Monthly Archive 2020-07-12

Les origines du tatouage

2020-07-12 Commentaires fermés sur Les origines du tatouage By Yves Saint-Hilaire

Ces derniers temps, le tatouage a le vent en poupe. En effet, chaque année, on dénombre de plus en plus de salons de tatouage au Canada, mais également partout dans le monde, et surtout aux États-Unis. Mais savez-vous quelles sont les origines de cet art corporel très apprécié, surtout chez les jeunes. En vérité, très peu d’historiens ont consacré leur temps à étudier l’origine du tatouage. D’autant plus que son histoire est assez complexe. Néanmoins, il existe de nombreux éléments de réponse qui permettent de plus ou moins retracer son histoire.

En 1991, les historiens ont pu en savoir un peu plus sur l’histoire du tatouage suite à la découverte du corps momifié d’un chasseur néolithique (datant de 5300 av J.C selon les spécialistes). Ce dernier était piégé dans un glacier. Armé d’un arc et d’une hachette en cuivre, cet homme portait d’étranges tatouages au niveau du dos, des jambes et des chevilles. Les tatouages étaient composés de traits très fins disposés en croix. Il s’agit du premier tatouage connu jusqu’à ce jour.

Avant cette découverte, on considérait que le premier tatouage connu était celui d’une momie égyptienne qui datait de 2200 ans avant J.C. Après analyse, les historiens ont établi que les tatouages retrouvés sur cette momie étaient réalisés dans un but médical puisque ceux-ci étaient situés au niveau des articulations. Ce qui laissait alors supposer qu’ils étaient pratiqués pour avoir un effet thérapeutique sur l’arthrose.

D’un côté, beaucoup de chercheurs avancent l’hypothèse que les origines du tatouage seraient accidentelles. En effet, autrefois, les hommes enduisaient leurs blessures de sève végétale pour éviter une hémorragie. Et en cicatrisant, la sève provoquait une coloration de la zone où il y avait la plaie.

Histoire du tatouage tribal

Comme vous l’aurez sans doute constaté ces dernières années, le tatouage tribal est très à la mode. Il s’agit d’un style de tatouage caractéristique de l’art corporel des tribus polynésiennes. Vous l’aurez compris, les tatouages tribaux proviennent alors de la Polynésie.

Les premiers récits parlant du tatouage tribal datent d’il y a pas longtemps, aux alentours du 19e Siècle. Le plus célèbre étant le récit du sieur E. Robarts. Selon ses écrits, les origines du tatouage tribal remontent à plusieurs millénaires. Ainsi, on peut qualifier le touage tribal polynésien comme étant la plus ancienne forme d’art corporel. Selon les cas de figure, chaque tatouage tribal avait un sens et un rôle bien précis. En effet, chaque dessin véhicule des valeurs. Dans certaines tribus, il servait à identifier une personne comme étant membre ou non d’un groupe local. Dans d’autres cas, il servait à exprimer une croyance religieuse, spirituelle ou magique. En outre, le tatouage tribal peut aussi juste représenter une conviction personnelle.

À titre d’exemple, chez les tribus des îles Samoa, le tatouage représente les symboles de l’historique des lignées. Ainsi, les tatouages permettent de connaître l’ordre de naissance d’une personne, mais aussi sa place dans une tribu. Et pour les tribus Maoris, le tatouage avait aussi des significations sociales. Il permet de distinguer les tribus, mais également de scinder les rangs dans une même tribu.

Pour la petite histoire, c’est vers la fin des années 70 et le début des années 80 que le tatouage tribal a été adapté au tatouage moderne.

Découvrez ENIGMA TATTO : votre spécialiste du tatouage à Montréal

Pour ceux qui souhaitent faire réaliser des tatouages à Montréal et ses environs, rendez-vous chez ENIGMA TATTO. Située au 3938, rue Saint-Denis H2W 2M2, à Montréal, ce salon réalise tous types de tatouages : maori, polynésien, etc. Ouvert depuis plus de 16 ans, le salon accueille aussi bien les hommes que les femmes. Son équipe de tatoueurs expérimentés vous garantit des travaux de grande qualité.

, ,

Comment procède-t-on à la métallisation ?

