Tag Archive artisan

Le fer forgé , un œuvre d’art considérable pour votre maison

2021-04-28 Commentaires fermés sur Le fer forgé , un œuvre d’art considérable pour votre maison By Yves Saint-Hilaire

Le fer forgé fait son grand retour dans la décoration intérieure et dans la menuiserie. Matériau élégant et robuste, il s’adapte à toutes les utilisations, que ce soit pour la conception de mobilier ou la création d’objets de décoration. L’adopter doit, cependant, tenir compte de certains points dont le type d’ouvrage à réaliser et du professionnel en charge de sa réalisation. De même, les conditions d’utilisation doivent être bien définies afin d’adapter le type d’entretien adéquat.

Les raisons d’opter pour le fer

Le fer offre de nombreux avantages esthétiques et pratiques pour l’intérieur de la maison.

Un excellent matériau pour la menuiserie

Le fer est un matériau résistant. C’est pourquoi, les décorateurs le privilégient pour la confection de mobilier intérieur et extérieur. De même, ils jouissent d’une certaine liberté de conception, ce qui permet de créer des meubles parfaitement adaptés à chacune de vos pièces. Ainsi, vous aurez l’embarras du choix que ce soit pour équiper la chambre à coucher, la salle à manger, la cuisine ou le salon.

Vous pouvez également bénéficier de menuiserie extérieure de grande qualité. En effet, les portails en fer forgé sont très tendances. De même, il s’adapte à une multitude d’utilisations et résiste aux différentes conditions météorologiques, moyennant des travaux d’entretien réguliers, plus ou moins importants.

Par ailleurs, pour une utilisation automatisée, il faut bien choisir le moteur à utiliser afin de compenser le poids important du matériau. Cette lourdeur réduit considérablement les possibilités de conception. En effet, il est dans ce cas plus pratique d’opter pour les portails coulissants que battantes, ce qui peut poser problème selon l’espace disponible.

Un matériau idéal pour la décoration intérieure

La décoration intérieure est certainement l’un des domaines privilégiés de l’utilisation de la ferronnerie. En effet, ce matériau se décline en de nombreux objets de décoration. De nombreux éléments peuvent ainsi rehausser la qualité esthétique de votre intérieur. Les supports de verrières, les poignées, les rampes d’escalier, ce qui allie à la fois esthétique et praticité à votre menuiserie.

Les points à considérer avant d’opter pour ce type de décoration

Le fer forgé est, certes, un matériau de haute qualité pour votre décoration intérieure et pour la menuiserie, mais il n’est pas dépourvu d’inconvénients. Pour ne pas avoir de mauvaises surprises lorsque vous optez pour ce matériau, il est indispensable de tenir compte de ces inconvénients.

Un prix d’achat élevé comparé aux autres matériaux

Choisir le fer pour sa décoration intérieure n’est malheureusement pas donné à tout le monde. Et pour cause, les différentes réalisations à partir de ce matériau sont extrêmement coûteuses. Créer un meuble en fer forgé nécessite une certaine adresse afin d’obtenir les formes désirées. Or, les opérations nécessitent souvent l’utilisation d’outils spécifiques, en particulier dans la forge à froid ; et un temps considérable pour la forge à chaud. Toutes ces conditions ont un impact sur le prix du produit fini. L’achat en magasin représente une alternative, mais la différence de prix reste mince, outre l’impossibilité d’opter pour le sur-mesure.

Un besoin d’entretien qui peut devenir important

Le fer forgé est sensible à la rouille. Cependant, les progrès apportés dans le traitement de ce matériau ont grandement facilité l’entretien, du moins, en ce qui concerne la menuiserie intérieure.

Pour les portails, les portes ou les mobiliers de jardin, les travaux d’entretien sont plus importants. Une application d’une cire spéciale sur les meubles extérieurs est indispensable tous les 3 mois pour pallier les effets néfastes de l’écart de température. L’application de peinture antirouille est également indispensable pour protéger vos menuiseries.

Toutefois, ces inconvénients n’enlèvent en rien à la qualité de ce matériau et de ses différentes applications. Le fer forgé reste l’un des meilleurs matériaux pour la décoration et les menuiseries.

Pour bénéficier de produits de qualité, il est indispensable de faire appel à un professionnel. L’entreprise LEBAILLY est spécialisée dans la confection de menuiserie intérieure et dans les ouvrages métalliques.

, ,

4 manières de développer efficacement votre activité d’artisan

2021-04-22 Commentaires fermés sur 4 manières de développer efficacement votre activité d’artisan By Yves Saint-Hilaire

Vous souhaitez promouvoir votre société qui est dans le domaine de l’artisanat ? Actuellement, de nombreuses possibilités s’offrent à vous, des publicités conventionnelles à l’utilisation de nouvelles technologies. Découvrez nos conseils pour accroître votre notoriété.

Démontrez votre professionnalisme

Les labels sont généralement le gage de la professionnalisme, quel que soit le domaine dans lequel vous évoluez. En tant qu’artisan, il vous sera utile d’avoir une reconnaissance légale d’artisan. Celle-ci a pour objectif de mettre en valeur votre savoir-faire manuel et artisanal. La Commission Artisan vous fournira un logo, qui sera le signe que vous êtes reconnu légalement.

