Category Archive Guide artisan

Le serrurier-métallier, le spécialiste du domptage des métaux

2020-04-30 Commentaires fermés sur Le serrurier-métallier, le spécialiste du domptage des métaux By Yves Saint-Hilaire

Contrairement à ce que pense la majorité des personnes, le métier de serrurier-métallier n’est pas uniquement axé sur la construction de serrures. En effet, ce professionnel travaille sur tous types de constructions et d’ouvrages métalliques comme les garde-corps, les rampes d’escalier, les portes et les fenêtres. Lisez cet article pour tout savoir sur ce métier passionnant mais non moins éreintant.

Une petite anecdote historique

Le serrurier tire ses origines de l’antiquité, soit 400 ans avant J.C. Durant cette période, l’homme a appris à travailler le bronze et le fer. La première serrure fabriquée par l’homme a été découverte en Égypte. Les africains se sont ensuite inspirés de cette invention pour fabriquer des clés dont la principale utilité était de verrouiller les portes des silos à grains. Des décennies plus tard, le roi François 1er a officiellement créé le statut de serrurier. Les premiers ateliers de serrurerie voient le jour lors du règne du roi Louis XIV. Depuis, ce métier a beaucoup évolué et on compte pas moins de 14.000 entreprises de serrurerie en France.

Que fait le serrurier-métallier ?

Le serrurier-métallier possède un grand savoir-faire dans la manipulation, le façonnage et la modification des métaux ferreux et non ferreux (acier, fer, aluminium, cuivre, étain, laiton et bronze), des matériaux de synthèse et des matériaux composites. Il peut construire toutes sortes d’éléments architecturaux, de pièces et d’ouvrages tels que :

  • Les grilles de protections ;
  • Les blindages de portes ;
  • Les balustrades ;
  • Les vérandas ;
  • Les escaliers ;
  • Les mezzanines ;
  • Les pergolas ;
  • Les stores ;
  • Les volets ;
  • Les verrières ;
  • les vitrages à isolation renforcée ;
  • Les devantures métalliques ;
  • Les clôtures ;
  • Les balcons :
  • Les portails ;
  • Les ponts ;
  • Les pylônes ;
  • Les passerelles ;
  • Les brises-soleil ;
  • Les balustrades;
  • Les volutes ;
  • Les panneaux photovoltaïques…

Que vous projetiez de construire une charpente métallique ou des menuiseries métalliques, vous pouvez faire appel à ce professionnel.

Comment travaille t-il ?

À l’écoute, il note précieusement les idées, les besoins et les recommandations de ses clients dans le cahier de charges. Il étudie ensuite la faisabilité de leurs projets puis élabore un devis détaillé en accord à leur budget. Il ne commence les travaux qu’après avoir obtenu l’aval de ses clients. L’intégralité de leur travail se déroule comme suit :

  • Sélection des matériaux ;
  • Réception des documents, des consignes écrites et orales en provenance de l’architecte ou de l’ingénieur en chef;
  • Conception des plans ;
  • Coupage et modélisation des métaux en atelier à l’aide d’outils mécaniques (perceuse, tronçonneuse à disque et poinçonneuse) ;
  • Travaux de traçage, de cintrage, de forgeage, de pliage, de meulage, de découpage, d’ajustage et de soudage ;
  • Préparation et conditionnement des ouvrages à livrer ;
  • Pose ou installation de l’ouvrage ;
  • Amélioration de l’ouvrage fini (si nécessaire).

Ses compétences

Le serrurier-métallier possède d’innombrables qualités. En premier lieu, il connaît parfaitement les caractéristiques des métaux. Il possède d’excellentes aptitudes au dessin, sait lire un plan et peut entreprendre la prise de mesures, d’aplomb et de niveau. Créatif, inventif et ingénieux, il peut visualiser mentalement les volumes dans l’espace. La complexité de son travail lui demande d’avoir des notions poussées en électronique. Par ailleurs, il travaille dans le strict respect des normes de sécurité liées à son domaine d’activité.

Vous envisagez de fabriquer une serrure ou un ouvrage architectural et vous recherchez un serrurier métallier expérimenté ? Au lieu d’éplucher les offres sur l’annuaire, appelez l’entreprise SEKATOL, située à Stains. Cette société est spécialisée dans la menuiserie métallique et la serrurerie depuis plus de 3 générations.

, ,

Couvreur

Tour d’horizon sur le métier de couvreur

2020-04-25 Commentaires fermés sur Tour d’horizon sur le métier de couvreur By Yves Saint-Hilaire

De nombreux artisans interviennent sur un ancien ou un bâtiment neuf, parmi lesquels le couvreur. Voici quelques points à découvrir sur le métier de cet artisan avant d’avoir recours à ses services.

