Monthly Archive 2019-11-28

Quelles sont les causes de pannes d’une horloge ?

2019-11-28 Commentaires fermés sur Quelles sont les causes de pannes d’une horloge ? By Yves Saint-Hilaire

Rien de si ennuyeux que de se perdre dans un espace-temps suite à une panne d’horloge. Vous avez,cependant tenté de la réparer, mais vous n’y êtes pas parvenu puisque ses failles sont indétectables. Ne vous inquiétez pas, cette rubrique a pour finalité de vous montrer les éventuelles causes de ce petit problème.

  • Le mal fonctionnement des aiguilles

Les aiguilles fonctionnent grâce à un système de frottement rotatif au niveau des axes qui les supportent. Ces pivots sont concentriques et parfaitement solidaires de rouages. Ainsi, chaque aiguille subit des frottements bien distincts. Pourtant, deux cas sont envisageables lorsque le frottement (notamment celui au niveau de la grande aiguille) n’est pas normal. D’une part, si ce frottement est assez rigide, la grande aiguille aura du mal à tourner. D’autre part, celle-ci sera immobilisée par son propre poids si les frottements sont faibles.

  • L’insuffisance de puissance motrice

Nombreuses sont les raisons de l’insuffisance ou du défaut de la puissance motrice de votre horloge. Elles peuvent s’expliquer par le blocage du mécanisme de transmission de la force de rotation. Il peut s’agir également d’un problème de faiblesse ou de manque de poids. Par ailleurs, la panne peut provenir d’un mauvais enroulement de la corde sur la largeur du tambour. Ainsi, le fait que la corde s’est détachée du tambour d’une façon à ce qu’elle va atteindre la première couche avant de se coincer entre deux spires peut bloquer systématiquement tout le mécanisme.

  • La brisure de pièces

Sachez que les pièces cassées engendrent nul doute un mauvais fonctionnement de votre horloge. En effet, lorsque le pignon de remontage subit, par exemple une poussée trop loin ou trop forte, l’attache du ressort sera détériorée. Par conséquent, toutes les forces accumulées par le pignon de remontage et par les dents du rouage contigu seront relaxées subitement, d’où la brisure d’une ou de plusieurs ailes du pignon. Dans ce cas, il vous est recommandé de recourir à un spécialiste en réparation horlogerie.

  • La déformation des pièces fragiles

Certaines pièces se déforment facilement suite à une mauvaise manipulation ou à un faux réglage. Les éléments fragiles comme les tiges qui supportent le marteau ou la cloche sont les plus touchées. Par conséquent, si la longueur du marteau est insuffisante pour atteindre la cloche ou bien lorsque leur rapprochement est trop aigu, il se peut que le son produit ne soit pas en mesure de vous assurer un confort sonore.

  • Les cambouis

Il arrive que votre horloge amasse des débris et des poussières. Ceux-ci s’accumulent alors sur la paroi que vous venez d’huiler. Les saletés qui y stagnent forment les cambouis (une substance gluante qui bloque les mouvements continus des engrenages). Par ailleurs, le dérèglement de l’horloge peut également être dû à un défaut de nettoyage et d’entretien réguliers. Ce qui favorise la rouille de certains éléments métalliques.

  • L’inadéquation du positionnement de l’horloge

Une horloge mal placée est exposée à des risques de pannes. En effet, le défaut de rééquilibrage de l’horloge entraîne inévitablement des perturbations du fonctionnement de tout le mécanisme. Ainsi, vérifiez qu’elle soit droite et utilisez des cales si nécessaire. Sachez également que les vibrations permanentes contenues dans la pièce dans laquelle l’horloge est suspendue endommagent son activité.

  • Besoin d’un professionnel ?

L’entreprise HORELEC J. DRAUX ET COMPAGNIE est spécialisée dans les travaux d’horlogerie. Elle dispose d’une équipe professionnelle qui est prête à vous offrir un service de qualité. Son dynamisme et son savoir-faire sauront répondre à tous vos besoins. Elle se trouve au 21 Rue Lucien Sampaix 92320 CHÂTILLON, France.

La mosaïque, rallier esthétique et robustesse

2019-11-25 Commentaires fermés sur La mosaïque, rallier esthétique et robustesse By Yves Saint-Hilaire

La mosaïque est un art qui ne finit pas de nous étonner. Depuis longtemps, cet art n’a cessé de nous procurer un certain émerveillement par sa qualité et ses diversités. Le concept se modernise et offre désormais, une nouvelle perspective pour des décorations intérieures et extérieures exceptionnelles.

