L’essentiel sur le métier d’épaviste

L’essentiel sur le métier d’épaviste

2020-01-24 Commentaires fermés sur L’essentiel sur le métier d’épaviste By Yves Saint-Hilaire

Vous est-il déjà arrivé de vous poser des questions concernant ce véhicule hors d’usage sur le parking depuis des mois ? Cette voiture accidentée ? Ces épaves de véhicules et de motos abandonnées par-ci, par-là ? Ces déchets sont dangereux pour l’environnement. Leur présence encombre la rue, le terrain privé et les voies publiques.

Sachez dorénavant qu’il existe une législation qui impose leur enlèvement. [Article. R635-8 Code Pénal]. Leur traitement / recyclage doit être effectué avec précaution. La fin de leur vie est réglementé par le Code de l’environnement. Leurs propriétaires risquent des punitions et des sanctions (paiement d’amende, emprisonnement…). Si vous êtes concerné, il vous est recommandé de faire appel à un épaviste. Il est le spécialiste agréé pour la prise en charge de ces épaves (VGE : véhicule gravement endommagé, VEI : véhicule économiquement irréparable).

Actuellement, il existe plusieurs établissements reconnus et spécialisés dans ce domaine.

SATISFER ENTREPRISE à Seysses en fait partie. L’entreprise propose l’enlèvement d’épaves depuis une dizaine d’année. L’entreprise dispose d’un matériel complet, performant et moderne pour intervenir dans d’excellentes conditions. Vous pouvez la contacter pour l’enlèvement de voitures et de motos hors d’usage dans les villes de Toulouse, d’Auch, de Montauban, de Castres et de leurs environs. L’établissement est en partenariat avec des centres agréés pour le recyclage des véhicules. Il propose, par ailleurs, le rachat de fers et de métaux, la démolition des garages, des hangars, des abris métalliques, etc. Toutes les prestations proposées sont conformes à la loi en vigueur. Effectivement, une étude du projet et un état des lieux seront effectués au préalable.

Qu’en est-il réellement de ce métier ?

À l’origine, ce métier est connu en tant que casse, casseur automobile. Mais au fil du temps, tout évolue. L’activité a, désormais, toute son importance.

L’épaviste, c’est le spécialiste de l’enlèvement d’épaves, de véhicules et de motos hors d’usage. Il est formé pour se débarrasser de la vieille voiture encombrante dans le jardin, de l’automobile accidentée, le camion incendié ou gravement endommagée… Il les déplacent vers un centre agréé par la préfecture de police.

Son savoir-faire et son expertise lui permettent d’assurer une opération sûre. Il est tenu de respecter l’environnement et la sécurité, de se soumettre aux réglementations qui régissent son activité.

Par son action, il contribue à la dépollution de l’environnement. Il vient en aide aux personnes et aux administrations dans le besoin.

Ce professionnel ne se limite pas uniquement à l’enlèvement des épaves. Il s’occupe, également, des éventuelles formalités et démarches administratives. Il suit les procédures mises en place.

Il n’est rémunéré qu’à la fin de la dépollution du véhicule.

Quels sont les critères pour être épaviste ?

Pour être épaviste, il faut être titulaire d’une attestation qualifiant l’aptitude à exercer le métier (VHU ou autres). Il faut disposer d’un camion de remorquage et de tout le matériel nécessaire

En outre, sont requis : la connaissance / la maîtrise du métier, la technicité, l’excellente condition physique, la sociabilité (sens du relationnel), la disponibilité (24h/24 et 7j/7), la réactivité, la rapidité d’exécution, etc.

À chaque intervention, il faut preuve de professionnalisme, de sérieux, de responsabilité, de rigueur, de dynamisme…

Que faire pour devenir épaviste ?

De nos jours, bon nombre d’établissements proposent des formations spécifiques. Vous pouvez vous inscrire et suivre un parcours en tant que « Recycleur auto » pour ensuite obtenir une licence professionnelle OMSA (Organisation et Management des Services Automobiles). Ce cycle est accessible à toutes les personnes titulaires d’un Bac +2 (DUT, BTS techniques ou industriels, à orientation commerciale, etc.).

Vous avez, par la suite, le choix de travailler dans une société spécialisée ou d’ouvrir votre propre casse auto.

Comments are closed