Tag Archive métier d’ébéniste

Tout savoir sur le métier d’ébéniste

2020-06-04 Commentaires fermés sur Tout savoir sur le métier d’ébéniste By Yves Saint-Hilaire

Travaillant dans le neuf ou la rénovation, le métier d’ébéniste complète celui du menuisier. Le bois, étant sa matière de prédilection, est travaillé avec habileté et ingéniosité. Pour mieux comprendre les tâches de cet artisan, nous vous proposons dans cet article, quelques lignes résumant ses œuvres et sa manière de travailler.

Créativité et habileté

A l’affût des nouveautés, un ébéniste se doit de suivre l’évolution du métier en travaillant toujours différemment avec diverses essences du bois. Son rôle est de concevoir ou de rénover des meubles en bois principalement, mais il peut également traiter d’autres matériaux, comme le cuir ou le verre. Grâce à sa dextérité, l’ébéniste peut s’occuper à la fois des meubles au style contemporain ou de retravailler des meubles anciens. D’ailleurs, avec cette dernière alternative, il participe à la conservation du patrimoine.

Traitant souvent le bois, il sait le manier avec précision pour en faire un produit authentique. Il travaille ainsi le chêne, le tilleul, le noyer ou encore l’acajou de Cuba (qui produit le luxe et l’élégance). Suivant les demandes, il fait preuve de précision et de minutie lorsqu’il s’agit de créer ou de reproduire des meubles, afin de satisfaire sa clientèle et se démarquer de la concurrence.

Pour remplir ses missions, l’artisan se munira d’outils différents comme les ciseaux à bois, les rabots, les tampons à poncer mais aussi les scies et autres accessoires de traçage. C’est pourquoi la minutie est indispensable afin de réaliser correctement ses tâches.

Menuiserie et ébénisterie

Il faut souligner que ces deux termes ne sont pas pareils, mais sont complémentaires.

Dans un contexte simplifié, le menuisier sera celui qui interviendra dans les travaux relatifs aux bâtiments, comme la fabrication et l’installation de portes, de fenêtres, de placards, de parquets, etc. Tandis que l’ébéniste, est un artisan qui s’occupera de la conception du mobilier.

Chacun a donc ses rôles à remplir, toutefois, ce n’est pas pour autant que ces deux métiers s’éloignent. En effet, ils peuvent même se compléter.

Sachez qu’un artisan peut à la fois être menuisier et ébéniste. Il aura pour mission d’embellir l’intérieur d’une demeure. C’est-à-dire, qu’il s’occupera à la fois de tout ce qui rapporte au bâtiment (la pose de plinthes, de parquets, de fenêtres, etc.), et prendra en charge la conception ou la rénovation de mobilier. Pour peaufiner ses offres, il pourra réaliser du sur-mesure. Ses clients auront ainsi des ouvrages singuliers et authentiques. Travaillant avec des matériaux nobles ou du contreplaqué, il usera de ses compétences pour produire une commande précise. En tant qu’ébéniste, il fera attention aux détails, tels que la découpe, le ponçage, la sculpture. Le choix du bois à traiter lui appartiendra.

En tant que professionnel, le menuisier-ébéniste saura prodiguer des conseils à sa clientèle. De cette manière, il pourra cerner davantage la nature de leurs projets, pour soigner encore plus leur concrétisation.

Si vous avez un projet d’installation de menuiserie intérieure, ou encore de rénovation de parquets, vous pouvez faire appel à Ebénisterie Royer. C’est un établissement qui se trouve à Paris. Il peut également restaurer les meubles anciens.

