Monthly Archive 2019-12-27

Les services proposés par les grandes entreprises d’assainissement

2019-12-27 Commentaires fermés sur Les services proposés par les grandes entreprises d’assainissement By Yves Saint-Hilaire

Que ce soit pour une construction ou une rénovation, les travaux d’assainissement sont indispensables. Les remettre à plus tard est une erreur à ne jamais commettre. En effet, les systèmes d’assainissement visent à améliorer notre situation sanitaire globale. Une mauvaise installation est synonyme de prise de risque par rapport aux multiples dangers (physiques, microbiologiques, chimiques…) que cela peut engendrer. Hormis pour l’installation d’un réseau d’assainissement adapté, individuel ou collectif, vous pouvez faire appel à des professionnels dans ce domaine pour :

1) La réalisation d’un diagnostic de réseau de canalisation

Cette tâche précède les travaux de débouchage ou de nettoyage de canalisation. Le professionnel qui réalise le travail aura pour mission de vérifier, contrôler et analyser l’ensemble de vos canalisations. Pour garantir la fiabilité du diagnostic, les entreprises utilisent des caméras performantes. Cela permet d’avoir une localisation précise de la source d’une fuite, de mettre en évidence les points d’obstruction ou d’autres problèmes.

Quand procéder à l’inspection vidéo ?

L’inspection télévisée peut être faite :

  • Juste après la mise en place du réseau

Ici, le but est de vérifier la conformité du réseau vis-à-vis du cahier des charges.

  • Avant ou après l’achat d’une nouvelle propriété

Compte tenu de l’importance du réseau d’assainissement, il est conseillé de vérifier l’état général de l’installation. Ici, le diagnostic peut permettre de déceler des anomalies qui se sont installées avec le temps (casse de la canalisation, fissure, présence de racines, etc.)

  • En cas de problèmes récurrents

Une inspection approfondie des canalisations peut mettre en évidence la cause d’un réseau souvent bouché.

2) Le débouchage de canalisations

Presque tout le monde a déjà dû faire face à un problème de canalisation bouchée. Sachez qu’un tel problème peut être facile à traiter ou non, suivant le cas et les causes (lingettes dans les WC, objets jetés dans les canalisations, bouchons de calcaire, etc.). Les plus chanceux pourront régler le problème sans l’aide d’un professionnel, tandis que d’autres auront besoin d’un plombier expérimenté. C’est à une entreprise d’assainissement que vous devrez faire appel pour les problèmes plus graves causés par une mauvaise installation, la vétusté du réseau, une rupture de canalisation, etc. Ces dites entreprises peuvent procéder à l’hydrocurage de vos installations. C’est une solution efficace pour décrasser les tuyaux encombrés de graisses, tartres, sables, etc.

3) La vidange de fosses toutes eaux

Prestation dédiée aux propriétaires de maisons non raccordées au tout-à-l’égout, la vidange de fosse toutes eaux est un classique pour l’entretien des installations d’assainissement individuel. Cette opération est obligatoire tous les 4 ou 5 ans, selon l’usage et la dimension de la fosse. La vidange ne peut être faite que par une entreprise d’assainissement agréée. Le prestataire retenu doit, après l’opération, vous remettre un certificat de vidange où est indiqué, au moins : votre nom, celui du professionnel et ses coordonnées, la date de l’opération et la destination des boues extraites. En aval, ce document vous servira de justificatif en cas de contrôle effectué par le SPANC. Ceux qui prévoient de vendre leurs maisons doivent également détenir ce certificat.

Hormis ces 3 principales prestations, les professionnels de l’assainissement proposent également leurs services pour : l’entretien des stations d’épuration, le remplacement de bac à graisse, la remise en état d’installations d’assainissements, etc.

Enfin, quelle que soit la nature de vos besoins en travaux d’assainissement, faites toujours appel à une entreprise reconnue dans le domaine. Pour choisir le bon professionnel, n’hésitez pas faire des recherches, à demander l’avis d’autres personnes, à comparer les prix, etc. Ceux habitant à L’Aigle et alentour, dans l’Orne, peuvent, par exemple, s’adresser à l’entreprise Vandamme E.P Vidange qui possède plus de 10 années d’expérience dans le domaine.

