Monthly Archive 2021-06-25

Stockage de matériaux : Hangar en dur ou tente souple (comparatif)

Pour le stockage de vos matériaux, vous ne savez pas quel abri choisir entre un hangar en dur ou une tente souple ? Eh bien, nous avons ici de quelques orientations à porter à votre connaissance. En tenir compte vous aidera sans doute à faire le choix le plus adapté, et surtout celui là qui se prêtera à la nature de vos besoins véritables. 

Comment choisir son abri de stockage ?

Qu’il s’agisse de hangar dur ou de tente souple, tous deux sont considérés comme des abris de stockage. Alors bien évidemment, chacun est caractérisé par une série d’avantages et inconvénients. Au-delà des considérations techniques et autres, il importe avant d’opérer tout choix d’étudier de façon profonde la question du besoin, par conséquent de l’utilisation à faire de l’installation. 

Utilisé dans une pluralité de secteurs et domaines, l’abri 

de stockage ne sert pas qu’à stocker des matériaux. Il peut selon son volume abriter de gros aéronefs par exemple, des bateaux, des engins de chantiers, des machines lourdes et bien d’autres. C’est donc en raison de toutes ces éventualités que nous vous recommandons de procéder à l’étude des critères que voici en prélude de tout choix. 

La nature de l’utilisation

En fonction de l’usage à faire de l’abri de stockage, vous devez veiller à un certains nombre de variables. Si vous compter y stocker des produits intolérants au gel ou à la chaleur, l’idéal serait donc de miser sur un modèle avec une excellente capacité d’isolation thermique.

Le type d’activité

Pour des besoins de stockage indéfinis, il existe sur le marché des abris de stockage dits modulaires. Pratiques, ils sont relativement simples d’utilisation. Leurs plus gros atout est qu’ils permettent d’élargir au besoin la capacité de stockage. C’est assurément l’idéal pour les entreprises dont les besoins en termes de stockage affluent très fréquemment. 

La forme

La forme de l’abri est un détail important qui renseigne non seulement sur sa solidité, mais également sur sa capacité de stockage. Certains sont disponibles sous la forme d’un demi-cercle, d’autres similaires à des tentes et chapiteaux de stockage. Une fois de plus, votre choix se doit d’être motivé par la nature des besoins à satisfaire. 

Hangar en dur ou tente souple : Que choisir ?

Quant à la question de savoir que choisir entre hangar dur et tente souple, il importe de procéder à une analyse séparée des deux installations. Conformément aux détails suscités, les caractéristiques et domaines d’utilisation de chaque type d’abri devront être étudiés. 

Hangar en dur

Les hangars en dur comme le stipule leurs appellations sont en effet des installations ultra solides et particulièrement imposantes. Ils sont pour la plupart utilisé pour le stockage de gros engins. On les retrouve assez souvent dans les aéroports, les ports et également sur les grands chantiers de construction mais également dans le monde agricole avec les hangars agricoles.

Pratiques, ils sont adaptés à une pluralité de situations. Accompagné d’équipements ainsi que d’une multiplicité d’options, ils représentent une option de stockage intéressante. Mais attention, l’incidence financière inhérence à leur utilisation est également énorme.

Tente souple

Contrairement aux hangars durs, les tentes de stockage souples sont particulièrement accessibles et disponibles à peu de frais. Pratique, ils se prêtent à leur tour à plusieurs formes d’utilisations. L’avantage ici est que tout le monde peut s’en servir. 

Que ce soit pour le stockage des matières premières voire des engins de chantier, l’abri est modulaire. Pour les entreprises en quête d’aménagement flexible, c’est sans doute la meilleure option. De plus, il est facile à installer. 

Toutefois, il importe de rappeler que ce type d’abri n’est pas apte à toutes les éventualités. En termes de résistance thermique, les hangars durs sont plus recommandés lorsqu’il s’agira de stocker par exemple des produits intolérants au gel ou à la chaleur. 

Que retenir ?

En définitive, il importe de retenir que les deux formes d’abri (hangar dur et tente souple) sont des installations pratiques et surtout intéressantes. Chacune étant caractérisée par son lot d’avantages et d’inconvénients, seul l’usage à en faire saurait être considéré comme un facteur dissident. 

Toutefois, s’il est possible de substituer une tente souple par un hangar dur, le contraire s’avère difficile voire impossible eu égard aux limites de la tente souple.

serrurier

Quel est le tarif d’un serrurier ?

2021-06-20 Commentaires fermés sur Quel est le tarif d’un serrurier ? By Yves Saint-Hilaire

Pour de nombreuses raisons, vous pouvez avoir recours aux services d’un serrurier : blindage de porte, ouverture ou remplacement de serrure, choix du système de sécurité de votre bâtiment, etc. Mais, à combien peut revenir son intervention ? La réponse ci-après.

