Tag Archive plongeur

Le scaphandrier : un véritable héros moderne

Le métier de scaphandrier est généralement classé parmi les professions les plus dangereuses depuis 2013. Soumis à la fatigue et à la pression, habitué à toutes sortes de missions très dangereuses, travaillant dans un milieu hostile, le scaphandrier est devenu un héros moderne. Trouvez dans cet article toutes les informations essentielles concernant ce métier.

Le scaphandrier : de quel métier s’agit-il exactement ?

Le scaphandrier est principalement un plongeur sous-marin qui effectue des travaux subaquatiques, des inspection ou des explorations. Il peut travailler dans plusieurs domaines, notamment le forage, le génie militaire, la production gazière, le génie civil ou même la production pétrolière.

C’est également un ouvrier polyvalent, ayant des connaissances approfondies dans :

  • Le coupage ;

  • La menuiserie ;

  • La soudure ;

  • Les explosifs ;

  • Les outils hydrauliques et pneumatiques ;

  • Le béton ;

  • L’opération de chambres hyperbares ;

  • Les composés d’injection ;

  • La manœuvre d’embarcation ;

  • La photographie sous-marine et la vidéo.

Il est également spécialisé dans l’entretien et l’utilisation d’une grande variété d’équipements de plongée.

Quels sont les équipements habituels ?

À la différence du plongeur autonome, le scaphandrier est alimenté en « gaz respirable » par la surface, et cela, grâce à son narguilé. Cet équipement fait généralement partie de son scaphandre à casque. Ainsi, le scaphandrier adopte plusieurs types d’habits et de casques de plongée en fonction des endroits dans lesquels il doit plonger ou du travail qu’il doit réaliser.

Il existe différents types de scaphandres autonomes qui ne sont pas alimentés en air de surface, notamment les scaphandres Rouquayrol-Denayrouze ou les scaphandres Dräger. Actuellement, le scaphandrier utilise un casque KMB et des vêtements étanches, et est alimenté en gaz par narguilé. Lorsqu’il est amené à travailler à des profondeurs importantes, ce plongeur professionnel peut y aller tout en respirant des mélanges de gaz adaptés.

Comment peut-on devenir scaphandrier ?

Pour devenir un scaphandrier professionnel, il faut passer par l’INPP ou l’Institut National de Plongée Professionnel. Il s’agit en fait d’une école destinée à former des scaphandriers. Sachez qu’il y a différentes catégories de plongeur sous-marin, comme :

  • Les techniciens ;

  • Les ouvriers ;

  • Les médecins.

Ce sont tous des travailleurs subaquatiques.

En outre, il existe une deuxième école qui est l’École Nationale des Scaphandriers.

Le scaphandrier : est-ce un métier atypique ou sportif ?

Bon nombre d’apprentis scaphandriers sont des personnes qui cherchent à se reclasser après une carrière dans l’armée. En effet, la plupart d’entre eux sont des anciens militaires. Cependant, beaucoup de jeunes sont également intéressés, et cela, pour de nombreuses raisons.

La fédération gère la formation en plongée sous-marine, et impose également des normes de préparation physiques strictes. Afin de plonger facilement, l’apprenti doit être au meilleur de sa forme.

Le métier de scaphandre : y-a-t-il des dangers et des risques encourus ?

Dans le cadre des travaux consistant à couler du béton, un ouvrier peut être submergé par le matériau. Il en est de même pour les travaux sur les barrages. En effet, le scaphandrier peut être aspiré par des micro-fissures et être traîné vers le fond.

Dans le domaine maritime, les conditions climatiques sont fortement liées avec tout ce qui est en haute mer. Ainsi, le plongeur sous-marin peut avoir des creux de mer importants. Il peut également être projeté contre les structures s’il travaille sur les plateformes pétrolières.

Ainsi, si vous souhaitez réaliser des travaux maritimes, il vaut mieux contacter des professionnels tels que l’entreprise GENTIL TSM, située en Nouvelle-Aquitaine. Elle est également spécialisée dans la réalisation de travaux fluviaux, portuaires et sous-marins.

Tags, ,