Category Archive Travaux

Portes et fenêtres : comment choisir entre le bois, l’aluminium et le PVC

Les portes et les fenêtres font l’esthétique d’un bâtiment. Ce sont les vitrines reflétant le design et la modernité d’une construction. Toutefois, les critères de choix d’un modèle de porte ou de fenêtre ne doivent pas être basés uniquement sur les préférences esthétiques. Pensez également au confort des occupants du bâtiment. En choisissant les matériaux de fabrication d’une porte ou d’une fenêtre, vous sélectionnez un des éléments constitutifs du système d’isolation thermique d’un bâtiment. Ainsi, le bois, l’aluminium et le PVC offrent une multitude d’options en termes d’isolation, ce qui implique une différence au niveau du confort thermique. Afin de faire le meilleur choix, il est intéressant de savoir les caractéristiques de ces trois matériaux.

Le bois un excellent isolant thermique

Le choix d’installer des portes et fenêtres en bois est une garantie de choisir un ouvrage performant en matière d’isolation thermique et phonique. Toutefois, la plupart des propriétaires qui choisissent le bois pour fabriquer leurs portes et fenêtres, ont été surtout séduits par leur qualité esthétique. Le bois est classé parmi les matériaux nobles qui peuvent s’adapter à tous les styles de maisons classiques et contemporains. Néanmoins, le bois est surtout plébiscité pour la restauration d’ouvrages anciens sur mesure. Le matériau est ainsi plus adapté à la rénovation qu’à la fabrication de portes et fenêtres neuves. Sachez toutefois que le bois reste le matériau de prédilection de tous ceux qui envisagent de construire un bâtiment écologique.

L’aluminium, un matériau élégant

L’aluminium est un choix particulièrement apprécié des propriétaires de maisons neuves dans la fabrication des portes et fenêtres. Un artisan menuisier n’aura pas beaucoup de mal à travailler ce matériau pour faire un ouvrage design, moderne et élégant. Il doit également son succès à sa facilité de pose et à son entretien facile. Néanmoins, le coût nettement accessible est un des facteurs qui réussissent à convaincre les consommateurs d’adopter ce matériau. Recyclable, donc respectueux de l’environnement, l’aluminium est moins cher que le bois. Toutefois, avant d’investir dans l’installation de portes et fenêtres en alu, il faut compter sur le revers en termes de performance d’isolation. Les ouvrages de menuiserie en aluminium nécessitent l’ajout d’un système de rupture de pont thermique afin d’accroître ses performances isolantes. Il s’agit d’un investissement à mettre dans la balance lors du choix.

Le PVC, un matériau innovant

Les portes et fenêtres en PVC ont le suffrage des nombreux ménages à cause de leur coût nettement moins onéreux par rapport aux autres matériaux. Pour comparer les prix, il vous suffit de découvrir les inventaires des professionnels comme Prestige Portes et Fenêtres à Pont-Rouge. Le PVC est également apprécié pour sa grande polyvalence. En effet, il peut être intégré sans difficulté à tous les styles de bâtiment. Quant à sa performance d’isolation thermique, c’est tout simplement le premier du classement. L’installation des portes et fenêtre en PVC est d’ailleurs recommandée dans la construction des bâtiments à basse consommation ou BBC. Parfaitement étanches, les ouvrages de menuiserie en PVC contribuent à la réduction de la consommation d’énergie. Résistant aux intempéries et aux diverses agressions extérieures, les portes et fenêtres en PVC sont faites pour durer dans le temps.

Les matériaux mixtes

Si vous n’arrivez pas à vous décider sur le choix du matériau de fabrication de vos portes et fenêtres, optez pour la mixité. Vous avez la possibilité de combiner le bois et l’alu afin de profiter de la noblesse du bois et de l’élégance de l’aluminium. Vous pouvez également apporter une touche de modernité à vos portes et fenêtres avec l’alu tout en renforçant l’étanchéité des ouvrages avec le PVC. Autant de combinaisons sont envisageables. N’hésitez pas ainsi à demander l’avis d’un menuisier professionnel afin de fabriquer le modèle de portes et fenêtres en bois, en alu ou en PVC adapté à votre projet.

