Tag Archive accordeur professionnel

Comment accorder son piano soi-même ?

2020-06-18 Commentaires fermés sur Comment accorder son piano soi-même ? By Yves Saint-Hilaire

Comme le violon et la guitare, le piano est également un instrument à cordes. Les deux premiers s’accordent facilement et seulement en quelques minutes. En revanche, faire accorder un piano prend beaucoup de temps et est très compliqué. Mais après avoir lu cet article, il sera facile pour vous de le faire vous-même.

Comprendre les cordes d’un piano

En principe, chaque note comprend 2 ou 3 cordes sur lesquelles les marteaux de cet instrument frappent. Ainsi, pour un piano de 88 touches, cela représente 240 cordes environ. Dans ce cas, l’accordage nécessite un spécialiste, notamment un accordeur professionnel. Néanmoins, il faut le payer, alors que le piano doit également être accordé.

Accorder un piano : combien de fois par an ?

En général, il faut accorder son piano au moins une fois chaque année. Mais l’idéal est de faire 2 accords par an, si vous avez les moyens et la possibilités bien sûr. C’est aussi valable si votre instrument est neuf, car les cordes ont une élasticité très variable durant les premières années de vie de votre piano. Ainsi, le piano se stabilisera une fois que les accords seront fréquents. En d’autres termes, vous pouvez jouer sans qu’il se désaccorde.

En revanche, mieux vaut l’accorder au moins une fois par an si vous ne jouez pas souvent. Mais si l’instrument n’a pas été accordé durant des années, il sera injouable et l’entretien ne sera pas une chose aisée.

À quel moment accorder son piano ?

Avant d’accorder son piano (+ localité), il faut tenir compte de quelques règles importantes. Tout d’abord, il faut attendre que la température extérieure, ainsi que l’hygrométrie (l’humidité dans l’air) soient stables. Effectivement, il est conseillé de ne pas l’accorder s’il fait plus de 30 °C par exemple. Il en est de même durant la période hivernale. Quoi qu’il en soit, il faut à tout prix éviter les températures extrêmes.

  • Si vous êtes obligé d’accorder votre piano chaque année, il est recommandé de le faire au début de l’hiver ou à la fin de l’automne. Mais il faut avant tout brancher votre chauffage. Pourquoi ? Votre instrument risque de se désaccorder très vite, car le chauffage.

  • Si vous êtes dans l’obligation d’accorder votre piano deux fois par an, le deuxième accord doit être fait au retour du printemps. En effet, l’hygrométrie peut causer la variation de la tension des cordes. Mais la température y est aussi pour quelque chose. Évidemment, elle assèche ou humidifie l’air.

Comment maîtriser l’hygrométrie ?

Vous pouvez installer un hygromètre à côté de votre piano. Ainsi, sachez que l’hygrométrie est stable si elle est entre 55 et 70 %. Vous pouvez également humidifier l’air de manière artificielle, et cela, en utilisant un humidificateur. En revanche, si la pièce est trop humide, utilisez des capteurs d’humidité, notamment un déshumidificateur.

Néanmoins, il faut faire très attention au réglage de ces appareils. En effet, si le système se coupe ou si c’est mal fait, une grande variation d’ambiance sera créée. Et cela fera bouger votre piano.

L’harmonisation, un réglage après réglage

Il s’agit d’un réglage supplémentaire après l’accordage du piano. C’est une intervention très technique que l’accord lui-même. Il s’agit de piquer les feutres de têtes des marteaux avec une aiguille. Le but est de les amollir. Pour avoir plus de détails, demandez à votre accordeur ou contactez PIANOS LEFEBVRE, un accordeur professionnel situé près de Montluçon dans l’Allier. Dominique Lefebvre vous propose également la vente et la location de pianos.

En outre, l’harmonisation

, ,