Category Archive Dossier&Actus

artisan

Les avantages du référencement pour un site d’artisan

2020-08-31 Commentaires fermés sur Les avantages du référencement pour un site d’artisan By Yves Saint-Hilaire

Internet est actuellement utilisé partout dans le monde et par tous les secteurs d’activité. Pour une entreprise, être présente sur le web représente un grand avantage et un besoin fondamental afin de développer son activité. Malgré les avantages concrets du référencement, certains restent sceptiques quant à sa réelle utilité. C’est le cas des artisans. En effet, ces derniers ne sont pas directement concernés par la mise en place de la stratégie de marketing digital, car leurs activités ne peuvent pas être directement vendues en ligne. Cependant, avec un large champ d’actions, internet peut contribuer au développement de leurs activités, notamment de leurs activités commerciales.

Quelle est l’importance de la création d’un site web pour un artisan ?

Que vous soyez charpentier, maçon, fleuriste ou garagiste, la création d’un site internet vous est indispensable. En fait, il permet d’améliorer la visibilité de votre entreprise. Cela représente donc un réel avantage pour vous, car la majorité des prospects utilisent le web pour rechercher les services dont ils ont besoin.

De ce fait, posséder un site web vous permet de vous démarquer de la concurrence et d’acquérir une certaine notoriété.

De plus, le site internet améliore et facilite votre recherche de prospects ainsi que l’image de votre entreprise. En effet, les consommateurs feront plus confiance à une entreprise présente sur le digital. Il augmente également l’efficacité de votre communication digitale.

Comment rechercher des clients sur internet ?

La recherche de prospects ne se fait pas automatiquement. En effet, il ne suffit pas de posséder un site web pour que les clients puissent vous contacter. Au contraire, il existe tout un travail tel que le référencement de votre site pour qu’il puisse bien contribuer au développement de votre société.

Le référencement accompagne toujours la création de site web du fait qu’il permet d’indexer et d’inscrire votre site web dans les résultats de recherche. Il vise également à améliorer le classement de votre site selon les mots-clés entrés par les internautes. Il existe deux types de référencements selon la stratégie à mettre en place.

Le référencement naturel

C’est un ensemble de techniques visant à améliorer le positionnement du site web dans les résultats de recherche. Il a pour but d’augmenter le nombre de visiteurs et le trafic. De ce fait, il consiste à définir les mots-clés, à optimiser la structure, le fonctionnement et le contenu du site ainsi que les liens entrants.

Le principal inconvénient du référencement naturel ou SEO est la durée de sa mise en place. De plus, le résultat n’est pas immédiat, car il faut attendre 6 à 9 mois avant d’atteindre la première place.

Le référencement payant

Le référencement payant permet, avec un moyen financier plus ou moins important, de positionner très rapidement votre entreprise sur la première page des moteurs de recherche comme Google. Cette méthode consiste à acheter des mots-clés et à mener une campagne publicitaire connue sous le nom de Google Ads.

Cette stratégie permet de conquérir une clientèle dans un bref délai. Pourtant, contrairement au SEO, le coût de la prestation peut devenir très cher. En effet, à cause de la concurrence, les enchères peuvent rapidement grimper du fait de la surenchère.

Qui contacter pour créer le site web d’un artisan ?

La création d’un site internet doit répondre à certains critères techniques pour qu’il soit efficace. C’est pour cette raison que vous devez faire appel à un professionnel dans le domaine.

Vous êtes artisan et vous souhaitez marquer votre présence sur le web ? N’hésitez pas à contacter l’agence web LINKEO. Elle est spécialisée dans la création et le référencement de sites internet à Corse.

, ,

Stratégie marketing : pourquoi pas la personnalisation de vêtements ?

2020-07-20 Commentaires fermés sur Stratégie marketing : pourquoi pas la personnalisation de vêtements ? By Yves Saint-Hilaire

La personnalisation des vêtements est un bon moyen pour gagner en notoriété et pour se faire connaître auprès du public. Cet outil marketing est obligatoire dans certains secteurs d’activité comme la médecine, la restauration et l’hôtellerie. À l’origine, la confection de tenues personnalisées était surtout prisée pour son côté pratique, mais aujourd’hui, elle est devenue une pratique indissociable de l’univers entrepreneurial. Pourquoi ? Lisez cet article et vous le saurez.

Pour le côté pratique

Il paraît invraisemblable de voir des médecins, des docteurs et des infirmiers sans porter de blouses. En effet, dans le secteur médical, la tenue de travail revêt essentiellement une fonction pratique. Pour des raisons d’hygiène, il est obligatoire de mettre la blouse dans les hôpitaux, les cabinets médicaux, les centres de santé et les laboratoires. Le même principe est appliqué dans le domaine de la restauration. Les chefs cuisiniers doivent porter le fameux tablier de cuisine pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Dans le domaine de l’artisanat (plomberie, maçonnerie…), porter une combinaison est nécessaire car elle permet de classer le matériel et les outils et de se protéger en cas d’accident. Dans certains métiers à haut risque (pilote de chasse, ouvrier de maintenance, éboueur, marin-pêcheur…), le droit du travail a même rendu le port de vêtements de travail personnalisés obligatoire.

