Fiche métier : vitrier miroitier

Fiche métier : vitrier miroitier

Associé aux styles architecturaux contemporains et modernes, le verre occupe désormais une place prépondérante dans la construction. Il permet d’illuminer les pièces et d’ajouter du cachet au style du bâtiment. Pour concevoir une structure vitrée, l’intervention d’un vitrier miroitier est incontournable. C’est le professionnel le mieux qualifié pour ce travail. Pouvant collaborer avec un menuisier en aluminium, il propose la conception, l’installation des vitres ainsi que d’autres prestations à découvrir dans ce billet.

Le métier d’un vitrier miroitier

Le vitrier est un artisan spécialisé dans les travaux de verres. Il réalise la découpe, l’assemblage ainsi que le polissage des profilés pour vitrage. Il intervient également dans les projets qui consistent à manipuler ce matériau comme la menuiserie (pose de portes et fenêtres), et la construction (conception de bardage, de garde-corps, etc.). La profession demande beaucoup de rigueur et de minutie. Comme on le constate dans les constructions, les travaux sont réalisés à l’aide de machines à haute précision utilisant les dernières innovations en matière de technologies.

Il n’existe pas d’école propre au métier de vitrier. On obtient les connaissances nécessaires à l’exercice de ce travail en préparant un CAP et en optant pour la spécialité verre et matériaux de synthèse. Un BAC PRO en ouvrages du bâtiment, ou un BTS en étanchéité, enveloppe du bâtiment et façade permet aussi de devenir vitrier.

Le miroitier suit presque les mêmes parcours. Son domaine d’intervention est également large. En général, l’artisan s’occupe de :

  • la fabrication de verre ;

  • la pose de vitrage ;

  • la conception de produits verriers.

Le professionnel appelé miroitier d’art, lui, est spécialisé dans la reproduction des objets tels que les miroirs, mobiliers, habillages muraux, sellettes, etc. Celui-ci propose également la restauration des miroirs anciens, notamment en pratiquant la réargenture. Ce dernier assure lui-même la pose des miroirs chez ses clients. Les vitriers et miroitiers proposent donc du sur-mesure.

Menuiserie alu ou PVC ?

Le PVC est un excellent isolant. Son coefficient Lambda équivaut en effet à 0,16 W / (m2.°C) ; c’est-à-diresupérieur à celui du bois. Grâce à cette performance, il est préconisé pour la conception des habitations au label PASSIV’HAUSS. Il s’utilise sur les ouvertures : portes, fenêtres, velux, etc. Dans la réalisation des baies vitrées, on le renforce avec du triple vitrage.

L’utilisation de ce matériau présente beaucoup d’avantages. Premièrement, les bâtiments aux fenêtres en PVC doublement vitrées sont éligibles au crédit d’impôt. Deuxièmement, il permet de mieux isoler le son. En effet, entre deux fenêtres ; PVC et aluminium de même dimension, équipées du même type de vitrage, le PVC a une performance sonique de 1dB de plus que l’autre. L’inconvénient de cette menuiserie est qu’elle est peu adaptée aux couleurs foncées. Elle se déforme aussi au soleil. Donc, elles sont déconseillées aux emplacements aussi fortement exposés que le plein Sud.

On peut préférer l’aluminium à sur ce point. Ce dernier est plus résistant aux UV. C’est un matériau naturellement conducteur dont le coefficient Lambda est égal à 234 W / (m°.°C). À l’origine, l’aluminium n’est pas conçu pour les baies vitrées et fenêtres. Cette idée est apparue avec la technique des rupteurs thermiques qui permettent de bloquer la transmission thermique entre l’extérieur et l’intérieur.

Son avantage est son adaptation à toutes les possibilités de couleurs. Rigide, elle permet aussi une surface vitrée plus large et plus moderne. Les baies coulissantes 3 rails ouvrants aux 2/3, sont de plus en plus recherchées de nos jours.

En porte d’entrée, l’aluminium procure un sentiment de sécurité accrue. De plus, les portes d’entrée monobloc aluminium équipées de triple vitrage sont les supports de prédilection des serrures automatiques et les barillets anti-perçage.

Le seul inconvénient de matériau est au niveau du prix. Généralement, une fenêtre en aluminium coûte 20 à 30% plus chère qu’une autre en PVC. On ne peut économiser sur son achat qu’en s’approvisionnant auprès des spécialistes tels que MIROITERIE G.V.

Comments are closed