Les origines de la pratique

C’est un art qui date des temps anciens. Elle consiste à tailler les matériaux pour en faire des petites pièces. Celles-ci seront ensuite rassemblées et placées selon un ordre précis pour donner à la fin, une forme précise, une image ou un motif. Ces qualités de travaux exceptionnelles font de cette pratique un luxe depuis longtemps.

Les Grecs font partie des précurseurs de cette technique. Les galets et les verres sont les matériaux les plus utilisés pour la confection des mosaïques. Ces éléments seront plus tard, remplacés par des revêtements plus brillants.

Les Romains ont quant à eux, popularisés le marbre pour revêtir les châteaux et les habitations. Ce matériau sera le plus utilisé et l’un des plus populaires en termes de décoration.

Le verre est de son côté, très apprécié grâce à la simplicité de découpe, le rendu lumineux et la panoplie de coloris. C’est dans les bâtiments religieux que le verre a été le plus utilisé. Le verre est très répandu et facile à conserver. Certains de ces œuvres sont encore considérablement préservés.

Face à la modernité

La découverte des nouveaux matériaux et des nouvelles techniques a permis à cette pratique de se renouveler. La pratique, la conception et la clientèle sont les changements les plus remarquables.

La résurgence de la considération de cet art en tant qu’ornement de grande qualité, a poussé les propriétaires à opter pour ce type de revêtement. Depuis quelques années, les mosaïques sont considérées comme des décorations de luxe et sont très convoitées par les plus fortunés.

Pour les habitations particulières, son adoption se fait surtout par le revêtement des sols ou des murs en carrelage. Ces derniers forment en quelque sorte, une forme ou image digne des plus grands œuvres classiques.

Les matériaux utilisés

Le grès et le granite sont les pierres les plus convoitées dans la confection des mosaïques. Leurs grandes résistances à l’usure ainsi que les rendus colorés et brillants apportent un plus à votre maison. Les professionnels les utilisent exclusivement ou les mélangent avec d’autres éléments pour faire ressortir les couleurs et les traits souhaités.

D’autres matériaux peuvent aussi contribuer à la confection de vos décorations. L’ardoise et les pierres calcaires sont moins chers et peuvent faire office de matières premières pour les mosaïques. Vous devez, par contre, demander l’avis de votre architecte ou décorateur avant d’opter pour ce matériau. Les principales difficultés sont surtout la découpe et la pose des éléments. Le marbre se découpe facilement en usine, ce qui n’est pas le cas des pierres calcaires.

La tesselation consiste fondamentalement à exposer les détails et la qualité de l’œuvre. Il est donc recommandé de bien choisir les matériaux pour composer votre mosaïque. Pour un rendu simple et efficace, le meilleur moyen reste le choix du marbre. Pour un intérieur luxueux, privilégiez les couleurs sombres. Une légère variation de coloris enlèvera la sensation de monotonie de votre pièce.

En revanche, si vous êtes fervent des couleurs, les mélanges et variations possibles vous raviront certainement. La richesse des coloris est, en effet, l’une des bases de ce mode de décoration. Des couleurs fortement contrastées apporteront la touche nécessaire pour votre maison.

Quelle pièce revêtir en mosaïque ?

D’abord pour les grands bâtiments, il est intéressant et conseillé de suivre les modèles d’autrefois, c’est-à-dire, de revêtir les halls et les plafonds des grandes salles pour mettre en valeur la décoration. Cela doit s’accompagner d’un éclairage spécifique. Pour cela, il est possible d’aménager une lucarne assez grande pour éclairer l’ensemble de la pièce. Si ce n’est pas le cas, l’utilisation des grands projecteurs peut remplacer la lumière du jour. Si les matériaux sont réfléchissants, le résultat ne sera que plus satisfaisant.

Ensuite, pour les habitations particulières, les choix sont plus larges. La salle de séjour reste, cependant, l’idéale pour mettre en valeur les décorations. Meublé en conséquence, votre salon sera décoré d’une manière authentique, voire, unique.

Enfin pour les autres pièces : le hall, la chambre à coucher, la cuisine et la salle de bain, le principe est le même. Il faut optimiser l’éclairage pour un résultat satisfaisant. Pour la salle de bain, le revêtement en blanc permet de ressortir parfaitement les motifs de la structure.

