Tag Archive artisan

démolition des ouvertures

Quels sont les rôles des maçons ?

Le maçon est l’un des professionnels que vous devrez contacter lors de la construction ou la rénovation de votre maison. Il peut se charger de différents travaux tels que la construction des murs, des allées et de la clôture. Vous souhaitez pratiquer ce métier ? Découvrez dans cet article, tout ce que vous devez savoir pour y parvenir.

Fonctions et responsabilités du maçon

Les maçons interviennent à la fois dans les travaux de gros œuvre, de second œuvre et de finitions. Au cours de la construction d’un bâtiment, il a aussi la responsabilité de déterminer les défaillances dans une structure et de les signaler à l’architecte. Parfois, il peut se charger de la démolition des ouvertures se trouvant dans les murs, les plafonds et les planchers.

Quelles sont les études à suivre pour pouvoir exercer ce métier ?

Vous devez avoir au moins 18 ans et posséder un diplôme d’études secondaires avant de suivre une formation professionnalisante en maçonnerie. Selon la spécialisation, celle-ci peut durer entre trois ou quatre ans.

IMPORTANT : une fois votre diplôme en poche, il serait judicieux d’investir dans un véhicule. Cela vous permettra d’intervenir rapidement sur les chantiers qui vous seront proposés.

Aptitudes et compétences des maçons

Si vous souhaitez devenir maçon, vous devez remplir certains critères.

Condition physique : les maçons doivent régulièrement soulever des équipements et du matériel très lourds. De ce fait, il serait judicieux d’être en bonne santé et de vous préparer physiquement à ces éventualités.

Précision et réactivité : la durée des travaux dépend en grande partie du savoir-faire du maçon. De ce fait, il se doit d’être à la fois précis et réactif. Par exemple, en tant que professionnel, vous devrez appliquer des couches de mortier et les lissés très rapidement.

Créativité : à part le côté « bâtisseur », la plupart des propriétaires attendent de leur maçon qu’il ait l’esprit créatif. Alors, pour satisfaire vos éventuels clients, il serait judicieux d’apprendre à façonner vos matériaux pour qu’ils soient à la fois attrayants et fonctionnels.

Environnement de travail

Être maçon est un métier ardu qui nécessite beaucoup d’endurance. En effet, vous serez sûrement amené à rester debout pendant plusieurs heures sans interruption. Parfois, vous aurez également à vous pencher, et même à vous agenouiller. Par ailleurs, même si la plupart des professionnels se protègent énormément (port de protection), les accidents de chantier sont encore très courants. Si vos travaux se déroulent en intérieur, vous devrez supporter la poussière et la saleté. Par contre, s’ils sont en extérieur, vous devez apprendre à vous adapter à la météo. Il se peut qu’à cause de certaines circonstances, vous soyez même amené à interrompre les travaux un certain temps. De ce fait, à part la préparation physique, il serait aussi judicieux de se préparer mentalement.

Les horaires de travail du maçon

En général, un maçon travaille à temps plein et réalise beaucoup d’heures supplémentaires. Par ailleurs, grâce à la diversité de ses prestations, il est sollicité que ce soit en construction ou en rénovation. Vous pouvez,, par exemple contacter l’entreprise ASM qui se trouve à Lyon. Son équipe peut intervenir au cours de toutes les étapes du gros œuvre, mais également pour la pose de carrelage, de plâtrerie, etc.

 Le salaire des maçons

Le maçon est un artisan libre. Son salaire n’est pas fixe et dépend de plusieurs critères comme la durée et la difficulté des travaux. Au début de sa carrière, il ne perçoit que le Smic minimal de 1 480 euros. Toutefois, une fois qu’il est installé à son compte, alors, sa valeur augmentera petit à petit. Ainsi, au bout de 2 ou 3 ans, il peut gagner jusqu’à 5 400 euros par mois.

Tags, ,

Focus sur la charpente

Vous voyez votre toiture tous les jours. Mais beaucoup oublient que celle-ci ne peut pas tenir en place et assurer son rôle de protecteur sans la charpente. En effet, c’est un élément primordial d’une maison traditionnelle. C’est même l’un des principaux constituants d’une maison. Qu’est-ce qu’une charpente ? Quels sont les points forts et les points faibles de ce type d’ossature ? Quels sont les différents types de charpentes ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la charpente dans cet article.