Outre la reconnaissance, il est également dans votre intérêt de bénéficier d’un label qualité. Le Label CAC-Artisan de confiance est celui qui s’adapte à toutes les activités. Sinon, suivant votre domaine de compétence, vous pourrez avoir une autre distinction, telle que meilleur ouvrier de France. Cette distinction se base sur la qualité des prestations que vous proposez, l’état de votre atelier, la satisfaction client, etc.

Le respect de tous ces critères devrait donc vous aider à démontrer votre engagement auprès de votre clientèle. Il s’agit également d’un bon moyen pour se différencier de la concurrence. D’ailleurs, les artisans qui bénéficient de ce label ont une place sur le site web de celui-ci.

Multipliez les apparitions

Pour faire connaître votre entreprise, participer à des événements est important. Avez-vous déjà entendu parlé de la Journée de l’artisan ? Il s’agit d’un salon organisé pour promouvoir toutes les activités artisanales. Les prestataires y ont la possibilité de démontrer leur savoir-faire. Le seul inconvénient de ce salon est qu’il se tient en Belgique. Toutefois, vous pouvez toujours participer aux foires dans votre région. Cela reste un bon moyen pour promouvoir votre activité. Lors des salons, n’hésitez surtout pas à distribuer un maximum de cartes de visite. Misez sur une carte personnalisée, à l’image de votre entreprise.

Une méthode largement utilisée : la publicité par objet. Vous pourrez peindre vos véhicules de service à la couleur de votre entreprise. Veillez à y mettre les informations utiles telles que vos contacts et votre adresse.

Soyez présents sur les réseaux sociaux

Actuellement, les réseaux sociaux ont de plus en plus d’impact sur la communication des entreprises. Pour cela, il faut choisir les bons réseaux, en fonction de votre cible. Dans tous les cas, Facebook reste une des meilleures options, avec ses milliards d’abonnés.

Pour développer vos activités, créez une page entreprise. Vous pourrez y présenter votre équipe, partager des conseils et des tutos, ou tout simplement montrer vos réalisations. L’objectif des réseaux sociaux est de laisser les abonnés être vos ambassadeurs, grâce aux partages qu’ils effectuent autour d’eux. Mais pour maintenir l’intérêt des facebookers, soyez disponible pour répondre à leurs questions.

À part Facebook, Pinterest est également une plateforme intéressante pour publier des photos. En effet, ce sont généralement des personnes à la recherche de quelque chose de spécifique qui s’y rendent.

Dans tous les cas, assurez-vous d’offrir un contenu de qualité, notamment des photos nettes voire professionnelles.

Créez un site web pour votre entreprise

La création d’un site web est aujourd’hui un indispensable pour toutes les entreprises. En effet, votre site vitrine est parfois plus facile à trouver que votre atelier. De plus, internet permet aux gens de comparer plusieurs offres à la fois.

Pour avoir un site web efficace, misez sur le contenu. Veillez à fournir toutes les informations utiles (votre localisation, vos horaires d’ouvertures). Pensez également à mettre vos atouts en avant, notamment votre domaine d’expertise, et surtout, proposez un aperçu de vos réalisations.

Une stratégie de référencement local devrait vous aider à cibler les clients dans votre zone géographique. Pour vous aider, l’agence Linkeo à Tours est spécialisée dans la création de site web et le référencement.

, ,

La préparation de surfaces, pour quelle méthode opter ?

2021-03-26 Commentaires fermés sur La préparation de surfaces, pour quelle méthode opter ? By Yves Saint-Hilaire

La préparation de la surface est une étape indispensable et très utilisée dans de nombreux domaines. Elle est nécessaire pour la fabrication d’objets, de supports ; la rénovation, le nettoyage et la restauration de certains éléments. Elle consiste à modifier légèrement la structure d’une surface afin de faciliter l’application de revêtements. De nombreuses techniques sont utilisées dans ce cas. Elles peuvent consister à ajouter de la matière à la surface, en particulier dans la restauration, ou au contraire en enlever. La préparation doit tenir compte de nombreux facteurs et doit être réalisée par des professionnels.

Pourquoi réaliser une préparation de surfaces ?

L’application d’un revêtement sur une surface est rarement facile, qu’il s’agisse de peinture ou autres revêtements. C’est surtout le cas des métaux. C’est pourquoi les matériaux doivent être préalablement traités pour faciliter le processus.

La préparation de surface est également courante dans les travaux de nettoyage, de maintenance des produits et surfaces métalliques. Cette application consiste habituellement à débarrasser toutes sortes d’imperfections sur une surface présentant des défauts, des défaillances ou des traces de corrosion.

Les techniques appliquées pour la préparation de surfaces sont également utilisées dans la conception de pièces métalliques en tout genre. Dans ce cas, elles permettent de donner la finition souhaitée aux pièces. À titre d’exemple, elles permettent d’adoucir les bords des pièces sur une échelle millimétrique.

Quels sont les critères de choix de la technique à utiliser ?