, , , ,

Que faire de ses bijoux anciens ?

2019-12-25 Commentaires fermés sur Que faire de ses bijoux anciens ? By Yves Saint-Hilaire

Vous avez sûrement au fond de votre coffre des vieux bijoux qui viennent de votre mère ou de votre grand-mère. Une ancienne bague ornée de pierres précieuses ou un bracelet complètement démodé qui ne vous plaisent plus. Mais, qu’ils en or ou en argent, vous pouvez les réutiliser pour en créer de nouveaux ou bien tout simplement les revendre.

Comment les transformer ?

Actuellement, il est possible de transformer les bijoux anciens pour en faire des accessoires qui s’assortissent à notre style vestimentaire. On peut très bien aussi les recycler pour réaliser des bagues, des broches, des bracelets en choisissant les modèles, les formes en fonction de sa personnalité. D’ailleurs, ces matériaux peuvent être recyclés autant de fois . Toutefois, vous devez savoir que tous les éléments d’un bijou ne sont pas réutilisables. C’est le cas pour les pierres précieuses qui peuvent être abîmées. Vous pouvez vous adresser à un jouailler pour les faire examiner. Il sera en mesure de déterminer si ces pierres pourraient supporter le démontage ou pas.

En outre, vous pouvez les revendre à des professionnels.

Comment procéder pour revendre ses bijoux anciens ?

Plusieurs professionnels dans le domaine proposent aujourd’hui le rachat de pièces, de lingots, de débris d’or, d’argenterie, etc. DWB située 42 Rue des Bains 14360 Trouville-sur-Mer fait partie de ces professionnels vers qui vous pouvez vous adresser pour le rachat de vos bijoux anciens. Du moment qu’il s’agit de bijoux en or, ils peuvent tous se vendre qu’ils soient cassés ou démodés. Toutefois, il est plus prudent de s’adresser au bon interlocuteur pour ne pas dévaloriser vos bijoux. Par ailleurs, leur valeur ne dépend pas seulement de leur alliage, mais surtout de leur façonnage. Par ailleurs, vous devez connaître les réglementations et les précautions auxquelles vous devez vous référer.

-Faites évaluer les bijoux par un professionnel

Avant de vendre les bijoux, le mieux est sans doute de les faire évaluer auprès d’un professionnel pour connaître leur valeur. Il saura vous préciser le nombre de carats, la nature de l’alliage et le poids total. En effet, il y a plusieurs alliages d’or différents. En outre, la quantité de l’or est indiquée en carats. Par conséquent, plus elle est élevée, plus le bijou a plus de la valeur. Ainsi, vous serez bien préparé face à toutes les propositions que l’on pourrait vous faire. Et si parfois vous avez un doute sur le type de métal de votre bijou, vous pouvez le tester vous-même. L’argent, le cuivre et l’or ne sont pas magnétiques, par conséquent, ils ne collent pas à un aimant.

-Renseignez-vous sur le cours de l’or

Tout professionnel pratiquant dans le domaine du rachat de bijoux est dans l’obligation d’être transparent sur les prix. Il doit révéler tous les détails concernant les tarifs y compris les charges. De ce fait, le particulier vendeur pourra avoir une estimation de la valeur de ses bijoux à vendre. En revanche, vous pouvez consulter le site de la Banque pour vous renseigner sur le cours de l’or qui ne cesse de fluctuer.

-Exigez un contrat écrit par le professionnel

Une fois que la vente est conclue, le professionnel est dans l’obligation de vous remettre un exemplaire du contrat écrit qui doit comporter :

-le nom et l’adresse de l’acheteur ainsi que du vendeur

-le numéro d’inscription au registre de commerce du racheteur

-l’adresse, la date et l’heure où le contrat a été signé

-la désignation de la nature du bijou

-le prix incluant toutes les charges.

Toutefois, le vendeur a tout à fait le droit de revenir sur ses engagements et dispose d’un droit de rétraction et cela, jusqu’à 48 h après la signature du contrat.