Quel mobilier choisir pour les revêtements en mosaïque ?

Comme cité précédemment, le marbre est le plus adéquat. Les contrastes et les variations des couleurs sont les plus à mettre en valeur. D’ailleurs, un mosaïste professionnel travaille toujours en relation avec l’environnement, c’est-à-dire, l’aspect général de la maison.

En revanche, si vous voulez opter pour une touche plus rustique, adoptez les meubles en bois. Ce matériau polyvalent mettra en valeur les décorations quelles qu’elles soient. Le mélange de luxe, de design et de convivialité a fait la renommée du bois et cela en est de même dans le cas des mosaïques.

, ,

Choisir un bon aspirateur nettoyeur pour une utilisation quotidienne

2019-11-14 Commentaires fermés sur Choisir un bon aspirateur nettoyeur pour une utilisation quotidienne By Fitia

Pour choisir le bon aspirateur adapté à vos besoins, vous devez réfléchir à ce que vous nettoyez. De manière générale, il existe deux types d’aspirateurs: les montants et les cylindres.

Les aspirateurs verticaux sont de grosses machines que vous poussez devant vous. Les tapis sont nettoyés car un pinceau élimine la saleté que la machine aspire. Cette action prépare également le tapis. Vous pouvez également éteindre la barre de brosse et utiliser un vertical sur des sols nus.

Au cours des dix dernières années, la barre de brosse et les outils ont été considérablement améliorés. Si vous pouvez en gérer un et que vous avez une maison grande ou occupée, un montant est toujours le premier choix.

Les montants ont cependant quelques défauts:

  • Taille: si vous êtes grand, vous vous courberez, ce qui peut aggraver les maux de dos.

  • Puissance: Peut tirer les fils des tapis berbères. Vérifiez auprès de votre détaillant de tapis sur l’utilisation d’un aspirateur à cylindre.

    1. D’autres alternatives

Les bouteilles sont de petits nettoyants assez compacts qui se suivent derrière vous lorsque vous utilisez le tuyau fourni. Le pouvoir nettoyant d’un aspirateur nettoyeur à cylindre provient principalement de l’aspiration.

Les aspirateurs à cylindre sont légers et compacts, ce qui les rend faciles à utiliser dans les escaliers et permet à un deuxième aspirateur de rester à l’étage. Leur petite taille les rend faciles à ranger et leur mobilité et leur conception leur permettent de pénétrer dans les virages serrés et de les nettoyer jusqu’au bord du tapis.

Les bouteilles sont sans doute moins efficaces que les montants, et elles ne laissent pas non plus la pile sur les tapis. Mais si le coût est une préoccupation, les modèles budgétaires se vendent pour moins de 50 £.

Parfois, votre aspirateur tire un fil, en particulier dans les piles à poils longs et torsades. Remettez-le simplement à la bonne hauteur.

Le vide est probablement l’outil de nettoyage électrique le plus important. Donc, si vous voulez utiliser le meilleur modèle sur un seul appareil, vous y êtes. Les caractéristiques qui méritent d’être payées en plus sont:

  • Filtres de haut niveau: ils retiennent les particules microscopiques, notamment les excréments de pollen et d’acariens qui aggravent l’asthme et les allergies. Les meilleurs filtres sont marqués HEPA (air particulaire à haute efficacité).

  • Le filtre est aussi bon que le système de vidange des sacs. Il ne sert à rien d’insérer de minuscules allergènes dans votre aspirateur, mais de les inhaler pendant que vous videz le sac ou le bidon de l’aspirateur.

Un nettoyage sans sac, par exemple, peut vous donner une tonne de poussière lorsque vous le videz. Si vous êtes asthmatique ou avez des allergies, optez pour un aspirateur nettoyeur muni d’un système de sac scellé. Avec un tel système, lorsque vous allez changer de sac, il se referme automatiquement pour éviter toute fuite de poussière.

Pour un nettoyage sans sac, bien que ce ne soit pas pour les asthmatiques (voir l’article précédent), un aspirateur nettoyeur sans sac vous donne une aspiration complète tout au long de votre nettoyage, vous fait gagner du temps et vous évite le temps nécessaire pour vider la saleté et vous n’aurez pas à acheter des sacs.

