Monthly Archive 2019-01-18

Pour bien choisir votre lit et votre literie

Vous voulez avoir un sommeil réparateur au quotidien ? Il est temps de vous préoccuper du confort de votre lit. Après chaque journée de travail, vous méritez un sommeil de qualité. Afin d’y parvenir, vous devez avoir un lit confortable, ainsi qu’une literie et une draperie impeccable. Sachez que les différents composants de la literie, allant du sommier et du matelas, jusqu’aux accessoires divers, en passant par les oreillers et les draps, contribuent à la qualité de votre sommeil. La suite de l’article va vous révéler l’importance de dormir dans un confort douillet, ainsi que les meilleures façons de bien choisir votre lit et votre literie.

L’importance d’avoir un bon sommeil

Toutes les études disponibles jusqu’à nos jours confirment que nous passons un tiers de notre vie à dormir. Pour rester en bonne santé, il ne faut pas repousser le sommeil sous aucun prétexte parce qu’il s’agit d’un besoin physiologique. Bien dormir signifie faire reposer le corps, mais également le cerveau, d’où l’intérêt de trouver le meilleur moyen pour améliorer la qualité du sommeil. Sachez que les besoins de sommeil et de confort varient d’une personne à une autre et selon l’âge. Lorsque vous magasinez le lit, la literie et la draperie, prenez le temps de bien choisir.

Comment choisir un lit ?

– La taille du lit

Le choix d’un lit s’appuie sur plusieurs éléments, pour ne citer que les poids de ceux qui vont dormir dessus. Toutefois, le critère à considérer en premier concerne souvent les dimensions. Sur le marché, vous devez choisir entre le lit simple pour une personne et le lit double pour un couple, ainsi que le lit queen et le lit king size pour les personnes de grande taille ou à forte corpulence. Un lit ayant la grandeur qu’il faut vous assure des nuits confortables.

– Le confort du sommier et du matelas

Sur le marché, vous trouverez deux types de sommiers (à lattes et à ressorts) et trois types de matelas (à ressort, en latex, en mousse). Un lit ne peut pas être aussi confortable sans l’un et l’autre.

Sachez qu’un sommier, qu’il soit à lattes ou à ressorts, peut être recouvert d’une matière textile. Les modèles de sommier à ressorts issus de vielles générations ont été moins choisis par les utilisateurs parce qu’ils ont le grand inconvénient d’être bruyants. De nos jours, vous pouvez trouver autant de modèles, à la fois confortables et esthétiques.

Quant au matelas, le choix est assez large. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets qu’il soit à ressorts, en mousse ou en latex. Sachez toutefois que les matelas en mousse sont les moins chers tout en restant très confortables. Le seul grand inconvénient se trouve dans sa longévité qui est assez courte. C’est pour cette raison d’ailleurs que la plupart des ménages préfèrent mettre un matelas en mousse sur un lit d’appoint.

Comment choisir la literie ?

Pour la plupart des gens, le choix de la literie s’appuie surtout sur la décoration du lit et de la chambre à coucher. Il faut abandonner cette idée et de bien choisir les oreillers, les draps, les couettes et les couvertures selon les besoins de confort recherchés. Dans les magasins spécialisés, vous trouverez divers modèles d’oreillers remplis de duvets naturels, de plumes ou de matières synthétiques. Il en est de même pour la literie parce que vous pouvez choisir parmi les produits confectionnés avec des fibres naturelles ou synthétiques. Si vous recherchez une large sélection de literies à Québec, XL TISSUS FABRIC, situé à Shefford, est la bonne adresse. Les professionnels dans le secteur de l’hôtellerie y trouveront certainement de quoi optimiser le confort de leurs clients.

, ,

Comment trouver un bon menuisier ?

Pour construire ou rénover une maison, il faut un menuisier. Toutefois, avec le nombre de professionnels présents sur le marché, il est assez difficile de trouver dans cette jungle le meilleur artisan. La recherche de ce bon menuisier risque d’ailleurs de vous prendre du temps si vous ne connaissez rien de la menuiserie. Sachez que chaque artisan menuisier a sa propre qualification, propose des prestations variées et pratique des tarifs différents. Afin de vous aider à faire le meilleur choix, suivez les quelques conseils proposés ci-dessous.