, ,

Tout savoir sur la vidange d’une fosse septique

2019-12-24 Commentaires fermés sur Tout savoir sur la vidange d’une fosse septique By Yves Saint-Hilaire

Une fosse septique est un dispositif d’assainissement destiné à traiter les eaux-vannes, c’est-à-dire les eaux venant des toilettes. Ce n’est plus la définition retenue de nos jours parce que les fosses septiques nouvelles générations sont des fosses toutes-eaux qui traitent les eaux-vannes et les eaux ménagères. Dans son fonctionnement normal, une fosse septique se remplit progressivement de boue. Une opération de vidange est donc nécessaire pour éviter le débordement de la fosse. Pour optimiser la durée de vie de votre installation et afin de conserver le bon fonctionnement de vos canalisations, la vidange doit être réalisée au moins tous les quatre ans. Quels sont les signes qui doivent vous alerter sur l’état de votre fosse septique ? À qui vous devez vous adresser pour réaliser la vidange ? Comment se dérouler la vidange de la fosse ? Pour avoir des réponses à ces questions, suivez la suite de l’article.

Comment savoir qu’une fosse septique nécessite une vidange ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir un œil d’expert pour savoir qu’une fosse septique est pleine. Quelques signes comme le refoulement des eaux, le bouchage des canalisations et les odeurs désagréables ne trompent pas. Dès que vous constatez ces dysfonctionnements, il ne faut pas attendre pour faire appel à un professionnel de la vidange de fosses septiques. Plus vous planifiez l’intervention le plus tôt possible, plus les travaux d’assainissement vont se dérouler dans les meilleures conditions. Quel que soit le type de fosse septique que vous utilisez, en PVC ou en béton, la vidange doit être réalisée à intervalle régulier en fonction du volume du bac et selon le nombre d’occupants d’une habitation. Dans tous les cas, vous pouvez aussi demander à un professionnel de diagnostiquer l’état de votre fosse afin de programmer la vidange à temps.

Faire confiance à un professionnel de la vidange de fosses septiques

La vidange de fosses septiques relève exclusivement des professionnels spécialisés dans le domaine de l’assainissement. Plusieurs alternatives se présentent à vous pour obtenir les services d’un vidangeur professionnel. Il est assez facile de trouver une entreprise d’assainissement sur internet. Vous pouvez aussi vous rendre à la préfecture de votre département pour obtenir les contacts des professionnels habiletés à intervenir sur les installations d’assainissement. Si vous habitez dans un immeuble, sachez qu’il existe un SPANC ou Service Public d’Assainissement Non Collectif chargé de veiller au bon fonctionnement du système d’assainissement de votre bâtiment. N’hésitez pas à prendre contact à ce service dès l’apparition de premiers signes de dysfonctionnement sur votre fosse septique.

Comment se déroule la vidange d’une fosse septique ?

L’opération de vidange est réalisée à l’aide d’un véhicule de pompage permettant d’intervenir en toute sécurité en préservant les bactéries. La vidange consiste à enlever la boue accumulée dans le bac. Après avoir vidangé la fosse, le professionnel procède au nettoyage à grande eau du bac. Sachez que l’eau vidangée doit être conservée dans un compartiment du véhicule de pompage pour être remise dans la fosse à la fin de l’opération. Cela permet de rendre la fosse immédiatement fonctionnelle après l’enlèvement de la boue. Si l’eau de la fosse n’est pas remise dans le bac après la vidange, le propriétaire sera dans l’obligation d’attendre la durée d’une séance de semence de bactéries avant de pouvoir réutiliser la fosse. En général, la vidange d’une fosse pleine peut être réalisée en une demi-journée.

Si vous projetez de vidanger une fosse septique dans le département du Cher, faites appel à l’entreprise JEAN GESSET ET FILS, située à Vierzon. Son équipe se déplace sur votre site afin de réaliser l’opération de vidange dans les meilleures conditions. Ce professionnel est aussi spécialisé dans la collecte de déchets, le nettoyage industriel et d’autres travaux d’assainissement.

, ,

Quelques pierres et leurs utilisations à découvrir

2019-12-23 Commentaires fermés sur Quelques pierres et leurs utilisations à découvrir By Yves Saint-Hilaire

Une variété de pierres existe dans le monde. Les pierres ont leurs propres caractéristiques et utilisations.

Voici la liste de quelques unes.

Le granit

C’est une pierre qui résiste aux intempéries. Le granit est de couleurs grises et rouges. Le granit s’utilise dans la fabrication des moellons et des gravats. Il a aussi un rôle dans le dallage.