Qu’est-ce que la charpente ?

La charpente est un assemblage de pièces préfabriquées qui constitue l’élément essentiel d’une maison. Selon les cas de figure, elle peut être fabriquée avec différents matériaux tels que le bois (charpente traditionnelle), le métal ou encore le béton. Installée au-dessus du mur porteur, c’est l’ossature principale d’une maison traditionnelle. Son rôle principal est de soutenir la couverture. Mais elle joue aussi un rôle important dans la protection et l’isolation d’une maison. On distingue différents types de charpentes.

-La charpente traditionnelle en bois
Ce type de charpente est issu d’un savoir-faire ancestral. Généralement fabriquée avec du bois massif, elle reste le choix privilégié des propriétaires pour constituer l’ossature d’une maison traditionnelle. D’un esthétisme remarquable, elle est souvent laissée apparente dans les combles pour mettre la maison en valeur. Ce qui est remarquable avec ce type de charpente, c’est qu’il s’adapte à tous les types de toitures traditionnelles. En effet, la charpente traditionnelle est conçue d’une manière très souple et modulable, ce qui lui permet de s’adapter à toutes les configurations de maison. Et n’oublions pas qu’elle est fabriquée avec du bois massif, ce qui lui permet de supporter une charge très importante.

-La charpente à fermette
Constituant une alternative de choix à la charpente traditionnelle, ce type d’ossature peut également être utilisé lors de la construction d’une maison. D’autant plus qu’elle a l’avantage d’être peu onéreuse. La charpente à fermette est constituée de planches en bois fixées sous presse. En général, elle pèse environ 150 kg par mètre carré.
D’un côté, sachez que ce type de charpente est très apprécié du fait qu’il permet une isolation facile de la toiture. Mais par contre, il ne permet pas d’aménager les combles. Donc, ce type de charpente est essentiellement utilisé lorsque le propriétaire ne prévoit pas d’aménager ses combles à l’avenir.

-La charpente en lamellé collé
Comme les deux premières, la charpente en lamellé collé est également fabriquée avec du bois. Ce type d’ossature est moins connu du fait qu’il est moins couramment utilisé. Sinon, la charpente en lamellé collé est constituée de lamelles de bois collées entre elles, d’où son nom. Selon les cas de figure, elle peut être soutenue par des pièces en bois massif ou des pièces métalliques.

-La charpente en béton
Illustration parfaite de l’évolution des techniques de construction, la charpente en béton est de plus en plus appréciée pour la construction d’une maison. Cela vient notamment du fait qu’elle offre de nombreux avantages. D’une robustesse remarquable, elle est très facile à monter. Mais son principal atout comparé aux trois autres précédentes, c’est qu’elle ne nécessite aucun entretien.

-La charpente métallique
Vous l’aurez sans doute compris, le bois et le béton ne sont pas les seuls matériaux pouvant être utilisés pour la construction de charpente. La preuve est qu’il existe aussi des charpentes métalliques. Les pièces de ce type d’ossature sont assemblées de la même manière que les charpentes en bois. La charpente métallique est particulièrement appréciée pour la construction de maisons de style moderne.

LEROY : votre spécialiste des travaux de charpente à Bernay

Pour la réalisation de vos travaux de charpente à Bernay et ses environs (Évreux, Lisieux, etc.), contactez l’entreprise LEROYÉtablie au Hameau De Camfleur 27470 à Fontaine-L’Abbé, cette entreprise excelle dans la rénovation de charpentes.

Tags, ,

Le métier d’ébéniste

Si on vous dit ébéniste, vous pensez tout de suite au travail du bois. L’ébéniste est passé maître dans l’art de travailler le bois. La mission principale de cet artisan est de façonner le bois pour fabriquer, restaurer ou reproduire des meubles. Ce qui différencie l’ébéniste des autres artisans qui travaillent le bois, c’est qu’il est en mesure de reproduire des meubles de toutes les époques et de tous les styles. Mais saviez-vous que le métier d’ébéniste se présente sous différentes déclinaisons ? En effet, il existe différents types d’ébénistes. Et chacun a sa spécialité. Pour vous aider à en savoir plus sur ce métier, voici une petite liste des différents types d’artisans ébénistes que vous pouvez solliciter pour diverses prestations.