Pour gagner en popularité

Outre le côté pratique, le port de vêtement personnalisé permet aussi de promouvoir l’image d’une entreprise. À l’instar des autres stratégies de communication usuelles comme les flyers, les affiches et les campagnes publicitaires, cette technique est idéale pour redorer le blason d’une société. En voyant des techniciens portant des uniformes uniques, les clients, les partenaires et les collaborateurs auront une bonne impression. D’ailleurs une tenue affichant un logo, un slogan ou une couleur spécifique facilitera grandement l’identification d’une entreprise, surtout lors des séminaires, des salons, des manifestations et des événements publics.

Pour valoriser les employés

Mettre en place une tenue unique pour l’ensemble des employés permet de les montrer qu’ils forment une seule et même équipe, qu’ils sont importants et surtout qu’ils jouent un rôle important dans l’épanouissement et le développement de l’entreprise pour laquelle ils travaillent. Voilà pourquoi, les grandes firmes comme les concessionnaires automobiles et les fabricants de chaussures font souvent porter des vêtements de travail personnalisés à leurs employés.

Pour faciliter la cohésion entre les employés

Pour instaurer une ambiance conviviale, créer une dynamique de groupe et favoriser la productivité des employés, bon nombre de sociétés ont eu recours à la création de vêtements personnalisés. Le fait de mettre une tenue de travail renforce le sentiment d’appartenance à un groupe et contribuera au bien-être des employés au travail. À l’image d’un club de sport où les joueurs portent tous les mêmes maillots et les mêmes survêtements, les vêtements de travail personnalisés favorisent l’esprit d’équipe et ne peut qu’être bénéfique pour une entreprise.

Les différentes techniques de personnalisation

Il existe principalement 3 techniques de personnalisation : la broderie, la sérigraphie textile et l’impression numérique textile.

– La broderie

Cette méthode de personnalisation consiste à broder des images sur un vêtement. C’est une technique très ancienne. Elle permet de réaliser un dessin, une esquisse, un mot ou bien un motif.

– La sérigraphie textile

C’est la technique d’imprimerie favorite des entreprises. Elle permet d’obtenir des résultats très précis. Contrairement à ce que l’on peut penser, la sérigraphie textile est un procédé ancestral. La différence est qu’aujourd’hui, elle est réalisée via des ordinateurs.

– L’impression numérique textile

L’impression numérique textile est un procédé permettant de créer un rendu sans relief. Le visuel est imprimé à même le textile. Les encres pénètrent en profondeur dans les fibres du tissus, ce qui offre un aspect visuellement très agréable.

, ,

La découpe au laser : qu’est-ce que c’est ?

2020-06-19 Commentaires fermés sur La découpe au laser : qu’est-ce que c’est ? By Yves Saint-Hilaire

Parler de découpe laser, c’est se référer à l’une des procédures de découpe industrielle la plus précise qui soit. Cette technique permet de réaliser des coupes et des gravures de haute qualité.

Le fonctionnement de la découpe laser

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un processus de découpe d’un matériau ,à l’aide d’un faisceau laser. La découpe au laser peut être utilisée pour tailler un objet en forme beaucoup plus complexe.

La découpe au laser peut aussi être appliquée à différents types de matériaux, en joignant le faisceau de lumière laser à la pression exercée par un gaz à haute pression. À tout cela, s’ajoute la puissance de l’informatique. Il existe en effet des logiciels chargés de gérer les buses qui guident le faisceau laser vers la tête de coupe.

Les paramètres à prendre à compte pendant la découpe au laser

Dans la découpe laser, différentes variables influencent le processus et le résultat final.

  • La position et le diamètre du foyer détermineront l’intensité du faisceau et la forme de la coupe.

  • La puissance du laser : l’énergie nécessaire par surface doit être bien « paramétrée ».

  • Le diamètre de la buse : la pression et la quantité du jet de gaz dépendent de ce paramètre.

  • Le mode de fonctionnement permet de contrôler si le laser est appliqué sur la pièce en continu ou par impulsions.

  • La vitesse de coupe varie en fonction du type de matériau, de son épaisseur et du type de coupe. Un bon ajustement est essentiel pour éviter l’apparition de rugosités ou de bavures.

Les avantages de la découpe au laser

La principale caractéristique de la découpe laser est la précision. En effet, le processus est tellement précis qu’il permet même de réaliser des fentes aussi petites que 0,1 mm.

Par ailleurs, cette technique de coupe peut être utilisée sur n’importe quel matériau. Toutefois, cela ne la rend pas plus chère. Au contraire, la découpe au laser permet de fabriquer un produit final de haute qualité à un prix beaucoup plus inférieur qu’à celui des autres procédures de découpe.

Outre le rapport qualité-prix, la découpe au laser présente également d’autres avantages.

  • Économies sur les coûts de production : pas besoin d’investir dans les consommables. Il est également possible d’éliminer la phase de finition ou de polissage.

