2021-06-01 Commentaires fermés sur By Yves Saint-Hilaire

Le service de nettoyage est instauré afin d’entretenir les parties communes d’une copropriété. Il est généralement confié à une entreprise, mais cela est variable en fonction des dispositions prises par le syndicat de copropriété.

Pourquoi prévoir un programme de nettoyage d’une copropriété ?

En sachant qu’une copropriété fait référence à une résidence répartie en plusieurs habitations, la question du nettoyage est un sujet à discuter au cours d’une réunion du syndic de copropriété. En effet, si le nettoyage des espaces privés est une obligation de chaque propriétaire, le nettoyage des parties communes, quant à lui, est une obligation de la copropriété. Cela a pour objectif de garantir le bien-être et la santé de tous, en sachant que la poussière et les microbes s’y retrouvent principalement. Il contribue également à l’entretien du logement. D’ailleurs, les parties communes reflètent l’image de l’immeuble.

À quelle fréquence effectuer le nettoyage des immeubles d’habitation ?

La fréquence de nettoyage se base sur plusieurs critères, notamment sur la taille de la copropriété, les charges maximales que tout le monde est disposé à payer, l’affluence des passages dans les parties communes, etc. Dans le cas d’une copropriété de moins de 10 lots d’habitation, un nettoyage hebdomadaire peut être suffisant. Pour les plus grandes résidences, comptant plus d’habitations, un nettoyage quotidien peut être programmé. Toutefois, vous devez savoir qu’un immeuble avec un local commercial ou avec des habitants exerçant une profession libérale nécessite plus d’entretien qu’un local uniquement destinée à usage d’habitation. Dans ce cas, d’autres dispositions peuvent être prises.

Pour entretenir votre résidence, vous pourrez soit opter pour les services d’une entreprise de nettoyage, soit engager un personnel affecté à la tâche.

Quelles prestations sont incluses dans le nettoyage de copropriété ?

Normalement, les services de nettoyage doivent inclure l’entretien des parties communes de l’immeuble. Sur la base d’un cahier de charge, il peut s’agir des opérations les plus basiques jusqu’aux traitements un peu plus poussés, à savoir :

– Le balayage de toutes les parties communes dont les couloirs, les escaliers ou les ascenseurs, la cour, le palier, etc.

– Le nettoyage du carrelage et/ou de la moquette

– L’enlèvement des résidus de poussière et les éventuelles toiles d’araignées

– Le nettoyage des vitres, des lustres et des autres lampes

– Le nettoyage des traces de doigts, que ce soit sur l’interphone ou dans les ascenseurs

– La collecte des poubelles et le nettoyage du local poubelle

– L’entretien des espaces verts

La désinfection des parties qui sont en contact avec des gens, à savoir la rampe d’escalier, les interrupteurs, etc.

Dans certains cas, la prestation peut inclure le nettoyage de la façade, mais cela fait généralement partie d’un contrat à part. En effet, celle-ci peut nécessiter un traitement spécifique pour lui redonner son éclat.

Comment choisir une entreprise de nettoyage ?

Le choix d’une entreprise de nettoyage dépend de plusieurs critères. Dans le cas d’une copropriété, le prix est un critère essentiel, vu que les charges sont partagées. Sachez que celui-ci varie en fonction du cahier de charge à respecter, du nombre de lot présent dans la copropriété et des tarifs de base exercés par l’entreprise. Pour vous donner un idée, sachez que les services d’un professionnel valent autour de 20 /heure.

Outre le prix, vous pourrez vous référer aux techniques de nettoyage et produits utilisés par l’entreprise, surtout si vous imposez des critères au sein de votre logement. En effet, certaines proposent des solutions de nettoyage écologique, tandis que d’autres utilisent des techniques plus agressives.

La proximité peut également faire partie de vos critères, surtout si vous prévoyez un nettoyage fréquent. Cela vous permettra, ainsi qu’à l’entreprise de gagner un temps considérable.

Comments are closed