Les différentes déclinaisons du métier d’ébéniste

Le menuisier ébéniste

Cet artisan est spécialisé dans la conception, la fabrication et la pose de différents éléments d’aménagement extérieurs en bois tels que les vérandas et les fenêtres. Il fabrique aussi des éléments d’aménagement intérieurs comme les escaliers, les placards ou encore les portes. Selon les besoins et les exigences du client, la fabrication peut se faire sur mesure ou en série. Par ailleurs, sachez que le menuisier ébéniste est un prestataire novateur comparé à ses confrères puisqu’il utilise d’autres matériaux que le bois, notamment l’aluminium, le PVC et les panneaux de fibre.

L’ébéniste artisan

C’est l’ébéniste traditionnel que l’on connaît tous. Il est spécialisé dans la conception et la fabrication de meubles en bois tels que les chaises, tables, armoires, commodes, etc. L’ébéniste artisan maîtrise à la perfection les différentes techniques pouvant être mis en œuvre dans la fabrication de mobilier en bois. Selon les cas de figure, ce type d’artisan peut vendre ses ouvrages dans sa propre boutique ou en collaboration avec d’autres commerçants. Généralement, les meubles fabriqués par les ébénistes artisans sont produits en exemplaire unique ou en édition limitée. Les plus talentueux et les plus créatifs d’entre eux se voient attribuer le titre d’ébéniste d’art. Justement, nous allons parler de cette catégorie d’artisan.

L’ébéniste d’art

Comme nous venons de le préciser, c’est un titre attribué aux ébénistes les plus talentueux et les plus créatifs. Donc, c’est l’artisan que vous devez contacter pour la conception et la fabrication de meubles originaux et décoratifs. Pour vous aider à vous faire une idée sur la qualité de leurs fabrications, sachez que les meubles produits par les ébénistes d’art sont vendus, soit dans des galeries d’art soit durant les ventes aux enchères. Et comme vous pouvez vous y attendre, les prix sont souvent très élevés.

L’ébéniste restaurateur

L’ébéniste restaurateur est spécialisé dans la restauration de meubles d’époque. En effet, même s’ils sont robustes, les meubles anciens ne pourront pas résister à l’usure du temps et aux différentes agressions. D’où la nécessité de faire appel aux services d’un ébéniste restaurateur à un moment donné. Cet artisan dispose des compétences requises pour redonner tous leurs éclats à vos meubles anciens.

L’ébéniste agenceur

Cet artisan est spécialisé dans la fabrication, mais aussi l’agencement et l’installation de meubles en bois. En général, on fait appel à ce type d’artisan dans le cadre d’un projet d’aménagement intérieur. Il s’occupera de fabriquer les différents éléments qui vont constituer un ensemble. Les meubles sont élaborés à partir d’un plan qu’on lui fournit.

EBENISTERIE DU RANELAGH : au service des particuliers et des professionnels depuis plus d’un siècle.

Vous êtes à la recherche d’un ébéniste de confiance dans la région Île-de-France ? Adressez-vous à l’EBENISTERIE DU RANELAGH. Située au 72 Rue Du Ranelagh 75016 à Paris, l’entreprise réalise la création, mais aussi la reproduction et la restauration de meubles d’époque. Son équipe est aussi en mesure de prendre en main vos différents projets d’agencement intérieur.

Tags, ,

Conseils pour fabriquer soi-même ses paniers et ses sacs en raphia

Les paniers en raphia sont aujourd’hui très en vogue. Ils peuvent servir de sac de courses ou d’accessoire pour accompagner les plus belles tenues. Est-il possible d’en fabriquer soi-même ? La réponse est oui. Voici quelques conseils sur la conception d’un panier en raphia, les matières-premières nécessaires et les techniques de fabrication.

Les matières-premières

Pour fabriquer un panier en raphia, vous aurez besoin :

  • De plusieurs plaques de liège de 10 mm d’épaisseur,

  • De cure-dents,

  • D’une colle à bois,

  • De perles en bois,

  • De raphia (coloré ou naturel).

L’endroit idéal pour trouver du raphia

Vous trouverez du raphia dans différents endroits et magasins conçus à cet effet. Par ailleurs, vous pourrez passer commande en ligne et vous faire livrer directement chez vous. Cette dernière solution est la plus pratique.

Les fibres se vendent en pelote ou au kilo dans certains cas. Elles proviennent de pays tels que l’Algérie, Madagascar, etc.