Le grès

Cette pierre a une haute porosité et a une possibilité de nuances de gris-jaune. Le grès s’utilise pour des matériaux de parement. Il sert aussi à construire des murs de soutènement.

Le basalte

Le basalte résiste aux conditions météorologiques défavorables. Il peut être de couleur gris foncé ou noir-vert. Cette pierre est présente dans le pavé et le gravier. Elle s’utilise comme revêtement extérieur et matériau de sculpture.

Le calcaire

C’est une pierre poreuse, aérienne et robuste. Le calcaire s’adapte à la construction de murs de structures légères comme les arches, les tonnelles. Afin d’augmenter sa durée de vie, il faut le traiter avec des composés hydrofuges. Par ailleurs, cette pierre change facilement de couleur en fonction des impuretés. Mais le plus souvent, le calcaire est de couleur grise. Vous pouvez construire des meubles de jardin et créer des murs de séparation grâce à cette pierre.

L’ardoise

Cette pierre est robuste. Elle se dispose en couches. L’ardoise s’utilise dans la finition extérieure, dans la fabrication des matériaux pour le toit de petites formes architecturales.

Le marbre

C’est une pierre à grain fin et large. Il dispose d’un spectre de couleur solide. Le marbre peut être utilisé pour des formes sculpturales ou d’autres formes. Il s’applique dans les panneaux de mosaïques.

Le tuf

Le tuf a une longue durée. Il résiste aux intempéries et a une teinte poreuse. Il a une couleur rose et jaune. Cette pierre s’utilise dans les constructions murales de petites formes architecturales.

Concernant les pierres utilisées pour les escaliers, les pistes, les allées de jardin, les échelles, elles sont soumises à une grande pression et à des exigences de résistances accrues. Par exemple, la mise en place des pavés demande beaucoup de temps et l’organisation de mosaïques de galets demande du goût artistique et de la patience.

Vous pouvez également construire une fontaine en escalier de pierre sauvage au milieu de votre jardin grâce à des pierres naturelles. Il faut poser une dalle qui laisse couler l’eau.

Pour la construction de l’étang, le miroir est encadré par des pierres résistantes à l’humidité sous forme arrondie et sous forme de plaque. L’étage supérieur de l’étang où sont plantées les plantes est rempli d’un gros caillou et d’un petit pavé afin de soutenir les racines.

Pour les parterres de fleurs en pierre, il faut bien choisir la taille, le matériau et la forme des plates-bandes qui entoureront les fleurs. Il y a :

  • Le style rural soutenu par des massifs de fleurs, les contours seront marqués par des murs bas élevés à partir des pavés, des dalles, des briques artificielles
  • Le style classique implique de créer des plates-bandes rondes, carrées et rectangulaires. Leurs bordures sont en granit ou en analogues de pierre artificielle.
  • Un manteau antique servant à clôturer la plate-bande est fabriqué avec des blocs de roches en coquille avec une altération de la surface.

Pour avoir un jardin moderne, utilisez des pierres concassées pour éviter de creuser ou de désherber l’espace du jardin. Il suffit de remplir de pierres les petits espaces entre les principaux blocs.

Bref, pour l’aménagement extérieur de votre propriété, faites appel à Polo marbrerie. Cette entreprise possède une grande variété de pierres naturelles et se spécialise dans ce domaine.

Pourquoi est-il avantageux d’inscrire ses enfants à des cours de piano ?

2019-12-23 Commentaires fermés sur Pourquoi est-il avantageux d’inscrire ses enfants à des cours de piano ? By Yves Saint-Hilaire

En initiant vos enfants à jouer de la musique vous les aiderez à intégrer de bonnes bases pour leur vie future, et cela, tout en s’amusant. Vous avez le choix entre de nombreux instruments : la guitare, la batterie, le violon, etc. Dans cet article, nous allons surtout nous pencher sur les bienfaits apportés par l’initiation au piano.

