Tag Archive art

vase_ceramique

Tuto : comment faire un vase en céramique ?

2022-05-12 Commentaires fermés sur Tuto : comment faire un vase en céramique ? By Yves Saint-Hilaire

La décoration vous passionne ? Pourquoi ne pas fabriquer vos objets de déco vous-même dans ce cas ? Vous pouvez par exemple concevoir un objet en céramique. Grâce à cet article, retrouvez un guide pour réaliser un vase en céramique.

Bien sélectionner le type d’argile à utiliser

Il existe plusieurs types d’argile que vous pouvez utiliser pour la conception de vase en céramique. En voici les plus courants.

Kaolin

Il s’agit de l’argile de Chine ou de l’argile de porcelaine. Il appartient à la famille des argiles naturelles ou des argiles primaires. Le Kaolin est disponible sous plusieurs couleurs, dont la plupart sont claires. Pour faciliter la capacité de travail de ce type d’argile, il est préférable de le mélanger avec de l’argile Ball. Pour atteindre une maturité optimale, le Kaolin nécessite une température de 1 800°C.

Argile à billes

L’argile à billes arrive à maturité à une température moins élevée que celle du Kaolin, à savoir 1 280°C. Il est disponible en différentes teintes selon l’état du matériau. Lorsque l’argile à billes est humide, elle est de couleur gris foncé. Par contre, quand elle est tirée, elle devient gris clair ou bluff léger.

Argile de grès

L’argile de grès figure parmi les types d’argile que vous pouvez utiliser pour fabriquer un vase en céramique. Ses teintes varient du gris clair, au brun chocolat et au gris foncé. Étant un matériau durable et solide, l’argile de grès convient parfaitement à la conception de vase. Parfois, elle est aussi utilisée pour la fabrication de vaisselle.

Argile de terre cuite

Contrairement au Kaolin et à l’argile Ball, l’argile de terre cuite ne nécessite pas de température élevée pour atteindre une dureté optimale, à savoir entre 951 et 1 105°C. Cette variété d’argile a tendance à se salir facilement. Si vous comptez l’utiliser pour la fabrication de vase en céramique, pensez à la vitrer.

S’approprier le bon matériel

Pour faire un vase en céramique, vous avez également besoin de matériel spécifique, à commencer par la tour de poterie ou la tour de potier. Il s’agit d’une machine servant à la fabrication de divers objets en céramique, notamment un vase. Le tour de potier est disponible en différents modèles : tour de potier électrique, tour de potier à pied et tour à bras. Pour les débutants, choisissez un modèle avec une capacité de tournage inférieur à 10 kg. En revanche, si vous êtes déjà un professionnel dans le domaine, privilégiez un tour de potier avec une capacité de tournage de 25 kg. Dans le cas d’un amateur en poterie au niveau moyen, utilisez plutôt une version avec une capacité de tournage intermédiaire. Pour faire cuire le vase, vous avez également besoin d’un four électrique. Selon votre budget, optez pour l’achat ou pour la location de ces équipements.

Choisir le style de pot pour le vase à concevoir

Pour la conception de vase en céramique, vous devez également choisir le type de pot à réaliser. S’il s’agit d’un pot de bobine, commencez par rouler un peu d’argile humide sur votre paume de la main. Afin de donner des longueurs à votre vase, placez-le sur une surface plane et lisse. Faites de même sur l’autre côté afin d’obtenir la forme du vase. Avant de laisser sécher, procédez au lissage.

Pour la réalisation d’un pot de pincée, prenez une boule d’argile en veillant à bien appuyer au centre pour faire un trou. Servez-vous de votre pouce et d’un autre doigt pour bien réaliser le trou au centre. Donnez la forme que vous souhaitez au vase. Pensez à aplatir la base et à lisser le bord. Laissez sécher.

Respecter le processus de fabrication de vase en céramique

Une fois sec, procédez à la première cuisson de votre vase. Elle dure en moyenne 3 jours avec une température moyenne de 1 800°C. Les pots doivent être bien dorés avant le vitrage. Par la suite, une deuxième cuisson est de mise. Cela dure encore 3 jours, mais à une température variant de 1 300 à 2 350°C.