Le prix du serrurier pour un changement de verrou

Pour changer un verrou, le serrurier peut vous le facturer aux environs 25 et 250 €. Cela se répartit comme suit :

    • Les frais de déplacements coûteront entre 30 et 130 pour une intervention en jour ouvrable.
    • S’il s’agit d’une urgence ou d’une intervention durant les week-end et les jours fériés, cela revient entre 130 et 220 €. N’oubliez pas d’ajouter à cela les frais de création d’une double des clés. Pour une simple clé, prévoyez entre 4 et 10 €. Si vous préférez utiliser une clé spéciale, il faut prévoir entre 15 et 60 €.
    • Dans le cas d’une réparation de serrure, cela vous coûte entre 35 et 85 €, sans oublier le coût de réparation de cylindre : aux environs de 15 à 120 par pièce.
    • Pour ce qui est de l’installation de nouveaux verrous, elle s’élève en moyenne entre 35 et 85 €. Il ne faut pas oublier le coût de la main d’œuvre qui oscille entre 20 et 25 €.

Le prix du serrurier en situation d’urgence

Qu’est-ce qu’on entend par situation d’urgence ? Cela peut s’agir de la copie immédiate de clés, de la réparation du système de verrouillage de fenêtres, de clés ou de serrures de portails. Le crochetage de serrure et la réparation du système de sécurité font aussi partie d’une intervention d’urgence. Pour ce genre d’opération, comptez entre 40 à 500 €. Dans les régions métropolitaines, ce barème peut augmenter.

Le tarif horaire du serrurier

Le mode de facturation du serrurier peut être aussi à l’heure. Il est différent selon le type et le lieu d’intervention. Il est aussi susceptible d’évoluer selon le jour de réalisation des travaux : jours fériés, week-end ou nuit. En moyenne, le tarif horaire du serrurier oscille entre 50 et 60 €. Il peut aller jusqu’à 100 selon les circonstances.

Le taux de TVA appliqué par le serrurier

En plus des frais mentionnés ci-dessus, vous devez également vous acquitter d’une TVA de 20 % en faisant appel à un serrurier. Cependant, si vous prenez contact avec un auto-entrepreneur, vous n’avez pas à payer cette taxe.

Si vous avez recours aux services d’un serrurier dans le cadre de travaux de rénovation, bénéficiez d’un taux de TVA réduit à 5,5 %. Cela à condition que votre bâtiment possède une ancienneté d’au moins deux ans. Dans le cas de travaux d’entretien ou d’aménagement, un taux intermédiaire de 10 % est appliqué. Toutefois, pour donner lieu à cette réduction, vous devez fournir au serrurier une attestation d’achèvement des travaux.

Ce professionnel peut aussi vous facturer son intervention selon le type de travaux à réaliser. Pour ouvrir une porte blindée, prévoyez en moyenne entre 100 et 160 €. S’il s’agit des travaux de dépannage de serrurerie, cela coûte entre 80 à 100 €. Pour ce qui est de la pose de butée de porte, elle oscille entre 30 et 50 €.

Pour avoir une vision globale sur les différentes prestations proposées et le coût réel des travaux à effectuer, le mieux est de demander un ou plusieurs devis. Pour une intervention de serrurier à Deauville et ses environs, adressez-vous directement à l’entreprise AB SERVICE. Elle dispose de 10 ans d’expérience dans le domaine et peut vous apporter une solution fiable.

Vous pouvez également prendre contact avec la société pour des travaux de plomberie, de chauffage, d’installation électrique et de vitrerie. Pour demander un rendez-vous avec son équipe ou pour obtenir plus d’informations, appelez au 09 74 56 93 84.

,

Terrasse avec garde corps en inox : pour allier design et sécurité

2021-06-18 Commentaires fermés sur Terrasse avec garde corps en inox : pour allier design et sécurité By Yves Saint-Hilaire

Vous possédez un balcon ou une terrasse ? Vous avez de la chance, parce que vous pouvez l’équiper de garde-corps. Cela vous permet d’allier à la fois sécurité et design. Vous pouvez, par exemple, utiliser des poteaux en inox avec des plaques de verre retenues par des câbles, des tubes en inox, des pinces à verre ou des tôles perforées. Quels sont les avantages du garde-corps en inox et comment faire le bon choix ?

, , Read More

Tout savoir sur le métier de maître d’œuvre

2021-06-17 Commentaires fermés sur Tout savoir sur le métier de maître d’œuvre By Contributor

Le maître d’œuvre (MOE) a pour principale mission de réaliser un ouvrage dans le secteur de la construction et de la rénovation. Il réalise ses missions sous certaines conditions (délais, coûts, etc.), en tant que coordinateur de chantier.