Préparer une surface peut se faire selon de nombreux procédés. C’est pourquoi, il est souvent difficile de choisir parmi les techniques possibles, car celles-ci doivent tenir compte de nombreux paramètres. Ainsi, le type de matériau, le degré de dégradation et l’objectif du traitement définissent la technique à utiliser. Il existe deux types de traitement selon ces critères. Ces deux techniques peuvent être complémentaires.

Le traitement mécanique

Cette notion regroupe les techniques qui utilisent des particules solides dans le traitement des surfaces.

  • Le dégraissage

Il consiste à débarrasser les surfaces des impuretés, en particuliers les graisses. Il a habituellement lieu avant l’application de revêtement sur une surface. Il est également indispensable avant un traitement thermique d’un élément.

  • Le sablage

C’est un des traitements les plus utilisés dans la préparation de surfaces. Son principe consiste, en général, à projeter des particules des matériaux abrasifs, à très haute pression. Le sablage permet de venir à bout des saletés les plus tenaces. Il est surtout recommandé pour un traitement contre la rouille, l’accumulation de carbone et l’oxydation.

Cette méthode au jet de sable est également utilisée dans nombreux d’autres domaines comme la fabrication, le reconditionnement, et même dans le bâtiment. Cette grande adaptabilité est l’un des avantages les plus appréciés de cette méthode.

  • Le grenaillage

Il reprend fondamentalement les principes du sablage, sauf qu’ici, le traitement a pour but de modifier la structure d’une surface afin d’en améliorer le rendu et l’aspect. Dans ce cas, le matériau abrasif est remplacé par des billes de taille différente selon le rendu recherché.

Le traitement chimique

Le traitement chimique se fait par l’utilisation de substances chimiques afin de se débarrasser de toutes les impuretés d’une surface. Ce type de traitement est notamment recommandé pour le traitement des métaux comme le fer, le cuivre, l’acier, l’aluminium et tous les types d’alliages. En effet, ces matériaux sont sujets à la corrosion et doivent être profondément nettoyés avant la réutilisation.

On a également recours à cette méthode pour traiter les autres matériaux comme les polymères. On utilise surtout cette méthode afin d’améliorer certaines matières plastiques, comme leur qualité adhésive et leur résistance.

Une entreprise spécialisée dans le traitement de surface à Grézieu-la-Varenne

Le traitement de surface est aussi applicable aux menuiseries intérieures et extérieures, comme le portail, les escaliers, les radiateurs en fonte, etc. Ce type de traitement permet d’améliorer la longévité des éléments. PSEP Industrie est spécialisée dans le traitement et le nettoyage de surface à Grézieu-la-Varenne.

, ,

Histoire du métier de boucher

2020-12-11 Commentaires fermés sur Histoire du métier de boucher By Yves Saint-Hilaire

Pour ceux qui ne le savent pas, le métier de boucher fait partie des plus anciennes professions et qui sont encore exercées à ce jour. Depuis sa création jusqu’à nos jours, ce métier s’est constamment adapté aux évolutions de la société, ainsi qu’aux techniques. Dans cet article, nous allons parler de ses origines et de son évolution à travers les différentes époques de l’histoire.

Origine et histoire du métier de boucher

Avec le boulanger, le premier métier à avoir été organisé pour répondre aux demandes de la population urbaine fut celui de boucher. Cette profession existait déjà pendant l’Antiquité. À cette époque, les principaux animaux de boucherie étaient les porcs et les moutons. Les bœufs servaient essentiellement aux travaux de traction et agricoles. Pourtant, sur le plan étymologique, l’origine du mot boucher vient d’un autre animal : le bouc. En effet, le mot boucher vient d’une activité marchande qui consistait à vendre de la viande de bouc. Le boucher achetait la viande dans les abattoirs ou chez les grossistes. Selon les cas de figure, l’animal pouvait être encore sur pied ou déjà abattu. Après avoir acheté les viandes, il les découpe et les désosse avant de les vendre dans sa boucherie.
À partir du XIe siècle, le métier va se structurer. Ainsi, les bouchers viennent s’installer dans les villes afin d’approvisionner leurs habitants en viandes. Au tout début, ce métier était pratiqué par très peu de gens. Dans la plupart des cas, il s’agissait d’un business familial. Après les pères, les fils prenaient le relais et ainsi de suite. À Paris, cet héritage était même officialisé dans une charte. Mais c’est seulement au cours du XVIe siècle que cette profession se dota d’un véritable statut. Ils devaient même prêter serment de fidélité au métier. À cette époque, les épidémies étaient fréquentes. C’est pourquoi ils étaient aussi chargés du contrôle sanitaire des viandes. D’ailleurs, au fil des années, le métier de boucher était soumis à de nombreuses réglementations, essentiellement en lien avec l’hygiène et la santé.
Jusqu’au XIXe siècle, le boucher intervenait sur toutes les étapes de la préparation de la viande, c’est-à-dire depuis l’abattage de la bête jusqu’à la vente. Mais à partir de cette époque, les grands abattoirs ont été créés. C’est ainsi que deux types de bouchers voient le jour : les bouchers abattants et les bouchers détaillants.
Le terme boucher abattant désigne ceux qui choisissent et achètent les bêtes directement chez les éleveurs. Ainsi, ces catégories de bouchers ont une parfaite connaissance du mode d’élevage des bêtes qu’ils achètent. Ce qui leur permet de se faire une idée sur la qualité de la viande.
Le boucher détaillant, quant à lui, s’approvisionne auprès des abattoirs. Ce qui ne leur permet pas de garantir la qualité de la viande puisqu’ils ne peuvent pas assurer la traçabilité de leurs produits. En revanche, ces derniers s’efforcent de montrer une bonne image du métier en arborant un tablier blanc immaculé, pour ainsi monter les conditions d’hygiène irréprochables des viandes qu’ils vendent.