Les missions du couvreur

La pose de toits en tuiles, en zinc, en ardoise et de tout autre revêtement représente la principale fonction du couvreur. Cependant, cela ne l’empêche pas d’effectuer l’entretien de votre toiture, tel que le démoussage et d’en assurer la réparation. En effet, en cas de fuite, il revient à un couvreur de remédier à ce problème. Assurer l’étanchéité et l’isolation d’un toit fait également partie de ses tâches.

Un couvreur peut être amené à rénover les toits de sorte à le protéger contre les intempéries. Dans certains cas, vous pouvez lui demander de mettre en place des dispositifs d’économie d’énergie tels que les panneaux photovoltaïques. L’installation de toitures végétales et de fenêtres de toit revient aussi à un couvreur.

Les diplômes requis pour être couvreur

Pour devenir couvreur, les aspirants à ce métier doivent au moins obtenir un CAP couvreur, un CAP étancheur du BTP et des TP, un Brevet professionnel étanchéité du bâtiment, un Brevet professionnel de couvreur, un Brevet de maîtrise de couvreur et la mention complémentaire en zinguerie.

Pour en savoir davantage sur ce métier, vous devez être titulaire du BTS charpente-couverture ou du BTS enveloppe du bâtiment (façade et étanchéité). Ces deux premières formations sont généralement dispensées au niveau des lycées professionnels.

Pour maîtriser encore en plus le secteur de la couverture, vous pouvez suivre une formation professionnelle DEUST en bâtiment et construction. Cet apprentissage est plutôt dédié aux aspirants chef de chantier.

Pour ceux qui préfèrent se spécialiser dans un revêtement spécifique ou être polyvalents, ils peuvent suivre la formation adaptée.

Les qualités requises pour être couvreur

Un couvreur à Abbeville ne doit pas avoir peur du vide. En effet, la première qualité requise pour être un bon artisan couvreur est de ne pas avoir le vertige. Par ailleurs, il doit être méticuleux, attentif et minutieux.

La patience et la précision sont d’autres qualités que vous devez disposer pour exercer le métier de couvreur. Intervenant souvent dans des conditions inconfortables et soumis aux intempéries ou aux températures, le couvreur doit avoir une bonne condition physique.

Les labels exigés pour être couvreur

Un couvreur doit, dans un premier temps, obtenir le label RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) afin qu’il puisse intervenir sur un bâtiment en rénovation. Afin d’assurer une bonne qualité de pose de gouttières, d’étanchéité de conduits des cheminées, cet artisan doit aussi disposer du label de couvreur zingueur. Le label d’isolation de toiture est également indispensable pour les travaux de toiture et d’étanchéité.

Ces deux types de labels permettent aux clients de reconnaître un couvreur professionnel et compétent dans ce domaine d’un amateur. En outre, ils permettent aux consommateurs de bénéficier des différentes aides de financement possibles.

Le coût de l’intervention d’un couvreur

Il est évident que le salaire d’un couvreur débutant est différent de celui expérimenté. Cependant, cet artisan perçoit en moyenne 1 500 . S’il assure le rôle de chef de chantier ou d’entrepreneur, il peut toucher en moyenne 5 000 €.

Si vous recherchez un couvreur qualifié à Abbeville, prenez contact avec l’entreprise ART ET TRAVAUX G. DAMETTE. Elle est spécialisée dans les travaux de construction et de rénovation. Elle peut tout prendre en et vous accompagne depuis l’étude jusqu’à la livraison du chantier.

Vous pouvez aussi lui confier la pose de salle de bains, la pose de cuisine, l’aménagement des combles, la pose de portails, l’extension d’une terrasse en bois et les travaux de ravalement de façade.

L’établissement s’occupe également des travaux d’isolation, de charpente et de menuiserie.

 

,

Une pergola pour profiter de chaque saison

2020-04-24 Commentaires fermés sur Une pergola pour profiter de chaque saison By Yves Saint-Hilaire

La pergola est considérée comme une extension de la maison. Lieu de détente et de bien-être à part entière qui trouve sa place sur la terrasse ou dans le jardin, elle doit absolument s’harmoniser avec l’environnement dans lequel elle est installée. Un modèle sur mesure en alu ou en bois apportera de l’originalité, du raffinement et de l’élégance à votre propriété. Soyez sûr que votre pergola s’adapte à toutes vos envies. Pour pouvoir en profiter en toute saison, pensez à l’aménager en misant sur une décoration et du mobilier qui allient confort et bien-être.

, , , , Read More

Focus sur la charpente

2020-04-16 Commentaires fermés sur Focus sur la charpente By Yves Saint-Hilaire

Vous voyez votre toiture tous les jours. Mais beaucoup oublient que celle-ci ne peut pas tenir en place et assurer son rôle de protecteur sans la charpente. En effet, c’est un élément primordial d’une maison traditionnelle. C’est même l’un des principaux constituants d’une maison. Qu’est-ce qu’une charpente ? Quels sont les points forts et les points faibles de ce type d’ossature ? Quels sont les différents types de charpentes ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la charpente dans cet article.

