Tag Archive Revêtement anticorrosion

La préparation de surfaces, pour quelle méthode opter ?

2021-03-26 Commentaires fermés sur La préparation de surfaces, pour quelle méthode opter ? By Yves Saint-Hilaire

La préparation de la surface est une étape indispensable et très utilisée dans de nombreux domaines. Elle est nécessaire pour la fabrication d’objets, de supports ; la rénovation, le nettoyage et la restauration de certains éléments. Elle consiste à modifier légèrement la structure d’une surface afin de faciliter l’application de revêtements. De nombreuses techniques sont utilisées dans ce cas. Elles peuvent consister à ajouter de la matière à la surface, en particulier dans la restauration, ou au contraire en enlever. La préparation doit tenir compte de nombreux facteurs et doit être réalisée par des professionnels.

Pourquoi réaliser une préparation de surfaces ?

L’application d’un revêtement sur une surface est rarement facile, qu’il s’agisse de peinture ou autres revêtements. C’est surtout le cas des métaux. C’est pourquoi les matériaux doivent être préalablement traités pour faciliter le processus.

La préparation de surface est également courante dans les travaux de nettoyage, de maintenance des produits et surfaces métalliques. Cette application consiste habituellement à débarrasser toutes sortes d’imperfections sur une surface présentant des défauts, des défaillances ou des traces de corrosion.

Les techniques appliquées pour la préparation de surfaces sont également utilisées dans la conception de pièces métalliques en tout genre. Dans ce cas, elles permettent de donner la finition souhaitée aux pièces. À titre d’exemple, elles permettent d’adoucir les bords des pièces sur une échelle millimétrique.

Quels sont les critères de choix de la technique à utiliser ?

Préparer une surface peut se faire selon de nombreux procédés. C’est pourquoi, il est souvent difficile de choisir parmi les techniques possibles, car celles-ci doivent tenir compte de nombreux paramètres. Ainsi, le type de matériau, le degré de dégradation et l’objectif du traitement définissent la technique à utiliser. Il existe deux types de traitement selon ces critères. Ces deux techniques peuvent être complémentaires.

Le traitement mécanique

Cette notion regroupe les techniques qui utilisent des particules solides dans le traitement des surfaces.

  • Le dégraissage

Il consiste à débarrasser les surfaces des impuretés, en particuliers les graisses. Il a habituellement lieu avant l’application de revêtement sur une surface. Il est également indispensable avant un traitement thermique d’un élément.

  • Le sablage

C’est un des traitements les plus utilisés dans la préparation de surfaces. Son principe consiste, en général, à projeter des particules des matériaux abrasifs, à très haute pression. Le sablage permet de venir à bout des saletés les plus tenaces. Il est surtout recommandé pour un traitement contre la rouille, l’accumulation de carbone et l’oxydation.

Cette méthode au jet de sable est également utilisée dans nombreux d’autres domaines comme la fabrication, le reconditionnement, et même dans le bâtiment. Cette grande adaptabilité est l’un des avantages les plus appréciés de cette méthode.

  • Le grenaillage

Il reprend fondamentalement les principes du sablage, sauf qu’ici, le traitement a pour but de modifier la structure d’une surface afin d’en améliorer le rendu et l’aspect. Dans ce cas, le matériau abrasif est remplacé par des billes de taille différente selon le rendu recherché.

Le traitement chimique

Le traitement chimique se fait par l’utilisation de substances chimiques afin de se débarrasser de toutes les impuretés d’une surface. Ce type de traitement est notamment recommandé pour le traitement des métaux comme le fer, le cuivre, l’acier, l’aluminium et tous les types d’alliages. En effet, ces matériaux sont sujets à la corrosion et doivent être profondément nettoyés avant la réutilisation.

On a également recours à cette méthode pour traiter les autres matériaux comme les polymères. On utilise surtout cette méthode afin d’améliorer certaines matières plastiques, comme leur qualité adhésive et leur résistance.

Une entreprise spécialisée dans le traitement de surface à Grézieu-la-Varenne

Le traitement de surface est aussi applicable aux menuiseries intérieures et extérieures, comme le portail, les escaliers, les radiateurs en fonte, etc. Ce type de traitement permet d’améliorer la longévité des éléments. PSEP Industrie est spécialisée dans le traitement et le nettoyage de surface à Grézieu-la-Varenne.