  • Elle peut être utilisée dans toutes sortes de matériaux et d’épaisseurs, avec la possibilité de créer des gravures indélébiles (logos, codes-barres, numéros de série, etc.).

  • C’est un processus propre : aucun élément chimique ou contaminant n’est utilisé.

  • La découpe au laser offre une grande polyvalence : la longueur d’onde permet de couper, en plus des tôles ou tubes en acier, des matériaux réfléchissants tels que l’aluminium, le cuivre ou le laiton.

  • Les outils ne s’usent pas : la tête au laser ne perd pas ses propriétés avec une utilisation continue. C’est donc un investissement à long terme.

L’Établissement Demoulin est à votre service pour réaliser tous travaux de découpe de métaux. L’atelier dispose d’équipements spécifiques permettant de répondre à toutes les demandes. Les professionnels dans les secteurs de l’optique, du luminaire, de l’électronique, de l’aéronautique, de l’agroalimentaire, de la quincaillerie, de la chimie et du design, ainsi que de l’industrie mécanique figurent parmi ses principaux clients. Ainsi, n’hésitez pas à solliciter ses prestations si vous avez des pièces à découper à Sainte-Geneviève-des-Bois, à Trappes, à Évry et alentour.
Sachez que l’entreprise est également spécialisée dans la création d’outillage unique, en petite, en moyenne et en grande série. Pour davantage d’informations, vous pouvez appeler au 09 74 56 74 73.

, , , , ,

Comment accorder son piano soi-même ?

2020-06-18 Commentaires fermés sur Comment accorder son piano soi-même ? By Yves Saint-Hilaire

Comme le violon et la guitare, le piano est également un instrument à cordes. Les deux premiers s’accordent facilement et seulement en quelques minutes. En revanche, faire accorder un piano prend beaucoup de temps et est très compliqué. Mais après avoir lu cet article, il sera facile pour vous de le faire vous-même.

Comprendre les cordes d’un piano

En principe, chaque note comprend 2 ou 3 cordes sur lesquelles les marteaux de cet instrument frappent. Ainsi, pour un piano de 88 touches, cela représente 240 cordes environ. Dans ce cas, l’accordage nécessite un spécialiste, notamment un accordeur professionnel. Néanmoins, il faut le payer, alors que le piano doit également être accordé.

Accorder un piano : combien de fois par an ?

En général, il faut accorder son piano au moins une fois chaque année. Mais l’idéal est de faire 2 accords par an, si vous avez les moyens et la possibilités bien sûr. C’est aussi valable si votre instrument est neuf, car les cordes ont une élasticité très variable durant les premières années de vie de votre piano. Ainsi, le piano se stabilisera une fois que les accords seront fréquents. En d’autres termes, vous pouvez jouer sans qu’il se désaccorde.

En revanche, mieux vaut l’accorder au moins une fois par an si vous ne jouez pas souvent. Mais si l’instrument n’a pas été accordé durant des années, il sera injouable et l’entretien ne sera pas une chose aisée.

À quel moment accorder son piano ?

Avant d’accorder son piano (+ localité), il faut tenir compte de quelques règles importantes. Tout d’abord, il faut attendre que la température extérieure, ainsi que l’hygrométrie (l’humidité dans l’air) soient stables. Effectivement, il est conseillé de ne pas l’accorder s’il fait plus de 30 °C par exemple. Il en est de même durant la période hivernale. Quoi qu’il en soit, il faut à tout prix éviter les températures extrêmes.

  • Si vous êtes obligé d’accorder votre piano chaque année, il est recommandé de le faire au début de l’hiver ou à la fin de l’automne. Mais il faut avant tout brancher votre chauffage. Pourquoi ? Votre instrument risque de se désaccorder très vite, car le chauffage.

  • Si vous êtes dans l’obligation d’accorder votre piano deux fois par an, le deuxième accord doit être fait au retour du printemps. En effet, l’hygrométrie peut causer la variation de la tension des cordes. Mais la température y est aussi pour quelque chose. Évidemment, elle assèche ou humidifie l’air.

Comment maîtriser l’hygrométrie ?

Vous pouvez installer un hygromètre à côté de votre piano. Ainsi, sachez que l’hygrométrie est stable si elle est entre 55 et 70 %. Vous pouvez également humidifier l’air de manière artificielle, et cela, en utilisant un humidificateur. En revanche, si la pièce est trop humide, utilisez des capteurs d’humidité, notamment un déshumidificateur.

Néanmoins, il faut faire très attention au réglage de ces appareils. En effet, si le système se coupe ou si c’est mal fait, une grande variation d’ambiance sera créée. Et cela fera bouger votre piano.

L’harmonisation, un réglage après réglage

Il s’agit d’un réglage supplémentaire après l’accordage du piano. C’est une intervention très technique que l’accord lui-même. Il s’agit de piquer les feutres de têtes des marteaux avec une aiguille. Le but est de les amollir. Pour avoir plus de détails, demandez à votre accordeur ou contactez PIANOS LEFEBVRE, un accordeur professionnel situé près de Montluçon dans l’Allier. Dominique Lefebvre vous propose également la vente et la location de pianos.

