Tag Archive Plaquiste

Plaquiste

Quelle est la différence entre un plaquiste et un plâtrier ?

2020-07-31 Commentaires fermés sur Quelle est la différence entre un plaquiste et un plâtrier ? By Yves Saint-Hilaire

Le plaquiste, tout comme le plâtrier, peut intervenir en construction et en rénovation. Certains confondent même les deux métiers du fait qu’ils travaillent tous les deux le plâtre. Pour lever ce doute, découvrez la différence entre ces deux artisans grâce à cet article.

Qu’est-ce qu’un plaquiste ?

Le plaquiste est celui qui s’occupe de la décoration, de l’isolation et de l’aménagement des espaces intérieurs d’un logement. Il peut être amené à réaliser l’agencement de bureaux ou à améliorer la performance phonique d’une pièce.

Les missions du plaquiste sont nombreuses :

  • Pose de faux plafonds et de cloisons ;
  • Montage de plaques pré-fabriquées sur plusieurs types de surfaces ;
  • Application d’enduit et pose de joints ;
  • Isolation thermique et phonique.
  • Pose de lignes de vie, de stocks de matériaux, de garde-corps anti-chute et d‘échafaudages.
  • Mise en place des panneaux pré-fabriqués qu’ils soient stratifiés, agglomérés, en métal, en placo plâtre ou en plastique.
  • Pose de joints, consolidation de la structure des panneaux.
  • Vérification de l’aplomb des murs et de l’équerrage.

Pour devenir plaquiste, vous devez savoir lire un plan, manier différents outils (niveau, équerre, perceuse, etc.), prendre des mesures, appliquer de l’enduit et faire des traçages. La connaissance des règles de sécurité et d’hygiène est aussi indispensable pour exercer ce métier.

Un plaquiste doit également être méticuleux, soigneux et disposer d’une bonne capacité physique. Par ailleurs, le sens de la décoration et le goût du détail lui seront indispensables.

Pour accéder au métier de plaquiste, vous devez obtenir un CAP plâtrier plaquiste, un BEP finition, plâtre et pré-fabriqués, une MC (Mention complémentaire) plaquiste, un Bac pro Aménagement et finition, un BTS Aménagement et finition ou AFPA (c’est un titre professionnel plaquiste).

Selon l’ampleur des travaux à effectuer, un plaquiste peut être autonome ou travailler sous les ordres d’un chef d’équipe.

Qu’est-ce qu’un plâtrier ?

Après le menuisier et le maçon, c’est le plâtrier qui intervient. Celui-ci s’occupe des enduits de plafonds et de murs. Il peut également corriger les défauts au niveau des plafonds ou des cloisons.

Vous pouvez aussi demander à un plâtrier de construire des cloisons en carreaux de plâtre, des plafonds à l’ancienne, des moulures, des corniches et des cheminées.

Pour devenir plâtrier, différentes formations sont possibles en fonction de votre niveau :

  • Niveau CAP : vous pouvez obtenir un CAP métiers du plâtre et de l’isolation, un CAP staffeur ornemaniste (décoration) et MC plaquiste.
  • Niveau Bac : vous devez être titulaire du Bac pro aménagement-finition du bâtiment ou du BP (Brevet professionnel) métiers du plâtre et de l’isolation.
  • Niveau Bac + 2 : vous devez posséder un BTS AF (Aménagement et finition) ou un BMA (Brevet des métiers d’arts) staff et matériaux associés.

Un plâtrier peut travailler à son compte ou dans des entreprises spécialisées. Dans les deux cas, pour commencer, son salaire avoisinera le SMIC.

Alors, pour ceux qui sont à la recherche d’un plaquiste pour réaliser des travaux de rénovation intérieure, prenez contact avec l’entreprise MKS. Elle s’occupe des travaux d’isolation (laine de verre, laine de bois, laine de lin), de la pose de cloisons, de l’aménagement de combles et de la pose de faux plafonds (bois, lames métalliques, plaques de plâtre).

