Focus sur le métier d’orfèvre

Focus sur le métier d’orfèvre

L’or est synonyme de luxe et de raffinement. C’est la raison qui explique un tel engouement pour ce métal précieux. Il faut noter que la confection d’objets et de bijoux en or requiert un savoir-faire spécifique. Ce talent est détenu par l’orfèvre. Zoom sur ce métier passionnant et exigeant.

L’orfèvre : un artisan aux multiples compétences

Le métier d’orfèvre est souvent associé à la création de bijoux : bagues, colliers, bracelets, gourmettes, boucles d’oreille… La confection de ces parures passe par diverses étapes et nécessite un travail de précision. En premier lieu, l’orfèvre se charge de la conception des modèles de bijoux. L’artisan doit faire preuve de créativité pour proposer des réalisations uniques. Parfois, le client souhaite confectionner un modèle précis de bijoux. L’orfèvre devra donc recréer  l’objet en fonction des critères de son client. Après cette étape, il s’occupe de la fabrication des objets. Le processus est long et nécessite une grande précision. Le travail débute par la découpe des plaques d’or puis le modelage du métal précieux pour obtenir la forme souhaitée. Il faut ensuite assembler les divers éléments qui composeront la parure. Enfin, l’orfèvre procède aux finitions comme l’estampage, la gravure, la ciselure et le polissage. Le résultat de ce travail minutieux, un bijou raffiné et éclatant.

La création de parure est le domaine privilégié de l’orfèvre. Cependant, cet artisan peut s’adapter à toutes les demandes de sa clientèle. En effet, l’orfèvre peut créer des objets de décoration intérieure, d’art, etc. Certains milliardaires et personnalités influentes décident même de faire fabriquer des chaussures, des roses, des portables et des flasques en or ou plaqués or. Bref, toutes les créations, même les plus insolites, sont possibles. Il existe même un vaste marché dédié au commerce de l’or et d’objets en or, le « Dubai Gold Souk  » aux Émirats arabes unis.

Zoom sur la formation pour devenir orfèvre

Le métier d’orfèvre est passionnant. De plus, le marché de l’emploi est en plein essor et les commandes affluent. Les jeunes qui souhaitent exercer ce métier devront suivre une formation spécifique. Cela débute par l’obtention d’un CAP en orfèvrerie (4 options au choix : monteur, tourneur, polisseur et planeur). Par la suite, l’apprenti devra suivre une formation de 3 ans pour décrocher son diplôme des métiers d’art et du design. L’orfèvre travaille souvent pour son propre compte. Cependant, il est conseillé pour un débutant d’intégrer un atelier de renom ou une bijouterie. L’objectif est de perfectionner le savoir-faire acquis au cours des longues années de formation. Un orfèvre débutant gagne en moyenne 1500 euros/ mois. Au fil du temps, ce salaire augmente en fonction de la qualité des réalisations. Pour un orfèvre travaillant à son compte, le salaire dépend du nombre de commandes. Étant donné que les bijoux en or sont très prisés, l’artisan peut espérer un revenu confortable.

Les qualités essentielles pour devenir un bon orfèvre

La passion, la créativité, la rigueur et la dextérité, telles sont les qualités essentielles d’un artisan orfèvre. En effet, ce métier nécessite du travail et de l’implication au quotidien. L’objectif est de perfectionner le savoir-faire acquis. Tout au long du processus de création des bijoux ou d’autres pièces, la précision et la minutie sont les mots d’ordre de l’orfèvre. Aucune erreur n’est permise, car les clients veulent un bijou parfait. Une pièce présentant un défaut (rayure, problème d’assemblage, etc.) nécessite une rectification. Le métier d’orfèvre implique donc un haut niveau d’exigence et d’excellence. Sans la passion du métier, il est difficile de tenir ce rythme.

Au final, les orfèvres sont des artisans recherchés tant au niveau national qu’international. Pour les jeunes en quête d’avenir professionnel, l’orfèvrerie est un domaine très intéressant. Cependant, la tâche au quotidien nécessite de la rigueur et le goût du travail bien fait.

D’autres métiers impliquent également un grand sens de rigueur comme la sculpture sur bois.

Comments are closed