Le design

Le deuxième élément à considérer dans la fabrication d’un panier en raphia est le design. Pour un début, optez pour un modèle de panier simple, sans trop de détails. Vous pouvez vous inspirer sur internet ou à travers les photos de stars.

Le choix des couleurs

Si vous avez une préférence pour le raphia coloré, ce guide vous sera utile. En effet, vous pourrez choisir entre une multitude de couleurs. Toutefois, pour vous aider, ci-dessous une sélection des couleurs les plus tendances.

Pour un modèle de sac en raphia, optez pour une couleur unie. Les couleurs en vogue sont le bleu, le jaune moutarde, le vert émeraude, le grenat et le marron.

Vous pouvez aussi combiner deux ou plusieurs couleurs. Pour un sac deux tons, les coloris à la mode sont le bleu et le naturel, le rose et le grenat, le jaune et le grenat…

Le mode de fabrication pour les débutants

Si c’est votre première fois, suivez ces directives à la lettre. Elles sont simples, précises et faciles à réaliser.

D’abord, découpez les plaques de liège en fonction de la forme et du design de votre panier. Vous aurez le choix entre la forme ovale, ronde, carrée ou rectangle, pourquoi pas.

La deuxième étape est de placer les cure-dents sur les bords du socle en liège. Durant l’opération, assurez-vous de conserver le même espace entre les cure-dents pour uniformiser le résultat. Pensez également à avoir un nombre impair pour faciliter le tressage. Une fois cette étape terminée, réalisez une boucle avec le raphia et passez-la sur les cure-dents. Tressez en procédant comme suit : une fois devant, une fois derrière le cure-dent, une fois devant, une fois derrière le cure-dent et ainsi de suite. Gardez ce rythme jusqu’à ce que vous arrivez au bout des cure-dents.

La dernière étape est de mettre de la colle sur le bout du cure-dent avant de placer une perle de bois au-dessus. Remettez de la colle par-dessus pour fixer la perle.

Il vous est aussi possible d’utiliser des tissus Rabane pour personnaliser votre sac ou votre panier en raphia. Ce type de tissu est réalisé à partir d’un tissage de raphia et est disponible en grande surface. Il se vend par mètre et se décline en plusieurs couleurs.

Des artisans à votre service

Vous pouvez solliciter les services d’un artisan professionnel pour vous enseigner les bases de la fabrication d’un panier ou d’un sac en raphia. Le spécialiste pourra aussi vous conseiller pour améliorer le rendu et vous apprendre les techniques visant à obtenir un résultat rapide.

N’hésitez pas à faire des échanges avec les passionnés de raphia sur les forums qui peuvent être très enrichissants.

Tags, , , ,

L’importance du métier de couvreur

La toiture est un élément important d’une maison. Elle a pour rôle de protéger l’ensemble de la structure, et par la même occasion ses occupants. Une bonne couverture vous garantit confort et sécurité au quotidien. De ce fait, les travaux de toiture ne doivent pas être pris à la légère lors de la construction ou de la rénovation d’une maison. En général, une couverture solide a une longévité de 15 ans. Au-delà de cette période, vous devez envisager d’effectuer des travaux de rénovation.
Par ailleurs, sachez qu’il existe différentes formes de toitures. Chacune a ses caractéristiques, ses avantages et ses inconvénients. Afin de vous aider à y voir plus clair, voici un petit comparatif.

-La toiture en pente
Malgré les différentes possibilités, la toiture en pente reste le modèle le plus apprécié des propriétaires de maison. En effet, elle reste la plus plébiscitée, car elle convient parfaitement aux régions pluvieuses et neigeuses. Grâce à la pente, l’évacuation d’eau se fait assez facilement et la neige a du mal à s’y entasser. Mais au moment de sa réalisation, attention tout de même au degré de la pente. Pour le déterminer, de nombreux paramètres doivent être pris en compte : la hauteur du pignon, le nombre de versants, la largeur du toit, la surface habitable, l’environnement, le type de matériau utilisé, etc. Vous l’aurez compris, le calcul de la pente minimale d’une toiture est une opération assez complexe. C’est pourquoi il convient de confier les travaux à un professionnel. Seul un couvreur qualifié pourra vous garantir une réalisation solide, durable et esthétique.
En ce qui concerne ses points forts, la toiture en pente est moins chère à réaliser que les autres formes de toiture.
Le seul point négatif qu’on peut attribuer à ce type de toiture, c’est la complexité de sa réalisation.