Toutefois, malgré ses principales missions, il est sous les ordres du porteur de projet, qui est le propriétaire de l’ouvrage.

Pour en savoir un peu plus sur ce métier, découvrez à travers cet article tous les aspects de cette profession : qualités requises, inconvénients, salaire….

Être maître d’œuvre, c’est faire quoi exactement ?

Le maître d’œuvre est un professionnel choisi par le maître d’ouvrage, afin de superviser les différentes phases de la conception de tout projet immobilier. Il est en charge d’organiser les travaux, de coordonner les équipes et de veiller à la bonne exécution du chantier jusqu’à sa livraison finale.

Étant amené à intervenir de la planification d’un projet jusqu’à la clôture des travaux, le maître d’œuvre a principalement pour missions :

  • L’étude du projet en réalisant les devis y afférent
  • La conception des plans de constructions
  • La rédaction et le dépôt des divers documents administratifs
  • Le choix et la gestion des différents prestataires pour le chantier
  • La coordination de tous les intervenants sur le chantier
  • Le suivi des travaux
  • Le respect du deadline
  • Le contrôle de la qualité finale avant la livraison au commanditaire.

Quelles sont les qualités requises pour être maître d’œuvre ?

La profession de maître d’œuvre en bâtiment requiert :

  • une organisation méthodique, pour mieux gérer son équipe et le chantier ;
  • de la rigueur et de la ponctualité, afin d’assurer un chantier de qualité, tout en respectant les délais et le budget du client ;
  • une capacité de gestion et de pilotage de toute une équipe, afin de pouvoir bien coordonner les différentes activités du chantier ;
  • de la polyvalence, tout en sachant les différents corps de métier en relation avec le bâtiment, ainsi que leurs rôles respectifs ;
  • un sens de la responsabilité, pour pouvoir prendre des décisions tout en sachant très bien gérer son stress et assumer ses actes. Ainsi, il se doit de résoudre les éventuels conflits sur le chantier, afin que celui-ci se déroule dans les meilleures conditions possibles ;
  • d’être créatif et réactif, en proposant des solutions innovantes aux clients ;

Quelles sont les études et formations pour pouvoir exercer ce métier ?

Il n’existe pas de formation obligatoire pour devenir maître d’œuvre. Toutefois, il est conseillé de suivre une formation dans le domaine du BTP ou de l’architecture.

Il existe d’ailleurs des formations dans le bâtiment accessible aux titulaires du baccalauréat, variant en fonction des établissements.

Par ailleurs, pour un niveau d’étude à partir d’un bac + 2, il est possible d’acquérir un diplôme DUT en Génie Civil. Mais également un BTS en études et économie de la construction, ou encore un BTS en bâtiment. Des diplômes qui peuvent tout à fait mener l’apprenant à d’autres métiers dans le secteur du bâtiment, dont : conducteur de travaux ou chef de chantier.

En outre, en poursuivant vos études, vous pourrez vous spécialiser à partir du bac +3, avec un diplôme de Licence Pro Bâtiment et Construction.

Toutefois, en suivant une année d’études supplémentaire avec votre diplôme d’Etat d’architecte (bac +5), vous pouvez devenir architecte HMNOP. Vous serez donc habilité à exercer la maîtrise d’œuvre en votre propre nom.

Quel salaire perçoit en moyenne un maître d’œuvre ?

Le maître d’œuvre peut tout à fait exercer le métier d’architecte, tout comme le métier de technicien du secteur public ou privé.

En exerçant le métier d’architecte, son salaire brut initial en début de carrière, sera aux environs de 26 000 € par an, puis évoluera en fonction de ses années d’expérience.

Par contre, lorsqu’il exerce le rôle de technicien, il débutera sa carrière avec un salaire moyen de 22 000 € par an.

En bénéficiant d’un poste d’ingénieur, il peut espérer gagner aux environs de 35 000 € par an moyennant son expérience dans le secteur du BTP.

, , ,

Top 5 des avantages d’installer une gouttière au sein de votre habitation

2021-06-16 Commentaires fermés sur Top 5 des avantages d’installer une gouttière au sein de votre habitation By Kenzo Boyer

Les gouttières sont utilisées sur la toiture de plusieurs habitations de nos jours. Mais à quoi servent-elles en réalité ? Quel est le top 5 des avantages d’installer une gouttière au sein de votre habitation ?

Elle protège la fondation et la façade de votre habitation

Il est très important d’éviter le contact de l’eau avec la fondation ou la façade. En effet, une fondation au contact permanent de l’eau devient vulnérable et finit par avoir des fissures si aucune mesure de protection n’est prise.

