Tag Archive métier

Ébénisterie : un art à part entière

2021-07-29 Commentaires fermés sur Ébénisterie : un art à part entière By Yves Saint-Hilaire

L’ébénisterie est l’un des secteurs les plus anciens au monde mais qui tient toujours une place importante de nos jours. En effet, il constitue un art à part entière si l’on considère les différents chefs-d’œuvre réalisés. Découvrez tout ce que vous devez savoir dans l’article qui suit.

En quoi consiste le métier d’ébéniste ?

L’ébéniste est un artisan qui manipule le bois précieux pour en faire des meubles ou d’autres accessoires selon les recommandations d’un client.
D’après son histoire, le métier d’ébéniste a été pratiqué depuis l’Israël Antique. Les artisans utilisaient des restes de bois de cèdre retrouvés dans le grand Temple de Salomon pour fabriquer des meubles. Par la suite, les romains de l’époque de César en faisaient également usage pour décorer leurs maisons, fabriquer des meubles en bois précieux et sculpter des boiseries. Actuellement, ce métier d’art ne se limite plus aux créations mais il concerne également la restauration de meubles d’époque. Effectivement, le style de chaque ébéniste est unique et s’inspire principalement d’une période. Par exemple les placages de bois du XIVème siècles sont un peu plus orientés sur l’aspect décoratif que les modèles actuels qui se basent sur le côté fonctionnel. La marqueterie fait aussi partie du travail d’un ébéniste, puisqu’il s’agit de la conception d’un ou de plusieurs décors en bois ou d’autres matériaux (ivoire, pierre, os, métaux, etc.). Ce travail n’est pas accessible à tout le monde puisqu’il requiert de la minutie, un esprit créatif et bien sûr une connaissance parfaite des différentes essences de bois (acajou, merisier, chêne, etc.). Néanmoins, il est quand même possible de suivre une formation continue ou CAP (Certificat d’Aptitude Professionnel), ou être titulaire du BMA (Brevet des Métiers d’Art) en ébénisterie.

Différences entre ébénisterie et menuiserie

De prime abord, il est assez difficile de différencier le secteur de l’ébénisterie et de la menuiserie. En effet, ces deux artisans utilisent les mêmes matériaux et outils. Mais la principale différence réside dans la manière de travailler le bois et les services proposés. L’ébéniste traite le bois avec une extrême finesse et fabrique des meubles qui se caractérisent par des finitions extrêmement méticuleuses et qui témoignent d’un savoir-faire avéré. Ce professionnel est surtout sollicité pour fabriquer des meubles ou d’autres objets en bois précieux. Le travail de ce type de matériau requiert de la précision et la maîtrise de techniques telles que le placage de bois. Cette méthode consiste en un collage de feuilles en bois en guise de revêtement. Elle est souvent utilisée dans la fabrication et la conception de plan de travail, d’étagères ou de tables entre autres. Par ailleurs, l’ébéniste fabrique, conçoit et restaure des meubles qui ont plutôt un aspect décoratif et qui sont destinés à embellir une pièce. Le menuisier quant à lui est un artisan qui s’occupe de la fabrication et de la pose de portes, de fenêtres, d’escaliers. Il prend également en charge l’agencement. Le menuisier propose souvent une gamme de prestations telles que la création et la conception de dressing, de charpentes, etc. Ce professionnel utilise des machines et des outils assez sophistiquées pour faciliter ses tâches. Il s’occupe du montage et de l’assemblage et applique différents types de finitions (vernis, lasure, peinture…). A la différence d’un ébéniste, un menuisier a des compétences plutôt techniques telles que la maîtrise de la géométrie. Mais il doit également faire preuve d’une habileté manuelle et un certain sens artistique. De plus, le menuisier doit savoir d’autres matériaux tels que le PVC, l’aluminium, le stratifié, les panneaux agglomérés… En somme, il est plutôt un artisan spécialisé dans les travaux de second-œuvre comme les gros travaux qui touchent les constructions (création de bardage en bois par exemple).

, , , , , , ,

Comment devenir ingénieur du son ?