, , , , , , , , ,

Ébénisterie : le travail des passionnés du bois

L’ébénisterie est l’art de fabriquer des meubles de luxe et décoratifs. Depuis des siècles, le travail du bois apporte une touche d’originalité à une création architecturale. Dans la construction d’un bâtiment, par exemple, l’ébéniste est sollicité pour donner libre cours à ses talents dans la fabrication de la charpente, des portes, des fenêtres et d’autres meubles. L’ébéniste est le « menuisier d’ébène », c’est-à-dire, c’est un artisan qui travaille exclusivement avec des bois précieux afin de créer un mobilier haut de gamme. Afin d’y parvenir, l’ébéniste s’appuie sur un patrimoine technique vieux de plusieurs siècles. De nos jours, le métier d’ébéniste n’a pas beaucoup changé. On fait appel à l’artisan pour créer des ouvrages en bois uniques, empreints d’originalité. La création d’un meuble relève toujours de l’artisanat, même si les nouvelles techniques enseignées dans les écoles d’ébénisterie font appel à des outils innovants.

L’ébénisterie, un métier d’art

Un art ancien, noble et très technique, l’ébénisterie est une discipline accessible seulement aux gens passionnés. Quel que soit le projet qu’il souhaite réaliser, l’artisan ébéniste doit veiller en permanence sur la complémentarité du métier de création et de l’artisanat. Sachez que l’ancêtre de l’ébéniste est le huchier-menuisier. Au Moyen-âge, les charpentiers de maison, de marine et de moulin faisaient presque tous les travaux de menuiserie, même la fabrication de mobilier et de petits objets en bois. En ce temps-là d’autres spécialités étaient apparues au sein même du métier de charpentier en fonction du projet à réaliser. Les lambrisseurs, les tonneliers et les charrons de jadis sont les ébénistes de nos jours.

Les techniques d’ébénisterie

Un ébéniste est un menuisier qui maîtrise l’art du placage, de la marqueterie et de l’incrustation. Autrement dit, le coupage, le collage et le façonnage des pièces de bois constituent les bases du métier d’ébéniste. À vrai dire, la plupart des techniques en ébénisterie s’apprennent par la pratique aux côtés d’un artisan. D’ailleurs, c’était comme ça que les ébénistes du Moyen-âge avaient transmis leur savoir-faire aux générations futures. De nos jours, l’initiation peut se faire auprès d’un artisan, mais le vrai apprentissage devrait se faire en atelier. En effet, la manipulation des outils et la compréhension du fonctionnement de différentes machines nécessitent des formations plus avancées. Pour maîtriser toutes les techniques de tenon et de mortaise, le passage dans un centre de formation est incontournable.

L’ébénisterie contemporaine

Le recours au savoir-faire traditionnel et à l’utilisation des techniques modernes caractérise l’ébénisterie contemporaine. Le bois massif reste ainsi le matériau de base pour fabriquer un ouvrage. Cependant, afin d’apporter une touche de modernité dans une création, l’ébéniste fait appel à d’autres matériaux comme le métal, le verre, le cuir, etc. C’est l’ébénisterie qu’on apprend aujourd’hui dans les centres de formation comme l’École d’Ébénisterie Mirabel inc. Dotés d’une grande culture d’innovation, les artisans ébénistes issus d’un centre d’apprentissage de ce genre créent des œuvres raffinés et sublimes. Le sur-mesure et le haut de gamme figurent parmi leurs maîtres mots.

L’ébénisterie haut de gamme

En plus de la passion, de la créativité et des talents, un ébéniste qui travaille pour un projet haut de gamme se base sur un cahier de charges. L’artisan peut également travailler à partir des plans d’architectes, de décorateurs d’intérieur ou d’extérieur, mais également à partir de simples croquis de meubles. Un ébéniste fabrique, mais il peut également être appelé pour reproduire et restaurer un ouvrage. C’est ainsi que la reproduction et la restauration de mobilier ancien font partie de l’ébénisterie haut de gamme. Dans l’ébénisterie haut de gamme de nos jours, l’agencement de maisons figure parmi les disciplines phares. Un artisan ébéniste évoluant dans ce créneau se doit d’être un concepteur invétéré et un designer accompli.

, , , ,