, ,

Des points essentiels à retenir sur la chaudronnerie

2021-05-28 Commentaires fermés sur Des points essentiels à retenir sur la chaudronnerie By Yves Saint-Hilaire

Actuellement, le monde s’avance dans l’utilisation de la technologie moderne et simplifiée, y compris la chaudronnerie, qui occupe une grande place dans différents domaines d’activités. Elle a pour rôle de confectionner des équipements industriels modernes, de fabriquer ou adapter des outillages en métaux, en fonction de type d’activité.

Les matériels de base de la chaudronnerie

La chaudronnerie est destinée pour l’assemblage, le montage, la création et la confection des outils en métaux ou en plastique, pour donner une forme souhaitée. Il s’agit de plier, de découper et d’assembler des parties pour réaliser vos imaginations et vos choix en dimension et en apparence.

Pour ce faire, les chaudronniers utilisent comme matériaux de base : l’inox, l’aluminium, l’acier ou le bronze. Ainsi, les ornements peuvent être effectués à l’aide de ce procédé. Et comme matériels et outillages, on recense : un poste de soudage professionnel pour l’assemblage, une forge pour la brasure accompagnée d’un découpe, des perceuses, des cintreuses, des plieuses, des meules et des bacs à acide chlorhydrique, etc. Sans oublier que la ferronnerie et la chaudronnerie nécessitent obligatoirement un atelier avec des tréteaux ou tables adaptées au matériaux à travailler.

Les produits fournis par la chaudronnerie

A part les produits ancestrales à usage quotidien, comme les vaisselles, les bouilloires, les vases, les pichets, les seaux ou marmites en métaux et les lampes à huiles ; l’art de chaudronnerie occupe un grand rôle dans le domaine industriel de nos jours, pour former les équipements sous pression dans des grandes usines, les appareils de fabrication de meubles, les outils mécaniques et les équipements en plomberie.

Ces exemples ne sont pas exhaustifs, ils restent encore d’autres équipements chaudronnés.

L’ importance de la chaudronnerie

Il existe nombreuses façons d’ appréhender l’art de chaudronnerie, qui répond généralement à vos demandes suivant vos secteurs d’activités :

a) L’utilisation des équipements chaudronnés facilite nos activités habituelles

Opter pour des outillages confectionnés en chaudronnerie est un bon choix qui facilite la vie au quotidien. Cela vous aide à avancer plus vite en termes de production, et de trouver sans cesse de nouvelles idées de création pour obtenir de meilleurs résultats dans la réalisation des activités habituelles des entreprises.

b) Les outillages chaudronnés sont très pratiques dans divers domaines

L’art de chaudronnerie est généralement utilisé dans une multitude de solutions, et applicable dans plusieurs domaines tels que :

  • la menuiserie en métal comme les chaises, les tables, les tabourets, les meubles de rangement…
  • le transport, pour la confection ou le revêtement des carrosseries des trains ou TGV et les châssis ;
  • l’industrie automobile, pour la création ou montage des pièces mécaniques sur plans
  • l’industrie navale, pour la construction des bateaux de petite et grande tailles, et les navires destinés à la guerre
  • l’agroalimentaire, pour la fabrication des équipements de stockage, des mélangeurs, des tapis roulants, des machines à emballage, les récipients de stockages…

Il existe plusieurs autres domaines mais les points cités ci-dessus sont les plus pertinents.

En effet, la chaudronnerie est généralement adaptée aux différents secteurs d’activités, comme l’artisanat en sidérurgie, les secteurs industriels divers et les entreprises prestataires de services. Et comme atout, l’adoption de cet art dans votre domaine d’activité donne une bonne image de votre entreprise. Ainsi, votre système de travail est modernisé avec des résultats appréciables.

Cela s’impose de confier votre projet à des spécialistes en chaudronnerie et tôlerie qui pourront réaliser toutes vos imaginations en décoration ou à usage professionnel.

, , , , , ,