-La toiture arrondie
De son côté, la toiture arrondie est considérée par les spécialistes comme étant le type de toiture le plus écologique. Nous allons voir pourquoi.
Selon les spécialistes en matière de couverture, la toiture en pente possède une surface extérieure moins importante que la toiture arrondie. Ce qui lui permet de limiter les déperditions de chaleur. Par ailleurs, si vous envisagez d’aménager vos combles, ce type de toiture permet de profiter d’un plus grand espace. De plus, la toiture arrondie peut s’adapter à tous types de constructions, même les maisons de style contemporain.
Cependant, la réalisation de ce type de toiture est assez onéreuse par rapport à la toiture en pente.

-La toiture-terrasse
Habituellement de forme aplatie, la toiture-terrasse était auparavant réservée aux immeubles collectifs. Mais ce n’est plus le cas aujourd’hui. En effet, de nos jours, de nombreux propriétaires choisissent la toiture-terrasse comme couverture de leurs maisons individuelles. Selon vos préférences, vous avez le choix entre une toiture-terrasse accessible ou non-accessible. Ce type de toiture offre de nombreux avantages puisqu’on peut y installer des panneaux solaires dans le cas où elle est non-accessible. Et pourquoi ne pas opter pour une toiture-terrasse végétalisée ? Les végétaux assurent une bonne isolation thermique de la toiture en hiver comme en été.
Le seul petit bémol avec ce type de couverture, c’est sa réalisation qui est un peu onéreuse. Cependant, l’investissement en vaut la peine.

La nécessité de faire appel à un couvreur
Comme nous l’avons déjà souligné un peu plus tôt, la toiture est un élément important d’une maison. Que ce soit dans le cadre d’une construction en neuf ou en rénovation, de nombreux calculs doivent être effectué lors de sa mise en place. Seul un couvreur professionnel possède les compétences nécessaires à la bonne réalisation des travaux. C’est pourquoi il est indispensable de faire appel à ce type spécialiste.

Tags, ,

Être fleuriste, c’est plus une passion qu’un métier

Par définition, le fleuriste est une personne qui est spécialisée dans la vente de fleurs. C’est aussi le mieux placé pour vous donner des conseils si vous voulez en offrir à une personne. Mais, un fleuriste a également des compétences sur les compositions florales et la confection des bouquets de fleurs.

En quoi consiste le métier de fleuriste ?

Doté d’un savoir-faire, le fleuriste a aussi des compétences dans la création de bouquets de fleurs coupées. Selon les demandes de la clientèle, il peut être amené à réaliser des compositions florales que ce soit avec des fleurs artificielles ou naturelles. Les fleurs qu’il utilise viennent d’un horticulteur ou d’un grossiste. Une fois qu’elles sont dans son magasin, il doit faire en sorte qu’elles soient entretenues dans de bonnes conditions. Autrement dit, à une bonne température et dans un endroit approprié. Un fleuriste doit aussi connaître toutes les méthodes et les étapes à suivre pour bien conserver les fleurs coupées. En outre, le rangement et le nettoyage du point de vente fait partie de la tâche d’un fleuriste. Mais, il n’est pas rare non plus qu’il s’occupe de la gestion des stocks et de l’approvisionnement des articles. Par conséquent, pour réussir le métier de fleuriste, la personne doit aimer la conception florale et avoir une grande créativité. En résumé, elle doit être excellente non seulement dans l’art floral, mais aussi dans le domaine de la vente.

Comment devenir fleuriste ?

La tâche d’un fleuriste demande un réel savoir-faire et de la patience. Ce n’est pas un métier qui est seulement basé sur des théories. Les personnes qui exercent dans le domaine de l’art floral doivent être passionnées par la nature et les fleurs. Cette profession demande aussi quelques qualités comme :

-un sens de l’esthétique : la réalisation d’un bouquet n’est pas aussi facile qu’on le pense. Il faut procéder de telle sorte à obtenir une composition harmonieuse et qui est adaptée à chaque événement.

des connaissances horticoles :quels types de fleurs utilisées, quelles sont leurs significations, qu’est-ce qu’elles symbolisent, etc.