En outre, l’harmonisation

, ,

Soudage vs brasage

2020-06-16 Commentaires fermés sur Soudage vs brasage By Yves Saint-Hilaire

Contrairement au brasage, le soudage est un procédé connu par beaucoup de personnes. Pourtant ces deux techniques se ressemblent sous certains points mais diffèrent sous d’autres. Il n’est donc pas étonnant que bon nombre de gens confondent souvent brasage et soudage. Lisez cet article pour connaître les différences entre ces deux opérations.

Définitions

Avant de détailler les différences entre le brasage et le soudage, il en convient d’apporter une définition claire et précise de ces deux techniques.

Le soudage

Le soudage est une technique qui consiste à assembler des pièces métalliques par fusion. Cette opération peut être réalisée avec un métal d’apport de même nature que les ouvrages à souder. À titre de précision, le soudage est l’opération et la soudure est le résultat.

Le brasage

Le brasage est l’action d’assembler des pièces à l’aide d’un métal d’apport fait d’une autre matière que celle des ouvrages à fusionner. Le matériau utilisé est généralement de l’étain. Pour ce procédé, les composants à assembler ne doivent pas être chauffés jusqu’à la fusion.

La température, la première différence

Le premier critère qui différencie le soudage et le brasage est le température de travail. Le soudage est réalisé à une température nettement plus élevée que le brasage. En effet, l’outil utilisé doit réussir à faire fondre la matière à assembler. Voilà pourquoi le soudage est réalisé sur des métaux nécessitant une température de fusion élevée. Quand, au brasage, celui-ci peut être effectué à la maison, à condition de posséder le matériel nécessaire. Généralement, un fer à souder suffit pour effectuer ce genre d’opération. Tous les métaux dont la température de fusion n’excède pas 840 ° C y sont concernés. On distingue deux types de brasage : le brasage tendre (avec des températures ne dépassant pas les 450 °C) et le brasage fort ou dur (pour la liaison des métaux en argent, en cuivre et en nickel).

Les caractéristiques des matériaux à souder, la deuxième différence

Le deuxième point qui différencie le soudage et le brasage est le type de matériau qui est assemblé. Les techniciens réalisent des travaux de soudage pour réunir des métaux nécessitant des liaisons fortes comme le fer et l’acier. La solidité du métal d’apport, le chauffage du chalumeau et le temps de refroidissement sont donc essentiels pour obtenir une soudure de qualité. La brasage, en revanche, est une opération réservée pour l’assemblage de métaux standards. Il est communément utilisé pour la liaison d’appareils électroniques, de tuyaux et d’ouvrages en céramique.

Les techniques employées et les équipements utilisés, la troisième différence

À la différence du brasage, il existe différentes méthodes de soudage. Les plus connues sont :

  • Le soudage oxyacétylénique (à l’aide d’un chalumeau) ;
  • Le soudage électrique ;
  • Le soudage aluminothermique ;
  • Le soudage à l’arc électrique ;
  • le soudage à l’arc sous flux ;
  • Le soudage à l’arc avec électrodes non fusibles ;
  • Le soudage laser ;
  • Le soudage orbital ;
  • Le soudage plasma ;
  • Le soudage par friction ;
  • Le soudage par faisceau d’électrons ;
  • Le soudage mixte (laser + TIG, laser + plasma…) ;
  • Le soudage électrogaz ;
  • Le soudage par explosion.

Le brasage, quant à lui, ne comporte que deux procédés spécifiques : le brasage classique et le brasage diffusion. La première technique est caractérisée par l’utilisation d’un métal d’apport. Elle permet d’assembler deux pièces métalliques à l’aide d’un métal d’apport par mécanisme de diffusion atomique. La deuxième est une opération effectuée dans le but de fusionner deux pièces ajustées grâce à un système de chauffe de montage. Vous recherchez un soudeur qualifié aux alentours de Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec ? Contactez la compagnie SOUDURE NO LIMIT.

, ,

Le photographe, la créativité personnifiée

2020-06-15 Commentaires fermés sur Le photographe, la créativité personnifiée By Yves Saint-Hilaire

Le photographe est un professionnel de l’image. Il sait capturer le moment présent et réaliser différentes prises de vue. Cet article est consacré à cette profession.

Revue de détail sur ce métier

Pour faire simple, le photographe prend des photos, effectue des triages et des retouches et assure la promotion et la vente des clichés qu’il a réalisé. Sollicité de jour comme de nuit, il peut travailler dans différentes conditions. Véritable technicien de l’image, il jongle avec les contrastes, la lumière, les effets et peut être amené à photographier différents sujets allant des personnes, aux paysages, en passant par les œuvres d’art. Par ailleurs, les réglages techniques comme le cadrage, l’angle de vue et la mise au point n’ont aucun secret pour lui. Il peut travailler en freelance ou pour le compte d’une entreprise, d’une agence de presse, d’une agence web, d’un site web ou d’un entrepreneur. Aujourd’hui, on retrouve plusieurs variantes de ce métier.