Qu’est-ce que la charpente ?

La charpente est un assemblage de pièces préfabriquées qui constitue l’élément essentiel d’une maison. Selon les cas de figure, elle peut être fabriquée avec différents matériaux tels que le bois (charpente traditionnelle), le métal ou encore le béton. Installée au-dessus du mur porteur, c’est l’ossature principale d’une maison traditionnelle. Son rôle principal est de soutenir la couverture. Mais elle joue aussi un rôle important dans la protection et l’isolation d’une maison. On distingue différents types de charpentes.

-La charpente traditionnelle en bois
Ce type de charpente est issu d’un savoir-faire ancestral. Généralement fabriquée avec du bois massif, elle reste le choix privilégié des propriétaires pour constituer l’ossature d’une maison traditionnelle. D’un esthétisme remarquable, elle est souvent laissée apparente dans les combles pour mettre la maison en valeur. Ce qui est remarquable avec ce type de charpente, c’est qu’il s’adapte à tous les types de toitures traditionnelles. En effet, la charpente traditionnelle est conçue d’une manière très souple et modulable, ce qui lui permet de s’adapter à toutes les configurations de maison. Et n’oublions pas qu’elle est fabriquée avec du bois massif, ce qui lui permet de supporter une charge très importante.

-La charpente à fermette
Constituant une alternative de choix à la charpente traditionnelle, ce type d’ossature peut également être utilisé lors de la construction d’une maison. D’autant plus qu’elle a l’avantage d’être peu onéreuse. La charpente à fermette est constituée de planches en bois fixées sous presse. En général, elle pèse environ 150 kg par mètre carré.
D’un côté, sachez que ce type de charpente est très apprécié du fait qu’il permet une isolation facile de la toiture. Mais par contre, il ne permet pas d’aménager les combles. Donc, ce type de charpente est essentiellement utilisé lorsque le propriétaire ne prévoit pas d’aménager ses combles à l’avenir.

-La charpente en lamellé collé
Comme les deux premières, la charpente en lamellé collé est également fabriquée avec du bois. Ce type d’ossature est moins connu du fait qu’il est moins couramment utilisé. Sinon, la charpente en lamellé collé est constituée de lamelles de bois collées entre elles, d’où son nom. Selon les cas de figure, elle peut être soutenue par des pièces en bois massif ou des pièces métalliques.

-La charpente en béton
Illustration parfaite de l’évolution des techniques de construction, la charpente en béton est de plus en plus appréciée pour la construction d’une maison. Cela vient notamment du fait qu’elle offre de nombreux avantages. D’une robustesse remarquable, elle est très facile à monter. Mais son principal atout comparé aux trois autres précédentes, c’est qu’elle ne nécessite aucun entretien.

-La charpente métallique
Vous l’aurez sans doute compris, le bois et le béton ne sont pas les seuls matériaux pouvant être utilisés pour la construction de charpente. La preuve est qu’il existe aussi des charpentes métalliques. Les pièces de ce type d’ossature sont assemblées de la même manière que les charpentes en bois. La charpente métallique est particulièrement appréciée pour la construction de maisons de style moderne.

LEROY : votre spécialiste des travaux de charpente à Bernay

Pour la réalisation de vos travaux de charpente à Bernay et ses environs (Évreux, Lisieux, etc.), contactez l’entreprise LEROYÉtablie au Hameau De Camfleur 27470 à Fontaine-L’Abbé, cette entreprise excelle dans la rénovation de charpentes.

, ,

Le métier d’ébéniste

2020-04-16 Commentaires fermés sur Le métier d’ébéniste By Yves Saint-Hilaire

Si on vous dit ébéniste, vous pensez tout de suite au travail du bois. L’ébéniste est passé maître dans l’art de travailler le bois. La mission principale de cet artisan est de façonner le bois pour fabriquer, restaurer ou reproduire des meubles. Ce qui différencie l’ébéniste des autres artisans qui travaillent le bois, c’est qu’il est en mesure de reproduire des meubles de toutes les époques et de tous les styles. Mais saviez-vous que le métier d’ébéniste se présente sous différentes déclinaisons ? En effet, il existe différents types d’ébénistes. Et chacun a sa spécialité. Pour vous aider à en savoir plus sur ce métier, voici une petite liste des différents types d’artisans ébénistes que vous pouvez solliciter pour diverses prestations.

