Tag Archive bois

Ébénisterie : un art à part entière

2021-07-29 Commentaires fermés sur Ébénisterie : un art à part entière By Yves Saint-Hilaire

L’ébénisterie est l’un des secteurs les plus anciens au monde mais qui tient toujours une place importante de nos jours. En effet, il constitue un art à part entière si l’on considère les différents chefs-d’œuvre réalisés. Découvrez tout ce que vous devez savoir dans l’article qui suit.

En quoi consiste le métier d’ébéniste ?

L’ébéniste est un artisan qui manipule le bois précieux pour en faire des meubles ou d’autres accessoires selon les recommandations d’un client.
D’après son histoire, le métier d’ébéniste a été pratiqué depuis l’Israël Antique. Les artisans utilisaient des restes de bois de cèdre retrouvés dans le grand Temple de Salomon pour fabriquer des meubles. Par la suite, les romains de l’époque de César en faisaient également usage pour décorer leurs maisons, fabriquer des meubles en bois précieux et sculpter des boiseries. Actuellement, ce métier d’art ne se limite plus aux créations mais il concerne également la restauration de meubles d’époque. Effectivement, le style de chaque ébéniste est unique et s’inspire principalement d’une période. Par exemple les placages de bois du XIVème siècles sont un peu plus orientés sur l’aspect décoratif que les modèles actuels qui se basent sur le côté fonctionnel. La marqueterie fait aussi partie du travail d’un ébéniste, puisqu’il s’agit de la conception d’un ou de plusieurs décors en bois ou d’autres matériaux (ivoire, pierre, os, métaux, etc.). Ce travail n’est pas accessible à tout le monde puisqu’il requiert de la minutie, un esprit créatif et bien sûr une connaissance parfaite des différentes essences de bois (acajou, merisier, chêne, etc.). Néanmoins, il est quand même possible de suivre une formation continue ou CAP (Certificat d’Aptitude Professionnel), ou être titulaire du BMA (Brevet des Métiers d’Art) en ébénisterie.

Différences entre ébénisterie et menuiserie

De prime abord, il est assez difficile de différencier le secteur de l’ébénisterie et de la menuiserie. En effet, ces deux artisans utilisent les mêmes matériaux et outils. Mais la principale différence réside dans la manière de travailler le bois et les services proposés. L’ébéniste traite le bois avec une extrême finesse et fabrique des meubles qui se caractérisent par des finitions extrêmement méticuleuses et qui témoignent d’un savoir-faire avéré. Ce professionnel est surtout sollicité pour fabriquer des meubles ou d’autres objets en bois précieux. Le travail de ce type de matériau requiert de la précision et la maîtrise de techniques telles que le placage de bois. Cette méthode consiste en un collage de feuilles en bois en guise de revêtement. Elle est souvent utilisée dans la fabrication et la conception de plan de travail, d’étagères ou de tables entre autres. Par ailleurs, l’ébéniste fabrique, conçoit et restaure des meubles qui ont plutôt un aspect décoratif et qui sont destinés à embellir une pièce. Le menuisier quant à lui est un artisan qui s’occupe de la fabrication et de la pose de portes, de fenêtres, d’escaliers. Il prend également en charge l’agencement. Le menuisier propose souvent une gamme de prestations telles que la création et la conception de dressing, de charpentes, etc. Ce professionnel utilise des machines et des outils assez sophistiquées pour faciliter ses tâches. Il s’occupe du montage et de l’assemblage et applique différents types de finitions (vernis, lasure, peinture…). A la différence d’un ébéniste, un menuisier a des compétences plutôt techniques telles que la maîtrise de la géométrie. Mais il doit également faire preuve d’une habileté manuelle et un certain sens artistique. De plus, le menuisier doit savoir d’autres matériaux tels que le PVC, l’aluminium, le stratifié, les panneaux agglomérés… En somme, il est plutôt un artisan spécialisé dans les travaux de second-œuvre comme les gros travaux qui touchent les constructions (création de bardage en bois par exemple).

, , , , , , ,

Fabriquez vous-même le lit de votre bébé : les étapes à suivre

2021-05-28 Commentaires fermés sur Fabriquez vous-même le lit de votre bébé : les étapes à suivre By Yves Saint-Hilaire

Il est grand temps pour votre bébé de quitter son berceau et d’avoir son propre lit. Pour prouver à la famille que vous êtes le meilleur papa du monde, fabriquez-le vous-même ! Dans cet article, on va vous guider pas à pas pour réussir votre coup, alors préparez-vous.