La boucherie moderne

De nos jours, le métier de boucher a connu une véritable transformation. Il tend à se moderniser de plus en plus avec la réduction du nombre des bouchers traditionnels. Ainsi, de plus en plus de consommateurs achètent directement leurs viandes dans les grandes surfaces. Cependant, un grand nombre de consommateurs, surtout dans les petites villes, gardent leurs habitudes et continuent de s’approvisionner auprès des bouchers traditionnels pour ainsi perpétuer l’un des plus anciens métiers du monde. De plus, dans la majorité des cas, acheter de la viande auprès des bouchers traditionnels offre une certaine garantie concernant la qualité du produit puisqu’ils travaillent en collaboration avec les éleveurs.

, ,

Les domaines d’application du modelage de plastique

2020-09-07 Commentaires fermés sur Les domaines d’application du modelage de plastique By Yves Saint-Hilaire

Le plastique est un matériau utilisé depuis longtemps dans plusieurs secteurs d’activité. De nombreux objets de notre quotidien sont également fabriqués à base de plastique. Il est disponible en plusieurs types selon son usage. , il est également employé dans des domaines spécifiques comme la confection de pièces, de matériel médical et de composants électroniques. De nos jours, de nombreuses entreprises se spécialisent dans le traitement de plastique afin de fabriquer des pièces destinées au prototypage ou à une production industrielle.

Quels sont les différents types de plastiques à utiliser ?

Le plastique se décline en plusieurs sous-catégories de matériaux. Le choix dépend de l’utilisation et de la finalité recherchée.

Pour un usage quotidien

Pour un usage quotidien, par exemple, on retrouve généralement le polychlorure de vinyle. Communément appelé PVC, ce type de plastique est très utilisé dans la fabrication d’emballage. Par contre, le polystyrène, le polypropylène ou encore le polyéthylène haute densité, sert à fabriquer des bouteilles en plastique.

Pour un usage professionnel

Dans la confection et la création de pièces et pour un usinage, d’autres types de plastiques sont utilisés. On peut citer l’acrylique plastique, l’acétal, le polycarbonate, le polyetherimide, le plastique haute technologie, etc. Ces variétés sont privilégiées, car elles offrent plus de liberté et de possibilités de conception.

Quels sont les avantages du plastique ?

Dans le domaine de l’usinage, le plastique présente de nombreux avantages. Il est facile à traiter et à mouler, ce qui permet de réduire considérablement le coût et le temps nécessaire à la production. De même, sa solidité permet de résister à toutes utilisations. Dans certains cas, il peut même servir comme pièces fonctionnelles.

Quelles sont les méthodes pour façonner le plastique ?

Il existe plusieurs procédés pour moduler le plastique. Chacun d’eux utilise des moyens différents et divers équipements. Certains d’entre eux s’insèrent même dans une chaîne de production dans les usines.

La méthode par injection

C’est le procédé le plus courant pour la fabrication de plastique. Il consiste à faire fondre la matière et à l’injecter dans une moule. Une fois la matière refroidie, la moule s’ouvre et le plastique est extirpé. Cette technique est utilisée dans la confection d’emballages, de couvercles, d’outillages et d’instruments médicaux.

Le fraisage du plastique

Le fraisage consiste à un travail par enlèvement de matière, c’est-à-dire, par coupe. Pour ce faire, le plastique est posé sur un support rotatif. Un bras mécanique équipé d’un outil de coupe vient ensuite modeler sa surface. L’avantage de ce procédé est sa grande qualité de finition, notamment grâce à la technique de CNC ou Computerized Numerical Control. Cela signifie que l’opération est assistée par ordinateur. Il existe deux types de fraisages :

  • Le fraisage conventionnel qui est utilisé dans la confection des pièces simples.
  • Le fraisage à commande numérique pour les pièces plus complexes.

Le fraisage est réalisé par des professionnels dans le domaine de l’usinage de plastique, comme l’entreprise A.U.P.G à Jonage. Elle est au service desprofessionnels dans la conception, la création et la réalisation de tout type de pièces fonctionnelles ou de prototypes.

Le tournage

Cette opération de modelage consiste à placer le plastique sur un support rotatif à grande vitesse. Un outil coupant vient ensuite trancher et modeler le plastique selon les dimensions recherchées. Le tournage est surtout utilisé pour façonner les composants destinés à résister aux températures extrêmes et aux pièces en contact avec des produits chimiques.

Le moulage

Le moulage par compression est surtout utilisé pour la fabrication de jointure. Il consiste à chauffer le plastique pour ensuite le comprimer et lui donner la forme désirée. Le moulage permet également d’obtenir des différents designs comme les plaques et les tubes en plastique.