Vous pouvez lui confier également la pose de plaques de plâtre, la pose de revêtements de sols, la peinture intérieure et extérieure de bâtiment, le ravalement de façade et l’isolation. Pour obtenir plus d’informations sur ses, contactez-le au 09 74 56 69 84.

,

Plaquiste

2 points à découvrir sur le métier de plaquiste

2020-06-06 Commentaires fermés sur 2 points à découvrir sur le métier de plaquiste By Yves Saint-Hilaire

Le plaquiste intervient généralement après les travaux de gros œuvre. Il a pour mission d’améliorer le confort d’un bâtiment et son esthétisme. Cependant, avant d’avoir recours aux services de cet artisan, voici deux points que vous devriez connaître.

Les différentes missions du plaquiste

Le plaquiste assure plusieurs missions :

La pose de plaque de plâtre

La plaque de plâtre peut servir de doublage de murs ou de cloisons séparatives. Selon son utilisation, vous pouvez choisir parmi différents types :

– type A : plaque de plâtre standard de couleur blanche. Elle est utilisée pour les cloisons, le doublage de murs et le plafond.

– type H : plaque de plâtre hydrofuge, souvent de couleur bleue ou verte. Son installation est préconisée en milieu humide, à titre de cloisons, de plafonds ou de doublage de murs.

– type F : plaque de plâtre coupe-feu, de couleur rose. Elle peut servir de doublage de murs, pour les plafonds ou les cloisons. Elle peut être installée là où il est nécessaire de poser une protection contre le feu.

– type D : plaque de plâtre disposant d’une haute densité. Elle est parfaite pour les zones qui ont besoin d’une amélioration acoustique ou d’une protection contre les chocs.

– type I : plaque de plâtre à haute dureté superficielle. Sa pose est conseillée dans les zones où une dureté superficielle accrue est indispensable.

De même, la technique de pose de plaque de plâtre est variée selon son usage. Par exemple, pour des cloisons en plaque de plâtre, il peut s’agir d’une pose visée sur rails métalliques ou d’une pose sur une âme en carton alvéolaire.

En ce qui concerne une plaque de plâtre comme doublage de murs, vous avez le choix entre une pose collée et une pose sur tasseaux.

La pose de faux plafond

La pose de faux plafond fait partie des missions du plaquiste. Avant de procéder à la mise en place proprement dite, choisissez le type qui répond le mieux à vos attentes : plafond suspendu, plafond tendu ou plafond autoportant.

Quel que soit le type de faux plafond que vous avez décidé d’installer, la technique de pose est la même : installation des suspentes, des fourrures, pose des plaques de plâtre et des joints.

Dans certains cas, le plaquiste est aussi amené à mettre en place des isolants thermiques et à couler des chapes de béton.

Le prix des travaux du plaquiste

Le prix des travaux du plaquiste dépend de nombreux critères tels que le type de chantier, la complexité du travail, la zone d’intervention et l’accessibilité. En général, il se calcule au m². Voici une liste de quelques prestations d’un plaquiste et leurs coûts respectifs :

– pose de plaque ultra-thermique : en moyenne 35 € ;

– pose d’une cloison de distribution : environ 45 € ;

isolation de toiture et combles : environ 70 € ;

pose de carreaux de plâtre : en moyenne 40 et 60 ( selon l’épaisseur) ;

pose de plaque de plâtre à isolant en laine de roche : environ 30 € ;

etc.

La pose de plaque de plâtre est une opération complexe et requiert un savoir-faire spécifique. C’est la raison pour laquelle, elle nécessite l’intervention d’un plaquiste à Marseille. Ayant une quinzaine d’années d’expérience dans la pose de faux plafonds et de plaques de plâtre, CIP est l’entreprise qu’il vous faut.

Elle s’occupe également de la pose de revêtements de sols (carrelage, sol souple, parquet et béton ciré), réalise des travaux de peinture (peinture intérieure, peinture extérieure et peinture à effet), d’isolation, d’aménagement de combles et d’électricité.

,