Choisissez le menuisier selon les spécificités de vos travaux

Le choix d’un artisan menuisier dépend de la nature et de la taille de votre projet. Certains travaux de menuiserie sont à confier à une entreprise de menuiserie ou à une équipe de menuisiers tandis que d’autres ne nécessitent que l’intervention d’un seul artisan. Vous devez ainsi cerner vos besoins réels avant d’entamer vos recherches. Votre projet consiste-t-il à créer, à poser, à remplacer, à assembler ou à rénover un ouvrage ? Certes, certains professionnels sont polyvalents et maîtrisent différents types de travaux, mais il est toujours plus rassurant d’engager un vrai spécialiste. Un menuisier spécialisé dans la pose de parquets n’est pas forcément très doué pour remplacer les portes et les fenêtres. De même, un artisan spécialisé dans la menuiserie en bois pourrait être moins performant si vous lui demandez de travailler avec d’autres matériaux comme le PVC et l’aluminium. Ainsi, faites vos recherches en fonction de la nature de vos travaux et des matériaux à utiliser.

Optez pour un artisan qualifié et expérimenté

Tous les artisans menuisiers n’ont pas les mêmes aptitudes pour faire tels ou tels travaux. D’où l’intérêt de s’enquérir des qualifications de celui que vous souhaitez engager. Pour ce faire, vous devez donc prendre le temps de comparer les propositions que vous recevez pour l’exécution de votre projet. Demandez les diplômes, les certificats, les labels et les autres références vous permettant d’évaluer le sérieux d’un artisan. Vous pouvez également demander des exemples de réalisations. Le but est de dissiper vos doutes sur les compétences du menuisier que vous envisagez d’engager. Sachez qu’il existe autant de formations permettant d’accéder au métier de menuisier. Le certificat d’aptitude professionnelle (CAP) qu’un artisan vous présente vous permet déjà de juger sur l’aptitude de celui-ci. Ainsi, si la mission que vous souhaitez confier à un menuisier consiste à créer un placard, un artisan ayant suivi une formation en aménagement est certainement le plus apte à faire ce genre de travaux.

Ne laissez pas de côté la réputation d’un artisan

Le bouche-à-oreille conserve sa grande utilité lorsqu’il s’agit de recruter un artisan. Comme tous les artisans, les menuisiers savent qu’un client satisfait en parle autour de lui. Pour ne pas perdre trop de temps dans vos recherches, vous pouvez ainsi vous fier à la réputation d’un artisan que quelqu’un vous a recommandé. La seule et unique précaution à prendre, dans ce cas, est de recueillir le maximum d’avis sur l’artisan en question. Lorsque vous êtes suffisamment satisfaits de vos petites investigations, prenez votre décision. Sachez qu’avec un artisan recommandé par une connaissance, vous avez moins de risque de vous faire arnaquer. Pour vous aider à affiner votre sélection, n’hésitez pas à consulter le site internet du menuisier. Vous y trouverez certainement les références de l’artisan, ainsi que les nombreux avis et les commentaires de ses clients. Une telle visite vous permet d’avoir une idée sur son sérieux et ses compétences.

Pour vos travaux de menuiserie à Sées, à Mamers, à Mortagne-au-Perche et dans les villes environnantes, faites appel à l’entreprise DAUGEAR MENUISERIE à Condé-sur-Sarthe. Ce professionnel vous propose des prestations variées dans la fabrication, l’installation et l’entretien d’ouvrages de menuiserie. Quels que soient vos besoins, son personnel saura vous faire preuve d’une grande flexibilité afin de vous satisfaire.