Les normes de sécurité requises

Le lit pour bébé suit la norme EN 716. Tout d’abord, si vous pensez monter un lit pour bébé à barreaux, leur espacement ne doit pas dépasser les 6 cm. Ensuite, la profondeur du lit doit mesurer 60 cm au minimum si le matelas n’est pas installé. Quant à la finition, les produits équipés doivent être aux normes « jouets », avoir une qualité irréprochable et suivre les règles de l’art.

Le matériel à utiliser

Pour un lit en bois à couchage standard de 120 cm de longueur et de 60 cm de largeur, vous avez besoin de :

• 3 planches dont 2 en pin brut de 90 cm par 66,4 cm et 1,8 cm d’épaisseur et 1 en contreplaqué de 120 cm par 60 cm et 1,5 cm d’épaisseur pour le sommier ;

• 4 tasseaux en pin brut de 5 cm de largeur, 3,2 cm de longueur et 120 cm de hauteur ;

• 24 tasseaux lisses de 5 cm de largeur, 3,2 cm de longueur et 60 cm de hauteur ;

• gabarit de perçage pour vis biaises ;

• vis pour bois à tête plate

• 16 vis pour bois à tête fraisée

• 4 équerres de chaise de 15 par 30 mm

Le débit des planches et les tasseaux de bois

Pour débiter une planche, vous devez, tout d’abord, la poser sur un établi en traçant la coupe à l’aide d’une équerre et d’un mètre ruban. Puis, maintenez la planche et le tasseau avec 2 serre-joints avant de scier la première planche avec une scie sauteuse tout en alignant le tasseau le long du patin de la scie. Vous pouvez retrouver ce matériel chez la station d’affûtage LAFFONT, spécialiste en outillage de coupe. Répétez ces opérations pour les autres planches et visser les deux tasseaux de la ceinture basse. Enfin, procédez au ponçage des coupes à l’aide d’un papier abrasif grain 80.

Le perçage par vissage en biais

Pour commencer, adaptez l’épaisseur du bois à assembler et à percer sur le gabarit puis introduisez la mèche dans la perceuse. Ensuite, placez chaque tasseau dans la presse et percez 2 trous à chaque extrémité. Notez que les tasseaux de la ceinture de basse doivent être sur le chant de 3,2 cm et ceux de la ceinture haute à 5 cm. Nettoyez enfin les trous des vis biaises et l’établi avec un aspirateur.

Le repérage du positionnement des lisses

Commencez par couper 2 gabarits de 5,4 cm dans une chute de tasseau, puis placez deux traverses (haute et basse) sur l’établi et tracez une ligne à 3 mm de chaque extrémité avec une équerre. Maintenez la traverse haute avec des serre-joints et placez la première lisse entre les deux traverses sur le trait. Ensuite, posez le gabarit en haut et en bas à côté de cette lisse et une autre lisse tout au long des gabarits. Terminez par l’enlèvement du gabarit et le repérage de l’emplacement des lisses sur les deux traverses correspondantes. Si vous ne souhaitez pas vous déplacer pour acheter le matériel nécessaire, comptez sur le service de livraison et ramassage des outillages de l’Affûtage Laffont.

La fixation des lisses sur les traverses du lit

Pour fixer les lisses, il faut d’abord placer les deux traverses sur l’établi en les maintenant avec des serres-joints et le chant d’une lisse de colle à bois. Puis, positionnez cette lisse et bridez-la avec un grand serre-joint. Vissez ensuite les vis biaises dans les trous en nettoyant tout doucement la colle qui déborde. Après que toutes les lisses ont été fixées, maintenez l’ensemble à plat en posant la traverse haute pour adapter les marquages et les lisses. Vous pouvez enfin visser le tout en posant des serre-joints.

Le montage du lit

Commencez à tracer une ligne à 15 cm depuis le bas des planches en les maintenant avec des serre-joints. Utilisez une colle à bois pour fixer tous les chants des lisses et placez le montant à son positionnement sur le côté, puis posez un serre-joint sur les extrémités de la première lisse et sur la planche. Procédez ensuite au vissage des montants sur la première planche. Après, mettez la deuxième planche contre un mur en amenant les montants sur la ligne. Vissez-les sur les côtés et nettoyez la colle après avoir bridé le tout avec des serre-joints. Enfin, posez les 4 équerres de chaise sur le chant de la ceinture basse et sur les côtés. Faites sécher l’ensemble pendant 24 h avant de personnaliser le lit de votre bébé.

,