2020-07-08 Commentaires fermés sur Comment procède-t-on à la métallisation ? By Yves Saint-Hilaire

La métallisation est une technique de revêtement qui vise à protéger un objet en acier de la corrosion. Il paraît simple d’apporter une telle définition, pourtant, la métallisation est tout un process où plusieurs paramètres sont à prendre en compte. Il semble ainsi intéressant d’en parler amplement dans cet article, si jamais vous ressentez la nécessité de procéder à cette opération.

La métallisation et son processus

La métallisation est une solution anticorrosion employée en tant que revêtement de protection d’une pièce en acier. Ce revêtement métallique est appliqué par projection thermique. Le process vise alors à fondre le zinc, l’aluminium ou l’alliage et de les intégrer dans un pistolet à arc. Le principe consiste alors à refroidir les dépôts de zinc, de sorte qu’ils forment un revêtement solide. En effet, la couche de zinc empêche le contact de l’acier avec l’humidité qui est à l’origine de son oxydation. La métallisation provoque ainsi une réaction électrochimique entre l’acier et le zinc, créant ainsi en parallèle une barrière efficace contre la corrosion. Dans le domaine de l’industrie automobile par exemple, la métallisation est nécessaire pour préserver la carrosserie du véhicule. Des méthodes de sablage y sont souvent associées.

Quelques différences entre la métallisation et la galvanisation

Comme cité précédemment, la métallisation consiste à pulvériser un revêtement anticorrosion de zinc sur les pièces en acier. En ces termes, cette protection est similaire à celle de la galvanisation. Cependant, le procédé de métallisation diffère de la galvanisation sur quelques points. D’une part, la métallisation consiste à appliquer mécaniquement une couche de protection, sans produire aucun effet thermique sur l’acier. La couche de zinc s’applique alors directement à partir du pistolet à arc. D’autre part, c’est un procédé à froid qui ne demande aucun temps de séchage. La surface d’acier peut donc être manipulée directement, ce qui réduit considérablement la durée du traitement. D’ailleurs, l’opération qui en résulte ne produit aucun composé organique volatile. C’est-à-dire que l’excédent peut être immédiatement récupéré et réutilisé. Enfin, le revêtement par projection thermique demande très peu d’entretien.

Quant à la galvanisation, c’est un procédé à chaud. Elle consiste à immerger entièrement la surface en acier dans un bain de zinc en fusion. L’acier et le zinc combinent et forment un ensemble entier, contrairement à la métallisation qui est un revêtement indépendant.

L’utilisation du pistolet à arc

Quelle que soit la méthode employée, on pulvérise généralement via un pistolet à arc, un mélange composé de zinc et d’aluminium fondus sur la surface en acier. Le pistolet à arc électrique est alimenté par deux fusibles. Une buse dirige un jet d’air ou du gaz à haute pression sur l’arc. L’on obtient du métal fondu directement pulvérisé sur la pièce métallique. Par conséquent, on obtient de minuscules gouttes de métal qui refroidissent et qui durcissent au contact de la pièce d’acier. Celles-ci forment un revêtement compact sur toute la surface appliquée.

Avant de se lancer dans la phase de métallisation, il faut savoir que la surface doit être préparée à l’aide d’un jet abrasif. Cela permet entre autres de réduire la porosité de l’acier et de faciliter son traitement.

En synthèse, la métallisation et la galvanisation sont deux manipulations distinctes. Ces deux opérations requièrent néanmoins une certaine connaissance des matériaux employés, mais surtout des procédés techniques qui font d’elles des activités assez complexes. Le procédé de métallisation demande tout un panel de règles d’utilisation, notamment le coefficient de glissement entre les surfaces de l’assemblage. L’entreprise METALLISATION DES HAUTS DE FRANCE vous propose son savoir-faire en la matière. Cette société est spécialisée dans la métallisation de pièces industrielles et mécaniques depuis 1984. Présente à Lille, Amiens et Reims, elle respecte les normes et les procédés de métallisation en vigueur.

, ,

Comment bien entretenir une tombe ?