Il est alors primordial d’installer une gouttière au niveau de votre toiture. La gouttière recueille l’eau quand il pleut, et l’empêche ainsi de mettre votre fondation en péril. Aussi lorsque la façade de votre maison est exposée à la pluie, elle est en proie à des traces de coulures qui ne sont pas du tout agréables.

Installer une gouttière permet donc de protéger la façade contre ces traces de coulures. Elle permet aussi de préserver les cadres des portes et fenêtres en bon état, car exposés à la pluie,ces derniers finissent par être endommagés et perdent leur éclat.

Quand les cadres des portes et fenêtres ne sont pas en bon état, l’étanchéité et l’isolation thermique de la maison vont prendre un coup. Pour vos besoins d’installation de gouttière faites appel aux professionnels de SAS ALLO GOUTTIERES.

Elle protège la toiture

Une gouttière est d’une présence capitale pour une toiture. En effet, quand il pleut, la toiture de la maison est la partie la plus exposée. Elle peut être endommagée lorsque l’eau s’y accumule.

Installer une gouttière permet ainsi donc de faire évacuer l’eau de la toiture. Elle permet ainsi de préserver la toiture en état, car une toiture mal protégée va engendrer des problèmes d’humidité sur le long terme.

Cependant s’il est bien d’installer une gouttière au sein de votre toiture, il faut aussi savoir qu’elle mérite d’être entretenue. Entretenir régulièrement la gouttière permet de la débarrasser des feuilles mortes et autres déchets qui peuvent empêcher son bon fonctionnement.

Vous pouvez faire appel à un couvreur pour vous aider dans l’entretien et l’assainissement de la gouttière de votre maison.

Elle permet de garder la maison saine

Installer une gouttière dans votre toiture n’a pas que des avantages externes. Mais elle procure également davantage à l’intérieur de la maison. En effet, si votre toiture n’est pas bien protégée ou si votre système d’évacuation d’eau est défaillant, l’humidité peut rapidement s’installer à l’intérieur de votre maison.

Et cette humidité peut très vite occasionner une contamination de moisissures. Or les moisissures sont très néfastes pour la santé notamment les voies respiratoires. Lorsque l’installation de la gouttière est réalisée par ferblantier-couvreur votre maison sera épargnée de l’invasion des moisissures et champignons.

Elle donne de l’esthétique à une maison.

Installer une gouttière permet non seulement de protéger la façade de la maison, mais elle joue également un grand rôle d’esthétique. En effet, il existe plusieurs types de gouttières qui s’adaptent pratiquement à toutes les maisons.

Pour plus d’esthétique, faites appel aux spécialistes pour la pose de gouttière et optez pour les gouttières faites en zinc. La gouttière en zinc permet de mettre en place la beauté de votre façade.

Les gouttières en zinc sont les plus utilisées. Une gouttière peut être faite aussi en cuivre, en aluminium ou en PVC. Il existe non seulement plusieurs types de gouttières, mais aussi une multitude de formes.

Elle est économique et écologique

Installer une gouttière au sein de votre habitation vous procure également des avantages économiques. En effet, grâce à une gouttière, vous pouvez facilement récupérer les eaux de pluie dans un récupérateur d’eau de pluie et l’utiliser plus tard pour arroser les plantes par exemple. C’est pratique, économique et écologique.

, , ,

ABC des techniques de soudage MIG et TIG des pièces en aluminium

2021-06-14 Commentaires fermés sur ABC des techniques de soudage MIG et TIG des pièces en aluminium By Contributor

La soudure des différents types de métaux, dont l’aluminium, le cuivre, l’acier, l’inox, le zinc, l’or, la fonte ou même le plastique, nécessite un mode de soudure unique, en fonction de leur structure ainsi que l’épaisseur des pièces à souder.

Toutefois, l’aluminium s’avère être l’un des plus difficiles à travailler du fait de sa légèreté. En effet, il est nécessaire de souder l’aluminium avec différentes intensités de courant afin de ne pas l’endommager. Mais avec les nombreuses techniques de soudage de pièces en aluminium qui existent actuellement, l’aluminium peut tout à fait être soudé de manière élégante et solide.

Ainsi, cet article vous fait une synthèse des principes de base du soudage de l’aluminium.

La technique de soudage MIG

Le soudage MIG (électrode consommable en aluminium sous protection de gaz neutre) et le soudage TIG (électrode permanente en tungstène sous protection de gaz neutre) sont les deux principales méthodes les plus utilisées dans l’assemblage de l’aluminium.

