Tag Archive peinture

La peinture, un art intemporel

2020-02-14 Commentaires fermés sur La peinture, un art intemporel By Yves Saint-Hilaire

Depuis les peintures rupestres aux grandes expositions récentes, la peinture artistique n’a jamais cessé d’impressionner le monde. Cet art visuel permet de se souvenir de toutes les périodes de l’histoire de l’humanité. Même de nos jours, on est fasciné et on s’interroge encore de la qualité de ces œuvres. On l’enseigne également pour ne pas perdre un tel savoir-faire. Le terme désigne à la fois les tableaux que nous connaissons, mais aussi les œuvres décoratifs tels que l’on retrouve sur les anciens bâtis comme les maisons et les églises.

L’art de la peinture

Comme toutes les autres catégories, c’est un moyen d’exprimer une culture, au même titre que la poésie, la danse ou la musique. Son origine n’est pas précisément connue. Tout ce qu’on sait , est qu’elle existait depuis l’Antiquité. Toutefois, des traces de peintures rupestres ont été retrouvées dans certaines grottes comme en France datant de 20 000 ans et au Brésil de 10 000 ans. Elles représentaient vaguement des zébus, des félins et des chevaux.

Les œuvres sur toile ou sur les habitations n’ont pas, cependant, vues le jour que bien plus tard, notamment à la Renaissance. C’est durant cette période que la peinture a été classifiée parmi les 9 catégories d’art. Dans cette nomenclature, elle occupe la troisième place.

La peinture au Moyen Âge

Cette époque a marqué l’histoire de cet art par des changements radicaux de la pratique. Si avant, le concept consistait à tracer une silhouette sur les murs, le besoin de s’exprimer d’une autre manière a poussé les artistes à rechercher un coloris plus éclatant. Au 10 et 11ème siècle dans cette optique de recherche de la couleur, la peinture à fresque, à la colle et à l’huile est née.

La Renaissance, une étape importante pour cet art

L’époque de la Renaissance est d’une importance capitale pour la peinture. C’est, en effet, durant cette époque que les grandes écoles ont été créées, notamment en Italie, en France et en Allemagne. L’école florentine, en Italie, est à l’origine d’une amélioration remarquable dans les œuvres. Il s’agit de la netteté des tableaux, des lignes et une proximité plus prononcée avec la nature.

Au 15ème siècle, sont arrivés les grands peintres en Italie et le concept gagne la décoration architecturale. Cette nouvelle époque est surtout marquée par une technique plus performante rendant ainsi les œuvres beaucoup plus attrayantes, par le caractère correct du dessin et la qualité de la couleur.

Les techniques de peinture

Durant toute son évolution, plusieurs techniques ont vu le jour. Elles sont en général initiées par les grands peintres de chaque époque.

Le réalisme ou le naturalisme

C’est une technique d’expression qui consiste à représenter la nature et le matériel. Il a surtout été utilisé en l’an 1800 et servait à trouver un équilibre entre ce que le peintre veut exprimer et le moyen pour y parvenir. Il est, cependant, très critiqué à cause de la façon de représenter la réalité. Après quelques années, il sera amélioré et remplacé par une autre plus moderne.

L’impressionnisme, une technique influente

Directement dérivée du naturalisme, elle met en avant les détails, notamment les nuances de couleurs, les ombres et les éclairages. Elle a considérablement influencé tous les artistes-peintres du monde et les techniques qui l’ont suivi.

Plus tard, une nouvelle manière de peindre a vu le jour. Il s’agit du Néo-impressionnisme qui était fondamentalement la même que son prédécesseur à la différence d’une meilleure précision. Malgré une certaine célébrité , cette technique a vite connu ses limites et les peintres contemporains ont préféré opter pour l’expressionnisme mettant en avant les couleurs plus que les nuances.

S’initier dans la peinture

Plusieurs écoles proposent des formations de peintures artistiques. Pour un apprenti peintre, l’essentiel est de connaître toutes les techniques afin de choisir celle qui correspond le mieux à ce qu’il veut exprimer. Il pourra également commencer par des exercices simples, comme la toile grâce à des guides de préparations faciles.