    1. Cas particulier

Caractéristiques des poils d’animaux domestiques : Tous les aspirateurs décents font sortir les poils d’animaux domestiques du sol. Un aspirateur vraiment convivial pour les animaux de compagnie offre un meilleur moyen de se débarrasser des poils des escaliers et des canapés. Certains modèles ont une brosse rotative qui s’adapte au tuyau d’aspirateur afin que vous puissiez battre puis aspirer la fourrure des sièges, des escaliers et des intérieurs de voiture.

Tout savoir sur l’usinage de précision

2019-11-13 Commentaires fermés sur Tout savoir sur l’usinage de précision By Yves Saint-Hilaire

Le terme usinage désigne certaines techniques de fabrication de pièces mécaniques. Le procédé nécessite l’utilisation d’une machine-outil chargée d’enlever progressivement de la matière sur un objet de forme quelconque afin de créer une pièce. Autrement dit, l’usinage est une technique de fabrication par retrait de matière incluant différents procédés comme la découpe, le perçage, le fraisage, le tournage, l’alésage, le meulage, etc. L’autre spécificité de l’usinage est qu’il peut être employé sur tous types de matériaux. Sachez que les premières machines-outils destinées à l’usage ont été créées environ 3 500 ans avant Jésus-Christ. Il s’agissait des tours de potier permettant de fabriquer des cruches et des pots à usage quotidien. De nos jours, les machines-outils sont plus perfectionnées et ne cessent d’évoluer avec l’avancée de la technologie. Pour apprendre davantage sur l’usinage de précision et l’usinage à haute vitesse, suivez la suite de l’article.

Qu’est-ce que l’usinage de précision ?

L’usinage de précision consiste à fabriquer des pièces à l’aide de machines-outils sophistiquées à commande numérique ou CNC. De par cette définition sommaire, l’utilisation de machines rudimentaires est donc exclue. C’est pourquoi on parle davantage de façonnage, car l’enlèvement de chaque copeau sur une matière brute est calculé en amont par un puissant ordinateur. Une multitude de technologies sont intégrées dans toutes machines d’usinage de précision afin de créer une pièce, de façon précise en un rien de temps. Ainsi, à la différence de l’usinage conventionnel, le façonnage de nos jours intègre la précision et la vitesse.

Les différentes techniques d’usinage de précision

Outre l’usinage mécanique qui consiste à fabriquer les pièces avec des procédés basiques cités ci-dessus (découpe, perçage, fraisage…), l’usinage de précision fait appel à des techniques plus avancées. Pour usiner une pièce avec une grande précision, il est ainsi possible d’utiliser la chaleur. Pour obtenir une finition de haute qualité, par exemple, de nombreux ateliers d’usinage ont recours à la découpe au laser. Cette technique consiste à fondre le matériau avec un faisceau de lumière afin d’obtenir la forme voulue. Un autre procédé utilisant la chaleur est aussi utilisé pour façonner des matériaux durs comme l’acier. Il s’agit de la découpe par oxycarburant ou la découpe au gaz qui consiste à fondre et à couper les matériaux à l’aide d’un mélange de gaz combustibles (acétylène, hydrogène, propane…) et d’oxygène. Parmi les techniques d’usinage les plus récentes, on a la découpe au plasma. Ce procédé est surtout utilisé pour découper des métaux électriquement conducteurs avec une largeur de coupe très fine et précise.

L’usinage 3 axes et 5 axes

La production des pièces de précision a des besoins évolutifs. De nos jours, l’usinage 3 axes est en train de céder sa place à l’usinage 5 axes. Qu’est-ce qui différencie ces deux procédés ? Pour répondre à cette question, sachez que l’usinage 3 axes figure encore aujourd’hui parmi les procédés de fabrication de pièces mécaniques très utilisés, surtout dans les domaines de l’art, de l’architecture et du design. Les machines-outils pour l’usinage 3 axes sont moins coûteuses et leur utilisation est relativement simple. Une fraiseuse 3 axes, par exemple, façonne une pièce par enlèvement de copeaux suivant les axes linéaires X, Y et Z d’une surface plane. Le grand inconvénient est que ce genre de machine connaît de grosses limites lorsqu’il s’agit de travailler une pièce profonde. Afin de contourner ce problème, l’utilisation d’une machine-outil 5 axes est préconisée. Il s’agit d’un outil autrement conçu afin de permettre un traitement sur les cinq côtés lors du façonnage d’une pièce. Ainsi, en plus des axes linéaires, on rajoute deux axes, A et B, permettant à l’outil de tourner autour de l’objet à créer.