Dans le cas du MIG (Metal Inert Gas), qui concerne principalement l’aluminium d’une épaisseur supérieure à 3 mm, l’usage d’un générateur puissant est nécessaire avec une électrode en guise de fusible. En effet, du métal d’apport doit être apporté par fusion à l’aluminium afin de combler l’espace vide de la soudure. Et c’est la raison pour laquelle, on utilise l’électrode dans le soudage MIG, car elle peut jouer directement ce rôle, contrairement au TIG qui nécessite un apport via une baguette de métal. En effet, le procédé du MIG utilise un courant continu négatif, afin d’éliminer la couche d’oxyde, pour que le fil-électrode s’échauffant et fondant puisse permettre l’apport de métal nécessaire.

Toutefois, ce type de soudage demande un matériel adapté et performant avec une grande maîtrise de la soudure, voire l’intervention d’un spécialiste en soudure. En effet, la souplesse du fil d’aluminium peut poser un grand problème lors du processus.

Le procédé de soudage TIG

Le procédé de soudage TIG (Tungsten Inert Gas) est l’une des techniques de soudage de l’aluminium les plus populaires, utilisant un courant alternatif positif.  En effet, le soudage TIG permet d’assembler des éléments en aluminium de 1 à 3 mm d’épaisseur avec la nécessité d’utiliser une baguette de métal en guise d’apport supplémentaire. Notez toutefois qu’au-delà d’une épaisseur de 3 mm, il n’est plus adapté, sauf avec l’usage d’un générateur à forte puissance. Par ailleurs, vous devez vous assurer que tous les éléments d’assemblage doivent être consciencieusement nettoyés au préalable.

Préparation de l’état de surface avant le TIG et le MIG

Il est bien difficile d’obtenir la qualité requise en soudage aluminium à l’arc électrique, en particulier à cause de la présence de certaines porosités, dont la nécessité de préparer la surface. Et pourtant, des gaz purs comme l’argon ou le mélange d’argon et d’hélium vous permettront de réaliser des soudures de bonne qualité, en évitant toute réaction avec le métal fondu.

En effet, ces porosités sont majoritairement créées par l’hydrogène provenant de l’humidité, qui résulte parfois de l’atmosphère ambiante. Toutefois, il est fort possible que cette humidité puisse être contenue dans la couche d’alumine en surface des pièces en aluminium. De ce fait, il convient de toujours préparer l’état de surface en soudage à l’arc électrique que ce soit en MIG ou en TIG, même si avec le MIG aucune préparation n’est vraiment indispensable.

Pour cela, nous vous recommandons de toujours dégraisser et décaper mécaniquement ou chimiquement la surface à souder, surtout avec le procédé TIG. Malgré cela, nous vous déconseillons le dégraissage par solvant, car il pourrait être source de résidus dans les porosités des pièces.

Par contre, avec la technique du sablage, vous pourrez éliminer efficacement tous résidus en surface de pièces moulées, dont le poteyage. En effet, l’usinage doit absolument être effectué à sec afin de piéger les résidus contenus dans les porosités.

,

Comment bien choisir sa sableuse ?

2021-06-08 Commentaires fermés sur Comment bien choisir sa sableuse ? By Kenzo Boyer

Amoureux de bricolage et professionnels recherchez-vous la sableuse idéale ? Votre performance dépend fortement de la sableuse que vous utilisez. Faudrait-il changer celle que vous avez actuellement ? L’idée serait meilleure si vous avez une idée de la sableuse qui vous convient réellement. Comment reconnaître la sableuse convenable ?

Les critères de sélection d’une bonne sableuse

Une sableuse comme tout autre dispositif utilitaire à ne se choisit pas au hasard. Pour de bons résultats et quelques autres retours favorables, il est important de suivre quelques critères de choix que voici.

Quel usage à en faire ?

L’indice numéro 1 pour le choix de la sableuse qui vous convient est la définition de l’usage à en faire. Bien évidemment que pour des travaux d’entretien, de bricolage et tout autre travail occasionnels, il vous faudra une sableuse à faible pression. Il en existe toute une gamme au choix capable de combler vos attentes.

Pour des usages professionnel et industriel, le choix se fera parmi les sableuses à forte pression d’air. Il s’agit généralement de sableuses beaucoup plus imposantes comme celles utilisées par PLANETE LEMISCUS durant ses diverses prestations.

Le bon support de sablage

En effet, il est également très important de définir le type de support que vous souhaitez utiliser pour votre sablage. Vous serez face à un choix entre

  • Le verre concassé ;
  • Les scories de charbon ;
  • Le grenat ;
  • La soude ;
  • L’acier.

À ce niveau, vous êtes appelés à mieux vous renseigner pour savoir à quel type de surface convient chaque support de sablage. Le verre concassé et la scorie de charbon conviennent mieux au décapage de la peinture et le profilage de surfaces dures telles que l’acier pour la peinture.