Petit à petit, de plus en plus de personnes choisissent de devenir photographe de portrait, reporter (photographe de presse), photographe industriel, photographe de mode ou encore photographe événementiel. Pour obtenir plus de détails sur ces branches, lisez les paragraphes ci-dessous.

Le photographe de portrait

Aussi appelé portraitiste, le photographe de portrait est spécialisé dans la réalisation de portraits de personnes. Les séances photos peuvent être réalisées en studio ou bien en plein air. Autonome, organisé et faisant preuve d’une grande capacité d’adaptation, ce professionnel peut réaliser toutes sortes de clichés. Par exemple, il peut prendre des photos personnalisées de personnes en train de faire du sport ou en train de travailler. Voilà pourquoi, les entreprises et les sportifs ont souvent recours à leur services. Vous recherchez un portraitiste qualifié ? Contactez le studio MARAVELLE PHOTO, situé à Auch.

Le photographe de presse

Si vous êtes un grand fan de films de science-fiction, vous connaissez certainement Peter Parker, le célèbre reporter qui est à la fois photographe et super-héro. Son travail définit exactement ce que le fait le photographe de presse. Journaliste de l’image, il travaille seul ou avec un collègue qui est chargé de rédiger les articles. Ce professionnel a l’œil et sait saisir le moment propice où il faut prendre des photos.

Le photographe industriel

Cet expert de la photographie met à profit son savoir-faire pour le compte des entreprises, des institutions et des agences de communication. Sa mission est de valoriser les compétences de chaque employé à travers les images. Les séances photos se déroulent sur les sites de production, les ateliers, les chantiers, les bureaux et les ateliers.

Le photographe de mode

Le photographe de mode est l’ami des grands couturiers mais aussi des célébrités (acteurs, sportifs de haut niveau, romanciers…). Il joue un grand rôle dans la promotion et la valorisation d’un produit. Travaillant en studio ou sur terrain avec les maquilleurs, les coiffeurs et les stylistes, il a pour rôle de photographier les mannequins et les vêtements. Disposant d’un excellent sens de la mise en scène et doté d’un œil artistique déconcertant, il sait comment mettre en valeur le sujet. À l’affût des dernières tendances, nouveautés et évolutions de la mode, il peut aussi assumer un rôle de conseil concernant les habits à privilégier et la pose des mannequins.

Le photographe événementiel

Le maître-mot du photographe événementiel est la polyvalence car il peut prendre des clichés à l’occasion de n’importe quel événement ou célébration :

  • Mariage ;
  • Anniversaire ;
  • Baptême ;
  • Funérailles ;
  • Team-building ;
  • Inauguration d’une entreprise.

Il se doit donc d’avoir une parfaite connaissance de la photographie (maniement des appareils photo numérique et argentique, effets créatifs adaptés au sujet à photographier, définition de la lumière, tirage et retouche de photos).

,

La menuiserie aluminium, une révolution dans le monde de l’artisanat

2020-06-15 Commentaires fermés sur La menuiserie aluminium, une révolution dans le monde de l’artisanat By Yves Saint-Hilaire

Depuis toujours, la menuiserie fait allusion au travail du bois. Cependant, avec l’évolution de l’artisanat, ce secteur a subi des changements. Au fil du temps, les menuisiers commencent à utiliser d’autres matériaux comme l’aluminium. C’est ainsi qu’une nouvelle branche de la menuiserie voit le jour : la menuiserie aluminium. Pour la petite histoire, sachez que les personnes qui étaient chargées de construire des charpentes, des portes et des meubles ont, auparavant, tous été appelés charpentiers. Cependant, cette appellation a changé pour différencier les artisans qui construisaient des petits ouvrages des autres, qui étaient chargés de construire de grands ouvrages. Le terme « menuisier » a, alors vu le jour. Pour en savoir davantage sur ce métier, lisez cet article.

En quoi ce travail consiste-il ?

La menuiserie en aluminium est un travail effectué par 2 artisans : le menuisier et le métallier. Pour mener à bien les projets qui leur sont confiés, ces deux professionnels possèdent différentes compétences et qualités. Ils ont, entre autres, des connaissances approfondies en géométrie, en équerrage, en prise d’aplomb et de niveau et en lecture de plans de menuiserie. Leur travail consiste à façonner, à construire, à modifier, à restaurer et à installer des ouvrages décoratifs, architecturaux et fonctionnels comme :

  • Les volets ;
  • les serrures ;
  • Les portails ;
  • Les rampes d’escaliers ;
  • Les tables ;
  • Les portes ;
  • Les vérandas ;
  • Les pergolas ;
  • Les cloisons ;
  • Les garde-corps ;
  • Les façades ;
  • Les fenêtres.

La seule et unique différence, c’est qu’ici, le matériau utilisé est l’aluminium. Vous recherchez un menuisier spécialisé dans le travail de l’aluminium ? Contactez l’entreprise DIRECT ALU FERMETURES, située à Pessac.

Pourquoi travailler l’aluminium et non un autre matériau ?