Les différentes déclinaisons du métier d’ébéniste

Le menuisier ébéniste

Cet artisan est spécialisé dans la conception, la fabrication et la pose de différents éléments d’aménagement extérieurs en bois tels que les vérandas et les fenêtres. Il fabrique aussi des éléments d’aménagement intérieurs comme les escaliers, les placards ou encore les portes. Selon les besoins et les exigences du client, la fabrication peut se faire sur mesure ou en série. Par ailleurs, sachez que le menuisier ébéniste est un prestataire novateur comparé à ses confrères puisqu’il utilise d’autres matériaux que le bois, notamment l’aluminium, le PVC et les panneaux de fibre.

L’ébéniste artisan

C’est l’ébéniste traditionnel que l’on connaît tous. Il est spécialisé dans la conception et la fabrication de meubles en bois tels que les chaises, tables, armoires, commodes, etc. L’ébéniste artisan maîtrise à la perfection les différentes techniques pouvant être mis en œuvre dans la fabrication de mobilier en bois. Selon les cas de figure, ce type d’artisan peut vendre ses ouvrages dans sa propre boutique ou en collaboration avec d’autres commerçants. Généralement, les meubles fabriqués par les ébénistes artisans sont produits en exemplaire unique ou en édition limitée. Les plus talentueux et les plus créatifs d’entre eux se voient attribuer le titre d’ébéniste d’art. Justement, nous allons parler de cette catégorie d’artisan.

L’ébéniste d’art

Comme nous venons de le préciser, c’est un titre attribué aux ébénistes les plus talentueux et les plus créatifs. Donc, c’est l’artisan que vous devez contacter pour la conception et la fabrication de meubles originaux et décoratifs. Pour vous aider à vous faire une idée sur la qualité de leurs fabrications, sachez que les meubles produits par les ébénistes d’art sont vendus, soit dans des galeries d’art soit durant les ventes aux enchères. Et comme vous pouvez vous y attendre, les prix sont souvent très élevés.

L’ébéniste restaurateur

L’ébéniste restaurateur est spécialisé dans la restauration de meubles d’époque. En effet, même s’ils sont robustes, les meubles anciens ne pourront pas résister à l’usure du temps et aux différentes agressions. D’où la nécessité de faire appel aux services d’un ébéniste restaurateur à un moment donné. Cet artisan dispose des compétences requises pour redonner tous leurs éclats à vos meubles anciens.

L’ébéniste agenceur

Cet artisan est spécialisé dans la fabrication, mais aussi l’agencement et l’installation de meubles en bois. En général, on fait appel à ce type d’artisan dans le cadre d’un projet d’aménagement intérieur. Il s’occupera de fabriquer les différents éléments qui vont constituer un ensemble. Les meubles sont élaborés à partir d’un plan qu’on lui fournit.

EBENISTERIE DU RANELAGH : au service des particuliers et des professionnels depuis plus d’un siècle.

Vous êtes à la recherche d’un ébéniste de confiance dans la région Île-de-France ? Adressez-vous à l’EBENISTERIE DU RANELAGH. Située au 72 Rue Du Ranelagh 75016 à Paris, l’entreprise réalise la création, mais aussi la reproduction et la restauration de meubles d’époque. Son équipe est aussi en mesure de prendre en main vos différents projets d’agencement intérieur.

, ,

Les missions des vitriers miroitiers

2020-03-26 Commentaires fermés sur Les missions des vitriers miroitiers By Yves Saint-Hilaire

Le verre est omniprésent. Il compose les baies vitrées, les verrières d’intérieur, les vitrines, les vérandas, les aquariums, les portes, les fenêtres, les miroirs… Présents sur les sols, ornant les murs, faisant partie des cloisons… Et tous ces éléments ont parfaitement leur place dans les maisons, les bureaux, les boutiques et les immeubles, en intérieur et en extérieur. Et cela, que ce soit en construction neuve, en rénovation, en extension, en aménagement ou en agencement d’un lieu de vie.

Les produits verriers séduisent particulièrement pour leur transparence, leur élégance, leur touche singulière, leur design, leur facilité d’entretien. Ils sont personnalisables. Ils favorisent le passage de la lumière naturelle dans une pièce quelconque.

La conception et la fabrication des pièces en verre sont à confier à de véritables spécialistes.

Les vitriers miroitiers

L’art de la vitrerie et de la miroiterie n’est plus un secret pour les professionnels de ces domaines. Les vitriers et les miroitiers sont disposés à fournir des services personnalisés. En général, ils ont été formés et diplômés pour maîtriser le métier. Ces artisans apportent les réponses aux demandes de leurs clients. Ils s’adaptent à leurs exigences, et s’engagent à intervenir dans les plus brefs délais. Pour cela, ils feront preuve d’écoute, d’expérience, d’intelligence, de créativité, de curiosité, de sens de l’esthétique, d’organisation, de polyvalence, de sérieux, de rigueur, de dynamisme…

Comme il s’agit d’un travail manuel, les artisans doivent disposer d’une grande dextérité, d’aptitude physique, d’habileté et de la minutie. Bien sûr, ils sont amenés à manipuler des machines et divers équipements.