, ,

composition florale

Quel type de fleur offrir et pour quelle occasion ?

2020-08-27 Commentaires fermés sur Quel type de fleur offrir et pour quelle occasion ? By Yves Saint-Hilaire

Depuis longtemps, les fleurs sont synonymes de joie et de réconfort. Offrir des fleurs, c’est transmettre un message. Comme tous les messages, les compositions florales respectent un code bien précis À travers les couleurs, les espèces composant le bouquet et le type de composition. La signification et les circonstances durant lesquelles offrir ces fleurs viennent s’ajouter à ces codes. Pour réussir une composition originale dans les règles de l’art, il ne suffit pas de bien choisir les fleurs, mais d’arriver à bien composer le bouquet pour qu’il corresponde à la personne à qui l’offrir. Pour ce faire, l’intervention d’un artisan fleuriste s’impose.

Comment déterminer le bouquet à offrir ?

Afin de savoir quelle espèce de fleur choisir pour composer un bouquet, il faut déjà connaître les périodes de floraison. Ainsi, il est possible de choisir entre deux ou plusieurs espèces qui symbolisent la même chose.

Pour connaître les types de fleurs à offrir à une période précise de l’année, il est indispensable de s’adresser à un fleuriste professionnel. Il vous guidera et vous conseillera dans le choix des fleurs et de la composition adaptée selon l’occasion et la personne qui les recevra. L’amaryllis et la tulipe, par exemple fleurissent en début d’année et pendant 3 à 4 mois. En revanche, la période de floraison de l’iris ne dure qu’un mois : en mai.

Pour vous offrir les services d’un artisan fleuriste à Cognac, faites appel à TAMANGO FLEURS. Il propose toute une gamme de fleurs pour tout type de célébrations. Il crée et confectionne les bouquets.

La signification des couleurs pour les fleurs

Avant de choisir les fleurs à offrir, il est aussi nécessaire de connaître ce que la couleur représente.

  • Le rouge symbolise la passion et est souvent associé à l’amour.
  • Le blanc évoque la pureté et on le retrouve habituellement durant les mariages ou fiançailles.
  • Le vert est associé à la nature.
  • Le jaune symbolise l’énergie. C’est pourquoi on le retrouve pour célébrer une naissance ou un anniversaire.
  • L’orange, c’est la joie de vivre. Il peut aussi signifier le réconfort, mais n’est pas utilisé durant les obsèques.
  • La couleur rose représente la tendresse.

Les fleurs pour les cérémonies et célébrations

Pour n’importe quelle célébration, la fleur a toujours sa place. Qu’il s’agisse de joie ou de tristesse, il existe toujours une espèce adaptée pour présenter vos vœux.

L’espèce de fleur pour un mariage

Le mariage est une des occasions les plus propices pour offrir les fleurs. Toutefois, selon la tradition, chaque espèce de fleur symbolise une qualité. Dans ce cas, il est indispensable de bien faire le choix. Optez pour les fleurs délicates et hors du commun pour symboliser l’amour et la joie. L’anthurium, le dahlia et l’oeillet blanc évoquent l’amour et la fidélité. La tulipe fait référence aux promesses et le lys à la pureté des sentiments.

Pour une naissance

Lors des naissances, la couleur et la forme de la fleur symbolisent la joie. Dans ce cas, choisissez des espèces avec des couleurs vives, habituellement le jaune et l’orange qui représentent le bonheur. Le gerberas, le lilas et les primevères représentent la jeunesse avec ses grands pétales.

Pour une déclaration d’amour

Un classique, la rose rouge symbolise l’amour. Et les couples ne s’en lasseront jamais. Toutefois, pour sortir du lot, vous pouvez tout aussi bien opter pour le glaïeul pour envoyer un message d’émerveillement.

Pour des obsèques

Les fleurs ne sont pas faites que pour les moments de joie. En effet, elles peuvent également symboliser le réconfort en temps de tristesse, comme en cas de perte d’un proche. Dans ce cas, les roses blanches symbolisent l’immortalité. Les œillets blancs, le lys et le chrysanthème sont des espèces souvent associées à la notion d’éternité.

, ,

Focus sur le métier de vitrier-miroitier

2020-07-31 Commentaires fermés sur Focus sur le métier de vitrier-miroitier By Yves Saint-Hilaire

Depuis longtemps, mais surtout de nos jours, le verre occupe une place importante dans les constructions. Initialement utilisé pour laisser entrer la lumière dans un bâtiment, il est aussi utilisé dans la décoration désormais. La meilleure manière de bénéficier d’un usage optimisé du verre, c’est de retenir les services d’un vitrier-miroitier. Seul cet artisan est en mesure de répondre à vos attentes dans la manipulation de ce matériau.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour le travail du verre ?

Le travail du verre requiert un certain niveau d’expertise. En plus d’être fragile, ce matériau est très difficile à travailler. C’est pour cette raison qu’il est impératif de faire appel à un spécialiste en la matière pour le manipuler. De plus, seul un artisan vitrier miroitier possède les outillages nécessaires permettant de travailler le verre efficacement et en toute sécurité.