, ,

Tout ce qu’il faut savoir pour bien entretenir les menuiseries en bois

Un matériau naturel utilisé dans la menuiserie, le bois continue de séduire de nombreux ménages. À la différence des autres matériaux comme le PVC et l’aluminium, le bois respire et se dégrade à long terme. Afin d’allonger sa durée de vie et conserver sa beauté, il faut un traitement spécifique et un entretien régulier. Sensible à l’humidité, aux insectes et aux champignons, une menuiserie en bois peut facilement souffrir de l’usure. Afin de profiter de tous les avantages du bois dans la durée, il ne faut pas négliger quelques facteurs.

Le choix de l’essence de bois

Quel que soit l’ouvrage à fabriquer, le choix d’une essence de bois est crucial. En effet, il existe des espèces de bois très résistantes tandis que d’autres ne le sont pas. Les essences de bois comme le mélèze, le douglas, le teck, ou encore le robinier ne craignent pas les insectes ni les intempéries. Ce sont les espèces souvent utilisées dans la fabrication de menuiseries d’extérieur parce que leur entretien n’est pas trop contraignant. En revanche d’autres essences de bois, moins résistante aux nuisibles et à la pourriture, nécessite des traitements spécifiques réguliers.

Le choix d’un produit d’entretien

La liste de produits à appliquer sur les menuiseries en bois afin de conserver son état peut sembler longue. Toutefois, celle-ci peut être réduite à l’utilisation de produits innovants de type « 2 en 1 ». Ainsi, certains produits de finition peuvent colorer le bois tout en le protégeant de diverses agressions extérieures. Sachez que la couleur peut allonger ou raccourcir la durée de vie d’un ouvrage en bois. Une teinte foncée pourrait en effet entraîner l’échauffement du bois et fragiliser ses propriétés mécaniques.

Le ponçage : à utiliser avec modération

Le ponçage du bois vise surtout à faire respirer la menuiserie. L’opération doit ainsi faite avec parcimonie pour ne pas abîmer le bois. Il est ainsi recommandé de faire un ponçage de surface, juste pour ne pas superposer les couches lors de l’application d’un produit de traitement. Pour renouveler la protection du bois, il faut respecter scrupuleusement les indications dans la notice du produit utilisé. Ainsi, si le fabricant préconise l’utilisation d’une sous-couche avant l’application d’une peinture, il faut le respecter.

Le lavage régulier

L’application de la peinture et de produits de traitement sur le bois se fait dans un intervalle de temps assez long. Par contre, le nettoyage doit être fait régulièrement. L’opération consiste à enlever la saleté et les effets de la pollution sur la menuiserie. Les bois vitrifiés ou vernis sont les plus faciles à laver parce qu’il suffit de les frotter avec un chiffon humide pour se débarrasser des tâches. Si ces dernières persistent, une éponge imbibée d’un mélange d’eau chaude et de vinaigre blanc fera l’affaire.

Le choix de l’emplacement

Les rayons ultraviolets dégradent rapidement l’aspect d’une menuiserie en bois. D’où l’intérêt de placer un meuble ou un autre ouvrage en bois à l’abri du soleil. Pour les menuiseries extérieures, l’application régulière d’un traitement anti-UV est recommandée. Par ailleurs, il faut éviter que le bois soit en contact avec toute source d’humidité. Placé près d’une eau stagnante, un ouvrage en bois risque de pourrir en si peu de temps. Ainsi, pour les meubles et les autres ouvrages en bois se trouvant dans le jardin, il est nécessaire d’effectuer un traitement spécifique afin d’améliorer leurs propriétés hydrofuges.

Le service d’un menuisier professionnel

Pour entretenir convenablement vos menuiseries en bois, il ne faut pas se priver des services d’un professionnel. L’entreprise Le Parchemin Du Bois à Aulnat, vous propose un long savoir-faire dans la menuiserie traditionnelle : fabrication et pose de portes, de fenêtres, d’escaliers, de cuisines sur mesure, de parquets… N’hésitez pas également à solliciter les compétences de ses menuisiers pour tous travaux de restauration de patrimoine et de menuiserie d’art.

, ,

Je veux apprendre l’art, mais comment faire ?