-le sens du contact :comme le fleuriste est en même temps un commerçant, il doit de ce fait avoir un esprit commercial. En effet, il va conseiller les clients et les renseigner sur comment et quel type de fleur choisir.

Quelle formation suivre ?

Dans certains pays comme la France, vouloir exercer le métier de fleuriste ne demande pas un diplôme. Cependant, la personne doit suivre une formation afin d’obtenir un CAP fleuriste et un brevet professionnel. En outre, si l’élève veut ouvrir sa propre boutique, il peut continuer ses études pour avoir un Brevet de Maîtrise Fleuriste. Par conséquent, il pourra exercer en tant que tel et gérer lui-même son entreprise. La formation comprend plusieurs matières, notamment sur ;

-les plantes vertes

-l’éducation physique

-les mathématiques

– l’artisanat

– le commerce vente

-les arts appliqués

– les travaux pratiques

– la vente et les conseils

Où peut-il exercer ?

Un fleuriste a le choix entre :

-ouvrir sa propre boutique et travailler à son compte, et

-exercer dans une boutique franchisée ou indépendante.

Mais, que ce soit l’un ou l’autre, ce métier demande beaucoup de volonté et une grande disponibilité. Les journées commencent très tôt, car le fleuriste doit aller de bon matin chez le grossiste pour chercher les fleurs. Et le plus souvent, la boutique ne ferme qu’en début de soirée. Mais, la journée ne s’arrête pas là. Après la fermeture, il devra nettoyer et faire un bilan sur la vente du jour afin de savoir quelle quantité ou quel type de fleur acheter pour le lendemain. En outre, la plupart du temps, ce sont les dimanches, les jours de fête et les jours fériés qu’il vend le plus de fleurs.

Tags, ,

Tout sur la publicité par l’objet

La publicité par l’objet est un moyen de faire connaître un produit, une marque, une entreprise ou encore un service. Découvrez en quelques lignes ce qu’il y a à savoir sur ce sujet.

Pourquoi choisir la publicité par l’objet ?

C’est un outil de communication qui vise à lancer un produit, une marque ou encore une entreprise. Elle constitue également une méthode de fidélisation de la clientèle, et de renforcer la réputation d’une société.

Comment se présente la publicité par l’objet ?

Le but est de faire passer un message aux prospects, aux clients ou aux consommateurs.

Elle peut se présenter sous différentes formes :

-fourniture de bureau, comme le stylo, les agendas, les blocs-notes, les calendriers ou les porte-clés

-article textile par les tee-shirts, les casquettes ou les sacs au dos, etc.

Quand et comment utiliser la publicité par l’objet ?

Elle se présente souvent sous forme de cadeaux que l’on distributive pendant les séminaires ou salons professionnels.

Elle peut aussi être utilisée dans le cadre d’ activités sportives comme les marathons . Les participants mettent des tee-shirts avec le logo de l’entreprise ou de la marque. Ils peuvent également être offerts en guise de récompense.

Pour le cas des emballages, ils sont offerts dans les grands magasins à la caisse.

Les avantages de la publicité par l’objet.

Cet outil de publicité présente de nombreux avantages.

L’un d’eux se fonde sur le coût. En effet, la publicité par l’objet coûte moins cher que les autres stratégies de marketing. Prenons l’exemple de l’emballage, il suffit de trouver le bon logo et de l’imprimer sur le sac. Ce n’est pas le cas d’un spot publicitaire sur les médias, où l’on doit engager une service de communication pour monter le scénario, engager des acteurs, passer beaucoup de temps pour la réalisation du tournage, etc.

Elle permet également de pérenniser la publicité . Le stylo un outil de publicité le plus courant,.En effet, on l’a toujours avec soi, et l’on s’en sert tout le temps et on peut même l’emprunter ou le donner à quelqu’un. C’est également le cas des casquettes, que l’on peut porter jusqu’à l’usure.

Par contre les publicités sur les médias sont limitées par le nombre de séances de transmissions qui sont le plus souvent payées.

Les inconvénients pour la publicité par l’objet

Ils sont moins nombreux par rapport aux avantages. Il faut toujours essayer de surprendre la cible. Durant la période de la rentrée scolaire par exemple, distribuer des trousses ou des règles avec le logo. Pendant les fêtes de noël ou de fins d’années, offrir des mugs comme cadeau pour l’achat d’un article par exemple, etc.

