Tout savoir sur le tubage de cheminée

Tout savoir sur le tubage de cheminée

2019-08-27 Commentaires fermés sur Tout savoir sur le tubage de cheminée By Yves Saint-Hilaire

Lors de l’installation d’un poêle à bois ou à granulés, le tubage de votre conduit de cheminée est souvent une étape incontournable. Le principe consiste à introduire un tube en inox à l’intérieur du conduit maçonné d’une cheminée afin d’éviter la fuite de fumée toxique et pour améliorer le rendement du foyer. Le tubage, également appelé « gainage » ou « chemisage », est une opération absolument à confier à un professionnel. Pourquoi tuber une cheminée ? Quelles sont les différentes méthodes de tubage de cheminée ? Existe-t-il des obligations légales pour ce genre de travaux ?

L’utilité du tubage de cheminée

Le conduit de fumée d’une cheminée traditionnelle est maçonné avec du béton ou de la terre cuite. Toute construction neuve est souvent munie d’une cheminée avec un conduit maçonné. Afin de conserver la performance du foyer, le propriétaire doit ainsi investir dans le tubage lors des travaux de rénovation. En effet, un conduit maçonné neuf possède un bon tirage, mais au fil du temps, la paroi devient rugueuse à cause de l’accumulation de la suie et d’autres résidus de combustion. Une telle obstruction affecte la performance de la cheminée et entraîne aussi des problèmes d’étanchéité, ainsi qu’une fuite des fumées toxiques. Le ramonage d’un conduit maçonné a un résultat assez limité, d’où l’intérêt de procéder au tubage ou à la pose d’un tube inoxydable dès la première rénovation de la cheminée. C’est la meilleure alternative afin de retrouver un bon niveau de rendement de votre foyer et pour allonger la durée de vie de votre installation.

Les différentes méthodes de tubage de cheminée

Pour tuber le conduit de votre cheminée, vous avez le choix entre les tubes rigides et les tubes flexibles. La plupart des tubes de cheminée proposés sur le marché sont en acier inoxydable à simple ou à double paroi. Le tubage rigide est surtout recommandé pour gainer une cheminée ayant un conduit droit. Quant au tubage flexible, celui-ci est surtout privilégié pour le gainage d’un conduit dévoyé. Sa facilité de mise en œuvre et son coût moins élevé figurent parmi ses meilleurs atouts. D’ailleurs, l’installation d’un tubage flexible reste la solution la plus choisie dans le cadre d’une rénovation d’un conduit existant. Sachez qu’avant les travaux de tubage, le conduit maçonné doit être ramoné dans son intégralité. Le tubage doit être réalisé sur toute la longueur du conduit, au départ du chauffage jusqu’au haut de la cheminée. Il faut aussi éviter que le tubage touche la paroi du conduit maçonné.

Les règles régissant la pose d’un tubage de cheminée

Il faut savoir que le tubage de conduit de cheminée est obligatoire lors de l’installation d’un foyer fermé, d’un insert ou d’un poêle à bois. Outre le ramonage avant les travaux, le tubage est aussi régi par plusieurs textes réglementaires et normes diverses. Tous travaux de construction et de rénovation de conduits d’évacuation des fumées sont, par exemple, régis par la norme NF DTU 24.1. Celle-ci précise la technique d’installation à adopter, les distances entre la paroi du conduit maçonné et le tubage, les dimensions des tubes, ainsi que les matériaux et les composants autorisés dans ce genre de travaux. Sachez que dans tous travaux de tubage, il est primordial d’assurer une bonne ventilation du conduit maçonné, et ce, sur la partie basse comme sur la partie haute. Après l’installation d’un tubage, il est nécessaire de réaliser un test d’étanchéité. Celui-ci doit être renouvelé tous les 3 ans afin de garantir le bon fonctionnement du tubage.

Pour réaliser le tubage de votre cheminée, dans le cadre d’une construction ou d’une rénovation, faites appel à l’entreprise PRO-TUBE basée à Colmar. Son équipe se tient à votre disposition pour différents travaux de cheminée en Alsace.

Comments are closed