Ils connaissent les différentes techniques à mettre en œuvre. Ils sont en mesure de faire leurs œuvres sur tous types de chantier, en intérieur comme en extérieur : appartements, villas, bâtiments, bureaux, hôtels…

Tout compte fait, leurs compétences sont diversifiées. Ils conçoivent. Ils inventent. Ils dessinent les ouvrages suivant les consignes et envies des clients. Ils sont capables de reproduire certains ouvrages. Ils réalisent différentes formes de vitrage. Ils travaillent sur les profilés en les coupant, en les découpant, en les façonnant, en les soudant, en les assemblant comme il le faut. Ils se chargent de la réalisation des vitres / vitraux / pièces en verre, des travaux de réfection / réparation / remplacement en cas de fissures ou de casses, etc.

Quoi qu’il en soit, leur travail est conforme aux règles de l’art. Et grâce à leur expérience et à beaucoup de pratiques, ils sont de vrais professionnels. Ils peuvent travailler à leur propre compte ou au sein d’une entreprise.

MIROITERIE PERUCCA à Paris a œuvré dans ce secteur depuis des années. La société est spécialisée dans la miroiterie et de la vitrerie. Elle propose à ses clients la vente et l’installation de produits verriers. Les travaux de découpe et de façonnage sont réalisés en atelier, qui est bien équipé. Les produits finis sont exposés dans le showroom. Il y a une large gamme de vitraux de couleur, de vitres bombées, de vitrage simple, de double vitrage, de vitrage de protection, de vitrage isolant, etc. tous les produits sont résistants, robustes, durables, avec des finitions impeccables. Leur qualité alors est garantie.
Pour compléter ses services, l’établissement propose le remplacement de casse et le dépannage. L’expérience, le professionnalisme, le savoir-faire artisanal, la précision, la ponctualité et la réactivité sont mis œuvre à chaque opération.

Par ailleurs, l’entreprise assure la fourniture et la pose de menuiseries en PVC et en aluminium, la pose de dalles de planchers, de crédences, etc.

MIROITERIE PERUCCA travaille pour une clientèle variée : clients ponctuels, particuliers, collectivités locales, commerçants, magasins et établissements hôteliers dans toute la région de l’Île-de-France.

N’hésitez pas à faire appel à son équipe pour toute intervention à Vanves, Malakoff, Neuilly-sur-Marne, Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, etc.

, , , ,

Tout savoir sur la qualification RGE

2020-03-25 Commentaires fermés sur Tout savoir sur la qualification RGE By Yves Saint-Hilaire

En vue de professionnaliser le métier du bâtiment et ses activités connexes, un organisme composé de professionnels du domaine vit le jour sous le nom de RGE Qualibat. Ladite entité certifie aujourd’hui les entreprises qui exercent dans divers domaines du BTP, aussi bien en construction qu’en rénovation.

Les labels RGE

La RGE ou la « Reconnaissance Garant de l’Environnement » est un référentiel pour l’attribution et le suivi d’une qualification professionnelle d’entreprise avec un certificat à la clé. Il existe deux types d’attributions. La première relève du domaine des travaux et de la réalisation proprement dite. La seconde est, quant à elle, attribuée aux bureaux d’études techniques dans le BTP. Cet article va plutôt s’intéresser aux certifications les plus et moins connues.

  • Éco Artisan :

Cest une marque déposée par la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB). Début 2014, le label devient Éco Artisan (RGE) et devient une nomenclature à part entière de Qualibat. La qualification est attribuée à toute entreprise œuvrant pour l’amélioration du confort et de la performance énergétique du logement. Ces entreprises sont titulaires de la mention « 8611 – Efficacité Énergétique ECO Artisan ».

  • Qualibat efficacité énergétique /ENR :

Toujours dans le cadre de la rénovation énergétique, QUALIBAT permet aux entreprises déjà titulaires de la mention « 860 Efficacité énergétique – Travaux isolés » d’étendre leurs qualifications en Qualibat ENR. Les entreprises spécialisées dans les énergies renouvelables et dans l’installation de chaudières à haute performance énergétique peuvent prétendre à cette certification. Ce label régit notamment les nomenclatures QualiPac, QualiSol, QualiBois, QualiPV et Qualiforage.

  • QualiPAC :

C’est le signe de qualité délivré par Qualit’Enr, organisme de qualification français pour les énergies renouvelables. Les professionnels spécialisés dans l’installation de pompes à chaleur aérothermiques et géothermiques en habitat individuel prétendent à ce titre.

