, les meubles de rangement…
  • le transport, pour la confection ou le revêtement des carrosseries des trains ou TGV et les châssis ;
  • l’industrie automobile, pour la création ou montage des pièces mécaniques sur plans
  • l’industrie navale, pour la construction des bateaux de petite et grande tailles, et les navires destinés à la guerre
  • l’agroalimentaire, pour la fabrication des équipements de stockage, des mélangeurs, des tapis roulants, des machines à emballage, les récipients de stockages…

Il existe plusieurs autres domaines mais les points cités ci-dessus sont les plus pertinents.

En effet, la chaudronnerie est généralement adaptée aux différents secteurs d’activités, comme l’artisanat en sidérurgie, les secteurs industriels divers et les entreprises prestataires de services. Et comme atout, l’adoption de cet art dans votre domaine d’activité donne une bonne image de votre entreprise. Ainsi, votre système de travail est modernisé avec des résultats appréciables.

Cela s’impose de confier votre projet à des spécialistes en chaudronnerie et tôlerie qui pourront réaliser toutes vos imaginations en décoration ou à usage professionnel.

, , , , , ,

Fabriquez vous-même le lit de votre bébé : les étapes à suivre

2021-05-28 Commentaires fermés sur Fabriquez vous-même le lit de votre bébé : les étapes à suivre By Yves Saint-Hilaire

Il est grand temps pour votre bébé de quitter son berceau et d’avoir son propre lit. Pour prouver à la famille que vous êtes le meilleur papa du monde, fabriquez-le vous-même ! Dans cet article, on va vous guider pas à pas pour réussir votre coup, alors préparez-vous.

Les normes de sécurité requises

Le lit pour bébé suit la norme EN 716. Tout d’abord, si vous pensez monter un lit pour bébé à barreaux, leur espacement ne doit pas dépasser les 6 cm. Ensuite, la profondeur du lit doit mesurer 60 cm au minimum si le matelas n’est pas installé. Quant à la finition, les produits équipés doivent être aux normes « jouets », avoir une qualité irréprochable et suivre les règles de l’art.

Le matériel à utiliser

Pour un lit en bois à couchage standard de 120 cm de longueur et de 60 cm de largeur, vous avez besoin de :

• 3 planches dont 2 en pin brut de 90 cm par 66,4 cm et 1,8 cm d’épaisseur et 1 en contreplaqué de 120 cm par 60 cm et 1,5 cm d’épaisseur pour le sommier ;

• 4 tasseaux en pin brut de 5 cm de largeur, 3,2 cm de longueur et 120 cm de hauteur ;

• 24 tasseaux lisses de 5 cm de largeur, 3,2 cm de longueur et 60 cm de hauteur ;

• gabarit de perçage pour vis biaises ;

• vis pour bois à tête plate

• 16 vis pour bois à tête fraisée

• 4 équerres de chaise de 15 par 30 mm

Le débit des planches et les tasseaux de bois

Pour débiter une planche, vous devez, tout d’abord, la poser sur un établi en traçant la coupe à l’aide d’une équerre et d’un mètre ruban. Puis, maintenez la planche et le tasseau avec 2 serre-joints avant de scier la première planche avec une scie sauteuse tout en alignant le tasseau le long du patin de la scie. Vous pouvez retrouver ce matériel chez la station d’affûtage LAFFONT, spécialiste en outillage de coupe. Répétez ces opérations pour les autres planches et visser les deux tasseaux de la ceinture basse. Enfin, procédez au ponçage des coupes à l’aide d’un papier abrasif grain 80.

Le perçage par vissage en biais

Pour commencer, adaptez l’épaisseur du bois à assembler et à percer sur le gabarit puis introduisez la mèche dans la perceuse. Ensuite, placez chaque tasseau dans la presse et percez 2 trous à chaque extrémité. Notez que les tasseaux de la ceinture de basse doivent être sur le chant de 3,2 cm et ceux de la ceinture haute à 5 cm. Nettoyez enfin les trous des vis biaises et l’établi avec un aspirateur.

Le repérage du positionnement des lisses

Commencez par couper 2 gabarits de 5,4 cm dans une chute de tasseau, puis placez deux traverses (haute et basse) sur l’établi et tracez une ligne à 3 mm de chaque extrémité avec une équerre. Maintenez la traverse haute avec des serre-joints et placez la première lisse entre les deux traverses sur le trait. Ensuite, posez le gabarit en haut et en bas à côté de cette lisse et une autre lisse tout au long des gabarits. Terminez par l’enlèvement du gabarit et le repérage de l’emplacement des lisses sur les deux traverses correspondantes. Si vous ne souhaitez pas vous déplacer pour acheter le matériel nécessaire, comptez sur le service de livraison et ramassage des outillages de l’Affûtage Laffont.

La fixation des lisses sur les traverses du lit

Pour fixer les lisses, il faut d’abord placer les deux traverses sur l’établi en les maintenant avec des serres-joints et le chant d’une lisse de colle à bois. Puis, positionnez cette lisse et bridez-la avec un grand serre-joint. Vissez ensuite les vis biaises dans les trous en nettoyant tout doucement la colle qui déborde. Après que toutes les lisses ont été fixées, maintenez l’ensemble à plat en posant la traverse haute pour adapter les marquages et les lisses. Vous pouvez enfin visser le tout en posant des serre-joints.

Le montage du lit

Commencez à tracer une ligne à 15 cm depuis le bas des planches en les maintenant avec des serre-joints. Utilisez une colle à bois pour fixer tous les chants des lisses et placez le montant à son positionnement sur le côté, puis posez un serre-joint sur les extrémités de la première lisse et sur la planche. Procédez ensuite au vissage des montants sur la première planche. Après, mettez la deuxième planche contre un mur en amenant les montants sur la ligne. Vissez-les sur les côtés et nettoyez la colle après avoir bridé le tout avec des serre-joints. Enfin, posez les 4 équerres de chaise sur le chant de la ceinture basse et sur les côtés. Faites sécher l’ensemble pendant 24 h avant de personnaliser le lit de votre bébé.

,