Le jet de soude quant à lui est adapté pour le décapage des surfaces métalliques non planes, fines et également aux travaux de restauration. De l’autre côté, le grenat est adéquat pour la préparation de la surface à peindre et se montre très rapide dans l’élimination des contaminants.

Facteurs propres à l’utilisateur

Ici, il s’agira de définir la capacité, les options de sécurité et autres que vous attendez de cette œuvre de ferronnerie. Cela relève bien entendu de vos souhaits personnels.

La capacité de votre sableuse

Les récipients de soufflage sont généralement marqués en unités de pieds cubes. Et un pied cube de jet de sable permet une performance allant entre 3 à 5 minutes. Donc si vous disposez d’un souffleur d’un pied cube, au bout de 3 à 5 minutes, vous devrez refaire le plein avant de continuer votre travail si vous êtes par exemple face à une grande activité de préparation de surface.

Donc pour obtenir une durée de 10 minutes de sablage, il vous faudra un souffleur de 2 pieds cubes minimum. Suivant ce petit calcul,vous saurez quelle capacité de souffleur convient le mieux à vos divers travaux. Prendre un souffleur plus grand pourrait couvrir toutes les utilisations possibles.

Les options de sécurité

Les options de sécurité varient en fonction de l’utilisateur et ses attentes. Cela dépendra énormément de la quantité d’explosion envisagée. Les récipients de soufflage sont généralement raccordés à deux types de télécommandes à savoir la télécommande électrique et la télécommande pneumatique.

Avec la télécommande électrique, il n’y a pratiquement pas d’écart de temps entre le relâchement de la recommande du pistolet et la fermeture du pot de soufflage. Les deux actions ont l’air simultanées. Donc pour un tuyau de plus de 30 mètres de long, il vous faudra une télécommande électrique.

Vous serez ensuite libre d’y ajouter une option d’interrupteur. L’interrupteur pourrait servir à stopper l’abrasif. Vous pourrez également penser à un système de maintien de pression. Ces options supplémentaires accroissent les mesures de sécurité. Vous pouvez désormais restaurer vos dispositifs métalliques un peu vieux au lieu de les abandonner au sort du recyclage de métaux. Opérez votre choix à présent.

, ,

Comment protéger vos équipements électriques contre la foudre ?

La foudre et les installations électriques ne font pas bon ménage. Elle peut les endommager très rapidement. Pour éviter que cela ne se produise, il est impératif de protéger vos installations électriques. Découvrez dans ce dossier comment protéger vos équipements électriques contre la foudre ?

Les équipements électriques et la foudre : Que faut-il savoir ?

La foudre représente un grand danger pour vos équipements électriques. En effet quand le tonnerre gronde et que votre installation électrique n’est pas protégée, elle est exposée aux risques de surtension et cette dernière peut être la cause de la détérioration de vos matériels électriques.

En plus de couper l’électricité et porter atteinte à vos équipements, un éclair dirigé contre votre maison peut provoquer un court-circuit, voire un incendie. La foudre est également capable d’endommager votre toiture ou de détruire vos murs. Il est alors très important de prendre des mesures qui s’imposent afin d’éviter d’éventuels dégâts. Quand il y a un orage ou que le tonnerre gronde il faut également savoir quel comportement adopter ou quel réflexe il faut avoir. 

Aussi protéger ses appareils contre la foudre, c’est de se rassurer que votre installation électrique est bien faite et conforme aux normes en vigueur. Il faut tenir également compte de la qualité en matière d’appareils électriques. Les appareils de bonne qualité sont moins exposés aux risques de surtensions. 

Comment protéger des équipements électriques contre la foudre ? 

Vu les dangers que peut représenter la foudre pour votre installation électrique et vos appareils électriques et électroménagers, il faut nécessairement prendre des mesures idoines pour les mettre à l’abri. 

Protéger vos appareils par un parafoudre

Un parafoudre est un dispositif capable de protéger vos appareils contre les effets néfastes de la foudre. Il réduit en quelque sorte la grande décharge envoyée par la foudre afin de ne pas mettre vos appareils en danger. 

Pour une meilleure protection, il est recommandé d’installer plusieurs parafoudres. C’est ce qui est recommandé par les professionnels. Notons que pour l’installation d’un parafoudre, votre maison doit disposer de prises de terre. 

Utiliser des prises et des multiprises parafoudres

En plus des parafoudres, équipez-vous des prises et multiprises parafoudres. Ils empêchent la surtension au niveau de vos appareils électriques. Aussi un onduleur est très utile pour protéger les appareils sensibles comme votre ordinateur en cas de coupure d’électricité durant un orage. 

Protéger votre bâtiment par un paratonnerre. 