La question du jour est la suivante : « Je veux en savoir plus sur l’art, mais je ne sais pas par où commencer ? Que dois-je faire ? Que puis-je lire ? À qui dois-je parler ? »

Dans cet article, nous allons répondre le plus explicitement possible à cette question en apportant des éclaircissements sur l’art en général et ce qu’il faut savoir.

L’interaction humaine : une base de l’apprentissage

L’un des meilleurs moyens d’apprendre est de parler de l’art. D’abord parmi vos amis, puis plus tard avec des artistes, des conservateurs, des écrivains, des érudits, des publics, etc.

Trouvez quelques personnes avec lesquelles vous pouvez vous entraîner, même si vous n’avez pas d’intérêts communs, mais à condition qu’ils veuillent bien vous rejoindre. Ensemble, vous devriez fréquenter les galeries et les musées, ainsi que les vernissages d’expositions. Aller seul à ces choses-là peut être intimidant et un ami peut faire la différence. Vous vous sentirez plus à l’aise et ouvert à regarder différentes choses. Après vos excursions, discutez entre vous de ce que vous avez vu et vécu. C’est très important pour pouvoir exprimer et partager des opinions.

La communication à un plus haut niveau

La prochaine étape : participez aux discussions sur l’art, mais encore une fois, avec un ami ou deux. Il devrait être facile de s’inscrire sur des listes d’invitations par courrier électronique. Après ces événements, discutez entre vous de ce que vous pensez. Si le cœur vous en dit, posez des questions. Si vous êtes trop timide pour parler en public, adressez-vous aux artistes en privé. Commencez à parler avec des professionnels de l’art. Demandez-leur de prendre un café pour parler davantage de leur travail. Dans le domaine de l’art, tout le monde n’est pas amical. Mais c’est également valable dans tous les domaines. Cependant, vous trouverez de nombreuses personnes, comme un artiste-peintre à Vanves, généreuses et heureuses de partager leur propre expérience et leur savoir-faire.

La documentation : une étape incontournable

La première série de stratégies consiste à vous immerger dans votre communauté artistique locale : rendez-vous dans des espaces artistiques, assistez à des événements artistiques, rencontrez des professionnels de l’art et participez à la conversation avec la communauté.

Le deuxième ensemble de stratégies concerne la lecture. Les magazines, les revues, les sites internet et autres supports vous seront d’une grande utilité pour comprendre le domaine.

Quelques points sur la lecture

Il est surtout recommandé de beaucoup lire : notamment les biographies d’artistes, ainsi que des livres populaires comme « Les sept jours dans le monde de l’art » de Sarah Thornton.

Certains livres d’histoire de l’art sont intéressants, mais difficiles. Cependant, un certain nombre d’historiens de l’art ont également écrit des livres plus accessibles.

Ne vous inquiétez pas si vous avez du mal à comprendre certaines choses. L’essentiel est de persévérer. Tous les livres sur l’art ne sont pas bons, mais il est toujours bon d’apprendre par essais : lire des livres qui ne nous intéressent pas fait partie de toute éducation.

Trouvez des amis pour discuter de vos lectures. Lorsque vous rencontrez et discutez avec des artistes du monde de l’art, demandez-leur des recommandations de lecture, qu’il s’agisse de livres, de sites Web ou simplement d’articles et d’essais. Afin de vous faciliter la tâche, tenez des fiches de lecture ou un journal où vous noterez l’essentiel à retenir.

Que fait un artiste exactement ?

Nous allons prendre l’exemple de MADELEINE GUERIN-SCHIETSCH, une artiste plasticienne implantée à Vanves dans les Hauts-de-Seine. Dans le domaine de la peinture depuis plus de 30 ans, elle a parcouru progressivement toutes les techniques, allant de la peinture à l’huile à l’acrylique. Une évolution technique qui démontre l’activité incessante de la vie d’artiste, poussée par une inépuisable inspiration.

Pour conclure, il ne s’agit ici que de quelques suggestions pouvant vous amener à comprendre le monde de l’art. Le meilleur moyen d’apprendre est de pratiquer, ou du moins, de suivre avec attention ce qui se passe.

, , ,