2020-07-07 Commentaires fermés sur Comment bien entretenir une tombe ? By Yves Saint-Hilaire

Pour de nombreuses personnes, la tombe est un lieu sacré, puisque les corps de leurs proches y reposent. Retrouver des salissures sur une tombe exposée aux éléments naturels est tout à fait normal. Mais cela ne signifie pas pour autant que vous ne pouvez rien y faire. Au contraire, il existe diverses manières d’entretenir et d’embellir une tombe.

Nettoyer la pierre tombale

Le nettoyage est la première étape à tous les travaux d’entretien d’une tombe. En effet, on ne peut pas embellir une surface sale.

Les poussières et les petites saletés qui s’accumulent sur la surface de la pierre tombale peuvent être nettoyées avec des méthodes simples. L’aérogommage convient parfaitement pour enlever les taches de graffitis et de peinture. Ce type de nettoyage respecte l’environnement, car il consiste à projeter des éléments abrasifs naturels pour décaper la surface, sans altérer la pierre. Aussi bien les moisissures que les pollutions atmosphériques ou les marques du temps peuvent être corrigées avec l’aérogommage.

Il ne suffit pas d’un nettoyage ponctuel pour maintenir l’état d’une pierre tombale. Vous devez l’entretenir régulièrement. Les entreprises de nettoyage de pierres tombales dans les Hauts-de-France comme DUPONT DENIS proposent des prestations mensuelles, annuelles ou selon vos choix.

Pour lutter contre la porosité de la pierre et ainsi éviter l’absorption des taches et des saletés, il faut lustrer le marbre. Le nettoyage concerne aussi toutes les autres parties comme les statuettes, la croix et les rebords de la tombe.

Embellir une tombe

L’entretien d’une tombe ne se limite pas uniquement aux travaux de nettoyage. Cela consiste également à l’embellir afin de la rendre plus décente. Généralement, les gens aiment déposer des fleurs sur la tombe de leurs proches lorsqu’ils viennent au cimetière. Mais que deviennent ces fleurs après ? Lorsqu’elles se fanent, il faut les enlever. Autrement, les pétales fanés vont ternir l’aspect de la pierre tombale. Les fleurs en pot doivent être arrosées de temps en temps. Ainsi, elles apporteront de l’esthétique et de la gaieté au cimetière. Les fleurs en plastique, quant à elles, vont rester intactes, mais risquent tout de même de se salir. Elles nécessitent également un nettoyage régulier. Vous pouvez le faire vous-même ou faire appel à une entreprise spécialisée dans l’entretien de tombes.

Outre le fleurissement de tombes, l’apport de graviers ou de galets d’ornement contribue à embellir la tombe de vos proches. Pourquoi ne pas à ajouter des figurines également ? Vous pouvez placer un petit ange ou un objet que le défunt affectionnait de son vivant. Ce sera une bonne manière de respecter sa mémoire.

Il existe des solutions pour faire ressortir les inscriptions sur la pierre tombale. Lorsque les lettres ont été peintes, il faut évidemment les repeindre. Mais avant cela, grattez bien les creux pour enlever les saletés dans les creux. Quand les inscriptions sont à peine visibles, il faut les réécrire. Pour cela, vous aurez besoin de l’expertise d’un spécialiste en lettrage.

Contacter une entreprise spécialisée

Un entretien régulier et efficace garantit l’impeccabilité de la pierre tombale. Vous avez sans doute beaucoup d’occupations ou habitez loin de la tombe de vos proches. Donc, pour éviter les oublis, pallier le manque de temps et l’éloignement, il est plus avisé de solliciter une intervention professionnelle. De plus, le nettoyage d’une pierre tombale doit être réalisé en fonction du matériau de celle-ci.

Le marbre et le granit sont les matériaux les plus utilisés pour fabriquer une pierre tombale. Pour les entretenir, il suffit d’un simple lavage à la brosse et au savon noir. Pour les taches persistantes, utilisez des produits plus performants, sans pour autant opter pour des solutions chimiques trop agressives. Comme nous l’avons vu plus tôt, l’aérogommage est idéal pour lutter contre les pollutions atmosphériques, les marques du temps et les taches de peintures.

Appliquez de la peinture et un produit imperméabilisant sur les parties cimentées pour pallier leur porosité. Cela conservera également leur beauté.

, , ,