, ,

Comment procède-t-on à la métallisation ?

2020-07-08 Commentaires fermés sur Comment procède-t-on à la métallisation ? By Yves Saint-Hilaire

La métallisation est une technique de revêtement qui vise à protéger un objet en acier de la corrosion. Il paraît simple d’apporter une telle définition, pourtant, la métallisation est tout un process où plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Il semble ainsi intéressant d’en parler amplement dans cet article, si jamais vous ressentez la nécessité de procéder à cette opération.

La métallisation et son processus

La métallisation est une solution anticorrosion employée en tant que revêtement de protection d’une pièce en acier. Ce revêtement métallique est appliqué par projection thermique. Le process vise alors à fondre le zinc, l’aluminium ou l’alliage et de les intégrer dans un pistolet à arc. Le principe consiste alors à refroidir les dépôts de zinc, de sorte qu’ils forment un revêtement solide. En effet, la couche de zinc empêche le contact de l’acier avec l’humidité qui est à l’origine de son oxydation. La métallisation provoque ainsi une réaction électrochimique entre l’acier et le zinc, créant ainsi en parallèle une barrière efficace contre la corrosion. Dans le domaine de l’industrie automobile par exemple, la métallisation est nécessaire pour préserver la carrosserie du véhicule. Des méthodes de sablage y sont souvent associées.

Quelques différences entre la métallisation et la galvanisation

Comme cité précédemment, la métallisation consiste à pulvériser un revêtement anticorrosion de zinc sur les pièces en acier. En ces termes, cette protection est similaire à celle de la galvanisation. Cependant, le procédé de métallisation diffère de la galvanisation sur quelques points. D’une part, la métallisation consiste à appliquer mécaniquement une couche de protection, sans produire aucun effet thermique sur l’acier. La couche de zinc s’applique alors directement à partir du pistolet à arc. D’autre part, c’est un procédé à froid qui ne demande aucun temps de séchage. La surface d’acier peut donc être manipulée directement, ce qui réduit considérablement la durée du traitement. D’ailleurs, l’opération qui en résulte ne produit aucun composé organique volatile. C’est-à-dire que l’excédent peut être immédiatement récupéré et réutilisé. Enfin, le revêtement par projection thermique demande très peu d’entretien.

Quant à la galvanisation, c’est un procédé à chaud. Elle consiste à immerger entièrement la surface en acier dans un bain de zinc en fusion. L’acier et le zinc combinent et forment un ensemble entier, contrairement à la métallisation qui est un revêtement indépendant.

L’utilisation du pistolet à arc

Quelle que soit la méthode employée, on pulvérise généralement via un pistolet à arc, un mélange composé de zinc et d’aluminium fondus sur la surface en acier. Le pistolet à arc électrique est alimenté par deux fusibles. Une buse dirige un jet d’air ou du gaz à haute pression sur l’arc. L’on obtient du métal fondu directement pulvérisé sur la pièce métallique. Par conséquent, on obtient de minuscules gouttes de métal qui refroidissent et qui durcissent au contact de la pièce d’acier. Celles-ci forment un revêtement compact sur toute la surface appliquée.

Avant de se lancer dans la phase de métallisation, il faut savoir que la surface doit être préparée à l’aide d’un jet abrasif. Cela permet entre autres de réduire la porosité de l’acier et de faciliter son traitement.

En synthèse, la métallisation et la galvanisation sont deux manipulations distinctes. Ces deux opérations requièrent néanmoins une certaine connaissance des matériaux employés, mais surtout des procédés techniques qui font d’elles des activités assez complexes. Le procédé de métallisation demande tout un panel de règles d’utilisation, notamment le coefficient de glissement entre les surfaces de l’assemblage. L’entreprise METALLISATION DES HAUTS DE FRANCE vous propose son savoir-faire en la matière. Cette société est spécialisée dans la métallisation de pièces industrielles et mécaniques depuis 1984. Présente à Lille, Amiens et Reims, elle respecte les normes et les procédés de métallisation en vigueur.

, ,