, ,

Tout savoir sur le traitement de surface

2020-01-29 Commentaires fermés sur Tout savoir sur le traitement de surface By Yves Saint-Hilaire

 

Dans le secteur de l’industrie, la technique de traitement de surface est importante. Sans ce procédé, il est impossible de créer des objets métalliques, qu’ils soient de type standard ou personnalisé. Cela consiste à modifier l’aspect de la surface en élaborant des caractéristiques particulières adaptées aux conditions d’utilisation. L’anticorrosion, la tenue à l’usure, la soudabilité, la résistance à l’oxydation et la conductibilité électrique sont les plus concernées. Découvrez dans ce guide, les différentes techniques de traitement de surface.

Le traitement mécanique

Les techniques de traitement mécanique sont les plus plébiscitées. Le traitement de la surface du métal passe par plusieurs étapes tels que l’occurrence, l’écrouissage et le polissage. Le premier regroupe trois procédés différents, dont le galetage, le grenaillage et le moletage. Le polissage consiste à enlever de la matière. Il résulte d’un mélange de processus mécanique et électrolytique. Il consiste également à l’aérogommage, le microbillage, l’ébavurage et le brunissage. Ces techniques de traitement de surface sont moins populaires. Néanmoins, elles sont toutes aussi efficaces les unes que les autres.

Le traitement par plasma

Ce traitement peut s’effectuer sur différentes matières : plastiques, élastomères, métaux, verre, céramiques et matériaux hybrides. Basé sur l’utilisation de décharge électrique ou de pression atmosphérique, le traitement de surface par plasma est nécessaire pour garantir une bonne adhésion des matières. En effet, cette technique offre un nettoyage à la fois fin et optimal. Le principal avantage du traitement plasma convient à tous les types de matériaux, allant des métaux aux composites, en passant par les plastiques.

Le traitement de conversion

Lors d’un traitement de conversion, l’objectif principal est de créer une réaction chimique entre le métal et l’agent réactif. La voie thermochimique appliquée pour les nitrurations et nitrocarburations des aciers s’apparente aux traitements de conversion. Même si la phosphatation est plus connue, il est toujours possible d’opter pour la chromatation ou passivation. Par voie électrolytique, les techniques recommandées sont l’anodisation et la sulfuration.

Le traitement par transformation structurale

Le traitement par transformation structurale offre deux possibilités : par voie mécanique et par voie thermique. La première consiste à renforcer les contraintes de compression, soit par grenaillage, soit par galetage. Le choc laser est aussi une excellente alternative. La deuxième méthode a pour but de durcir le métal par fusion superficielle ou par trempe superficielle. Ainsi, le chauffage du métal se fait à la flamme, par faisceau haute énergie ou par induction. D’ailleurs, les entreprises actuelles les plus avancées en termes de technologie ont également recours au bombardement électronique.

Le traitement thermochimique de diffusion

Le traitement thermochimique de diffusion concerne les diffusions de métaux, également assimilable aux CVD (par le chrome : chromisation, par le zinc, shérardisation, par l’aluminium : aluminisation…). La diffusion de métalloïdes se décline en procédé par voie liquide (bains de sels), par voie gazeuse (atmosphère), en milieu raréfié (basse pression), par application de pâtes (slurry-coating), par voie solide (en caisse), etc.

Le traitement corona

Le traitement corona est une forte oxydation de la surface d’un matériau. Il n’entraîne pas d’élévation de température du support. En effet, l’oxydation des molécules permet d’augmenter la tension de surface d’un support en plastique, verre ou métal. Dans le cas du traitement corona, la flamme froide est produite entre deux électrodes qui reçoivent une haute tension et qui sont visibles à l’extrémité.

En somme, le traitement de surface est important afin de garantir la qualité des travaux d’impression, d’encollage, de revêtement ou de vernissage des matériaux. Pour vous aider, n’hésitez pas à faire appel à LMPI PRESTIA, spécialisée dans le traitement de surface à Angers. Elle propose des solutions de peinture poudre thermodurcissable, poudre thermoplastique et peinture liquide sur tous supports. Elle intervient également dans différents domaines d’activités : serrurerie / métallerie / chaudronnerie industrielle, publicité, façadier, marine / nucléaire / militaire, collectivités, automobile, particuliers.

 

, ,