La rénovation d’un sol industriel de A à Z

Engin pour sol industriel

La rénovation d’un sol industriel de A à Z

2022-06-15 Commentaires fermés sur La rénovation d’un sol industriel de A à Z By Yves Saint-Hilaire

Les sols industriels présentent une résistance accrue aux lourdes charges, aux passages répétés, et à l’abrasion. Par contre, quand ils commencent à s’affaisser ou à s’abîmer, ils se détériorent rapidement. En ce sens, il faut procéder immédiatement à leur remise en état en cas d’apparition de trou, de fissures et d’autres marques de dégradation. Cet article vous explique tout ce que vous devez savoir sur la rénovation d’un sol industriel.

Les exigences de la rénovation d’un sol industriel

Le traitement de sols industriels est délicat, car la solidité et la durabilité du revêtement dépendent entièrement de la qualité des travaux réalisés. Si ce type de sol présente des défauts sur sa surface, il est envisageable de le réparer partiellement ou de le rénover complètement. Dans le cas d’une rénovation, les conditions à respecter sont plus strictes, afin de rendre le sol plus résistant.

Premièrement, il est important de vérifier le niveau d’humidité du sol, car il peut être à l’origine de la dégradation du revêtement. En cas d’humidité dans votre sol industriel, il convient de la traiter avant de procéder aux travaux de rénovation. Il est également nécessaire d’assurer la régularité superficielle du nouveau revêtement lors de sa mise en place, pour la stabilité des charges qu’il va supporter. Le scellage des joints doit également être impeccable.

Il faut aussi obtenir une surface moyennement lisse, mais qui ne confère pas de caractère glissant au sol. Et le plus important est de garantir la dureté du revêtement en béton, car le sol industriel est censé supporter les poids de véhicules et pratiquement toutes les charges. Pour rénover le sol de votre bâtiment industriel en toute confiance, faites appel à un professionnel du traitement des sols industriels, comme l’entreprise Fauchon à Bazainville.

Les étapes de la rénovation d’un sol industriel

Avant de procéder aux travaux de rénovation d’un sol industriel, il faut réaliser un test d’hygrométrie et un test de sclérométrie. Le premier consiste à déterminer le niveau d’humidité du sol et le second sert à déterminer sa dureté et sa résistance. Les résultats de ces tests permettent de choisir la méthode de rénovation la plus appropriée pour garantir la résistance et la durabilité du revêtement.

Ensuite, il faut enlever les parties détériorées du sol à la fraise. Après le fraisage, on passe à la préparation des surfaces en fonction des résultats des tests précédemment effectués. Cette étape est très importante pour l’adaptation du nouveau revêtement au sol existant. Elle consiste essentiellement à égaliser la surface. Parfois, il est nécessaire de poser une chape liquide adaptée pour corriger les différences de niveau. Une fois que le support est prêt, on reconstruit son revêtement avec du béton lissé, de la résine époxy ou encore de la résine polyuréthane.

Pour finir, il est préférable de mettre en place une couche de protection en béton sur toute la structure. Ce revêtement de protection permet de limiter les risques de dégradation du sol industriel due à son contact avec le gaz carbonique de l’air. Il est également essentiel pour protéger la surface du sel de déglaçage pendant la saison hivernale.

Les différentes techniques de préparation du sol

Il existe plusieurs techniques pour préparer et recouvrir le sol industriel à rénover. La plus utilisée est le ponçage, mais il est également envisageable d’opter pour le rabotage ou le grenaillage. Le ponçage consiste à lisser et à égaliser le support avant de mettre en place le nouveau revêtement. Ce procédé permet d’économiser davantage le matériau de revêtement.

Pour le rabotage, il faut enlever la matière existante sur la surface au moyen d’une raboteuse spécialement conçue pour cet effet. Le support qui recevra le nouveau revêtement sera alors égalisé, mais la raboteuse laisse toutefois des traces sur le sol lors de son passage. Quant au grenaillage, c’est une technique traditionnelle utilisant des billes en acier projetées sur une surface en béton ou en résine, en vue de l’aplanir et de l’égaliser.

Comments are closed