Tout simplement parce que l’aluminium permet la réalisation d’ouvrages de formes, de dimensions et d’épaisseurs quasi-illimitées. Extrêmement modulaire, ce matériau est léger et très résistant. Il est aussi flexible, malléable et ductile à souhait. Sa souplesse et sa rigidité font de lui un matériau de choix pour la conception de menuiseries fines. C’est une des raisons pour lesquelles, l’aluminium est très prisé dans le secteur de l’usinage. Celui-ci se prête à toutes sortes d’opérations : pliage, fraisage, perçage, laminage, extrusion, moulage, cintrage…

Une des qualités indéniables de l’aluminium reste aussi sa grande variété de teintes et de nuances. En effet, ce matériau existe dans différentes couleurs et aspects allant du brillant au sablé, en passant par le rouge sang de bœuf et le gris anthracite. Outre ces innombrables qualités, ce métal possède aussi d’autres propriétés :

  • Performances thermiques et phoniques

Les performances thermiques de l’aluminium dépendent des caractéristiques des profilés. Ses performances acoustiques, quant à elles, sont dues au fait que ce matériau ne se dilate que très peu.

  • Durabilité

L’aluminium a une durée de vie estimée à 50 ans, en moyenne.

  • Résistance à la corrosion

Ce matériau ne craint pas la corrosion. Cette particularité est expliquée par le fait qu’une solide couche d’oxyde se forme naturellement à sa surface, le protégeant contre la rouille. Mais encore, cette résistance naturelle de l’aluminium peut être améliorée via d’autres traitements de surface comme l’anodisation et le laquage.

  • Facile d’entretien

Les ouvrages en aluminium ne requierent que très peu d’entretien. Une éponge imbibée d’eau savonneuse et un chiffon doux sont suffisants pour le nettoyer.

  • Écologique

L’aluminium n’est, en aucun, cas nocif pour l’environnement. Il est propre, sain et incombustible. Au contact avec le feu, l’aluminium ne dégage aucune fumée toxique. D’ailleurs, ce matériau est recyclable et réutilisable indéfiniment.

  • Imperméable et étanche

Ce matériau ne laisse pas passer l’air, le vent, l’eau et la lumière. Aussi, l’aluminium n’a aucune odeur et n’a aucun goût. Voilà pourquoi, il est tant utilisé dans les secteurs pharmacologiques et alimentaires, pour l’emballage de denrées alimentaires et de médicaments.

  • Belle apparence

L’aluminium est utilisé aussi bien en neuf et en rénovation et s’adapte à tous les styles architecturaux.

,

Quelques détails à savoir sur la ferronnerie

2020-06-14 Commentaires fermés sur Quelques détails à savoir sur la ferronnerie By Yves Saint-Hilaire

Lorsque l’on parle de ferronnerie, la croyance populaire nous montre un homme vêtue d’une blouse et tenant un marteau, une forge ou une étampe. Cette image a nettement évolué au fil du temps. À présent, le ferronnier porte une combinaison de sécurité et utilise un matériel moderne lui permettant de réaliser toutes sortes d’ouvrages architecturaux et d’objets comme les luminaires, les chaises, les tables, les escaliers, les portes, les grillages et les portails. Il n’est donc pas étonnant que la ferronnerie se divise aujourd’hui en de nombreuses variantes dont les plus connues sont la ferronnerie du bâtiment, la ferronnerie domestique et la ferronnerie du travail. Quelles sont les différences et les caractéristiques de ces 3 types de ferronneries et en quoi consiste concrètement le travail d’un ferronnier ? Rendez-vous dans les paragraphes ci-dessous pour avoir les réponses à ces questions.

La ferronnerie du bâtiment

Cette première branche fait allusion à la conception d’objets ornementaux et architecturaux en fer forgé ou en acier comme :

  • Les garde-corps ;
  • Les balustrades ;
  • Les rampes ;
  • Les marquises ;
  • Les pergolas ;
  • Les loquets ;
  • Les verrous…

Ce type de ferronnerie englobe toutes les créations en fer destinées à agencer et à aménager une maison ou un bâtiment.

La ferronnerie domestique

La ferronnerie domestique regroupe les travaux visant à modeler, à modifier et à restaurer des ustensiles de cuisine en fer (passoires, louches, fers à gigot, écumoires, hachoirs à viande, tournebroches, chenets…). Cette branche inclut aussi la création de monuments funéraires.

La ferronnerie du travail

Cette dernière variante réuni toutes les techniques visant à créer des outillages liés à la production agricole et artisanale (charrues, herses, bêches…).

Tout d’horizon sur le savoir-faire et les compétences d’un ferronnier

L’artisan ferronnier est le spécialiste du métal. Il peux utiliser différents matériaux (acier, laiton, fer forgé, cuivre, acier, plomb, inox, fonte, etc.). Possédant des connaissances poussées en histoire de l’art, il identifie les matériaux et les styles les plus adaptés pour créer des pièces originales ou pour façonner des copies d’un ouvrage ancien. Son travail se résume à façonner le métal pour qu’il puisse prendre forme et être utilisable. Il peut être sollicité par les particuliers, les entreprises et les collectivités publiques. Son tact naturel et son aisance relationnelle lui permettent de dialoguer facilement avec différents professionnels comme les architectes, les ingénieurs en BTP ou encore les maîtres-verriers.