Bref, c’est un moyen des plus redoutables en matière de publicité, mais il faut savoir toujours trouver des choses nouveaux pour attirer l’attention de la clientèle.

Tags, ,

Focus sur le métier du maître d’œuvre

Il est souvent nécessaire de faire appel à un maître d’œuvre lors de la construction de sa maison. En effet, mis à part l’architecte, c’est la personne qui est en charge de la supervision du bon déroulement des travaux. Beaucoup de personnes le confond avec l’architecte et le maître d’ouvrage, alors que leurs prestations sont diamétralement opposées. Dans cet article, vous saurez tout sur le vrai travail du maître d’œuvre.

Le rôle du maître d’œuvre

Une fois que vous avez votre projet de construction en tête, c’est le maître d’œuvre qui vous aidera à le concrétiser. Il se chargera notamment de chercher les entreprises et les professionnels qui pourront intervenir pendant toutes les étapes de la construction. Il vous assistera aussi au cours de vos entretiens avec chacun d’entre eux. Vous pouvez également solliciter son aide lors de la constitution de votre dossier pour obtenir le permis de construire et la rédaction des documents techniques. Enfin, le maître d’œuvre coordonne les travaux afin qu’ils se déroulent rapidement et dans les délais impartis.

 

La différence entre un maître d’œuvre et un maître d’ouvrage

Le maître d’œuvre est le professionnel (ou l’entreprise) qui est engagé pour superviser le bon déroulement des travaux. Le maître d’ouvrage, quant à lui, est le propriétaire du bâtiment en construction. Il ne dispose pas forcément des compétences requises en architecture, et voilà pourquoi, il doit solliciter la présence du maître d’œuvre.

 

La différence entre un maître d’œuvre et un architecte

La principale différence entre ces deux professionnels réside au niveau de leurs études. En effet, il est nécessaire de suivre une formation en bâtiment et de passer un diplôme d’État pour devenir architecte, ce qui n’est pas forcément le cas pour les maîtres d’œuvres. En outre, au cours de sa formation, l’architecte apprend tous les rouages et les contraintes de la construction d’un bâtiment ; tandis que le maître d’œuvre, lui doit apprendre sur le tas.

Les prestations qui ne sont pas prises en compte par le maître d’œuvre

Que ce soit pour le choix des artisans, leurs salaires et même lors de la conception du plan, le maître d’œuvre doit seulement donner son avis. Il ne doit pas imposer son point de vue au maître d’ouvrage. En outre, il n’est pas non plus habilité à intervenir pour des transactions de payements à la place du propriétaire.

 

Le contrat de maîtrise d’œuvre

Il est toujours judicieux de préserver une preuve écrite de tous les accords établis entre le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre, car cela permet d’éviter tout malentendu et litige à posteriori. Le plus judicieux est de les retranscrire sur un contrat de maîtrise d’œuvre. Vous devez y inscrire les missions et les prestations exactes du maître d’œuvre, sans oublier le pourcentage de sa rémunération. Le devis de prestations de chaque artisan qu’il aura amené doit également s’y trouver. Enfin, il est aussi important d’y inscrire toutes les clauses de garanties perçues au cours de la construction.

Le tarif de la prestation d’un maître d’œuvre

Le salaire d’un maître d’œuvre est très variable. En général, il perçoit un pourcentage sur la somme totale déboursée au cours de la construction dont la valeur est comprise entre 6 % et 12 %. Par exemple, si le propriétaire a déboursé jusqu’à 60000 euros (hors taxes), lors de la construction de la maison, alors le maître d’œuvre peut toucher un salaire entre 3600 et 7000 euros. Ce pourcentage varie également en fonction du travail qu’il a entrepris sur le chantier. Par exemple, s’il n’a fait que coordonner le travail sans faire de suivi, il ne touche que dans les 3 à 5 %.

 

L’entreprise SOCOREM

L’entreprise SOCOREM intervient dans la construction, l’aménagement et la rénovation de tous les types de bâtiments dans La Seine-et-Marne. Ses maîtres d’œuvres peuvent se charger de la conception et la planification de votre maison dans les moindres détails. En outre, grâce à leur savoir-faire, ils pourront toujours trouver une solution pour mener à bien la construction quelles que soit les difficultés et contraintes auxquelles vous aurez à faire face.

Tags, ,