Tout ce que vous devez savoir sur le métier de vitrier-miroitier

Le vitrier-miroitier est artisan spécialiste des travaux sur le verre. Le plus gros du travail consiste à couper le verre avec précision. Puis, il s’occupe aussi de la fabrication et de l’assemblage des profilés qui vont servir de support pour le vitrage. Selon les cas de figure, les profilés peuvent être en bois, en métal ou encore en PVC. Ce qui implique que le vitrier-miroitier doit aussi être capable de travailler ces différents matériaux. En général, on fait appel cet artisan pour la fabrication de tout objet nécessitant l’utilisation de vitre : portes, fenêtres, vérandas, vitrines, parois de douche, balustrades, escaliers, baies vitrées, etc. Le vitrier-miroitier passe le plus clair de son temps sur le terrain en dehors des fois où il doit procéder à la découpe des vitres et à l’assemblage des profilés en atelier.

Le métier de vitrier-miroitier se divise en trois secteurs d’activité différents, à savoir :

-la fabrication du verre

-la transformation du verre en produit verrier

-la pose de vitrage sur chantiers.

Les qualités et compétences nécessaires pour exercer le métier de vitrier-miroitier

Il est à noter que la vitrerie-miroiterie est un travail manuel et physique. Donc, une bonne condition physique serait un atout non-négligeable pour ceux qui envisagent d’exercer ce métier. Ensuite, étant donné qu’il est amené à travailler soit en atelier au milieu des différentes machines soit sur chantier, cet artisan doit aussi avoir l’habitude de travailler dans un environnement bruyant. Une bonne capacité de concentration est aussi nécessaire lorsque vous manipulez le verre, car au moindre faux pas, celui-ci risque de se casser. La créativité, la minutie et la précision sont aussi des qualités indispensables pour devenir un bon vitrier-miroitier. Et enfin, il est également nécessaire d’avoir de bonnes bases en calcule et en représentation spatiale.

Comment devenir vitrier-miroitier ? Quelles formations suivre ?

Il n’existe pas d’école spécifique pour les vitriers-miroitiers. D’ailleurs, il n’existe pas non plus de diplômes entièrement dédiés à cette spécialité.

Néanmoins, si vous souhaitez embrasser cette carrière, il existe plusieurs moyens pour y parvenir :

-Préparation en 2 ans pour l’obtention d’un Certificat d’Aptitude Professionnelle Construction d’Ouvrages du bâtiment, verre et matériaux de synthèse.

-Bac Professionnel Ouvrages du bâtiment qui se prépare en 3 ans.

-Après le bac, il y a aussi le Brevet de Technicien Supérieur Enveloppe du bâtiment, façade, étanchéité.

À propos de MIROITERIE PERUCCA : une entreprise spécialiste des travaux de vitrerie et de miroiterie intervenant aux environs de Paris.

Pour vos travaux de vitrerie et de miroiterie à Paris et ses environs, retenez les services des artisans de l’entreprise MIROITERIE PERUCCA. Étalie au 110 Rue Castagnary 75015 à Paris, cette entreprise possède une solide expérience dans les domaines de la vitrerie et de la miroiterie. La société réalise aussi la vente de produits verriers.

, ,

Petite histoire de l’horlogerie

2020-07-28 Commentaires fermés sur Petite histoire de l’horlogerie By Yves Saint-Hilaire

Jusqu’au XIVe siècle, la mesure du temps était assez imprécise. En effet, avant cette époque, on mesurait le temps à l’aide d’un cadran astronomique, d’une clepsydre ou d’un sablier. Ce n’est qu’au XVe siècle qu’une nouvelle industrie est née en Allemagne : celle de l’horlogerie. Elle a considérablement évolué avec l’apparition du ressort moteur. Et au fil des années, le progrès technique a permis de créer des horloges d’intérieur, d’extérieur, mais aussi des pendules de table ainsi que des montres. Cependant, le métier d’horloger ne commence à vraiment prendre forme qu’un peu plus tard. Au XVIe siècle, les procédés de fabrication ainsi que la forme des pièces s’améliorent. Avec la collaboration de mathématiciens renommés, les horloges astronomiques garnies d’automates voient le jour et se multiplient. C’est ainsi qu’au milieu du XVIe siècle, la première horloge astronomique de Strasbourg fut construite par les frères Habrecht. À cette époque, posséder une montre ou une horloge n’était pas donné à tout le monde. Seuls les gens fortunés pouvaient se les offrir.

En 1544, la ville de Paris promulgue les statuts d’une corporation d’horlogers.

Et au même moment, en Bavière, à Augsbourg et à Nuremberg, les artisans horlogers commencent également à se spécialiser dans la fabrication d’horloges à automates. Voilà pour la petite histoire de la naissance de l’horlogerie et du métier d’horloger.

Focus sur le métier d’horloger

De nos jours, l’horloger désigne celui dont le métier consiste à créer, à monter, à régler, à ajuster et à réparer les différents appareils qui servent à mesurer le temps. Il peut s’agir d’une montre, d’une horloge bien sûr, mais aussi d’une pendule ou d’un réveil. L’horloger doit maîtriser à la perfection toutes les étapes de la création de ces types d’appareils. Voici les principales tâches que ces types de professionnels peuvent effectuer :

-Assurer l’assemblage des minuscules pièces qui composeront la montre.