L’usinage de précision est une affaire de professionnels. Si vous projetez de créer des pièces mécaniques en petite ou en grande série, n’hésitez pas à faire appel à la compagnie Outillage K & K Ltée située à Saint-Jean-Sur-Richelieu. Son équipe est à votre service pour la conception et la réalisation de vos projets. L’usinage de précision 3 axes et 5 axes, ainsi que l’usinage à haute vitesse font partie de ses spécialités.

, ,

Isolation : qu’est-ce que le calorifugeage ?

2019-11-11 Commentaires fermés sur Isolation : qu’est-ce que le calorifugeage ? By Yves Saint-Hilaire

Le calorifugeage est une technique d’isolation thermique visant à économiser de l’énergie. Les travaux de calorifugeage sont souvent négligés lors de l’isolation des bâtiments d’habitation. En revanche, la réalisation de divers ouvrages calorifuges est incontournable dans le secteur tertiaire et industriel. En effet, le calorifugeage fait partie des travaux d’efficacité énergétique qui consistent à isoler les réservoirs et les tuyaux d’eau chaude. Les besoins énergétiques d’une maison ne sont pas comparables à ceux d’une industrie. D’où l’importance d’avoir une bonne isolation afin de réaliser des économies. De nos jours, le calorifugeage d’habitations est recommandé par de nombreux professionnels. Ci-dessous, nous allons vous présenter le calorifugeage d’habitations et de locaux industriels, ainsi que les différents avantages et inconvénients de cette technique d’isolation.

Le calorifugeage d’un bâtiment d’habitation

Une bonne isolation thermique d’une maison dépend énormément de la bonne réalisation de tous les travaux visant à améliorer la performance énergétique. Ainsi, le calorifugeage est un élément parmi tant d’autres visant à optimiser le confort thermique à l’intérieur de la maison. En effet, il est inutile de calorifuger divers ouvrages si les murs, les sols et les toits de votre habitation ne sont pas isolés. C’est pour cette raison d’ailleurs que le calorifugeage est placé en dernière étape des travaux d’isolation d’un bâtiment. Rappelons que le calorifugeage consiste à recouvrir avec des matériaux isolants tous les tuyaux et les canalisations d’eau chaude, ainsi que les conduits de chauffage. Cette opération permet de limiter les déperditions thermiques au niveau de ces installations. Tant que la température à l’intérieur de votre ballon d’eau chaude est constante, la consommation d’énergie liée à sa production est bien maîtrisée. Il en est de même pour le chauffage. La chaleur ne doit pas se dissiper durant le transport à travers les conduits. Afin d’arriver à un tel résultat, le calorifugeage reste la meilleure alternative. Sachez que la performance d’un calorifugeage est évaluée sur une échelle de 1 à 6. Un niveau 4 correspond au label BBC ou bâtiment à basse consommation conforme à la RT2012. Les économies d’énergie pouvant être réalisées avec un tel niveau de performance peuvent atteindre 50 % de votre facture d’eau chaude et 60 % de votre facture de chauffage.

Ce qu’il faut savoir sur le calorifugeage industriel

Le calorifugeage industriel consiste à réaliser des travaux d’isolation très techniques sur certains équipements. Ces derniers sont soumis à différentes contraintes thermiques afin d’assurer le bon fonctionnement des unités de production industrielle. Le calorifugeage des installations diverses à l’intérieur ou à l’extérieur d’un site industriel permet de limiter au maximum les déperditions thermiques lors de l’acheminement de différents fluides. Sachez que le calorifugeage est également incontournable pour maintenir la température des cuves.

En ce qui concerne les techniques de calorifugeage utilisées dans le milieu industriel, celles-ci varient en fonction des spécificités de chaque site. Une usine pétrochimique n’a pas les mêmes contraintes thermiques qu’une usine de production laitière. Les techniques d’isolation comme les matériaux à mettre dans les travaux sont donc différents. Les équipements à calorifuger ne sont pas les mêmes, parce que pour certaines unités industrielles, les travaux ne se limitent pas à l’isolation des tuyaux, cuves, ventilateurs et conduits divers.