Les bienfaits de l’apprentissage du piano aux enfants

À cause de l’avancée de la technologie, actuellement, les enfants ont tendance à ne plus savoir écouter. Ils sont surtout scotchés aux appareils électroniques tels que les tablettes et les smartphones. En outre, ils ne savent plus être patients et veulent que tout soit fait rapidement et suivant le rythme de la fibre internet. En leur faisant suivre des cours de piano, vous les aiderez doucement à réapprendre ces qualités. En effet, pour pouvoir jouer une musique, il est important qu’ils sachent évaluer le sens du rythme et de la mélodie ; ils ne doivent pas se précipiter mais être à l’écoute. Ils devront aussi faire preuve de rigueur et de persévérance car il faut du temps avant de pouvoir jouer une composition complète. En apprenant à jouer au piano, les propriétés intellectuelles de votre enfant seront stimulé, en commençant par la mémoire car il devra retenir toutes les gammes de cet instrument. Cette capacité lui sera utile dans la vie de tous les jours et surtout pour apprendre les leçons à l’école. En jouant au piano, votre enfant sera plus agile avec ses doigts et dans tous ses mouvements. Il développera aussi une grande confiance en lui, et saura se démarquer de ses compagnons.

L’âge idéal pour apprendre à jouer au piano

En vérité, il n’y a pas d’âge idéal pour initier votre enfant au piano. Certains apprennent à jouer dès l’âge de 3 ans tandis que d’autres ne commencent qu’à partir de 5 ans ; tout dépend des propriétés intellectuelles de l’enfant. En outre, les méthodes et les techniques varient également en fonction de l’âge. En général, les cours donnés aux enfants de 3 ans sont surtout des cours d’éveils à la musique et non d’apprentissage. En effet, il serait très difficile pour un enfant de cet âge de lire la lettre « do » s’il n’a pas encore appris à lire à l’école. Par contre, vous pouvez lui faire écouter sa sonorité sur le clavier. Il faut également éviter de pousser les enfants de cet âge à trop s’exercer pour éviter qu’il ne voit le piano comme une corvée.

Faites tout pour que votre enfant soit à l’aise

Afin que votre enfant ne se lasse rapidement du piano, le plus judicieux est de lui faire suivre des cours dans une école de musique. Là-bas, il pourra être en contact avec d’autres enfants de son âge et partageant la même passion et les mêmes anxiétés que lui. Vous pouvez également le faire suivre des cours par un pianiste professionnel car ainsi, il pourra bénéficier de plusieurs conseils personnalisés et d’une oreille attentive. N’hésitez pas non plus à lui choisir du matériel de qualité afin qu’il soit à son aise pendant ses cours.

Comment entretenir le piano ?

Il est nécessaire d’entretenir régulièrement votre piano afin de garantir sa longévité. Pour cela, vous devez le ré-accorder au moins tous les deux ou trois mois. Vous devez également faire réviser ses mécaniques, ses cordes et l’ensemble de ses vis. Vous pouvez trouver sur internet de nombreux professionnels pouvant vous aider à entretenir votre piano tels que le Pianos Lefebvre qui se trouve à Désertines. Le propriétaire de cette entreprise est un grand passionné de cet instrument. Il saura vous aider et vous conseiller pour l’entretien de votre piano. En outre, vous pouvez également le contacter si vous souhaitez acquérir une pièce de qualité.

, ,

Comment poser du carrelage au sol?

2019-12-06 Commentaires fermés sur Comment poser du carrelage au sol? By Yves Saint-Hilaire

Nombreux sont les revêtements de sol, en l’occurrence le carrelage. Celui-ci est le plus prisé, car il vous permet de décorer l’intérieur et l’extérieur de votre appartement. En outre, le carrelage est pratique, facile à entretenir et très esthétique. Découvrez alors les étapes de la pose de carreaux en lisant cet article.

1. La préparation du sol

Avant d’effectuer les travaux de carrelage, nettoyez bien votre sol. Vous devez repérer les défauts afin de les réparer. Quand le sol est prêt, effectuez le calepinage. Il s’agit d’un calcul du nombre de carreaux à utiliser, des mesures et de la détermination de l’ordre de pose des carreaux. Cette étape est vraiment importante, car elle facilite la pose du carrelage et évite les éventuelles erreurs.