  • QualiSol :

Ici, il existe 03 mentions. La RGE QualiSol CESI est attribuable aux entreprises ayant les moyens de procéder à l’installation de tout type de chauffe-eau solaire individuel. Les professionnels spécialisés dans l’installation de tout type de système solaire sont éligibles à la qualification RGE QualiSol COMBI. Enfin, la RGE QualiSol Collectif est dédiée aux entreprises qualifiées en installation de chauffe-eaux solaires collectifs.

  • QualiBois :

Le signe de qualité QualiBois est attribué aux professionnels confirmés en installation d’appareils de chauffage au bois (poêle, chaudière, etc.).

La demande de certification

Vous êtes une entreprise de BTP et vous souhaitez intégrer le réseau des adhérents RGE ? Voici les critères auxquels vous devrez répondre. Premièrement, choisissez la qualification qui reflète votre domaine de compétences et soumettez votre demande à l’agence la plus proche de chez vous. Complétez votre demande avec votre dossier de candidature. Mentionnez-y toute la partie administrative (fiscalité, assurance, etc.) et la partie technique (moyens financiers, ressources humaines et techniques, références, expériences, etc.). La commission de Qualibat étudiera votre dossier sur son aspect technique, administratif, juridique et financier. Question coût, il faut compter 150 € de frais de dossier tous les 4 ans et 80 € par an de frais de certificat pour les plus petites entreprises. Les plus grandes entreprises devront, quant à elles, s’acquitter la somme de 1 200 € par an (site QUALIBAT).

Quels sont les avantages proposés par la RGE ?

La transition énergétique est une question très préoccupante pour le Gouvernement français. Via la certification RGE, vous bénéficierez de nombreux avantages notamment, le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) ou encore Ma Prime Rénov’. D’ailleurs, bénéficiez de lÉco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) qui permet de financer vos travaux de rénovation énergétique. L’État est prêt à financer un montant de 7 000 jusqu’à 30 000 €.

Grâce au réseau Qualibat, les professionnels adhérents bénéficient d’une plus grande visibilité. Leurs noms sont inscrits dans l’annuaire de Qualibat, par lequel les potentiels clients pourront choisir le prestataire adapté à leur projet. Parmi ces professionnels, vous pourrez, entre autres, contacter l’entreprise de maçonnerie générale BATI CELIK CONSTRUCTION, spécialisée dans les travaux de gros œuvre et dans l’aménagement intérieur et extérieur à Marseille.

 

, ,

Réaliser correctement les travaux d’étanchéité

2020-03-19 Commentaires fermés sur Réaliser correctement les travaux d’étanchéité By Yves Saint-Hilaire

Que ce soit en rénovation ou en construction, la réalisation des travaux d’étanchéité d’une terrasse constitue une étape importante. Si la terrasse couvre une autre pièce, son étanchéité doit être très soignée. Qu’en est-il des produits à utiliser ? A qui s’adresser ? Quelles sont les étapes incontournables ? Cet article vous dit tout.

Quels sont les produits adaptés pour l’étanchéité de terrasse ?

Habituellement, si les principales questions liées à la construction et à la rénovation tournent autour du type de revêtement, désormais, on se concentre plus sur les problèmes liés à l’étanchéité d’une terrasse, surtout dans la rénovation.

Etanchéité de terrasse CMP

En vue de réaliser l’isolation de la terrasse, vous avez le choix entre différents matériaux. De nombreux professionnels n’hésiteront pas à poser quelques couches de résine imperméabilisante. Notez que, les balcons et les terrasses qui dominent le vide ne requièrent pas de travaux d’étanchéité. Dans ce cas précis, un traitement imperméabilisant peut suffire. Ce traitement est compatible avec un revêtement en carrelage ou en dalles de bois qui sont clipsées ou non.

Pour l’étanchéité de terrasse en carrelage, vous pouvez aussi réaliser un mortier, à mettre avec une armature synthétique. C’est une technique appelée « imperméabilisation » qui est principalement destinée aux terrasses en béton. Quant aux terrasses destinées à circuler, les résines et les enduits sont les matériaux parfaits, qui résistent bien dans le temps.

Il existe plusieurs matériaux pour l’imperméabilisation de votre terrasse. Le matériau d’origine de la terrasse et l’avis des professionnels influent sur ce choix.

Comment recouvrir un ancien revêtement ?

En rénovation, pour une terrasse présentant des défauts d’isolation qui peuvent engendrer des troubles tels qu’un dégât des eaux, l’humidité ou autres, recouvrir directement l’ancien revêtement peut se faire. Toutefois, pour un ancien revêtement en carrelage qui se décroche ou en carreaux creux, l’étanchéité a déjà diminué. Le mieux est de poser un ragréage avant même de passer aux travaux d’isolation. Il est donc possible de recouvrir le revêtement de terrasse existant afin d’obtenir une terrasse assez imperméable à condition que les matériaux d’origine est favorable.