2020-12-04 Commentaires fermés sur Comment devenir ingénieur du son ? By Yves Saint-Hilaire

Dans le monde de la musique comme dans le secteur de la production audiovisuelle, les services d’un ingénieur de son sont très sollicités. A la fois artiste et technicien, ce professionnel peut intervenir dans différents domaines tournant autour du son. Outre ses compétences dans le mixage et le mastering, il doit également avoir des notions de théories musicales afin de réaliser les ajustements et les harmonisations exigés par le métier. L’ingénieur du son prend en charge de nombreux projets comme l’accompagnement d’artistes ou la mise en place de la sonorisation lors des spectacles et dans les radios.

En quoi consiste le métier d’ingénieur de son ?

L’ingénieur du son a pour objectif d’assurer la qualité du son pour les enregistrements, la diffusion, les spectacles et les tournages. II est également à la tête d’une équipe formée de nombreux autres professionnels selon l’activité en question.

Dans le cadre de la production cinématographique

Dans l’univers cinématographique, l’ingénieur du son travaille en étroite collaboration avec les techniciens spécialisés dans l’enregistrement. Il choisit, par exemple, le type de micro à utiliser, posé, perché ou caché. Une fois l’ensemble des sons enregistré, il mixe les effets sonores et s’occupe de la gestion des dialogues ainsi que du bruitage. L’ingénieur de son est en quelque sorte un monteur de son et un créateur de bande-son.

Dans un studio d’une station de radio

La prestation de l’ingénieur du son concerne ici principalement l’enregistrement dans une station de radio. Dans ce cas, il gère l’ensemble des enregistrements des émissions et la retransmission des interventions en direct. Il intervient également dans l’introduction des effets sonores ou des jingles.

Dans les studios d’enregistrement

Lors d’un enregistrement sonore, l’ingénieur de son enregistre séparément chaque musicien. Il retravaille ensuite les sons enregistrés en les ajustant au mixage. Cet ajustement consiste à régler le niveau de chaque enregistrement de manière à obtenir une même intensité pour l’ensemble des instruments. L’ingénieur ajoute ensuite les effets spéciaux et prend en charge l’assemblage des séquences.

Dans la production d’un album, il travaille en collaboration avec le directeur artistique au service du projet. Ils définiront la couleuret les nuances de l’œuvre artistique.

Quelles sont les formations à suivre pour exercer le métier ?

Pour pouvoir exercer le métier d’ingénieur de son, vous devrez suivre une formation spécifique. De nombreuses formations sont proposées pour accéder aux métiers du son : Le diplôme BTS obtenu à l’issue d’une formation de 2 ans après le bacc est le minimum requis pour travailler dans le domaine. Un bacc + 3 en art du spectacle permettra d’élargir son domaine d’intervention. , Pour pouvoir prétendre au poste de producteur , une formation de 5 ans suivie d’un stage pratique est requise.

Les autres qualités requises

Outre les formations à suivre, l’ingénieur du son devra faire preuve de certaines qualités pour exercer correctement son métier .

Maîtrise du son et du matériel

Le travail de ce professionnel du son consiste à capter et modeler le son. L’ingénieur du son doit donc connaître les caractéristiques du son et maîtriser les différents équipements et matériels sonores afin de réaliser cette modélisation.

Sensibilité et réactivité

Selon la demande des clients ou du directeur artistique, l’ingénieur du son doit être capable d’émettre des propositions artistiques satisfaisantes. . Pour y arriver, il devra rester à l’affût des nouvelles tendances musicales. Il doit aussi avoir de l’oreille pour garantir la précision lors des arrangements et des opérations de mixage

Capacités relationnelles

Avoir le sens du relationnel est une qualité importante dans le métier car l’ingénieur de son travaille avec une équipe de cadreurs, différents machinistes, les ingénieurs de lumière et autres spécialistes. Dans ce contexte, l’entreprise VIDEOSONIC, est spécialisée dans l’installation d’équipements audiovisuels pour des colloques, des conférences, spectacles et autres événements.

, ,