Pour réussir le calorifugeage industriel, il est recommandé de faire appel à un professionnel ayant de solides références dans le domaine. À la différence des travaux d’isolation de bâtiments d’habitation, l’isolation industrielle nécessite le déploiement de moyens humains, techniques et matériels conséquents. En plus, les travaux doivent être précédés par une étude de faisabilité nécessitant l’intervention de techniciens hautement qualifiés. Pour mener à bien un projet de calorifugeage industriel ou tertiaire, n’hésitez pas à faire appel à l’entreprise Isolation60 située à Vitot dans l’Eure. Ce professionnel possède une solide expérience dans l’isolation des canalisations d’eau chaude, de chauffage, de climatisation, de ventilation, d’installation frigorifique, etc.

, ,

Comment bien choisir vos volets ?

2019-11-08 Commentaires fermés sur Comment bien choisir vos volets ? By Yves Saint-Hilaire

Depuis son apparition à l’époque du Moyen Âge, le volet tient un rôle qui est immuable : couper la lumière. De nos jours, à cette fonction principale, s’ajoutent d’autres rôles, pour ne citer que le confort, l’esthétique, la sécurité, etc. Il n’est pas donc étonnant de constater que les propriétaires accordent beaucoup d’importance au choix d’un modèle de volet lors des travaux de finition ou de rénovation d’un bâtiment. Si vous vous reconnaissez dans cette catégorie de propriétaires, suivez la suite de l’article afin d’avoir un bagage supplémentaire vous permettant de bien choisir le modèle de vos volets.

Choisir entre différents types de volets

Destinés à la fois à couper la lumière et à fermer l’ouverture d’un bâtiment, les volets se déclinent en plusieurs types. Pour choisir vos volets, vous devez choisir entre trois grands types qui se distinguent par leurs caractéristiques.

Le volet battant est sans doute le modèle originel puisqu’il est à l’origine des autres types de volets. C’est le modèle le plus répandu, même de nos jours. Il s’agit de deux panneaux qui se referment sur la fenêtre. Sur le marché, vous avez le choix entre le volet battant plein et le volet battant persienne.

Le volet pliant est une autre déclinaison du volet battant. Il s’agit d’un assemblage de plusieurs panneaux ajustés sur la longueur de la fenêtre et reliés par des charnières. Vous pouvez choisir ce modèle pour changer un peu l’aspect esthétique du volet battant.

Le volet roulant est sans doute le modèle le plus répandu pour fermer l’ouverture d’un commerce, d’un garage, mais surtout d’une fenêtre ayant de grandes dimensions. Comme son nom l’indique, le volet roulant est enroulé dans un coffre installé à l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment.

Choisir vos volets selon le matériau de fabrication

Quel matériau pour vos volets ? Pour répondre à cette question, sachez que le choix de matériaux est aussi large que les possibilités de personnalisation. En fonction de l’architecture de votre bâtiment, vous devez choisir entre les volets en bois, en PVC et en aluminium. Chaque matériau a leurs avantages et leurs inconvénients. Il vous appartient donc d’établir vos propres critères afin de choisir le matériau qui convient au mieux à votre projet. Le bois est un excellent choix pour un design rustique, mais vous devez vous préparer à un entretien un peu contraignant. Les volets en bois ont aussi une excellente capacité d’isolation thermique et acoustique. Quant au PVC, c’est surtout le matériau recommandé pour un bâtiment construit dans un environnement corrosif. Les volets en PVC sont très résistants aux intempéries, aux pollutions et à l’air salin. Si vous optez pour un volet inaltérable, investissez dans l’achat des modèles fabriqués en aluminium. Vous n’aurez pas à vous soucier de l’entretien parce que ce matériau résiste aux problèmes de corrosion.

Choisir vos volets en fonction d’autres critères

D’autres paramètres doivent être considérés lors du choix de vos volets. On peut citer : le prix, le climat de votre région, la réglementation en vigueur dans votre commune, etc. Pour un budget un peu limité, par exemple, le choix doit être focalisé sur les modèles en PVC. Cela vous amène toutefois à considérer d’autres critères comme le climat et la réglementation locale. En effet, si votre bâtiment se trouve dans une zone où le climat est très chaud en été, les volets en PVC risquent d’instaurer une atmosphère suffocante à l’intérieur de vos pièces. L’utilisation de ce genre de matériau pourrait d’ailleurs être interdite dans votre commune. Il en est de même pour les volets en bois qui sont moins recommandés si vous avez construit votre bâtiment dans une zone exposée à l’humidité. Prenez donc le temps d’établir vos propres critères avant de vous décider dans l’achat de volets. Pour avoir l’esprit tranquille, faites appel à un professionnel. L’entreprise AFS, Automatic Fermetures System, située à Octeville-sur-Mer vous propose son savoir-faire dans tous travaux de menuiserie et dans l’installation de volets.