Comment fabrique t-il les ouvrages en métal ?

Pour fabriquer ou ouvrage ou une pièce métallique, le ferronnier prépare un croquis ou dessine une maquette de l’objet à fabriquer. Il n’entreprend ses travaux qu’après que son client ait donné son accord. Possédant un atelier bien équipé, il réalise des travaux de soudage, de rivetage, martelage, de planage et de forgeage. Pour ce faire, il utilise des outils et un matériel spécifique. En voici quelques-uns :

  • La forge ;
  • Le chalumeau ;
  • Le marteau ;
  • L’enclume ;
  • Les pinces ;
  • Le ciseau ;
  • La scie sauteuse ;
  • Le burin ;
  • La poinçonneuse ;
  • La coudeuse ;
  • La cintreuse ;
  • La presse plieuse ;
  • La cisaille guillotine ;
  • La rouleuse ;
  • Le sableur…

Son travail consiste à chauffer les pièces de métal jusqu’à incandescence afin de pouvoir les courber, les modeler et les façonner. À la fin de son travail, il procède aux finitions et réalise des travaux d’ébarbage, de polissage et de ciselage. Le montage de l’ouvrage sur site est aussi inclus dans ses activités.

Vous projetez de créer ou de restaurer un ouvrage architectural métallique ? Faites appel à un ferronnier compétent. Sans plus tarder, contactez un artisan de confiance ou à une société expérimentée comme l’entreprise Ferronnerie Rogation, située à Savignac-les-Églises.

, ,

L’importance d’avoir les bons vêtements de travail

2020-05-30 Commentaires fermés sur L’importance d’avoir les bons vêtements de travail By Yves Saint-Hilaire

Les vêtements de travail sont définis comme tous les vêtements dont un travailleur a besoin pour effectuer son travail, minimisant ainsi les risques d’accidents lors de l’exécution de son travail. En ce sens, l’espace de travail doit être pris en compte pour disposer des vêtements nécessaires à la protection intégrale de l’organisme. Sur le marché, un grand nombre d’articles de protection peuvent être disponibles pour différentes zones du corps telles que les chaussures de sécurité, les masques et les gants.

Il est très important que chaque zone de travail dispose des éléments nécessaires à son bon développement, afin que les professionnels de ces domaines soient protégés.

Certains secteurs comme les emplois de bureau n’ont généralement pas besoin de vêtements de travail. Cependant, les employés dans des domaines tels que la production, la réfrigération et les travaux lourds ont besoin d’uniformes qui garantissent leur sécurité.

Autrefois, ces uniformes étaient encombrants et lourds, car cela garantissait aux employés plusieurs couches de protection. Malgré cela, la technologie nous a fait découvrir d’autres façons de faire, de sorte que les industries qui fabriquent cet équipement utilisent actuellement des matériaux beaucoup plus légers, plus solides et plus confortables.

Types d’uniformes de travail en fonction du risque auquel le travailleur est exposé

Tous les uniformes de sécurité ne sont pas créés égaux et doivent être entretenus selon l’utilité et la zone de travail. Ensuite, nous vous fournirons quelques modèles de vêtements de travail par secteurs à risque.

Protection contre la chaleur

Les travailleurs tels que les pompiers ont des manteaux, des pantalons, des vestes et des gants utiles contre le feu, bien qu’il existe d’autres emplois qui nécessitent ce type de protection. Pour cette raison, ils sont classés en fonction du degré de sécurité qu’ils ont contre la chaleur. En général, ils sont chargés d’éviter les brûlures, c’est pourquoi ils utilisent généralement un couvercle extérieur en aluminium qui empêche le passage de la chaleur.

Protection contre le froid

La chaleur n’est pas la seule qui peut nuire aux travailleurs, car le froid provoque souvent des blessures tout aussi dangereuses. Ces éléments sont utilisés par les travailleurs qui ont un travail dans des endroits avec des températures comprises entre 0 ºC et -20 ºC. Pour lui donner une plus grande durabilité, des matériaux tels que le polyester et le nylon sont utilisés, conservant des vêtements spéciaux tels que des vestes, des gants, des chapeaux, des chaussures spéciales, des manteaux et des pantalons, pour maintenir la chaleur corporelle.

Protection contre les produits chimiques

C’est l’un des points les plus cruciaux, car les produits chimiques endommagent souvent la structure des matériaux, corrodent les vêtements et causent des dommages importants. C’est pourquoi, les vêtements de travail doivent avoir une résistance contre ces composés.

Protection sanitaire

En ce qui concerne les uniformes sanitaires, la nouvelle collection met en valeur les designs attrayants de ses manteaux, pyjamas, robes et blouses de laboratoire . Les vestes et pantalons sont fabriqués avec des tissus anti-taches et les designs se distinguent par leur joie et leur fonctionnalité. Les nouveaux vêtements hygiéniques sont fabriqués avec des tissus microfibres respirants et s’adressent à tous les secteurs et activités de santé (hôpitaux, cliniques, pharmacies, opticiens …). De plus, ils sont très faciles à personnaliser, y compris les logos, slogans ou marques.