2. Le choix du mortier-colle

Il existe différents types de colle pour carrelage selon le type de carrelage à poser et selon les pièces à carreler. Donc, le choix du mortier-colle dépend de ces deux éléments. Vous pouvez opter pour le mortier-colle prêt à l’emploi ou pour le mortier en poudre.
Suivant les dimensions des carreaux, la quantité du mortier-colle et la taille de la spatule crantée sont différentes.
Pour ce faire, répartissez 2 kg/m2 de mortier-colle si vous avez opté pour des carreaux de 5 x 5 cm de côté en utilisant une spatule à denture étroite.

Si vous avez choisi des carreaux de 15 x 15 cm de côté, répartissez 3 kg/m2 de mortier-colle en utilisant une spatule à denture moyenne.
Répartissez 6kg/m2 de mortier-colle si vous avez opté pour des carreaux de 30 x 30 cm de côté en utilisant une spatule à denture large.
Si vous choisissez des carreaux de grande dimension, répartissez 6 kg de mortier-colle sur une surface de 1 m2 en utilisant une spatule crantée à dents larges. Puis, encollez le dos des carreaux et le sol.

3. La préparation du mortier-colle

Si vous avez opté pour le mortier-colle en poudre, vous devez le préparer.
Pour ce faire, versez de l’eau dans une cuve et faites diluer la poudre là-dedans. Mélangez délicatement la poudre et l’eau avec un bâton. Ne fouettez pas le mélange pour éviter la formation des bulles d’air.
Un malaxeur électrique est efficace si la quantité de mortier-colle est plus importante. Ainsi, réglez la vitesse du malaxeur et continuez de mélanger jusqu’à ce que vous obtiendrez une pâte homogène.

4. La pose du mortier-colle

Ne posez pas le mortier-colle sur un sol trop froid ou trop chaud.La température doit être comprise entre 5 °C et 25 °C.
D’abord, étalez la colle sur une surface de 1 m2. Puis posez le mortier-colle à l’aide d’une truelle et répartissez-le par le biais d’une spatule. Striez-le ensuite avec les dents de la spatule. Quand vous avez terminé cette surface, continuez à étaler la colle sur la surface suivante.

5. La pose du premier carreau

Posez le premier carreau sur l’endroit prévu lors du calepinage. Pour le fixer, vous devez l’enfoncer doucement. Tapotez-le en utilisant un maillet en caoutchouc.

6. La mise en place des croisillons

Mettez des croisillons aux coins du carreau. En fait, les joints de carrelage doivent être délimités par les croisillons. Puis, enfoncez ces derniers pour fixer les joints. Quand ceux-ci sont fixés, retirez immédiatement les croisillons.

7. La pose de carreaux en entier

Quand le premier carreau est posé, posez les carreaux restants en fonction de l’ordre que vous avez effectué lors du calepinage. Procédez de la même façon que lors de la pose du premier carreau.
Nettoyez ensuite le mortier-colle à l’aide d’une éponge humide.

8. La vérification de la régularité du carrelage

Utilisez une règle pour vérifier l’alignement des carreaux. S’ils sont décalés, alignez-les en les poussant doucement. Vous ne devez pas les enfoncer ou les tirer. Aussi, utilisez un niveau à bulle pour vérifier la régularité du carrelage. Si besoin, vous pouvez ajuster le niveau de ces carreaux.

9. La pose des carreaux coupés

Quand vous avez terminé de poser tous les carreaux, il existe des petits espaces appelés rives à la hauteur des bordures. Pour couvrir ces rives, coupez des carreaux et posez-les sur ces espaces.
La découpe des carreaux des rives se fait manuellement. Pour les couper, utilisez des pinces spéciales, une machine, une carrelette ou un coupe-carreaux électrique.
Puis, posez ces carreaux en répartissant le mortier-colle dans les rives à l’aide d’une truelle et striez avec votre spatule.
N’oubliez pas les croisillons lors de la pose. Prenez votre maillet en caoutchouc pour tapoter les carreaux. Veillez à ce qu’ils soient bien alignés et de même niveau. Après cela, enlevez toutes les traces de mortier-colle sur votre carrelage. Utilisez une éponge humide pour les nettoyer. Et laissez sécher.

10. Les joints pour le carrelage

Quand le carrelage est fini et le mortier-colle est séché, vous devez faire les joints. Pour cela, il faut préparer un mortier à joint et le répartir sur le carrelage. Tous les joints doivent être remplis de mortier. Ensuite, lissez et laissez sécher.

, ,