Choisir l’entreprise d’étanchéité

Réaliser les travaux d’étanchéité d’une toiture terrasse n’est pas à prendre à la légère. Les spécialistes dans ce domaine doivent être titulaires des diplômes nécessaires et avoir suivi des formations spécifiques. En plus de leur savoir-faire dans la fabrication des produits d’étanchéité, ils doivent aussi avoir des expériences sur la pose de tous types de toitures de terrasses. Répondant à tous ces critères, la société MOTA HENRIQUES peut intervenir pour effectuer vos travaux d’étanchéité. Son équipe composée d’étanchéistes qualifiés met tout en œuvre pour vous proposer des prestations personnalisées et adaptées à vos besoins.

Quelle est la bonne technique pour l’étanchéité de terrasse ?

Prenez en compte que, les travaux à réaliser doivent dépendre du type de toit terrasse à construire ou à rénover. Si vous voulez avoir une terrasse accessible et y planter quelques végétaux, vous pouvez réaliser l’étanchéité du toit terrasse à l’aide du goudron ou encore du bitume en forme de rouleaux imperméables. En effet, ces produits permettent de recouvrir la terrasse d’autres matériaux et y planter des fleurs, des arbustes, des arbres… Les rouleaux peuvent être fixés par des soudures à chaud.

Sous forme de liquide, l’asphalte est parfait pour un toit terrasse à circuler.

Pour couvrir entièrement une surface à coller au support, l’EPDM est la solution pour une terrasse accessible. Cette membrane est capable de recevoir une terrasse en bois, tout en la protégeant.

Pour réaliser l’étanchéité sur un ancien carrelage ou avant la pose du nouveau carrelage, privilégiez un système innovant tel que le système d’étanchéité liquide ou SEL qui est à la fois esthétique et durable.

Parlez de votre projet à un professionnel et n’hésitez pas à lui demander des conseils.

Conseils pour fabriquer soi-même ses paniers et ses sacs en raphia

2020-03-17 Commentaires fermés sur Conseils pour fabriquer soi-même ses paniers et ses sacs en raphia By Yves Saint-Hilaire

Les paniers en raphia sont aujourd’hui très en vogue. Ils peuvent servir de sac de courses ou d’accessoire pour accompagner les plus belles tenues. Est-il possible d’en fabriquer soi-même ? La réponse est oui. Voici quelques conseils sur la conception d’un panier en raphia, les matières-premières nécessaires et les techniques de fabrication.

Les matières-premières

Pour fabriquer un panier en raphia, vous aurez besoin :

  • De plusieurs plaques de liège de 10 mm d’épaisseur,

  • De cure-dents,

  • D’une colle à bois,

  • De perles en bois,

  • De raphia (coloré ou naturel).

L’endroit idéal pour trouver du raphia

Vous trouverez du raphia dans différents endroits et magasins conçus à cet effet. Par ailleurs, vous pourrez passer commande en ligne et vous faire livrer directement chez vous. Cette dernière solution est la plus pratique.

Les fibres se vendent en pelote ou au kilo dans certains cas. Elles proviennent de pays tels que l’Algérie, Madagascar, etc.

Le design

Le deuxième élément à considérer dans la fabrication d’un panier en raphia est le design. Pour un début, optez pour un modèle de panier simple, sans trop de détails. Vous pouvez vous inspirer sur internet ou à travers les photos de stars.

Le choix des couleurs

Si vous avez une préférence pour le raphia coloré, ce guide vous sera utile. En effet, vous pourrez choisir entre une multitude de couleurs. Toutefois, pour vous aider, ci-dessous une sélection des couleurs les plus tendances.

Pour un modèle de sac en raphia, optez pour une couleur unie. Les couleurs en vogue sont le bleu, le jaune moutarde, le vert émeraude, le grenat et le marron.

Vous pouvez aussi combiner deux ou plusieurs couleurs. Pour un sac deux tons, les coloris à la mode sont le bleu et le naturel, le rose et le grenat, le jaune et le grenat…

Le mode de fabrication pour les débutants

Si c’est votre première fois, suivez ces directives à la lettre. Elles sont simples, précises et faciles à réaliser.

D’abord, découpez les plaques de liège en fonction de la forme et du design de votre panier. Vous aurez le choix entre la forme ovale, ronde, carrée ou rectangle, pourquoi pas.

La deuxième étape est de placer les cure-dents sur les bords du socle en liège. Durant l’opération, assurez-vous de conserver le même espace entre les cure-dents pour uniformiser le résultat. Pensez également à avoir un nombre impair pour faciliter le tressage. Une fois cette étape terminée, réalisez une boucle avec le raphia et passez-la sur les cure-dents. Tressez en procédant comme suit : une fois devant, une fois derrière le cure-dent, une fois devant, une fois derrière le cure-dent et ainsi de suite. Gardez ce rythme jusqu’à ce que vous arrivez au bout des cure-dents.