Aucune entreprise ne souhaite que son personnel subisse des accidents de travail, car cela représente une perte importante d’argent et d’employés. Pour cette raison, la Boutique du travailleur St-Gervais a sélectionné les meilleurs produits sur le marché. Vous y trouverez dans un vaste choix de vêtements de travail, ainsi que de bottes de travail, de gants, d’imperméables, de casques de travail et d’autres accessoires de sécurité. D’ailleurs, l’établissement est dépositaire de la marque Pilote & Filles.

, , , ,

rénovation bâtiment

Guide pour choisir son artisan pour la rénovation

2020-04-28 Commentaires fermés sur Guide pour choisir son artisan pour la rénovation By Yves Saint-Hilaire

Construire et rénover sont des projets d’envergure qui nécessitent la mobilisation de moyens techniques et financiers importants. De ce fait, il est indispensable de tout mettre en œuvre pour que l’ensemble des travaux se passent sans encombre. Pourtant, le choix de l’entreprise qui prendra en charge leur réalisation est d’une grande importance. Cela n’est, toutefois, pas facile avec les nombreuses offres sur le marché. Cependant, il existe des critères qui permettent de choisir sereinement ces professionnels.

Choisir selon l’expérience

Une entreprise professionnelle a certainement œuvré pendant des années dans son domaine. Cela garantit la maîtrise des techniques afin d’assurer la qualité des travaux, notamment ceux relatifs à la construction. Ainsi, la qualité de la fondation est assurée. Le choix de l’entreprise ne doit donc pas être pris à la légère.

Pour les travaux de rénovation, l’efficacité est de mise. Voilà pourquoi, il faut augmenter l’efficacité énergétique de l’habitation dans le cadre de la rénovation énergétique. Cela permet, ensuite, de réduire la consommation d’énergie et de rendre la maison plus écologique.

Vérifier la réputation de la société sur internet

Connaître les avis des clients sur les services fournis par une entreprise permet de se faire une idée de ses compétences. Ces informations sont habituellement disponibles sur son site officiel. Elles sont souvent accompagnées de photos de ses réalisations ce qui vous permet d’évaluer la qualité de ses prestations.

La qualité de travail et le professionnalisme, les maître-mots

Une entreprise professionnelle se reconnaît facilement par la qualité des travaux accomplis. De ce fait, il est indispensable de déceler cet atout, par exemple, dans la recherche de professionnels de la construction ou de la rénovation. Cela concerne l’accueil, les services proposés et leur qualité.

Les certifications, des indicateurs fiables

Avec ce critère, le choix des sociétés pour vous accompagner et pour réaliser vos projets de construction et de rénovation n’a jamais été aussi fiable. En effet, les certifications sont la preuve tangible de l’aptitude d’une société à exercer dans le domaine. Connaître la signification des certifications permet aussi de faciliter grandement la recherche de professionnels.

Située à Montauban, l’entreprise EPR BÂTIMENT est spécialisée dans les travaux de couverture et de maçonnerie générale. Pour l’ensemble de votre projet, optez pour une entreprise qualifiée et bénéficiez d’une prise en charge personnalisée.

La certification RGE, gage de la qualité des travaux

Les sociétés certifiées RGE (Reconnue Garant de l’Environnement) possèdent des qualités renforcées dans leurs compétences respectives. Même si cela concerne surtout la performance énergétique, elle touche toutes les étapes de la construction et de la rénovation.

Quels sont les avantages ?

À part l’assurance de la qualité des prestations offertes, les particuliers qui font appel à des entreprises qualifiées bénéficient de résultats hautement satisfaisants tant sur la qualité de travail que sur la performance énergétique. Des économies sont donc réalisées sur les installations ou les constructions.

De plus, ces travaux sont éligibles à des aides fiscales venant de l’État pour soutenir la transition énergétique et la valorisation de l’utilisation des énergies renouvelables.

La certification RGE Qualibat

Qualibat est un organisme créé en 1949 qui qualifie les certifications des entreprises spécialisées dans la construction et la rénovation de bâtiment à Montauban. Il délivre les labels et assure par la même occasion la qualité de travail ainsi que la maîtrise dans leurs domaines respectifs.

Le label ECO artisan

Il concerne les entreprises qui œuvrent dans la rénovation des éléments de la maison qui influent sur la performance énergétique. Ainsi, une société spécialisée dans la couverture de la toiture, par exemple, peut être certifiée. Cela garantit l’efficacité et la qualité de son travail dans ce domaine.

Pour les énergies renouvelables

Dans ce contexte, il existe plusieurs types de labels. Ils diffèrent selon les travaux que les sociétés réalisent.

  • Quali’sol pour les équipements de l’énergie solaire et thermique
  • Quali’Bois pour valoriser le bois comme source de chauffage
  • Quali’forage pour encourager l’utilisation de la géothermie
  • Quali’Pv pour les panneaux solaires photovoltaïque

, ,