-Détecter, comprendre et résoudre tous les éventuels dysfonctionnements du système.

-En véritable expert qu’il est, l’horloger doit aussi être capable de fabriquer lui-même des pièces qu’il ne peut pas trouver chez des fournisseurs.

-Certains horlogers travaillent aussi en boutique. Dans ce cas précis, leur rôle est de conseiller les clients dans leurs achats.

Il est inutile de préciser que la réalisation de ces différentes tâches nécessite certaines qualités.

Les principales qualités requises pour exercer le métier d’horloger

Avant toute chose, la première qualité que doit avoir un horloger, c’est l’habileté manuelle. En effet, il doit agir avec précision et minutie lors de l’assemblage des différentes pièces. Ensuite, ce professionnel doit aussi avoir une bonne condition physique. C’est tout à fait normal vu qu’il est amené à travailler pendant des heures d’affilée et, le plus souvent, dans des positions pas toujours confortables.

Le métier d’horloger demande également de la rigueur et une bonne organisation. Ces qualités sont nécessaires pour qu’il puisse répondre aux demandes de ses clients dans le respect des délais convenus.

Les formations à suivre pour être horloger

Il existe différents diplômes et formations qui peuvent conduire au métier d’horloger. Voici une petite liste des différents cursus à suivre pour vous permettre d’embrasser cette carrière.

-Tout d’abord, pour le niveau CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle), vous avez le CAP horlogerie.

-Pour le niveau Bac, vous avez trois possibilités : le Bac professionnel microtechniques, le titre professionnel d’horloger ou encore le BMA (Brevet de Metiet d’Art horlogerie).

-Il existe aussi une formation de niveau Bac + 3 qui aboutit à l’obtention du DN MADE (Diplôme National des Métiers d’Art et du Design mention : instrument).

-Et enfin, il y a aussi des formations pour les personnes qui sont déjà en activité :

La CQP (Certificat de Qualification Professionnelle organisé par la branche horloger-rhabilleur

La certification Wostep

La CQP montre à complication.

, ,

Les origines du tatouage

2020-07-12 Commentaires fermés sur Les origines du tatouage By Yves Saint-Hilaire

Ces derniers temps, le tatouage a le vent en poupe. En effet, chaque année, on dénombre de plus en plus de salons de tatouage au Canada, mais également partout dans le monde, et surtout aux États-Unis. Mais savez-vous quelles sont les origines de cet art corporel très apprécié, surtout chez les jeunes. En vérité, très peu d’historiens ont consacré leur temps à étudier l’origine du tatouage. D’autant plus que son histoire est assez complexe. Néanmoins, il existe de nombreux éléments de réponse qui permettent de plus ou moins retracer son histoire.

En 1991, les historiens ont pu en savoir un peu plus sur l’histoire du tatouage suite à la découverte du corps momifié d’un chasseur néolithique (datant de 5300 av J.C selon les spécialistes). Ce dernier était piégé dans un glacier. Armé d’un arc et d’une hachette en cuivre, cet homme portait d’étranges tatouages au niveau du dos, des jambes et des chevilles. Les tatouages étaient composés de traits très fins disposés en croix. Il s’agit du premier tatouage connu jusqu’à ce jour.

Avant cette découverte, on considérait que le premier tatouage connu était celui d’une momie égyptienne qui datait de 2200 ans avant J.C. Après analyse, les historiens ont établi que les tatouages retrouvés sur cette momie étaient réalisés dans un but médical puisque ceux-ci étaient situés au niveau des articulations. Ce qui laissait alors supposer qu’ils étaient pratiqués pour avoir un effet thérapeutique sur l’arthrose.

D’un côté, beaucoup de chercheurs avancent l’hypothèse que les origines du tatouage seraient accidentelles. En effet, autrefois, les hommes enduisaient leurs blessures de sève végétale pour éviter une hémorragie. Et en cicatrisant, la sève provoquait une coloration de la zone où il y avait la plaie.

Histoire du tatouage tribal

Comme vous l’aurez sans doute constaté ces dernières années, le tatouage tribal est très à la mode. Il s’agit d’un style de tatouage caractéristique de l’art corporel des tribus polynésiennes. Vous l’aurez compris, les tatouages tribaux proviennent alors de la Polynésie.

Les premiers récits parlant du tatouage tribal datent d’il y a pas longtemps, aux alentours du 19e Siècle. Le plus célèbre étant le récit du sieur E. Robarts. Selon ses écrits, les origines du tatouage tribal remontent à plusieurs millénaires. Ainsi, on peut qualifier le touage tribal polynésien comme étant la plus ancienne forme d’art corporel. Selon les cas de figure, chaque tatouage tribal avait un sens et un rôle bien précis. En effet, chaque dessin véhicule des valeurs. Dans certaines tribus, il servait à identifier une personne comme étant membre ou non d’un groupe local. Dans d’autres cas, il servait à exprimer une croyance religieuse, spirituelle ou magique. En outre, le tatouage tribal peut aussi juste représenter une conviction personnelle.