Outre les appareils électroménagers et les installations électriques, la foudre représente également un danger pour l’ensemble du bâtiment. Les plus grands bâtiments sont plus exposés. Pour empêcher alors la foudre de s’abattre directement sur votre bâtiment, il faut faire installer un paratonnerre.

C’est un dispositif qui a pour rôle de récupérer la décharge envoyée par la foudre sur votre bâtiment. Le paratonnerre est généralement placé en haut du bâtiment. Pour en savoir plus sur ce qu’est qu’un paratonnerre et son utilité, cliquez sur ce lien

Quelques comportements à adopter pour protéger vos équipements de la foudre. 

À défaut de vous équiper comme il faut, certains réflexes peuvent vous mettre à l’abri des dégâts que pourrait causer la foudre. Si un orage s’annonce, il est indispensable d’adopter les gestes suivants :

  • Débranchez tous vos appareils électroniques ;
  • Éloigner les fiches des prises ;
  • Couper le courant si possible ;
  • Éviter de prendre de douche pendant l’orage ;
  • Ne pas utiliser pas votre téléphone fixe ;
  • Éviter de toucher les pièces métalliques ;

Lors d’un orage, ces quelques gestes sus-cités vous seront très utiles. La foudre représente certes un danger, mais des solutions existent pour se mettre à l’abri des dégâts. Il s’agit entre autre de l’installation d’un parafoudre et d’un paratonnerre. 

Tout savoir sur la ferronnerie

2021-06-02 Commentaires fermés sur Tout savoir sur la ferronnerie By Yves Saint-Hilaire

La ferronnerie existe depuis des milliers d’années. Elle est définie comme un art de transformer un fer ou un métal ferreux pour fabriquer un objet décoratif ou artistique. Dans cet article, vous trouverez ce qui est essentiel à savoir dans le domaine de la ferronnerie.

Le ferronnier

Le ferronnier est un professionnel du travail du fer. Dès qu’il s’agit de métal ( acier, aluminium, bronze, etc), il entre en action. Il est l’ouvrier qui travaille le fer forgé afin de réaliser des ouvrages de décoration intérieure et extérieure. Il restaure également les pièces endommagées.

Un ferronnier d’art est également un artiste dessinateur. Il participe dans des projets de création de pièce en métal. En effet, son métier est de transformer le métal en tôles ou en barres à l’aide de divers outils. Généralement, il travaille à l’aide de moules, de pinces, de fours, de marteaux et de burins. Il est capable de composer des alliages. Il existe cinq techniques qu’un ferronnier peut appliquer : le forgeage, l’estampage, la fusion, le martelage ainsi que l’emboutissage. Le choix de la technique utilisée dépend de la nature des métaux utilisés : ferreux ou non ferreux.

Un ferronnier est doté d’un savoir-faire unique, d’une très bonne imagination et d’un excellent sens artistique. Puisqu’il est une personne qui fait attention aux moindres détails, vous pouvez être certain que ses ouvrages sont bien faits, durable et de bonne qualité.

Les domaines d’application de la ferronnerie

La ferronnerie est un domaine qui englobe de nombreuses expertises. Le ferronnier intervient dans le domaine de la rénovation (remise en état des objets métalliques), de la construction (intervient dans les gros œuvres du chantier), de la sculpture et de l’art métallique.

Généralement, celle-ci a pour but principal la fabrication des objets pour une fin artistique et décorative. Cependant, on fait appel à un ferronnier pour d’autres travaux comme la soudure. Il peut également créer des grilles, des portes, des cheminées, etc. D’ailleurs, si vous êtes à la recherche d’un ferronnier, nous vous conseillons de faire confiance à : FERRONNERIE D’ART STRIEGEL.

Les conditions de travail

Un artisan ferronnier peut travailler en atelier, ainsi qu’à l’extérieur. Il est considéré comme un professionnel indépendant. Il peut travailler pour son propre compte. Mais il peut aussi être un salarié dans un atelier.

Concernant les qualités physiques, un ferronnier a une bonne condition physique. En effet, il est amené à déplacer et à poser des objets lourds. Souvent, il travaille dans des endroits bruyants. Ainsi, il doit être patient, calme et minutieux.

Les risques liés à la ferronnerie

Comme tout autre métier, la ferronnerie présente des risques. Ici, les risques sont mutuels. Proprement dit, ils ne concernent pas uniquement le ferronnier. Le client aussi peut être exposé au danger de la ferronnerie si le travail n’est pas fait correctement. À titre d’exemple, une porte métallique mal réalisée peut causer des dommages corporels comme des coupures ; un dispositif mal installé peut se déraper à tout moment.

