Entrer dans le domaine de la charcuterie : ce qu’il faut savoir

Entrer dans le domaine de la charcuterie : ce qu’il faut savoir

2021-05-10 Commentaires fermés sur Entrer dans le domaine de la charcuterie : ce qu’il faut savoir By Yves Saint-Hilaire

Le métier de charcutier intéresse de plus en plus de jeunes. Il consiste à préparer et à commercialiser les viandes de bœuf, de porc voire de volailles …Vous souhaitez intégrer le domaine de la charcuterie ? Suivez le guide !

Les aptitudes professionnelles requises

Pour pouvoir pratiquer le métier de charcutier, il faut avoir un certificat d’aptitude professionnelle (CAP). Cependant, la majorité des charcutiers complètent leur formation afin d’obtenir un brevet d’études professionnelles ou un autre titre d’équivalence homologué pour l’exercice du métier. À défaut, le charcutier doit avoir 3 années d’expériences professionnelles en tant que salarié avant de se mettre à son compte.

Concernant les compétences, un charcutier doit :

– posséder les connaissances nécessaires sur l’achat des matières premières de qualité ;
– être doté d’un savoir-faire et d’une habileté manuelle (découpe, désossage…) ;
– savoir bien présenter ses produits sur l’étalage ;
– être soucieux et rigoureux en matière d’hygiène ;
– avoir le sens de la communication ;
– avoir une bonne condition physique (il doit travailler fréquemment dans une chambre froide et en station debout).

Les réglementations juridiques

La loi est très stricte sur les règles d’hygiène et sanitaires, les règles de sécurité et la conformité des installations.

– Le charcutier qui souhaite ouvrir son commerce doit faire une déclaration d’ouverture auprès des services vétérinaires de la Préfecture. Ceux-ci effectuent un contrôle sur place lors de l’installation.

– Si le charcutier propose un service de livraison à domicile , le livreur est tenu de respecter les normes sanitaires. Il en est de même pour les entreprises intermédiaires entre un charcutier traditionnel et les consommateurs.

– Le charcutier doit s’attendre à des contrôles sanitaires réguliers de son local de travail (propreté, inexistence de nuisibles…).

– Selon la directive de 2003 sur l’étiquetage des viandes, les charcutiers doivent mentionner la provenance de leurs produits.

Les étapes à suivre pour ouvrir une charcuterie

Votre rêve le plus fou est d’ouvrir votre propre commerce de charcuterie ? Seul souci, vous ne savez pas quelles sont les étapes à franchir ? Alors, les voici !

Étape 1 : Faire une étude de marché

C’est une étape obligatoire et non négligeable. Elle vous permet d’avoir une visibilité de la rentabilité ou non de votre activité dans la zone d’implantation envisagée. Vous devez :

faire une analyse des tendances du secteur : accroissement, diminution ou stabilité de la demande ;
étudier les habitudes de consommation : fréquence d’achat, produits les plus recherchés, pouvoir d’achat, occasions d’achat… ;

évaluer la concurrence : effectif des charcuteries déjà implantées dans les environs et les spécificités de celles-ci.

Étape 2 : Choisir le local

L’emplacement de votre boutique aura un impact direct sur la rentabilité de votre activité. Vous devez le choisir en fonction du type de clientèle ciblé. Un local bien situé vous garantit un taux de fréquentation accru qui, par conséquent, fera augmenter votre chiffre d’affaires.

Un lieu en centre-ville est à privilégier. Certes, le loyer coûte cher mais cela en vaut la peine. En effet, vous pouvez bénéficier d’un fort passage de clients. En revanche, si vous recherchez un local avec un loyer moins élevé, optez pour un lieu excentré.

Étape 3 : Choisir un statut juridique

Le mode d’imposition de votre entreprise ainsi que votre régime social dépend de votre statut juridique. Ainsi, vous devez faire un choix judicieux si vous souhaitez faciliter les démarches administratives liées à la création et à la gestion de votre entreprise.

Étape 4 : Mettre au point un plan marketing

Vous n’allez pas nier que vous voulez attirer beaucoup de clients et les fidéliser par la suite. Ces objectifs ne seront atteints que si vous adoptiez les bonnes stratégies marketing. Pour ce faire, vous pouvez combiner plusieurs moyens :

  • amélioration de la qualité de vos produits (pour déclencher la bouche-à-oreilles) ;
  • création d’un site web en misant sur le référencement ;
  • utilisation des mass-médias et des réseaux sociaux pour la diffusion de publicités ;
  • proposition de produits variés ;
  • etc.

Étape 5 : Établir un business plan

Avant de réaliser votre projet, vous devez faire un business plan. Ce document vous sera demandée si vous envisagez un prêt bancaire ou un appel à investissement. Il doit contenir :

– des détails sur votre entreprise (structure juridique, associés…) ;
– votre étude du marché ;
– vos offres de produits et vos prix ;
– votre plan marketing et commercial ;
– votre plan financier.

Étape 6 : Rassembler le matériel

Pour pouvoir proposer des produits de qualité à vos clients, vous devez disposer de tout le matériel nécessaire : hachoirs, rôtissoires, fumoir, table de découpe, trancheuses, scies à os, plonge couteaux, balance, caisse enregistreuse, chambre froide, vitrine réfrigérée… Pour installer ces deux derniers appareils, vous pouvez vous adresser à SERVICE ENERGIE RHONES ALPES.

Comments are closed