À titre d’exemple, chez les tribus des îles Samoa, le tatouage représente les symboles de l’historique des lignées. Ainsi, les tatouages permettent de connaître l’ordre de naissance d’une personne, mais aussi sa place dans une tribu. Et pour les tribus Maoris, le tatouage avait aussi des significations sociales. Il permet de distinguer les tribus, mais également de scinder les rangs dans une même tribu.

Pour la petite histoire, c’est vers la fin des années 70 et le début des années 80 que le tatouage tribal a été adapté au tatouage moderne.

Découvrez ENIGMA TATTO : votre spécialiste du tatouage à Montréal

Pour ceux qui souhaitent faire réaliser des tatouages à Montréal et ses environs, rendez-vous chez ENIGMA TATTO. Située au 3938, rue Saint-Denis H2W 2M2, à Montréal, ce salon réalise tous types de tatouages : maori, polynésien, etc. Ouvert depuis plus de 16 ans, le salon accueille aussi bien les hommes que les femmes. Son équipe de tatoueurs expérimentés vous garantit des travaux de grande qualité.

, ,

photographe

Immortalisez votre union grâce à la photographie de mariage

2020-06-24 Commentaires fermés sur Immortalisez votre union grâce à la photographie de mariage By Yves Saint-Hilaire

Dans le cadre de la préparation du plus beau jour de votre vie, lla séance photo occupe une place plus importante. Elle permet de garder le souvenir de ce moment exceptionnel. Le photographe doit être réservé plusieurs jours, voire plusieurs semaines ou mois avant le jour J. En effet, l’agenda de ce professionnel est habituellement très chargé. Néanmoins, il vous accompagnera pendant toutes les étapes de la cérémonie pour immortaliser chaque instant de votre union.

Les photos avant le mariage

Les séances photos peuvent se dérouler dès les phases de préparation du mariage, selon le type de contrat que vous avez conclu. Cela permet d’immortaliser toutes les démarches de la préparation de votre grand jour. Ainsi, vous pourrez retracer chronologiquement le déroulement de votre mariage en photos.

C’est également un moment pour faire le point avec le photographe. Dans ce cas, il se familiarise avec les détails du programme et du déroulement de la cérémonie. Ainsi, quand arrivera le grand jour, le photographe sera mieux préparé matériellement.

Les séances de photos avant le mariage sont une bonne idée, bien que difficiles à réaliser. En effet, sa réussite dépend du temps dont vous disposez pour la préparation. Elles dévoilent les tenues des futurs mariés avant le grand jour.

Les séances photos après la cérémonie

C’est un choix assez inhabituel, mais certains couples préfèrent organiser leurs séances photos quelques jours après la cérémonie. Cela leur permet de poser plus détendu, quand le stress des préparatifs aura complètement disparu.

Pour les adeptes du concept trash the dress, c’est également le moment idéal. La séance photo décalée est un moyen unique d’immortaliser le nouveau couple. Elle doit être discutée en avance avec le photographe. Ce dernier choisira ensuite l’endroit et le décor nécessaire pour assurer la réussite de la séance.

La couverture de l’événement

Quand arrive enfin le jour tant attendu, l’ensemble des préparatifs sont terminés. Il en est de même pour le photographe qui se prépare maintenant à couvrir l’ensemble de la cérémonie. Dans ce cas, il immortalise les moments forts du mariage. De ce fait, la quantité de photos prises importe beaucoup. Ainsi, la plupart d’entre elles sont prises sur le vif. La technique et le savoir-faire du photographe sont ici très sollicités, car tout est question de timing.

Les moments forts de la cérémonie

Outre la couverture de l’ensemble de la cérémonie, il existe des moments inédits qui nécessitent une préparation au préalable du photographe et de son matériel.

Le serment est le moment le plus important lors du mariage. C’est un instant très attendu des futurs mariés, des invités et surtout du photographe. Il doit également être à l’affût lors de la délivrance des bagues. C‘est un moment assez furtif. Donc, l’agilité et la rapidité sont de rigueur.

Une fois que la cérémonie bat son plein, il devient difficile pour les amoureux de trouver du temps mort pour la séance photos. Pour garantir sa réussite, elle ne s’improvise pas. L’essentiel est de l’inclure dans le timing du déroulement de l’ensemble de la cérémonie.

Les photos de groupe

C’est une séance qui a lieu après la cérémonie. Elle rassemble les invités, la famille, les amis et proches des mariés. Il revient au photographe de choisir l’endroit et l’angle idéals pour réussir la photo.

Le post-traitement des photos

La retouche de photos fait partie des techniques utilisées par les photographes. Contrairement aux idées reçues, ce terme ne signifie pas corriger, ni truquer la photo. Elle consiste à développer les images et leur donner le ton voulu lors de la prise. Cela est indispensable pour un rendu quasi-parfait de vos photos.

Pour vos événements, optez pour la qualité et le professionnalisme

Le STUDIO PHOTO MATHIS, vous propose toute une panoplie de services concernant la photographie à Erstein. Professionnel dans le domaine, il réalise vos photos de famille, vos portraits et couvre tous vos événements. Ainsi, pour assurer la réussite de vos séances photos, n’hésitez pas à solliciter ses services.

, ,