Ainsi, tout professionnel dans le métier est dans l’obligation de rester vigilant pendant la réalisation des travaux. Pour éviter les désagréments, le travail demandé doit être bien soigné et les finitions bien faites.

Les études et formations

Il existe plusieurs diplômes professionnels permettant de devenir ferronnier.

Après la 3ème, il faut 2 ans pour préparer le Cap ferronnier d’art. Après le CAP, il y a le BMA ferronnier d’art.

Après le bac, il y a 2 diplômes : le Bac pro technicien en chaudronnerie industrielle et le BP métallier. Pour finir, si vous désirez poursuivre les études jusqu’à la fin, il y a le diplôme DMA Décor architectural option métal ( formation de deux ans), ainsi que le diplôme national des métiers d’art et du design ( formation de 3 ans).

Il existe encore de nombreux détails à savoir sur la ferronnerie d’art.

2021-06-01 Commentaires fermés sur By Yves Saint-Hilaire

Le service de nettoyage est instauré afin d’entretenir les parties communes d’une copropriété. Il est généralement confié à une entreprise, mais cela est variable en fonction des dispositions prises par le syndicat de copropriété.

Pourquoi prévoir un programme de nettoyage d’une copropriété ?

En sachant qu’une copropriété fait référence à une résidence répartie en plusieurs habitations, la question du nettoyage est un sujet à discuter au cours d’une réunion du syndic de copropriété. En effet, si le nettoyage des espaces privés est une obligation de chaque propriétaire, le nettoyage des parties communes, quant à lui, est une obligation de la copropriété. Cela a pour objectif de garantir le bien-être et la santé de tous, en sachant que la poussière et les microbes s’y retrouvent principalement. Il contribue également à l’entretien du logement. D’ailleurs, les parties communes reflètent l’image de l’immeuble.

À quelle fréquence effectuer le nettoyage des immeubles d’habitation ?

La fréquence de nettoyage se base sur plusieurs critères, notamment sur la taille de la copropriété, les charges maximales que tout le monde est disposé à payer, l’affluence des passages dans les parties communes, etc. Dans le cas d’une copropriété de moins de 10 lots d’habitation, un nettoyage hebdomadaire peut être suffisant. Pour les plus grandes résidences, comptant plus d’habitations, un nettoyage quotidien peut être programmé. Toutefois, vous devez savoir qu’un immeuble avec un local commercial ou avec des habitants exerçant une profession libérale nécessite plus d’entretien qu’un local uniquement destinée à usage d’habitation. Dans ce cas, d’autres dispositions peuvent être prises.

Pour entretenir votre résidence, vous pourrez soit opter pour les services d’une entreprise de nettoyage, soit engager un personnel affecté à la tâche.

Quelles prestations sont incluses dans le nettoyage de copropriété ?

Normalement, les services de nettoyage doivent inclure l’entretien des parties communes de l’immeuble. Sur la base d’un cahier de charge, il peut s’agir des opérations les plus basiques jusqu’aux traitements un peu plus poussés, à savoir :

– Le balayage de toutes les parties communes dont les couloirs, les escaliers ou les ascenseurs, la cour, le palier, etc.

– Le nettoyage du carrelage et/ou de la moquette

– L’enlèvement des résidus de poussière et les éventuelles toiles d’araignées

– Le nettoyage des vitres, des lustres et des autres lampes

– Le nettoyage des traces de doigts, que ce soit sur l’interphone ou dans les ascenseurs

– La collecte des poubelles et le nettoyage du local poubelle

– L’entretien des espaces verts

La désinfection des parties qui sont en contact avec des gens, à savoir la rampe d’escalier, les interrupteurs, etc.

Dans certains cas, la prestation peut inclure le nettoyage de la façade, mais cela fait généralement partie d’un contrat à part. En effet, celle-ci peut nécessiter un traitement spécifique pour lui redonner son éclat.

Comment choisir une entreprise de nettoyage ?

Le choix d’une entreprise de nettoyage dépend de plusieurs critères. Dans le cas d’une copropriété, le prix est un critère essentiel, vu que les charges sont partagées. Sachez que celui-ci varie en fonction du cahier de charge à respecter, du nombre de lot présent dans la copropriété et des tarifs de base exercés par l’entreprise. Pour vous donner un idée, sachez que les services d’un professionnel valent autour de 20 /heure.

Outre le prix, vous pourrez vous référer aux techniques de nettoyage et produits utilisés par l’entreprise, surtout si vous imposez des critères au sein de votre logement. En effet, certaines proposent des solutions de nettoyage écologique, tandis que d’autres utilisent des techniques plus agressives.

La proximité peut également faire partie de vos critères, surtout si vous prévoyez un nettoyage fréquent. Cela vous permettra, ainsi qu’à l’entreprise de gagner un temps considérable.

,