Tags, , , ,

Comment construire un mur en pierre ?

Vous aimez manier les outils de maçonnerie ? Vous pouvez certainement construire vous-même un mur en pierre. Le montage de ce type d’ouvrage est un des grands classiques de la maçonnerie. Les travaux sont à la portée de tous les passionnés ayant des mains agiles et dotés de quelques connaissances techniques de base en maçonnerie. Inspirez-vous de quelques conseils suivants afin de ne pas commettre les erreurs de débutants.

Priorité à la sécurité

La pierre doit son succès à son charme unique et à sa durabilité. Ce matériau est ainsi très sollicité dans la construction de certains types de murs, surtout ceux dédiés à soutenir des charges. Quel que soit votre projet, prenez le temps de l’étudier sous tous les angles. Un mur en pierre peut se révéler dangereux s’il est mal posé. Sa construction doit ainsi reposer sur l’application stricte de certaines techniques de maçonnerie. Si vous estimez ne pas être en mesure de réaliser les travaux correctement, ne prenez pas de risques inutiles. Faites appel à l’entreprise ALM à La Plaine-sur-Mer si vous souhaitez confier votre projet à un professionnel.

Passez aux étapes de la construction

Après avoir fait l’évaluation de toutes vos capacités techniques et matérielles, vous pouvez vous lancer dans la construction de votre mur en pierre. Voyez comment construire votre ouvrage de maçonnerie, étape par étape :

  • Délimitez le périmètre de votre construction. Pour ce faire, il vous suffit d’utiliser des piquets et de la corde. Vous devez tracer à la corde la longueur et la largeur de votre mur.
  • Creusez les fondations. La construction de votre mur démarre par le creusage des fondations. Sa profondeur doit être proportionnelle à la hauteur du mur. Pour un ouvrage ayant plus d’un mètre de hauteur, il faut creuser au-delà de 40 cm. Quant à la largeur des fondations, celle-ci doit être deux fois supérieure à la largeur du mur.
  • Préparez les fondations. C’est l’étape la plus importante de la construction de votre mur en pierre, car de celle-ci dépend la solidité de l’ouvrage. Pour ce faire, dans le fond des fondations, vous devez verser, repartir, aplanir et damer une couche d’environ 10 cm de cailloux. Au-dessus de cette première couche, vous placez une couche de ballast avant d’étaler une couche de 10 cm de mortier. Posez ensuite des fers à béton tous les 15 cm sur la longueur des fondations avant d’y verser une autre couche de 10 cm de mortier. Terminez par l’aplatissage des couches de fondation avant de laisser sécher l’ouvrage durant une dizaine de jours.
  • Sélectionnez les matériaux. En fonction du style de mur que vous souhaitez ériger, vous avez le choix entre les pierres naturelles et les pierres taillées. Les deux types de pierres se travaillent différemment lorsque vous construisez votre mur. Si vous optez pour les pierres naturelles, vous devez faire un tri entre les pierres de petite et de grande taille, de forme géométrique et difforme, etc. En revanche, avec les pierres taillées, vous pouvez passer l’étape du triage pour aller à l’essentiel : la construction de votre mur.
  • Érigez votre mur. Vous arrivez à l’étape de l’élévation de votre mur. C’est le moment de faire appel à toutes vos connaissances techniques en maçonnerie de pierre. Vous devez commencer par étaler une première couche de mortier avant de poser les pierres d’angle. Ensuite, vous continuez vers la longueur en rangeant les pierres une à une. Calez les pierres entre elles avant de bloquer l’ensemble avec du mortier. Tout au long de l’édification, évitez de vous séparer d’un niveau et d’un fil à plomb afin de vérifier l’horizontalité et la verticalité de l’ouvrage.

Tags, , , ,