La dernière étape est de mettre de la colle sur le bout du cure-dent avant de placer une perle de bois au-dessus. Remettez de la colle par-dessus pour fixer la perle.

Il vous est aussi possible d’utiliser des tissus Rabane pour personnaliser votre sac ou votre panier en raphia. Ce type de tissu est réalisé à partir d’un tissage de raphia et est disponible en grande surface. Il se vend par mètre et se décline en plusieurs couleurs.

Des artisans à votre service

Vous pouvez solliciter les services d’un artisan professionnel pour vous enseigner les bases de la fabrication d’un panier ou d’un sac en raphia. Le spécialiste pourra aussi vous conseiller pour améliorer le rendu et vous apprendre les techniques visant à obtenir un résultat rapide.

N’hésitez pas à faire des échanges avec les passionnés de raphia sur les forums qui peuvent être très enrichissants.

, , , ,

Carreleur

Les différentes phases du travail d’un carreleur

2020-03-13 Commentaires fermés sur Les différentes phases du travail d’un carreleur By Yves Saint-Hilaire

Durant les travaux de construction et de rénovation, les propriétaires sont amenés à faire appel aux services de différents artisans, dont le carreleur. Mais, quels sont vraiment ses missions ?

La préparation du sol

Avant de procéder à la pose de carrelage, la préparation du sol est indispensable. Cela consiste à rendre le chantier sec, plan et rigide afin d’obtenir une bonne adhérence des carreaux. Dans le cas où votre support présente des bosses ou des zones creuses, un ragréage est de mise. Pour ce faire, vous avez besoin de ciment, d’eau et d’enduit de lissage. Un ragréage possède une épaisseur de 5 mm en moyenne. Il peut être réalisé sur tout type de support : carrelage, ciment, béton, etc.

Par la suite, vous devez poser une couche d’accrochage pour offrir une bonne adhérence au mortier. Il s’agit d’une colle qui sert à fixer les carreaux au sol ou au mur. Le mortier peut être fabriqué à la main, avec un mélangeur mécanique, une pelle, une truelle ou un malaxeur électrique. Le but est d’obtenir une pâte souple et onctueuse. Veillez à respecter un temps de pause de quelques minutes avant de l’utiliser.

La préparation du sol est aussi une étape indispensable lors d’une rénovation de revêtement. Cependant, cette fois-ci, vous n’avez qu’à appliquer une couche d’accrochage pour faciliter l’adhérence de l’ancien revêtement à la colle.

La pose de carrelage

La pose de carrelage est l’étape qui vient après la préparation du sol. Vous disposez de nombreuses options en termes de techniques de pose, dont la pose scellée. Son plus grand avantage est de pouvoir combler les différences de niveau si le sol n’est pas plat. En revanche, vous êtes contraint de déterminer la hauteur des portes et l’épaisseur de la chape afin d’éviter un débordement.

Pour bénéficier d’une pose résistante, optez pour la pose collée, que ce soit sur le murs ou au sol, à l’intérieur ou à l’extérieur. De plus, elle est facile à mettre en œuvre.

Si vous recherchez la simplicité, privilégiez la pose clipsable. Elle ne demande ni de joints, ni de colle. Toutefois, vous aurez besoin d’encoches pour fixer les carreaux entre eux.

Le sens est un autre élément à prendre en compte au moment de la pose de carrelage. Trois possibilités s’offrent à vous. Il y a d’abord la pose droite qui permet d’adosser les carreaux en angle droit. Choisissez entre une disposition en damier et unie. Ensuite, on retrouve la pose décalée. Vous devez vous décaler d’un demi-carreau à chaque fois que vous commencez une nouvelle rangée. Enfin, il y a la pose en diagonale.

Pour ne pas vous perdre dans les détails, il vous est conseillé de prendre contact avec un professionnel tel qu’un carreleur. Celui-ci doit disposer de certaines qualités afin de mener à bien ses missions. En effet, un carreleur doit être patient, minutieux et avoir le sens de l’esthétique. Une capacité à lire les plans et les dessins est aussi indispensable.

Les travaux de finitions

Après la pose de carrelage, il est du devoir du carreleur de nettoyer le chantier. Il peut aussi être amené à poser des plinthes et des baguettes afin de peaufiner son travail.

Bref, si vous envisagez de procéder à la pose de carrelage à Tellecey (21), faites appel à l’Artisan Carreleur Di Vittorio. Il maîtrise différentes techniques de pose de carrelage et peut travailler sur n’importe quelle surface. Il prend également en main l’installation de carrelage extérieur et intérieur.

La pose de faïence fait également partie de ses domaines d’intervention. Avec une vingtaine d’années d’expérience, il saura répondre à vos besoins. Vous pouvez, entre autres, lui confier la pose de carrelage de la salle de bains.

,