, ,

De bonnes raisons d’opter pour un balcon en fibre de verre 

2019-11-06 Commentaires fermés sur De bonnes raisons d’opter pour un balcon en fibre de verre  By Yves Saint-Hilaire

Le choix du matériau idéal pour son balcon peut parfois s’avérer assez épineux, surtout avec les nombreuses offres sur le marché. Dans ce domaine, la fibre de verre se distingue particulièrement des autres matériaux. En effet, c’est elle a multiples avantages. D’ailleurs, depuis un certain temps, le balcon en fibre de verre est devenu très populaire et très apprécié, aussi bien par les particuliers que les professionnels.

Une possibilité de fabrication sur mesure 

L’un des premiers avantages d’un balcon en fibre de verre, c’est sa facilité de personnalisation. En effet, avec ce type de matériau, vous pouvez bénéficier d’un balcon fabriqué sur mesure et spécialement conçu pour votre habitation. Ce matériau peut s’adapter à tous les styles architecturaux et permet d’ailleurs d’apporter du cachet à votre habitation. Il vous sera plus facile d’obtenir un design de balcon conforme à vos préférences et à vos besoins. D’ailleurs, il s’intégrera parfaitement au style de votre propriété.

Un plus grand choix de couleurs

Avec un balcon en fibre de verre, vous avez également la possibilité de choisir la couleur qui vous convient. En effet, avec ce type de matériau, vous avez une large sélection de coloris à votre disposition. Vous pouvez choisir parmi un vaste choix de couleurs comme la couleur Granit, Uni, la couleur Grise, Granite Beige ou encore la couleur Unie. Il vous sera donc plus facile de choisir la couleur qui s’accorde le mieux avec celle de votre façade et de votre décoration extérieure. Un bel effet visuel est assuré.

Une durabilité reconnue 

La durabilité au fil du temps fait la réputation du balcon en fibre de verre. Avec ce matériau, vous avez l’assurance d’un balcon durable et robuste. La fibre de verre se distingue des autres matériaux par sa résistance face aux diverses intempéries, aussi, votre balcon gardera le même aspect au fil des saisons. Avec sa protection incomparable, il conservera son apparence, et ce, même s’il est exposé aux tempêtes, aux chutes de neige ou encore au gel. Ce type de balcon dispose également d’un laminage multicouche qui le protège des diverses activités de la vie quotidienne. En outre, une fois que vous avez installé votre balcon, vous n’aurez plus à vous soucier d’en changer.

Un côté imperméable non-négligeable

En optant pour un balcon en fibre de verre, vous aurez également l’assurance d’une d’imperméabilité totale. Comme il a une bonne résistance aux intempéries en tout genre, il peut donc être exposé à une forte pluie sans crainte de détérioration. Contrairement aux balcons en bois, le balcon en fibre de verre offre une protection maximale. Le recouvrement en verre de son contreplaqué vous évitera les infiltrations d’eau et le pourrissement.

Une facilité d’entretien

Le balcon en fibre de verre ne requiert pas beaucoup d’entretien. Vous n’avez pas besoin de le nettoyer et de le réparer régulièrement. Vous n’aurez pas non plus besoin de le peindre, et ce, durant toute l’année. Pour son entretien, il vous suffit juste de vous munir d’un solvant ou d’un savon liquide.  Un nettoyage annuel peut amplement suffire. Vous pouvez également utiliser tous les types de brosses, excepté les brosses avec des poils en métal bien évidemment. Votre balcon retrouvera son éclat en seulement quelques coups.

Un aspect esthétique adapté à tous les styles 

En plus de ces nombreux avantages, il faut savoir que le balcon en fibre de verre apporte un véritable cachet à votre habitation. Il s’adapte facilement à tous les styles architecturaux et offre une grande possibilité de personnalisation. De plus, ce type de balcon est réputé pour leur esthétisme raffiné et leur design épuré. Pour profiter pleinement des nombreuses qualités du balcon en fibre de verre, confiez sa conception à un professionnel en la matière. L’entreprise Aluminium Maurice Forest se tient à votre disposition pour fabriquer le balcon en fibre de verre du style de votre choix. Son équipe d’artisans peut aussi prendre en main la conception de vos portes et fenêtres.

, ,

Tour d’horizon sur les escaliers

2019-11-01 Commentaires fermés sur Tour d’horizon sur les escaliers By Yves Saint-Hilaire

Les escaliers permettent, non seulement, de circuler facilement entre les différents étages d’une maison, mais également d’ajouter de l’esthétisme à celle-ci. De ce fait, ils peuvent métamorphoser votre intérieur. Vous pouvez toujours aménager l’espace sous l’escalier afin de créer un petit bureau ou certains rangements comme des placards, des étagères, etc.

Les différentes formes d’escaliers

Lorsque vous choisissez un escalier, vous ne devez pas seulement se baser sur son esthétique. En effet, elle doit être relative avec les spécifications techniques du modèle, particulièrement son emprise au sol. En réalité, il existe des escaliers à peu près confortables et plus ou moins encombrants que d’autres. Ainsi, la connaissance des différentes formes existantes est très importante, car vous pouvez connaître leurs avantages et leurs inconvénients.

En général, les escaliers se présentent sous trois formes et chacune d’elles a ses propres caractéristiques.

1. Les escaliers droits

Aussi appelé escalier à la française, l’escalier droit est le plus classique. En effet, deux étages sont reliés sur un seul axe avec ce modèle. De plus, il est simple à dimensionner et à créer. Il peut être conçu avec du bois, de la pierre, du béton, du verre ou du métal.

Vous pouvez l’utiliser comme escalier principal ou pour accéder à la cave, à un étage, etc.

Grâce à la ligne absolument droit qu’il forme, vous pouvez bien exploiter l’espace sous l’escalier. Vous pouvez, par exemple, y installer votre buanderie.

Pour commander ce modèle, contactez l’entreprise AGM qui se situe à Fère-Champenoise. Elle assure également la livraison et la pose de votre escalier.

2. Les escaliers tournants

L’escalier tournant forme un ou deux angles droits. De ce fait, il permet un gain de place et peut être installé dans un coin de la salle. En outre, il permet de relier l’étage supérieur au rez-de-chaussée. Il peut être fabriqué avec les différents matériaux qui existent sur le marché. De plus, il peut être réalisé en plusieurs formes, à savoir :

  • 1/4 tournant haut ou bas
  • 2/4 tournant
  • Quart tournant de milieu
  • Double quart tournant
  • Tournant de milieu

3. Les escaliers hélicoïdaux

L’escalier hélicoïdal est aussi connu sous l’appellation escalier spiral ou en colimaçon. Il est le plus prisé actuellement en raison du manque d’espace dans la maison. Il peut être en plexiglas, en matériau composite, en bois, en béton ou en métal.

Ce modèle est souvent utilisé comme escalier extérieur ou pour desservir les combles, les sous-sol et les mezzanines.

Ce qui le distingue des autres escaliers, c’est qu’il est autoporteur. En d’autres termes, son installation ne nécessite pas la mise en place d’un support. De plus, il ne dispose pas de contremarches. Par conséquent, il offre une grande luminosité à la zone qu’il occupe.

Comment sécuriser son escalier ?

Un escalier non-sécurisé peut entraîner des accidents ou des chutes. Pourtant, vous pouvez prendre des mesures afin de les empêcher.

1. Le garde-corps

Installez un garde-corps afin de sécuriser votre escalier. En effet, ce dispositif forme une barrière de protection sur les deux côtés d’un escalier ouvert. Il peut être réalisé en béton, en bois, en inox, en verre ou en aluminium.

2. La rampe

Installez une rampe dans le côté vide de votre escalier. Elle augmente votre niveau de sécurité grâce à sa main courante. Celle-ci facilite donc votre déplacement. La rampe peut être fabriquée avec du bois, du fil d’acier, du PVC, du fer forgé ou de l’aluminium.

3. L’antidérapant

La présence de l’eau sur votre escalier représente un danger pour votre famille. Afin d’éviter cela, placez-y des antidérapants. Vous pouvez, par exemple, opter pour des tapis en caoutchouc ou des moquettes.

, ,